Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




EXAMINEZ-VOUS MAINTENANT !

EXAMINE YOURSELVES NOW !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 5 février 2017
A sermon preached at the Baptist Tabernacle of Los Angeles
Lord’s Day Morning, February 5, 2017

« Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi ; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas vous-mêmes que Jésus-Christ est en vous, à moins que vous ne soyez des réprouvés ? » (II Corinthiens 13:5).


Un groupe de personnes dans l'église à Corinthe avait lancé une attaque contre l'apôtre Paul. C’était les mêmes personnages inconvertis dont Paul avait parlé plus tôt. Ils disaient que Paul était faible et non un véritable apôtre. Ils étaient comme certaines personnes que nous avons eues dans notre église – des personnes qui m'ont attaquées en causant la division de l'église. Nous avons dû nous battre avec le diable pour avoir une grande église, au cœur même de la ville de Los Angeles. Certaines de ces méchantes personnes de Corinthe disaient que Paul n'était pas un véritable apôtre. C'est pourquoi Paul leur a dit, « Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi. » Paul leur a dit de sonder leurs propres cœurs et leurs propres vies pour voir s'ils étaient vraiment sauvés. « Être dans la foi » signifie être un véritable chrétien. Ces gens ont attaqué Paul, comme le groupe, qui est parti de notre église m'avait attaqué. Maintenant, la plupart d'entre eux ne vont plus à l'église. Le reste est parti dans des églises nouvelles-évangéliques sans aucune force. Je pense personnellement que très peu d'entre eux, si aucun, n'était de véritables chrétiens.

« Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. »

L'apôtre Paul vous dit de vous examiner vous-même. Il le dit pour voir si vous avez la foi de votre salut en Christ. Si vous ne vous examinez pas vous-même aujourd'hui, Dieu le fera lors du Jugement dernier. Dieu voit chaque péché que vous avez commis. Il a noté chaque péché de votre cœur, chaque péché commis. Il fera la lecture de vos péchés écrits dans Ses livres. Quand vous mourrez, votre âme se tiendra devant Dieu pour être jugée. Vous devez examiner vos péchés maintenant ou Dieu le fera et vous jugera et vous « ...serez jeté dans le Lac de feu » (Apocalypse 20:15). Vous devez examiner vos pensées, et vos paroles et vos péchés apparents maintenant, avant votre mort. Car il sera trop tard pour être sauvé du feu de l'enfer quand vous serez mort. « Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi » maintenant, aujourd’hui. Car, après votre mort, il sera trop tard pour être sauvé. Si vous ne vous repentez pas et ne mettez pas votre confiance en Christ maintenant, « ...vous serez tourmenté dans le feu... Et la fumée de leur tourment monte pour toujours et toujours ; et ils n'auront plus aucun repos, ni jour ni nuit » (Apocalypse 14:10, 11). C'est pourquoi vous devez vous examiner maintenant - car il sera trop tard après votre mort pour être sauvé.

Vous ne pouvez pas pénétrer dans notre église sans penser immédiatement que nous suivons les anciens chemins. La première chose que vous voyez quand vous entrez est une série de tableaux. Ils représentent tous des prédicateurs du temps passé - Jonathan Edwards, John Bunyan, George Whitefield, John Wesley, Martin Luther, Spurgeon, James Hudson Taylor, le Dr. John Sung, et d'autres. La prochaine chose que vous voyez est que chaque homme de notre église est habillé en costume et cravate. C'est obligé chez nous. S'ils n'ont pas une cravate et une chemise blanche, nous leur en prêtons. S'ils refusent, ils n'entrent pas. Dur ? Peut-être, mais c'est l'ancienne manière de faire les choses et nous n'allons pas en changer. Les femmes doivent être habillées avec modestie. C'est l'ancienne manière et c'est la bonne manière. Comme le Dr. Tozer le disait si bien, « La vieille manière est la vraie manière. » Quand vous entrez dans la salle de culte, un piano et un orgue jouent des cantiques démodés. Vous ne verrez, ni entendrez, aucune guitare ni batterie pendant tout le service. Tous les cantiques que nous chantons sont démodés. Il n'y a pas de chants modernes. La seule « musique spéciale » est un solo, chanté par notre diacre aîné, un homme dans la soixantaine - qui chante un cantique à l'ancienne avant la prédication. Et nous prêchons toujours à partir de la vieille King James Bible (Bible du Roi Jacques).

Quelqu'un dira, « Vous devez avoir une église remplie de personnes âgées ! » Non, pas du tout ! La majorité des gens qui sont ici sont âgés de moins de trente ans ! Et environ vingt-cinq pour cent d'entre eux sont universitaires ou lycéens. Très peu d'entre eux ont été élevé dans une église. La majorité a été amenée ici suite à un évangélisme vigoureux dans les universités et les lycées avoisinants.

Pour tout ce que nous faisons, nous mettons au défi les églises
modernes. Nous croyons qu'il faut penser différemment.
La manière dont nous défions ces églises est en faisant de
meilleurs chrétiens qu'elles ne le font.
Et nous le faisons !
Voulez-vous en devenir un ?
Paraphrase de Start With Why, Commencez par le pourquoi,
par Simon Sinek, p. 41).

Venez ici pendant quelques mois, et vous éprouverez une vraie conversion, et vous serez un meilleur chrétien que les églises « modernistes » ne produisent ! Vous serez le meilleur chrétien que quiconque connaît !

Il n'y a que très peu d'églises aujourd'hui qui suivent les anciens chemins. Elles ne suivent pas l'ancienne manière enseignée par Christ et les apôtres. Ils ne prêchent pas l'ancienne manière des réformateurs, ou des puritains, ou évangélistes du 18ème et début du 19ème siècles. Ils marchent dans de nouvelles manières, des manières fausses commencées avec l'hérétique Charles Finney, de doctrine Pélagienne - des manières qui ont produit aujourd'hui une étrange génération de décisionistes, y compris les nouveaux-évangéliques, les charismatiques, ceux qui étudient la Bible de doctrine antinomienne et les néo-calvinistes (qui parlent des doctrines de Calvin, mais ne sondent pas les cœurs de leurs auditeurs comme le faisaient Jonathan Edwards, George Whitefield, Spurgeon et le Dr. Lloyd-Jones). Je ne vais pas vous faire perdre votre temps en expliquant tous ces fruits de Finney. Je dirais simplement que nous pouvons les grouper tous ensemble comme des nouveaux-évangéliques. D'ailleurs, ils se nomment eux-mêmes « nouveaux-évangéliques ! » Et ils ont raison, parce que tout ce qu'ils enseignent est nouveau. Je ne crois pas que tout le monde dans ces églises est perdu. Mais ceux qui sont sauvés sont seulement un reste de notre temps. Si vous voulez lire sur les « anciens évangéliques, » achetez donc une copie de « The Old Evangelicalism, Le vieil évangélicalisme » par Iain H. Murray. Vous pouvez le trouver dans notre librairie ou l'acheter en ligne sur Amazon.com. Sur le dos du livre pour pouvez lire la citation du Dr. A. W. Tozer, « La vieille manière est la manière vraie, et il n'y a pas de nouvelle manière » - pas de nouvelle manière qui puisse vous aider à devenir un vrai chrétien. Comme l'a dit le prophète Jérémie,

« Ainsi parle l'Éternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est la bonne voie ; marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes ! » (Jérémie 6:16).

Je ferai le contraste maintenant entre l'ancienne manière qui vous conduit au salut - et la nouvelle manière qui vous conduira à la punition éternelle.

(1). Premièrement, l'ancienne manière commence par Dieu et Sa gloire ; la nouvelle manière commence par l'homme, ses besoins et ses sentiments.

Ô oui, dans la « nouvelle manière » ils mentionnent bien Dieu. Mais Il n'est pas le Dieu de l'Écriture. Parce que la Bible est la Parole du Dieu vivant. Il n'est pas le Dieu qui choisit qui Il sauvera et qui Il laissera dans ses péchés. Le Dieu de la « nouvelle manière » n'est pas le Dieu de la Bible, dont l'apôtre Paul dit,

« Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut » (Romains 9:18).

La nouvelle manière ne parle jamais du fait que Dieu choisit qui Il sauvera, et laissera d'autres aller en enfer. À quand remonte la dernière fois où vous avez entendu un prédicateur dire cela de Dieu ? Vous n'avez probablement jamais entendu parler du véritable Dieu de la Bible. La Bible, L'appelle « Un Dieu puissant et terrible » (Deutéronome 10:17). La Bible L'appelle « Le Dieu grand et terrible » (Néhémie 1:5) et Dieu est aussi appelé « Le Dieu grand, et puissant et terrible (Néhémie 9:32). Dans le Nouveau Testament, nous avons un avertissement, « C'est une chose terrifiante que de tomber entre les mains du Dieu vivant » (Hébreux 10:31). « Car notre Dieu est aussi un feu dévorant » (Hébreux 12:29).

N’avez-vous jamais entendu un pasteur, ou un prêtre, parler au sujet de ce Dieu – Celui que la Bible appelle le « Dieu vivant » ? (Hébreux 10:31). Avez-vous entendu un prédicateur dire que Dieu choisit peu de gens à sauver et laisse le reste du monde aller en enfer ? Christ a dit, « Car beaucoup sont appelés, mais peu sont choisis » (Matthieu 22:14). Ou les avez-vous entendu parler du petit Dieu sans importance qui sauvera tout le monde - un Dieu qui vous sert vous et vos besoins - au lieu du Dieu terrible, qui est le « Dieu vivant ? » Vous direz, « Je ne veux pas entendre parler de votre Dieu terrible ! » Je ne reviendrai pas dans cette église ! » D'accord, ne revenez pas ! Continuez à croire en « votre propre Dieu. » Mais rappelez-vous, votre propre Dieu n'est pas le vrai Dieu. Et vous ne serez jamais sauvé, ni ne deviendrez un vrai chrétien, à moins que vous croyiez d'abord dans le « Dieu vivant » de la Bible.

(2). Deuxièmement, l'ancienne manière vous fait penser à votre péché, que le vrai Dieu punira dans l'enfer ; tandis que la nouvelle manière vous fait penser à vos besoins et vos sentiments.

N’avez-vous jamais entendu un pasteur ou un prêtre vous dire que vous étiez profondément pécheur ? Que vous cœur était tordu et sale ? Que votre cœur « ... est trompeur par-dessus toutes choses, et désespérément malin ? » (Jérémie 17:9). Qu'à moins que vous ne soyez vraiment converti vous « finirez dans la punition éternelle ? » (Matthieu 25:46). Où est le pasteur que vous avez entendu, et comme ce Rob Bell, prédicateur du séminaire Fuller, dit que tout le monde ira au Ciel, même Hitler. Oui, il a dit cela ! (L'amour gagne) ? Si le séminaire théologique Fuller était correct, ils annuleraient son diplôme, et lui renverraient son argent.

Vous dites, « Je veux que mes besoins soient satisfaits par un prédicateur, doux et sans trop de convictions. Je ne reviendrai pas dans cette église démodée qui prêche contre mon péché et me dit que je vais aller en enfer ! » D'accord, allez et laissez-nous. Allez, et croyez dans la douce petite prière de Joel Osteen, « la prière du pécheur » - qu'il dit après son apparition à la Télé, « Nous croyons cela, que si vous dites cette prière, vous venez juste de naître de nouveau. » D'accord, allez et croyez-le. Mais j'appelle des prédicateurs comme lui de faux prophètes, des prédicateurs menteurs qui iront en enfer eux-mêmes ! Répétez-leur ce que j'ai dit, laissez-le dans mon texte et sur la vidéo aussi !

(3). Troisièmement, l'ancienne manière vous fait penser à vos péchés, spécialement vos péchés secrets et le péché de votre cœur ; la nouvelle manière vous fait vous sentir bien avec vous-même.

Jonathan Edwards (1703-1758) a dit, « L'homme n’a [naturellement] pas d'autre amour que pour lui-même » (« Man is a Very Evil and Hurtful Creature »). Du narcissisme, c'est à dire de l'amour pour lui-même, mais aucun amour pour Dieu. Pas d'autre amour que pour vous-même » parce que vous êtes, comme le dit Jonathan Edwards, une créature mauvaise qui ne sait faire que le mal. » Pourquoi êtes-vous ainsi ? Parce que vous avez hérité d'une nature pécheresse (péché original) d'Adam, le père de la race humaine dans sa totalité ! C'est la raison pour laquelle vous n'aimez que vous-même. Non, non ! Quelqu'un dira, « J'aime mon mari. » Croyez-vous vraiment ? Alors pourquoi vous rebellez-vous contre lui et vous plaignez-vous de lui nuit et jour ? La vérité est que vous n'aimez que vous.

Ne vous induisez pas en erreur, vous n'aimez pas Dieu. Vous venez seulement à l'église pour voir vos amis. Si un de vos amis part de cette église, vous partirez aussi. Ceci prouvera quel hypocrite vous êtes ! Ceci prouvera cela, quoique vous ayez parlé de votre amour pour Christ et de Lui faire confiance, que vous n'étiez qu'en train de vous tromper vous-même sérieusement. Vous étiez un faux chrétien tout ce temps-là. Vous vous êtes déguisé comme si vous étiez un chrétien. Vous arborez un sourire faux et un regard amical, mais vous n'êtes pas un chrétien. Vous avez seulement revêtu le déguisement d'un chrétien, comme autant de personnes mettent un déguisement pour Halloween ! La vérité est que vous n'aimez pas Christ. Vous n'aimez que vous-même. Seulement vous ! Seulement vous ! Seulement vous ! La Bible dit que, « Dans les derniers jours... les hommes seront amoureux d'eux-mêmes » (II Timothée 3:1, 2). C'est pour ça que vous n'avez pas de temps pour lire la Bible. Pas de temps pour prier. Pas de temps pour l'évangélisation - mais vous avez une abondance du temps, d'heures sans limite, pour jouer aux jeux vidéo et regarder la TV et sa pornographie dégoûtante. Pas de temps pour venir à l'église les samedis et dimanches soirs - mais une abondance de temps pour aller au cinéma ! Pourquoi êtes-vous ainsi ? Parce que vous n'aimez que vous-même. Aucun amour pour Dieu Aucun amour pour Jésus. Seulement de l'amour pour vous-même ! Admettez-le ! Admettez-le ou vous ne vous repentirez jamais et ne deviendrez probablement jamais un véritable chrétien en mettant votre confiance en Christ.

La « nouvelle » manière est exactement l'opposée de l'ancienne - en qui nous croyons. La « nouvelle » manière vous laisse venir à l'avant, près du prédicateur, et dire rapidement la prière d'un pécheur. Puis on vous baptise tout de suite ! Beaucoup de baptistes me détesteront pour le dire, mais je dois vous dire la vérité. Ils vous baptisent aussi vite que possible, juste après que vous venez de prendre une prétendue « décision. » Pourquoi vous baptisent-ils tout de suite, souvent lors de la même réunion ? Ils ne le font pas par amour pour Jésus ! Ils ne le font pas parce qu'ils croient en la Bible ! Ils le font parce qu'ils n'aiment seulement qu'eux-mêmes ! Ils ne se soucient pas de vous du tout. Ils veulent savoir seulement le nombre de baptêmes dont ils pourront faire état. Je pense que les pasteurs qui le font sciemment ne sont pas sauvés eux-mêmes ! Répétez-leur ce que j'ai dit, et laissez-le dans mon texte et sur la vidéo !

Vous dites « Je n'aime pas cela. Je n'aime pas que vous me disiez que je n'ai aucun amour pour Dieu. Je ne n’aime pas que vous me disiez que j'ai seulement de l'amour pour moi-même. Je ne reviendrai pas dans cette église ! » D'accord, ne revenez pas. Mais rappelez-vous, que ce vieux prédicateur vous a dit la vérité, toute la vérité, et rien que la vérité - au sujet de vous-même ! Et je ne vais pas cesser de le faire quoique vous disiez ou fassiez. Certains jeunes disent, « Je ne peux pas amener mes amis ici parce que vous prêchez trop dur. » Mais non, mes chers amis, ce n'est pas la raison - et vous le savez bien ! Vous n'amenez pas vos amis ici parce que vous n'avez pas le souci de leur âme ! Vous ne vous inquiétez pas du tout de leur âme - parce que vous n’aimez que vous-mêmes ! Enlevez cette vilaine expression sur votre visage et pensez à ce que je vous dis ! Mais c'est exactement là où vous devez amener les enfants perdus que vous connaissez ! Pourquoi ? Parce que c'est le seul lieu que je connais près d'ici où ils pourraient être sauvés ! Voilà pourquoi ! Si vous les aimiez autant que vous vous aimez vous-même, vous leur diriez, « Viens à l'église avec moi ! C'est un noyau dur ! C'est la vieille-école ! Mais c'est la meilleure église du centre de L.A. et c'est rempli de jeunes tout comme toi et moi. » C'est ce que vous leur diriez si vous étiez un véritable chrétien. Mais vous ne le faites pas. Vous êtes juste un hypocrite ! Juste une personne qui s'aime elle même. Juste un autre enfant perdu.

Mercredi soir, une fille qui n'est pas sauvée m'a dit qu'elle ne voulait pas m'écouter parce que je hurlais trop fort. Je lui ai dit, « Vous êtes ici depuis de longues années, et vous êtes toujours perdue et rebelle. Je pense que je dois hurler encore plus fort ! » Oui, plus fort - plus fort - et encore plus fort. Si vous voyiez un aveugle marcher sur l'autoroute, ne hurleriez-vous pas ? « Sortez vite de cette autoroute ou vous allez mourir ! » C'est pourquoi je hurle - parce que j'aime votre âme. Les prédicateurs qui ne hurlent jamais ne vous aiment pas. Ils n’en ont seulement qu’à votre argent ! Et vous n'éprouverez jamais une vraie conversion jusqu'à ce que vous admettiez à Dieu, et à vous-même, combien vous êtes pécheur et égoïste. Vous devez être convaincu de vos péchés secrets et ceux de votre cœur. Vous devez vous sentir comme David, « Mon péché est toujours devant moi » (Psaume 51:3). C'est l’ancienne manière de la conversion. Vous devez venir sous la conviction de péché, ou vous ne verrez jamais votre besoin de Christ mourant sur la Croix pour payer le prix de votre péché, et verser Son Sang sur cette Croix pour vous purifier de tout péché.

(4). Quatrièmement, la vieille manière était de vous examiner vous-même ; la nouvelle manière est juste de faire semblant, dans l'église, jusqu'à ce que vous partiez et retourniez à une vie de péché.

Notre texte dit, « Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi » (II Corinthiens 13:5). Voilà ce qu'est l'ancienne manière. Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes vraiment sauvé. Jonathan Edwards a dit, « Assurez [vous] que vous n'avez pas une prétendue conviction de péché ; mais une véritable affliction [deuil, tristesse] pour le péché. Et aussi, que le péché est un lourd fardeau [pour vous] et que [votre] cœur est tendre et sensible. »

C'est cela que vous devez ressentir ou vous aurez une fausse conversion. Certains de vous ont entendu, ou lu, des récits de conversions arrivées à d'autres. Les témoignages de conversion que vous avez entendus, ou lus, vous les avez appris par cœur. Je peux dire, en lisant certains de vos témoignages de conversion, que se sont des témoignages qui ont été appris par cœur en lisant celui de Sheila Ngann, ou le témoignage puissant de John. Vous avez juste reçu une petite conviction et avez seulement copié les choses importantes qu'ils ont dites ! Vous n'avez pas eu de vraie conversion, seulement quelque chose d'appris par cœur, copié sur quelqu'un qui a eu une vraie conversion. Je vais vous lire la majeure partie du témoignage de la conversion de John Cagan. Alors que je vous le lis maintenant, examinez-vous vous-même. Et alors que je lis, posez-vous la question : « Cela m'est-il vraiment arrivé aussi à moi ? Ou est-ce que j'ai seulement copié ce qu'il a dit ? » Écoutez soigneusement chaque parole en vous demandant si cela vous est vraiment arrivé. Si ce n'est pas le cas, vous avez certainement eu une fausse conversion. Et tôt ou tard vous partirez de notre église, comme autant d'autres l'ont fait avant vous. Vous devez avoir une vraie conversion ou vous partirez de notre église quand le diable vient.

MON TÉMOIGNAGE
21 juin 2009
par John Samuel Cagan

Je peux me rappeler le moment de ma conversion comme si c'était hier, et les mots semblent si minces comparés à la grande différence que Christ a faite dans ma vie. Avant ma conversion j'étais plein de la colère et de haine. J'étais fier de mes péchés et je m'associais avec ceux qui haïssaient Dieu. » Mais Dieu a commencé à travailler en moi. Ces semaines avant ma conversion se sont révélées comme une mort pour moi ; je ne pouvais pas dormir, je ne pouvais pas sourire, je ne pouvais trouver aucune forme de paix. Notre église avait des réunions d'évangélisation et je peux clairement me rappeler de mes moqueries à ce sujet car je n'avais aucun respect pour mon pasteur et pour mon père. (John dans un état non sauvé, était furieux contre moi de prêcher avec autant de force, comme la fille dont je vous ai parlé précédemment).

L'Esprit Saint a commencé alors à me convaincre de mon péché, mais de toute ma volonté je rejetais les pensées que j'avais sur Dieu et la conversion. Je refusais d'y penser, pourtant je ne pouvais cesser d'être tourmenté. (Si vous n'avez jamais été tourmenté par votre péché, vous n'avez jamais été véritablement sauvé !)

Tandis que le Dr. Hymers prêchait, mon orgueil essayait désespérément de le rejeter, et de ne pas écouter, mais pendant qu'il prêchait je pouvais littéralement sentir tout le poids de mon péché peser sur mon âme. Je comptais les minutes jusqu'à ce que le sermon soit fini, mais le pasteur continuait sa prédication, et mes péchés s'aggravaient sans cesse et me paraissaient de plus en plus horribles. Je devais être sauvé ! Même pendant que l'invitation à la conversion était donnée je résistais, mais je ne pouvais plus le supporter. Je savais que j'étais un pécheur de la pire espèce et que Dieu était juste de me condamner à l'enfer. (C'est le seul sentiment dont vous avez besoin. Jonathan Edwards disait que vous devez ressentir ce sentiment ou vous ne serez jamais sauvé.) J'étais si fatigué de lutter, j'étais si fatigué de la personne que j'étais. Le pasteur a parlé avec moi et m'a dit de venir à Christ, mais je ne le voulais pas. Même pendant tout le temps où mon péché me condamnait je ne voulais toujours pas donner ma confiance à Jésus. J'« essayais » d'obtenir mon salut par moi-même, j'« essayais » de faire confiance à Christ et je ne pouvais pas trouver le moyen de venir à Christ, je n'arrivais pas à décider de devenir chrétien, et cela me rendait tout simplement désespéré. Je pouvais sentir mon péché me pousser de plus en plus loin sur la route de l’enfer, et pourtant je pouvais sentir mon obstination m'empêcher d'aller plus loin. J'étais coincé dans ce terrible conflit. (Les prédicateurs d'autre fois appelaient cela « L'étau de l'Évangile »). Je sentais mon péché me conduire tout droit en enfer. Et pourtant je pouvais sentir mon obstination m'empêcher d'aller plus loin et de verser des larmes de contrition sur ma condition de pécheur. (Les vrais hommes ne pleurent pas. C'est un homme de type dur. Mais Dieu l'a poussé et l'a serré dans l'étau de l'Évangile jusqu'à ce qu'il crie à Dieu avec larmes.

Soudainement les paroles d'un sermon prêché des années auparavant me sont revenues à l'esprit : « Cède prise à Christ ! Cède prise à Christ ! » À cet instant même, j'ai cédé à Christ et je Lui ai fait confiance par la foi. À cet instant, il m'a semblé que je devais me laisser mourir, et c'est alors que Christ m'a donné la vie ! Il n'y a eu aucune action ou volonté de ma part, mais c'est avec mon cœur, un simple repos en Christ, qu'Il m'a sauvé ! Il a lavé mes péchés par Son Sang ! En un seul instant, j'ai arrêté de résister à Christ. C'était si clair que tout ce que je devais faire était de Lui faire confiance et je peux me rappeler l'instant exact où j'ai cessé d'être moi et c'était seulement Lui. J'ai dû lâcher prise ! À ce moment-là, ce n'était pas un sentiment physique ou une lumière aveuglante : je n'ai pas eu besoin d'un sentiment, j'ai eu Christ ! Et, en faisant confiance à Christ, j'ai senti comme si mon péché était enfin ôté de mon âme. Je me suis détourné de mon péché et je me suis tourné vers Jésus, Seul ! Jésus m'a sauvé.


Après avoir entendu le témoignage de John, pouvez-vous vous demander si cela vous est également arrivé ? Si ce n'est pas le cas, vous avez certainement besoin d'une véritable conversion. Vous avez besoin d'une vraie conversion, pas la copie d’une conversion. Que devez-vous faire pour avoir une vraie conversion ? D'abord, pensez à la façon dont votre coeur est pécheur, et tellement pécheur que vous ne vous êtes pas vraiment repenti et n'avez pas fait confiance à Jésus. Si pécheur que vous avez essayé de nous duper en apprenant juste les mots qu'il faut dire pour avoir l’air vrai. Est-ce que j'ai raison ? Alors vous devez réellement vous détourner du péché de votre cœur et de votre vie. Et vous devez venir à Jésus et être lavé dans le Sang qu'Il a versé pour vous sur la Croix. Venez maintenant vers l'autel et nous prierons pour vous et vous conseillerons pendant que les autres iront prendre le repas ensemble dans la salle à l'étage. Venez maintenant. Venez maintenant ! Amen !


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : (Psaume 51:1-3).
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« The Old-Fashioned Way » (La manière démodée)
par Civilla D. Martin, 1866-1948.


GRANDES LIGNES DE

EXAMINEZ-VOUS MAINTENANT !

EXAMINE YOURSELVES NOW !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi ; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas vous-mêmes que Jésus-Christ est en vous, à moins que vous ne soyez des réprouvés ? » (II Corinthiens 13:5).

(Apocalypse 20:15; 14:10, 11; Jérémie 6:16)

(1).  Premièrement, l'ancienne manière commence par Dieu et Sa gloire ; la nouvelle manière commence par l'homme, ses besoins et ses sentiments, Romains 9:18; Deutéronome 7:21; Néhémie 1:5; 9:32; Hébreux 10:31; 12:29; Matthieu 22:14.

(2).  Deuxièmement, l'ancienne manière vous fait penser à votre péché, que le vrai Dieu punira dans l'enfer ; tandis que la nouvelle manière vous fait penser à vos besoins et vos sentiments, Jérémie 17:9; Matthieu 25:46.

(3).  Troisièmement, l'ancienne manière vous fait penser à vos péchés, spécialement, vos péchés secrets et le péché de votre cœur ; la nouvelle manière vous fait vous sentir bien avec vous-même, II Timothée 3:1, 2; Psaume 51:3.

(4).  Quatrièmement, la vieille manière était de vous examiner vous-même ; la nouvelle manière est juste de faire semblant dans l'église jusqu'à ce que vous partiez et retourniez à la vie de péché, II Corinthiens 13:5.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).