Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 35 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LES DEUX RAISONS POUR LESQUELLES LES ÉGLISES D'AMÉRIQUE ET DU MONDE OCCIDENTAL NE CONNAISSENT PAS LE RÉVEIL

THE TWO REASONS WHY THE CHURCHES IN AMERICA
AND THE WEST DON’T EXPERIENCE REVIVAL
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
Le soir du Jour du Seigneur, le 25 septembre 2016


Ce soir, je vais parler sur les deux principales raisons pour lesquelles les églises d'Amérique et du monde occidental ne connaissent pas le réveil. Par « réveil » je pense aux réveils classiques du 18ème siècle et première moitié du 19ème siècle dont nous pouvons lire les récits Je ne parle pas des prétendus « réveils » des nouveaux Évangéliques et Pentecôtistes du 20ème siècle et de la première partie du 21ème siècle où nous vivons.

Veuillez ouvrir votre Bible à II Timothée 3:1 (C'est à la page 1280 de la Bible d'étude de Scofield). Je vous invite à lire avec moi les premiers 7 versets de ce chapitre.

« Sache ceci aussi, que dans les derniers jours des temps difficiles surviendront. Car les hommes seront épris d’eux-mêmes, pleins de convoitises, vantards, orgueilleux, blasphémateurs, désobéissants à leur parents, ingrats, irréligieux, sans affection naturelle, implacables, ne tenant pas leurs engagements, calomniateurs, indécents, cruels, méprisant les bons gens, traîtres, emportés, hautains, aimant les plaisirs plutôt que d’aimer Dieu, ayant une apparence de piété, mais en ayant renié la puissance : détourne-toi de telles gens. Car de ce genre sont ceux qui se glissent dans les maisons, et qui captivent les femmes naïves chargées de péchés, entraînées par diverses passions - qui apprennent toujours, et ne sont jamais capables de parvenir à la connaissance de la vérité » (I Timothée 3:1-7).

Lisez maintenant le verset 13,

« Mais les hommes méchants et les imposteurs iront de mal en pis, trompant et étant trompés » (II Timothée 3:13).

Ces versets nous parlent de la grande apostasie des églises durant les « derniers jours » (3:1) Les versets 2 à 4 décrivent l'état d'apostat de la plupart des prétendus « chrétiens » de notre temps. Le verset 5 donne la raison pour laquelle ces faux « chrétiens » sont si mauvais et rebelles,

« Ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force » (II Timothée 3:5)

Avant que je vous explique ce verset, je vous donnerai une partie de ce que le Dr. J. Vernon McGee a dit au sujet de ce passage. Concernant, « Les derniers jours du verset 1, le Dr. McGee dit, « ‘Les derniers jours’ est un terme technique utilisé à plusieurs endroits du Nouveau Testament pour parler des ‘derniers jours de l'Église’. » En ce qui concerne les versets 1 à 4, le Dr. McGee dit, « Nous avons dix-neuf descriptions différentes qui nous sont proposées… et un groupe fort laid… Il représente la meilleure image scripturale de ce qui se produit pendant les derniers jours de l'Église. » (J. Vernon McGee Th.D., Thru the Bible, À travers la Bible, notes sur II Timothée, chapitre 3). Puis il explique le verset 5, « Ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force... » Il dit en outre, « Ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Ils passent par les rituels de la religion mais passent à côté de la vie et de la réalité » (ibid.). Ces « soi-disant chrétiens » ont l'apparence de la piété, c'est à dire qu'ils semblent être pieux, mais ils renient ce qui en fait la force. Ce qui signifie qu'ils n'ont jamais été véritablement convertis par la puissance de Dieu er le Sang de Christ. Ceci explique pourquoi le verset 7 est vrai den ce qui concerne la grande majorité des évangéliques d'aujourd'hui. Ils « apprennent toujours, et ne sont jamais capables de venir à la connaissance de la vérité » (v. 7). Et il y a des gens ici ce soir qui le sont également.

Ils peuvent étudier la Bible pendant des décennies, mais ils ne se sont jamais convertis. Le Dr. Charles C. Ryrie en donne la signification, « Ils [ne peuvent jamais] arriver à une connaissance du salut offert par Christ » (Ryrie Study Bible; Bible d'étude de Ryrie, note sur le verset 7). Des millions d'évangéliques sont aujourd'hui dans cette condition. Ce sont des hommes inconvertis et charnels. I Corinthiens 2:14 les décrit ainsi, « Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont folie pour lui ; et il ne peut les connaître non plus, parce qu’elles se discernent spirituellement. » Maintenant, je vous donnerai deux raisons pour lesquelles il n'y a eu aucun réveil important en Amérique et en Occident depuis plus de 140 ans.

I. Premièrement, il n'y a eu aucun réveil important depuis plus de 140 ans parce que nous ne baptisons pratiquement que des personnes qui sont encore dans un état de perdition !

Des millions d'évangéliques n'ont jamais été convertis parce qu'ils ont été trompés par le « décisionisme » introduit dans les églises par Charles G. Finney. Ses enseignements sont venus dans les églises d'une manière tellement subtile que des millions de personnes pensent qu'elles sont sauvées parce qu'elles « ont pris une décision, » qu'elles ont prié les mots de la « prière du pécheur, » ou encore ont cru un verset de la Bible. Mais elles n'ont pas été converties par le biais du travail de l'Esprit Saint. La première œuvre de l'Esprit de Dieu est d'amener le pécheur sous une conviction de péché. Jean 16:8, 9 dit, « Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de droiture et de jugement... De péché, parce qu’ils ne croient pas en moi. » À moins qu'une personne encore perdue ne soit profondément convaincue par son péché, elle ne réalisera jamais son véritable besoin de Christ, Son sacrifice sur la Croix, et son besoin d'être lavée par le Sang de Christ. Bien souvent nous voyons des gens qui disent qu'ils veulent être sauvés, mais parce qu'ils n'ont pas été convaincus de péché, ils ne peuvent jamais faire confiance à Christ.

La deuxième oeuvre de l'Esprit Saint est de glorifier Christ. Jésus a dit, « ll me glorifiera: parce qu’il recevra de moi, et vous le montrera [ce qui est mien et vous le fera connaître] » (Jean 16:14) ou comme Jésus le dit dans Jean 15:26 l'Esprit Saint « sera mon témoin. » Et après, et seulement avoir passé par la conviction de péché, l'Esprit Saint, prouve au pécheur que seul Jésus peut pardonner son péché. Le dernier travail de la conversion est celui de Dieu attirant le pécheur à Christ. Jésus a dit, « Nul ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé ne l’attire… » (Jean 6:44). La personne qui dit, « Comment aller à Christ ? » n'a pas compris qu'elle doit d'abord être convaincue de péché, et puis voir Christ comme le seul espoir pour être sauvé du péché, et alors être attirée à Lui. Tout le travail du salut repose sur la puissance de Dieu. Les disciples ont demandé à Jésus, « Alors, qui peut donc être sauvé ? » Et Jésus leur a répondu, « Cela est impossible quant aux hommes, mais non quant à Dieu ; car avec Dieu toutes choses sont possibles » (Marc 10:26, 27).

Dans des conversions protestantes classiques, la première chose qui se produit est une profonde conviction de péché qui mène le pécheur au désespoir de se sauver lui-même. Et puis voir Christ comme le seul espoir pour être sauvé du péché, et aller à Christ alors que Dieu l'y attire. Naturellement toute ceci est rejeté par le « décisionisme moderne. » Aujourd'hui tout ce qui est nécessaire, c’est de dire les mots d'une prière, ou aller vers l'autel. Le travail de Dieu dans l'âme de l'homme est complètement rejeté. Voilà la première raison pourquoi nous ne voyons aucun réveil,

John Cagan est un jeune homme de notre église qui a l'intention d'entrer dans le ministère. Il s'est converti à l'âge de 15 ans. Je donne son témoignage en entier ici pour deux raisons. D'abord, parce que c'est une conversion parfaite du style de la « vieille école » comme elle se produisait avant que Finney n'ait changé la conversion en simple décision, la sorte de conversion dont nous avons désespérément besoin aujourd'hui. Et, en second lieu, parce qu'un étudiant d'université qui résistait à Christ pendant plus de deux ans a été converti samedi dernier après m'avoir entendu. Je ne connais que très peu de témoignages qui convertissent réellement quelqu'un. Voici le témoignage de la conversion de John Cagan.

      Je peut me rappeler le moment de ma conversion comme si c'était hier, et les mots semblent insignifiants comparé à la grande différence que Christ a faite dans ma vie. Avant ma conversion, j'étais plein de colère et de haine. J'étais fier de mes péchés et j'avais du plaisir à faire du mal aux gens, et je m'associais avec ceux qui haïssaient Dieu : pour moi le péché n'était pas une certaine « erreur » que je devais regretter. J'avais intentionnellement choisi ce chemin. Dieu a commencé à travailler en moi d'une manière que je n'aurais jamais pu imaginer, alors que mon monde commençait à s'émietter rapidement autour de moi. Ces semaines avant ma conversion se sont révélées comme une véritable mort pour moi : je ne pouvais pas dormir, je ne pouvais pas sourire, je ne pourrais trouver aucune forme de paix. Notre église avait des réunions évangéliques et je peux clairement me rappeler de mes moqueries à leur endroit car je n'avais aucun respect pour mon pasteur et mon père.
      L'Esprit Saint a commencé à me convaincre de mon péché mais, de toute ma volonté je rejetais toutes les pensées que j'avais au sujet de Dieu et de la conversion. Je refusais d'y penser, pourtant je ne pouvais cesser d'être tourmenté. Ainsi, arrivé au dimanche matin du 21 juin 2009, j'étais complètement épuisé. J'étais las de tout. J'ai commencé à me détester, détester mon péché et la manière dont il me faisait me sentir.
      Tandis que le Dr. Hymers prêchait, mon orgueil essayait désespérément de le rejeter, de ne pas écouter, mais pendant qu'il prêchait je pouvais littéralement sentir tout le poids de mon péché peser sur mon âme. Je comptais les minutes jusqu'à ce que le sermon soit fini, mais le pasteur continuait sa prédication, et mes péchés s'aggravaient sans cesse et me paraissaient de plus en plus mauvais. Je ne pouvais plus lutter contre l'aiguillon, je devais être sauvé ! Même pendant que l'invitation à la conversion était donnée, je résistais mais je ne pouvais plus le supporter. Je savais que j'étais un pécheur de la pire espèce et que Dieu était juste de me condamner à l'enfer. J'étais si fatigué de lutter, j'étais si fatigué de la personne que j'étais. Le pasteur a parlé avec moi et m'a dit de venir à Christ, mais je ne le voulais pas. Même pendant tout le temps où mon péché me condamnait, je ne voulais toujours pas de Jésus. Ces moments ont été les plus pires de tous alors que je sentais comme s'il m'était impossible d'être sauvé et que je devais tout simplement aller en enfer. J'« essayais » d'obtenir mon salut par moi-même, j'« essayais » de faire confiance à Christ et je ne le pouvais pas, je ne voulais pas de Christ, je n'arrivais pas à décider de devenir chrétien, et cela me rendait tout simplement désespéré. Je pouvais sentir mon péché me pousser de plus en plus vers le bas, en enfer, et je pouvais sentir mon obstination. J'étais coincé dans ce terrible conflit.
      Soudainement les mots d'un sermon prêché des années auparavant me sont revenus à l'esprit : « Cède à Christ ! Cède à Christ ! » La pensée que je devais céder à Jésus m'affligeait tellement que et je ne pouvais absolument pas le faire, et ceci pendant un moment qui m'a semblé interminable. Jésus avait donné Sa vie pour moi. Le véritable Jésus était allé se faire crucifier pour moi alors que j'étais Son ennemi et que je ne voulais pas Lui céder. Cette pensée m'a terrassée, et j'ai dû tout lâcher. Je ne pouvais plus me tenir sur mes gardes plus longtemps, je devais avoir Jésus ! À cet instant même, j'ai cédé à Christ et je Lui ai fait confiance par la foi. À cet instant-là, il m'a semblé que je devais me laisser mourir, et c'est alors que Christ m'a donné la vie ! Il n'y a eu aucune action ou volonté de ma part, mais c'est avec mon coeur, un simple repos en Christ, qu'Il m'a sauvé ! Il a lavé mes péchés par Son Sang ! En un seul instant, j'ai arrêté de résister à Christ. C'était si clair que tout ce que je devais faire était de Lui faire confiance ; je peux identifier l'instant exact où cela a cessé d'être moi et où cela a été seulement Lui. J'ai dû céder ! À ce moment-là, ce n'était pas un sentiment physique ou une lumière aveuglante : je n'ai pas eu besoin d'un sentiment, j'ai eu Christ ! Pourtant, en faisant confiance à Christ, j'ai senti comme si mon péché était enlevé de mon âme. Je me suis détourné de mon péché et je me suis tourné vers Jésus seul ! Et Jésus, m'a sauvé.
      Combien Jésus doit-Il m'avoir aimé pour me pardonner, moi le pire des pécheurs, qui avait grandi dans une bonne église et qui s'était pourtant toujours retourné contre Lui ! Les mots me manquent pour raconter l'expérience de ma conversion et pour exprimer mon amour pour Christ. Christ a donné Sa vie pour moi et à cause de cela je Lui donne tout. Jésus a sacrifié Son trône pour une croix pour moi alors même que je crachais sur Son Église et me moquais de Son salut ; comment pourrais-je suffisamment proclamer Son amour et Sa bonté ? Jésus a enlevé ma haine et ma colère et m'a donné l'amour à la place. Il m'a donné bien plus qu'un nouveau départ - Il m'a donné une nouvelle vie. C'est seulement par la foi que je sais que Jésus a enlevé tous mes péchés, et je me retrouve à me demander comment je le sais alors que je manque d'évidence concrète, mais je me rappelle que la « foi est la substance des choses invisibles » et je trouve la paix sachant qu'après avoir bien réfléchi, ma foi repose sur Jésus. Jésus est ma seule réponse.
      Je suis si reconnaissant pour la grâce que Dieu m'a donnée, les nombreuses occasions qu'Il m'a donné, et pour m'avoir attiré à Son Fils avec une telle force que je ne serais jamais venu à Jésus par mes propres moyens. C’est juste des mots, mais ma foi repose en Jésus, parce qu’Il m'a changé. Il a toujours été là, mon Libérateur, mon Repos, mon Sauveur. Mon amour pour Lui semble si petit comparé à la manière dont Il m'a aimé. Je ne pourrais jamais vivre assez longtemps pour Lui ou assez sincèrement, je ne pourrai jamais trop faire pour Christ. Servir Jésus est ma joie ! Il me donne la vie et la paix après que la seule chose que je sache faire était comment Le haïr. Jésus est mon ambition et ma direction. Je ne me fais pas confiance, mais je mets mon espérance en Lui seul, parce que Il ne m'a jamais fait défaut. Christ est venu à moi et à cause de cela je ne Le laisserai jamais.

Voilà les paroles de John Samuel Cagan sur sa conversion, à l'âge de 15 ans. Maintenant il fait le projet d'entrer dans le ministère. Ce qui s'est produit pour John Cagan représente ce qui se produit dans une véritable conversion ! Dieu doit faire pour vous ce qu'Il a fait pour John.

La plupart des prédicateurs aujourd'hui lui aurait immédiatement demandé de dire une prière, puis baptisé - et faire de lui une des millions de personnes perdues qui fréquentent nos églises aujourd'hui ! La première raison pour laquelle nous n'avons aucun réveil est que les prédicateurs ne laissent pas Dieu travailler dans le coeur du pécheur. Ils attrapent le pécheur et l'emmènent loin du travail de Dieu et le baptisent alors qu’il est encore dans son état de perdu ! Je crois que presque tous les baptêmes aujourd'hui sont des baptêmes de personnes de ce type. Voilà la première raison pourquoi nous ne voyons aucun réveil. Pratiquement chacun est prononcé sauvé et baptisé sans véritable conversion ! J'admets que moi-même ai commis ce péché. Mon Dieu, pardonne-moi. Pour quelle autre raison Dieu aurai-Il retenu le réveil depuis plus de 140 ans ? Pourquoi d'autre ? Et bien, il y a une dernière raison !

II. Deuxièmement, il n'y a eu aucun réveil depuis 140 ans parce que nous mettons plus d'importance sur l'Esprit Saint que sur des chrétiens confessant leurs péchés, et sur leur purification par le Sang de Jésus.

C'est quelque chose que je savais déjà, mais qui est devenu beaucoup plus clair pour moi récemment. J'ai été témoin de trois réveils. Le premier était de loin le plus puissant - et il ne dépendait pas du « baptême » de l'Esprit, des langues, des guérisons, ou des miracles. Il reposait entièrement sur le fait que les chrétiens confessaient leurs péchés et étaient ensuite lavés par le Sang de Christ.

Dans nos églises aujourd'hui, des gens qui sont véritablement convertis tiennent encore à des péchés - péchés du coeur, péchés de l'esprit, péchés de la chair. Dans le premier réveil que j'ai vu, presque toute l'église a confessé ses péchés devant Dieu à l'autel, et on a vu des larmes amères couler jusqu'à ce que Dieu ait donné Sa paix par le Sang de Jésus. L'apôtre Jean a dit,

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés, et pour nous laver de toute iniquité » (I Jean 1:9).

Et comment Dieu lave-t-Il les péchés des chrétiens ? « Le Sang de Jésus-Christ son Fils, nous purifie de tout péché » (I Jean 1:7).

Premièrement, la confession de tous les péchés, dedans et dehors. Deuxièmement la purification de nos péchés par le Sang de Jésus ! C'est simple, n'est-ce pas ? Pourtant combien d'églises en soulignent-elles l’importance aujourd'hui ? Je n'en connais aucune qui le fait. Et c'est la deuxième raison pour laquelle nous n'avons pas vu de réveil depuis plus de 140 ans.

Écoutez les paroles de Brian Edwards, qui a fait beaucoup d'études au sujet du véritable réveil. Il dit :

Le réveil... commence par une conviction profonde de péché. C'est souvent la forme que cette conviction de péché prend qui troublent ceux qui s’informent sur le réveil. Parfois l'expérience est écrasante. Les gens pleurent incontrôlablement, et pire encore ! Mais un véritable réveil ne peut exister [parmi des chrétiens] sans des larmes de conviction et d'affliction (Edwards, Revival, Réveil, 115).

Il n'y a pas de réveil sans une profonde conviction de péché, affligeante et dérangeante (Edwards, ibid., p. 116).

Le premier réveil que j'ai vu a commencé avec quelques chrétiens qui pleuraient et confessaient leurs péchés. Bientôt l'église entière a été remplie, et ceci pendant des heures, de personnes confessant leurs péchés, avec des larmes et de grands soupirs. C'était tout. Aucun parler en langues. Aucune guérison. Personne terrassé par l'Esprit. Juste des confessions avec larmes, prières, et soupirs. Et cela a continué pendant des heures.

Quand le réveil s'arrêtait pour un jour ou deux - alors l'Esprit revenait - à plusieurs reprises, à différents intervalles, pendant plus de trois ans. Avant que le réveil ne se termine, plus de 3.000 personnes avaient été ajoutées à l'église, une église qui avait commencé avec moins de 150 personnes. Et chaque dimanche matin, il devait y avoir quatre services, au lieu d'un seul, plus deux services supplémentaires le dimanche soir.

Mais je ne crois pas que nous devions prier pour le réveil simplement pour faire entrer plus de monde dans nos églises. Le véritable motif devrait être d'avoir une église saine et lavée par le Sang de Jésus ! C’est ce que nous devons avoir !

Nous avons eu de grandes croisades d’évangélisation. Nous avons eu nos émissions de télévision. Nous avons eu nos services de guérison. Nous avons vu des églises recevoir le don des langues et d'autres expériences encore. Mais nous n'avons pas vu aucun réveil classique, historique en Amérique, depuis plus de 140 ans ! Nous avons été distraits par ces autres choses. Nous n'avons pas laissé l'Esprit Saint nous convaincre de péché, nous chrétiens. Nous n'avons pas crié à Jésus pour nous laver à nouveau de notre péché avec Son Sang précieux et sacré !

Le réveil nous a brièvement « touché. » En quelques 4 nuits environ de réunion, 11 personnes ont été converties, le fait vérifié par deux fois par le Dr. Cagan, qui est un expert. Et chacune de ces 11 personnes a dit qu'elle était convertie. Nous avons également eu chaque soir 8 chrétiens environ qui ont confessé leurs péchés et prié avec des larmes. Nous n'avons jamais eu de réunions semblables en 41 ans, depuis que notre église a ouvert ses portes.

Puis j'ai péché. Dr. Cagan m'a dit de ne pas l'appeler « péché. » Mais je crois que j'ai péché. Je suis devenu fier, fier que nous ayons un réveil ! Le réveil venait juste de commencer vraiment. Et j'ai cessé de prêcher sur la conviction de péché et le Sang de Jésus. J'ai donné la conduite de la réunion à quelqu'un d'autre, et l'importance a été détournée de Jésus et donnée à l'Esprit Saint. J'aurais dû me rappeler que Jésus a dit que l'Esprit Saint « ne parlera pas de Lui-même » (Jean 15:26). Je n'aurais jamais dû laisser quelqu'un d'autre venir prêcher sur l'Esprit Saint. Voilà mes péchés. Le péché d'orgueil et le péché de présomption. Et je les admets devant vous ce soir. Mon péché d'orgueil et mon péché de présomption. Que chacun de vous prie pour que Dieu me pardonne d’avoir négligé Jésus et la confession des péchés, (tous prient). Maintenant, je vous demande de prier pour que Dieu revienne à nous, comme Il l'a fait lors du premier réveil que j'ai vu. Priez pour que la présence de Dieu revienne parmi nous. Merci de prier avec larmes, comme ils le font en Chine, (tous prient). Veuillez vous lever et chanter, « Alléluia, quel Sauveur. » Maintenant, veuillez chanter « Esprit du Dieu vivant. » Puis, « Sonde-moi, Ô Dieu. » Maintenant, veuillez chanter la première et la dernière strophe de « Emplis ma vision. » Miss Nguyen, veuillez prier pour que Dieu descende à nouveau parmi nous. Il y a tellement de gens ici qui sont encore perdus et sont retournés dans le monde. Veuillez prier pour Dieu descende pour eux.

Ceux qui veulent prier pour que le réveil revienne pour eux, levez-vous et priez Dieu pour qu'Il descendre encore. Priez comme ils le font en Chine. Ceux qui veulent confesser leurs péchés, venez à l'autel. Ceux qui veulent être lavés de leurs péchés par le Sang précieux de Jésus, approchez-vous et confessez vos péchés. Ceux qui veulent que Jésus les sauve, approchez-vous également. Nous avons un laïque, un Baptiste du sud, fréquentant notre église depuis 25 ans et lui aussi dans une situation de perdu. Il est venu et a fait confiance à Jésus dans une véritable expérience de conversion. Amen.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Aaron Yancy : II Timothée 3:1-5.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith : « Encore plus loin »
      (Par W. B. Stevens, 1862-1940 ; arrangé par Barney E. Warren, 1867-1951).


GRANDES LIGNES DE

LES DEUX RAISONS POUR LESQUELLES LES ÉGLISES D'AMÉRIQUE ET DU MONDE OCCIDENTAL NE CONNAISSENT PAS LE RÉVEIL

THE TWO REASONS WHY THE CHURCHES IN AMERICA
AND THE WEST DON’T EXPERIENCE REVIVAL

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Sache ceci aussi, que dans les derniers jours des temps difficiles surviendront. Car les hommes seront épris d’eux-mêmes, pleins de convoitises, vantards, orgueilleux, blasphémateurs, désobéissants à leur parents, ingrats, irréligieux, sans affection naturelle, implacables, ne tenant pas leurs engagements, calomniateurs, indécents, cruels, méprisant les bons gens, traîtres, emportés, hautains, aimant les plaisirs plutôt que d’aimer Dieu, ayant une apparence de piété, mais en ayant renié la puissance : détourne-toi de telles gens. Car de ce genre sont ceux qui se glissent dans les maisons, et qui captivent les femmes naïves chargées de péchés, entraînées par diverses passions - qui apprennent toujours, et ne sont jamais capables de parvenir à la connaissance de la vérité » (I Timothée 3:1-7).

(II Timothée 3:13, 5; I Corinthiens 2:14).

I.   Premièrement, il n'y a eu aucun réveil important depuis plus de 140 ans
parce que nous ne baptisons pratiquement que des personnes qui sont
encore dans un état de perdition ! Jean 16:8, 9, 14; 15:26; 6:44;
Marc 10:26, 27.

II.  Deuxièmement, il n'y a eu aucun réveil depuis 140 ans parce que nous
mettons plus d'importance sur l'Esprit Saint que sur des chrétiens
confessant leurs péchés, et sur leur purification par le Sang de Jésus,
I Jean 1:9, 7; Jean 15:26.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).