Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




JONAS - DE LA MORT À LA VIE !

JONAH – FROM DEATH TO LIFE !
(French)

par Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le matin du Jour du Seigneur, le 5 juin 2016


Premièrement, un mot au sujet du monstre marin. Je vous invite à lire Jonas 1:17. « Or le Seigneur prépara un grand poisson pour engloutir Jonas. Et Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits. » Le terme hébreu pour « prépara » est « mănăh. » Il signifie « constituer, » « préparer. » Il a été particulièrement constitué et préparé. Aucun semblable avant lui, et aucun ensuite. Il a été préparé par le Seigneur Dieu Lui-même. Puis le poisson, dont le terme hébreu ici est « dag. » Il signifie une créature de la mer - énorme, capable d'avaler un homme en entier, sans le mâcher. Et cela nous renvoie à notre texte,

« J’étais descendu jusqu’aux racines des montagnes ; la terre avec ses barres était autour de moi pour toujours ; toutefois tu as fait remonter ma vie de la corruption, Ô Seigneur, mon Dieu » (Jonas 2:6).

Le grand réformateur Jean Calvin écrit dans son commentaire,

   Qu'en ceci, [Christ] serait comme Jonas, parce qu'Il serait un prophète ramené à la vie… et Ninive a été convertie par Jonas, après être revenu à la vie. étant retourné à la vie. Voilà la simple signification de ce passage. Par conséquent Jonas n'était pas un type de Christ, parce qu'il a été envoyé vers les païens, mais parce qu'il est revenu à la vie… (Jean Calvin, Commentaries on the Twelve Minor Prophets, Commentaires sur les douze prophètes mineurs, Baker Book House, 1998 reprint, volume 3, page 21).

Remarquez les paroles de Calvin - Jonas était « un prophète ramené à la vie. » La résurrection d'entre les morts de Jonas est un type de la résurrection de Jésus le troisième jour.

Et puis le Dr. M. R. DeHaan dit, « Quand le prophète Jonas a été jeté dans la mer et avalé par un grand poisson, il est devenu un type visible de la mort et de la résurrection du Christ » (M. R. DeHaan, M.D., Jonas – Fact or Fiction ? Jonas - fait ou fiction ?, Zondervan Publishing House, 1957, p. 80). Le Dr. J. Vernon McGee dit la même chose dans son Commentaire de la Bible (Bible Commentary).

Le Dr. Murphy Lum a enseigné l'hébreu dans un séminaire en Californie du sud. Le Dr. Lum m'a dit, « Jésus nous a donné le meilleur commentaire sur Jonas dans Matthieu 12:40. » Dans ce verset, Jésus dit,

« Car comme Jonas a été trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine, ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le cœur de la terre » (Matthieu 12:40).

Trois leçons nous sont données ici par Christ :

1. Jonas est une illustration de la mort et de la résurrection de Christ.

« Car comme Jonas a été trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine, ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le cœur de la terre » (Matthieu 12:40).

2. Jonas est donc une image de salut par grâce.

« Et quelle est l’infinie grandeur de sa puissance envers nous qui croyons, selon l’efficacité de son immense puissance, Qu’il a effectuée en Christ, quand il l’a ressuscité des morts… » (Éphésiens 1:19 - 20).

La résurrection du Christ est alors appliquée au converti.

« Et vous il vous a vivifiés, [rendus vivants] qui étiez morts dans vos fautes et dans vos péchés » (Éphésiens 2:1).

Il nous est dit encore que Dieu,

« Alors même que nous étions morts dans nos péchés, Dieu nous a vivifiés ensemble avec Christ, (par grâce vous êtes sauvés) » (Éphésiens 2:5-6).

Ces versets montrent que la personne inconvertie est morte dans le péché et doit être rendue vivante en Christ. La « mort à la vie » l'expérience de la conversion est connectée et activée par la mort et la résurrection de Christ - et elle est donc décrite par ce qui est arrivé à Jonas (cf. Matthieu 12:40).

3. La résurrection de Jonas est également une image du baptême d'un converti par immersion. Romains 6:3-4 dit,

« Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, nous avons été baptisés en sa mort ? Par conséquent nous sommes enterrés avec lui par baptême dans la mort : que comme le Christ a été élevé vers le haut des morts par la gloire du père, néanmoins nous devrions également marcher dans la nouveauté de la vie » (Romans 6:3 - 4).

C’est pourquoi nous sommes ensevelis avec lui par le baptême en la mort, afin que, comme Christ a été ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous devrions marcher, nous aussi, en nouveauté de vie. Le Dr. MacArthur le dit correctement, « Certainement le baptême de l'eau est une illustration de cette réalité… » (Ibid., note sur Romains 6:3). Ainsi, l'expérience de la conversion, telle qu'illustrée par le baptême, pointe vers la mort et la résurrection de Christ - dont Jonas est le type (cf. Matthieu 12:40).

Pour récapituler,


1. Jonas est une illustration de la mort et de la résurrection de Christ.

2. Jonas est une illustration de la mort spirituelle et de la résurrection de la conversion.

3. Jonas est une illustration du baptême du croyant.


Christ est-Il vraiment mort ? Oui. Une personne inconvertie est-elle vraiment morte dans les fautes et les péchés ? Oui. Une personne convertie est-elle vraiment ressuscitée des morts ? Oui. Un prédicateur expérimenté peut même voir un changement dans le visage et l’expression.

Jonas est-il vraiment mort dans le grand poisson ? Je pense que la réponse est évidente ! Comme le dit le Dr. Lum, « Jésus nous a donné le meilleur commentaire sur Jonas dans Matthieu 12:40. »

« Car comme Jonas a été trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine, ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le cœur de la terre » (Matthieu 12:40).

Jésus est vraiment mort - ainsi Sa comparaison prouve que Christ croyait que Jonas était vraiment mort. Aucune possibilité d'argumenter ! Jonas le dit très clairement,

« J’étais descendu jusqu’aux racines des montagnes ; la terre avec ses barres était autour de moi pour toujours ; toutefois tu as fait remonter ma vie de la corruption, Ô Seigneur, mon Dieu » (Jonas 2:6).

 

Le mot hébreu pour « corruption » est « shachath. » Il signifie « la tombe, » et il signifie la mort de Jonas.

Les deux premiers chapitres de Jonas décrivent également la conversion. De beaucoup de manières, c'est une illustration de ma propre conversion. Dieu a parlé au cœur de Jonas et lui a dit d'aller prêcher à Ninive. Dieu a parlé à mon cœur et m'a dit que je serais un témoin pour Lui. Jonas a couru loin de la présence de Dieu. Il est monté sur un bateau et a navigué aussi loin de Ninive que possible. Je suis parti de l'église de Huntington Park et j'ai marché dans les rues de Los Angeles dans l'obscurité et la crainte. Je me suis sauvé de la présence de Dieu comme l'a fait Jonas. Mais Dieu a envoyé une grande tempête à l'assaut du bateau où était Jonas. Moi-même, j'ai été jeté d'un côté et de l'autre et j'ai pensé que je n'avais plus aucun espoir. Jonas a été jeté dans la mer et a été avalé par un grand monstre marin. Je suis allé à une église chinoise et j'ai essayé d'entrer à l'université. J'ai été embourbé dans la dépression et le désespoir. Je ne pouvais pas aller à l'université parce que je n'avais pas de voiture. Je devais prendre un autobus pendant plusieurs heures pour y aller et revenir. Je devais travailler quand je rentrais de l'université. Je n'avais pas une minute pour étudier. Je savais que j'échouais dans mes classes. J'avais le sentiment que j'étais avalé par le diable. Il n'y avait aucune lumière. Il y n'y avait aucun espoir. Il n'y avait aucune paix. Je me suis senti comme Jonas à l'intérieur de l'estomac du grand monstre de la mer.

« Les eaux m’ont entouré et même jusqu’à l’âme ; l’abîme m’a enfermé ; les algues se sont enveloppées autour de ma tête. J’étais descendu jusqu’aux racines des montagnes ; la terre avec ses barres était autour de moi pour toujours... » (Jonas 2:6).

C'est ce que je ressentais. Je ne l'ai pas réalisé alors, mais Dieu me montrait la vanité et le désespoir de cette vie. Et mes péchés étaient toujours devant moi !

Je me sentais comme un de nos jeunes hommes, Sergio Melo. Quand sous la conviction, Sergio a dit, « Je ne peux plus porter ce fardeau plus longtemps. J'étais préoccupé fortement… j'étais dans une agitation terrible, et la culpabilité de mon péché… rien ne pouvait me faire rire ou me tirer hors de ce terrible ennui… Je me suis dit, ‘Et si je meurs maintenant ? Je ne peux pas mourir maintenant, pas dans cet état.’ Alors j'ai continué à regarder les visages de chaque personne qui passait près de moi, et cela me rappelait ce que le Dr. Hymers avait dit dans un sermon - qu'il avait vu des personnes marcher comme des zombies, sans aucun souci pour leur âme. » C'était Sergio, revenant à la maison à une heure du matin, sous une conviction profonde de péché, comme Jonas tout au fond de l'océan.

John Cagan a eu une expérience semblable. John a dit, « Ces semaines [avant] ma conversion se sont révélées comme la mort pour moi. Je ne pouvais pas dormir, je ne pouvais pas sourire. Je ne pouvais trouver aucune paix… Je rejetais toute pensée au sujet de Dieu et de la conversion, je refusais de penser à cela, pourtant je ne pouvais trouver aucune paix… je ne pouvais cesser de me sentir tourmenté… j'ai commencé à me détester, à détester mon péché et comment il me faisait me sentir… mes péchés sont devenus de pire en pire. »

Soriya Yancy a dit, « Le Dr. Hymers a prêché fort et dur sur le péché… je me suis rappelé toutes les choses mauvaises que j'avais faites. Le péché de mes pensées, du mensonge, et de beaucoup d’ [autres] péchés encore. Je me sentais honteuse et je ne pouvais faire face à Dieu… et j'ai pleuré. J'ai pensé, `Je ne trouverai jamais Christ'… J'ai pleuré et pleuré encore. J'ai pensé que je pourrais avoir Jésus comme mon Sauveur. »

Jonas a dit, « Les eaux m’ont entouré et même jusqu’à l’âme ; l’abîme m’a enfermé ; les algues se sont enveloppées autour de ma tête... et toutes tes vagues ont passé sur moi » (Jonas 2:5, 3).

C'est ce que j'ai ressenti jusqu'à ce que Christ vienne à moi et qu'Il m'entoure de Ses vagues d'amour et j'ai alors chanté, « Amour étonnant, comment se peut-il être, comment Toi, mon Dieu, devrait-Tu mourir pour moi ? » Et Jonas a crié et il a dit, « Le salut vient du Seigneur » (Jonas 2:9).

« Et le Seigneur parla au poisson, et il vomit Jonas sur la terre sèche » (Jonas 2:10).

Louange à Dieu ! Au moment où vous mettrez votre confiance en Lui, vous serez « vomi » hors de vos péchés. Vous serez vomi hors des griffes du diable ! Vous serez vomi hors de la mort - dans une nouvelle vie en Christ ! Mes chers amis, si vous vous tournez vers Jésus vous constaterez que Jonas avait raison - « Le salut vient du Seigneur. » Comme une traduction moderne le dit, le « salut est du Seigneur. » Il est un don de Dieu en Christ.

Voyez-vous votre grand besoin de salut en Jésus-Christ ? C'est normal de ne pas sentir ce besoin. Les humains dans leur état naturel (habituel) n'en éprouvent pas le besoin du tout. Cela demande un miracle pour quelqu'un de se sentir comme Sergio, ou comme John Cagan, ou comme Soriya - ou comme le faisait Jonas - ou comme j'ai fait en tant que jeune homme de vingt ans, marchant seul dans les rues de Los Angeles. Cela demande un travail miraculeux de l'Esprit Saint que d'amener quelqu'un sous la conviction. Seulement un acte de l'Esprit Saint peut faire qu'une personne se dise dans son cœur, « Mon péché est toujours avant moi » (Psaume 51:3).

Vous êtes-vous examiné vous-même ? Avez-vous vraiment regardé au plus profond de votre propre coeur ? Il n'y a vraiment aucun espoir pour vous si vous ne le faites pas. La plupart des gens s'enfuient de la présence de Dieu - comme Jonas a couru loin de la présence de Dieu. Les gens remplissent leur temps pour éviter de penser à leur péché. Certains ont les yeux rivés sur les jeux vidéo continuellement, pour éviter de penser à Dieu et se cacher de Lui. D'autres passent leur temps à courir d'une chose à l'autre et s’activent - pour éviter de penser. D'autres encore plongent dans le travail ou les études, ou cherchent une carrière, ou n'importe quoi pour éviter de penser à leur péché. Le Dr. Lloyd-Jones dit, « Vous devez vous battre pour votre vie et vous devez vous battre pour votre âme. Le monde fera tout pour vous empêcher de penser à vous-même » - pour vous éviter de penser à votre péché « The Sinner’s Confession » (La confession du pécheur).

Vous devez penser à vos transgressions. La transgression signifie la rébellion, un désir d'avoir votre propre manière d'agir et de penser, un désir de faire ce que vous savez est mauvais Cela signifie faire quelque chose que votre conscience sait est mauvaise, fausse. C'est un acte délibéré de péché. Votre conscience dit « non » - mais vous le faites de toute façon. Cela s'appelle une transgression !

C'est maintenant que vous devez penser à votre péché. Cela signifie que vous avez pensé ou fait des choses tordues, perverties - des pensées mauvaises, tordues, laides, immondes - iniquités dans votre cœur et dans votre vie !

Puis, il y a le terme « péché. » Il signifie « manquer le but. » C'est comme un homme qui tire sur une cible, mais la manque. Cela veut dire que vous n'êtes pas ce que vous devriez être. Cela veut dire que vous ne vivez pas de la manière dont vous êtes censé vivre. Cela veut dire que vous avez manqué la cible. Votre vie n'est pas celle que Dieu voudrait pour vous. Ce n'est pas étonnant que vous soyez si malheureux !

Quand l'Esprit de Dieu amène ces pensées à votre esprit, ne les éloignez pas, car vous tomberez alors sous la conviction de péché. Assurez-vous que vous ne repoussez pas ces pensées. Si vous le faites, vous pouvez ne jamais avoir une autre chance. Dieu pourrait ne jamais vous mettre sous la conviction de péché une autre fois. Et si Dieu ne le fait pas, vous êtes condamné, éternellement perdu, même si vous continuez à vivre en ce monde.

Nous prions que l'Esprit Saint vous rende mécontent, insatisfait de vous-même, qu'Il vous fasse ressentir que vous êtes tout à fait perdu, désespéré avec vous-même, perdu - sans espoir ! Seulement alors vous pourrez dire, « Car mes iniquités ont surmonté ma tête ; comme un lourd fardeau, elles sont trop lourdes pour moi » (Psaume 38:4). Alors seulement vous sentirez que Jésus est Celui qui peut vous aider. Seulement là sentirez-vous que rien ne peut vous laver de votre iniquité que le Sang de Jésus qu'Il a versé sur la Croix, pour vous laver du péché ! Seulement là cesserez-vous de jouer un jeu avec vous-même. Seulement là haïrez-vous votre péché et ferez-vous confiance à Jésus et Il vous sauvera de votre péché ! Seulement là, pourrez-vous dire avec Jonas, « Le salut vient du Seigneur » (Jonas 2:9). Alors seulement vous pourrez chanter avec confiance,

Je viens, seigneur !
Je viens, Seigneur ! Je viens maintenant à Toi !
Lave-moi, purifie-moi dans le sang
Qui a coulé du calvaire.
« I Am Coming, Lord » (Je viens, Seigneur) par Lewis Hartsough, 1828-1919.

Si vous désirez nous parler au sujet de la purification de vos péchés par le Sang de Jésus, veuillez suivre maintenant le Dr. Cagan et John Cagan vers le fond de l'auditorium. Ils vous emmèneront dans un endroit calme où vous pourrez parler et prier avec eux. Amen.


Le Dr. Hymers aimerait recevoir de vos nouvelles. QUAND VOUS LUI ÉCRIVEZ, VEUILLEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS VOUS RÉPONDRE. Si ce sermon vous a béni, vous pouvez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici). Vous pouvez lui écrire dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais si vous le pouvez. Vous pouvez aussi lui écrire à son adresse postale : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Jonas 2:5, 6.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« I Am Coming, Lord » (Je viens, Seigneur !) par Lewis Hartsough, 1828-1919.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).