Print Sermon

Ces sermons et vidéos sont aujourd'hui distribués à environ 116.000 ordinateurs dans plus de 215 pays chaque mois sur le site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais elles délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les dirige vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 34 langues pour des milliers de personnes chaque mois. Les manuscrits de ces sermons ne sont pas soumis a des droits d'auteur, ainsi les prédicateurs peuvent les utiliser sans notre autorisation. Merci de cliquer ici si vous voulez savoir comment faire une donation mensuelle pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris dans les pays musulmans et hindous.

Si vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours mentionner dans quel pays vous habitez ou il ne pourra pas nous répondre. L'adresse mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net.




JÉSUS - SES SOUFFRANCES DANS LE JARDIN

JESUS – SUFFERING IN THE GARDEN
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 28 février 2016

« Et ils arrivèrent dans un lieu appelé Gethsémané. Et il dit à ses disciples : Asseyez-vous ici pendant que je vais prier. Et il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean ; et il commença à être dans un grand émoi et fort accablé. Et il leur dit : Mon âme est extrêmement triste jusqu’à la mort; demeurez ici et veillez » Marc 14:32 - 34).


Christ avait mangé le repas de Pâques avec Ses disciples. À la fin du dîner, Christ leur avait donné le pain et la coupe - ce que nous appelons la « Sainte Cène ou le dernier repas du Seigneur. » Il leur dit que le pain parlait de Son corps, qui serait crucifié le matin suivant. Il leur dit que la coupe parlait de Son Sang, qu'Il verserait sur la Croix pour nous laver de notre péché. Puis Jésus et les disciples ont chanté un cantique, et ont quitté la chambre haute où avait eu lieu le repas pour sortir dans la nuit.

Ils sont descendus par le côté oriental de Jérusalem et ont traversé le ruisseau appelé Cédron. Puis ils ont marché un peu plus loin, jusqu'à l'orée du jardin de Gethsémané. Jésus y a alors laissé huit de Ses disciples et leur a demandé de prier. Il a pris Pierre, Jacques et Jean plus profondément dans l'obscurité du jardin. Jésus continua un peu plus loin dans l'obscurité, sous les oliviers. Et c'est là qu'Il commença à être dans un grand émoi et fort accablé. Et il leur dit : Mon âme est extrêmement triste jusqu’à la mort ; demeurez ici et veillez » Et il alla un peu plus loin, et se jeta à terre, et priait que, s’il était possible, l’heure puisse passer loin de lui » (Marc 14:33, 35).

L’évêque J. C. Ryle de l'église d'Angleterre disait, « L'histoire de l'agonie de notre Seigneur dans le jardin de Gethsémané est un passage profond et mystérieux de l’Écriture. Il contient des choses que les théologiens [les plus érudits] ne peuvent totalement expliquer. Oui il contient… des vérités [d’une grande] importance » (J. C. Ryle, Expository Remarks on Mark, Remarques Expositoires sur Marc, The Banner of Truth Trust, 1994, p. 316; notes sur Marc 14:32-42).

Laissons notre esprit rejoindre Gethsémané ce matin. Marc nous dit qu'Il était « en grand émoi » (Marc 14:33). Le terme grec ici est « ekthambeisthai » - qui signifie « considérablement stupéfiant, considérablement affligé, étonné et alarmé. » « Et il alla un peu plus loin, et se jeta à terre »… et Il leur dit, « Mon âme est extrêmement triste jusqu’à la mort » (Marc 14:34, 35).

L’évêque Ryle disait encore, « Il n’y a qu'une seule explication raisonnable pour ces expressions. Ce n'était pas la crainte de la souffrance physique… C'était plutôt le sens de l'énorme charge de culpabilité humaine, qui a commencé à peser sur Lui à ce moment-là d'une manière particulière. C'était un sens [du poids] indescriptible de nos péchés et transgressions dont Il s’est alors chargé. Il devenait « malédiction pour nous » (Galates 3:13). Il portait nos peines et nos douleurs… Il était fait « péché pour nous, Lui qui n'avait aucun péché. » Sa nature sainte a [profondément] ressenti l'horrible fardeau posé sur Lui. Voilà les raisons de Ses extraordinaires souffrances. Nous devons voir, dans l'agonie de notre Seigneur à Gethsémané, la nature extrême du péché. [Les pensées des évangéliques sont] aujourd'hui bien en-dessous de ce qu'elles devraient considérer comme le péché » (Ryle, P. 317).

Ne vous permettez pas de penser légèrement à ces péchés comme ne pas venir à l'église, négliger la lecture de la Bible pour regarder à la place des jeux vidéo, la pornographie, ou aller danser et s'adonner à l'ivresse. Tous ces péchés qui vous sont particuliers ont été posés sur Jésus à Gethsémané. Mais il y a plus encore - bien plus. Le plus grand péché qui a été placé sur Jésus dans le jardin de Gethsémané est notre péché originel, notre dépravation totale, qui vient de notre nature complètement dépravée de pécheurs. C'est « la corruption qui règne dans le monde par la convoitise » (II Pierre 1:4). C'est le fait que « nous sommes tous comme une chose souillée » (Ésaïe 64:6). C'est l'égoïsme, l'envie et la rébellion de notre nature contre Dieu. C'est votre « esprit charnel [qui] est hostilité contre Dieu » qui se rebelle contre Dieu et veut vivre sans Lui (Romains 8:7). C'est votre cœur laid et répugnant (Romains 8:7). C'est votre cœur pécheur qui vous a été transmis d'Adam, le premier pécheur. Il vient de lui par vos gènes, votre sang, et votre âme. Et encore, « Par la désobéissance d’un seul homme, beaucoup ont été rendus pécheurs » (Romains 5:19)

Remarquez comment les nouveau-nés naissent déjà dans le péché. A. W. Pink dit, « la corruption de la nature humaine se découvre chez les petits enfants… et à quel âge précoce ! S'il y avait quelque [qualité] héritée chez l'homme, elle se montrerait sûrement [dans les bébés nouveau-nés], avant que des habitudes mauvaises se soient développées par le contact avec le monde. Mais trouvons-nous [les bébés] bons ? Nous en sommes bien loin. Le résultat invariable de la croissance des êtres humains c'est que dès qu'ils sont assez âgés, [ils deviennent] mauvais. Ils manifestent déjà une volonté propre farouche, la rancune et le désir de vengeance. Ils pleurent et boudent pour ce qui n'est pas bon pour eux, et se [fâchent avec leurs parents] quand ils leur refusent, souvent en essayant [de les mordre]. Ceux qui sont nés et élevés dans l'honnêteté sont coupables [de vol] avant même qu’ils ne soient jamais témoin d'un acte de vol. Par ces [défauts]… la nature humaine est vue pour être [pécheresse] dès le commencement de son existence » A. W. Pink, Gleanings from the Scriptures, Man’s Total Depravity, Morceaux choisis des Écritures : La dépravation totale de l’homme, Moody Press, 1981, pp. 163, 164). La Commission de crime du Minnesota l'a expliqué encore mieux dans un de ses rapports. « Chaque bébé commence la vie en tant que petit sauvage. Il est complètement égoïste et égocentrique. Il veut ce qu'il veut quand il le veut… l'attention de sa mère, le jouet de son ami, la montre de son oncle. Refusez-lui ces [choses] et il crie avec une fureur et agressivité, qui seraient meurtrières si il n'était pas si dépendant… Cela signifie que la totalité des enfants, non simplement certains enfants, sont des délinquants- nés, c.-à-d. des pécheurs » (cités par Haddon W. Robinson, Biblical Preaching, Prédication biblique, Baker Book House, 1980, pp. 144, 145). Le Dr. Isaac Watts a dit,

Dès que nous prenons notre premier souffle,
   La semence du péché ne fait que nous amener à la mort.
Ta loi demande un coeur parfait,
Mais tout en nous est souillé.
   « Psaume 51, » par le Dr. Isaac Watts, D.D., 1674-1748.

Le bébé crie dès qu'il est né. Aucun animal nouveau né ne le fait. Ils seraient rapidement tués dans la forêt par d'autres animaux s'ils s'agitaient et criaient comme le font les bébés humains. Mais les bébés humains crient contre Dieu, l'autorité, et la vie elle-même dès qu'ils naissent. Pourquoi ? Puisqu'ils sont nés avec le péché inné de votre ancêtre Adam, voilà pourquoi. C'est pourquoi votre tendance est de vous rebeller, être en désaccord avec les leaders chrétiens, exiger votre manière à vous, et refuser de faire ce qui est juste et droit. Cette racine est la cause de la douleur et de la mort qui règne dans le monde - c'est le péché inné. C'est pourquoi vous péchez, même après la conversion. Vos parents peuvent penser que vous êtes un jeune chrétien, mais vous êtes vraiment un jeune pécheur qui déteste faire la volonté de Dieu !

Ajoutez à tout ce péché original aux péchés que les humains commettent en pensée, paroles et actes et il est facile de voir pourquoi Jésus était en état de choc à Gethsémané ! Il a été totalement écrasé quand Dieu a mis les péchés du monde sur Lui.

Veuillez ouvrir votre Bible à la description qu'en fait Luc. C'est à la page 1108 de la Bible d'étude de Scofield. Luc 22:44. Veuillez vous levez et le lire ensemble à voix haute.

« Et étant en agonie, il priait plus intensément ; et sa sueur était comme des grumeaux de sang coulant sur le sol » (Luc 22:44).

Veuillez vous asseoir.

L’évêque Ryle disait, « Comment pouvons-nous [expliquer] l'agonie profonde que notre Seigneur a subie dans le jardin ? Quelle [était] la raison de la souffrance intense, mentale et physique, qu'il a endurée ? Il y a seulement une réponse satisfaisante. C'était le fardeau du péché du monde, qui a commencé à peser lourdement sur Lui… C'était l'énorme poids de ces [péchés] qui L'ont fait souffrir l'agonie. Les grosses gouttes de sang qui coulait du front du Fils éternel de Dieu ont été causées par le ressenti de la culpabilité du monde pesant sur Lui » (J. C. Ryle, Luke, Volume 2, Luc, volume 2, The Banner of Truth Trust, 2015 édition, pp. 314, 315; note sur Luc 22:44).

« (Dieu) a été fait péché pour nous, alors qu'Il ne connaissait pas le péché » (II Corinthiens 5:21).

« Le Seigneur a fait retomber sur Lui l'iniquité de nous tous » (Ésaïe 53:6).

« Qui lui-même a porté nos péchés en son corps sur l’arbre… » (I Pierre 2:24).

L’évêque Ryle disait, « Nous devons nous accrocher fermement à la vieille doctrine que Christ a ‘porté nos péchés,’ dans le jardin [de Gethsémané] et sur la Croix. Aucune autre doctrine ne peut jamais expliquer [la sueur du Sang de Christ], ou satisfaire la conscience de l'homme coupable » (ibid.). Joseph Hart a écrit :

Pour le Fils de Dieu qui est venu,
   Haletant, gémissant, suant des grumeaux de sang !
De Ses douleurs si intenses
   Les anges n'ont aucun sens réel.
« C'est de Dieu et de Dieu seul,
   Que leur poids en est entièrement connu.
      (« Thine Unknown Sufferings » par Joseph Hart, 1712-1768 ;
         sur la mélodie de « T'is Midnight, and on Olive’s Brow »
            (Il est minuit et sur le Mont des Oliviers).

Joseph Hart a dit :

Là, mon Dieu a porté toute ma culpabilité ;
   Et on ne peut le croire que par grâce ;
Mais les horreurs qu’Il a ressenties,
   Sont trop profondes pour être connues.
Personne ne peut les connaître que toi,
   Ô, Gethsémané, lugubre et sombre !
Personne ne peut les connaître que toi,
   Ô, Gethsémané, lugubre et sombre !
« Many Woes He Had Endured » (Tant de détresses n'a-t-il pas endures)
      par Joseph Hart, 1712-1768 ; sur la mélodie de « Venez, pécheurs »
         Come, Ye Sinners.

Et William Williams a dit,

Le terrible fardeau de la culpabilité humaine,
   Fut posé sur les épaules du Seigneur,
Et de douleur, comme un vêtement,
   Pour les pécheurs, fut revêtu.
Pour les pécheurs, fut revêtu.
      « Love in Agony » (Amour en agonie) par William Williams, 1759 ;
         sur la mélodie de « Majestic Sweetness Sits Enthroned. »

« Et étant en agonie, il priait plus intensément ; et sa sueur était comme des grumeaux de sang coulant sur le sol » (Luc 22:44).

 

« Le Seigneur a fait retomber sur Lui l'iniquité de nous tous » (Ésaïe 53:6).

C'est le commencement de l'expiation de Christ (du fait d'autrui) en notre faveur. Et « du fait d'autrui » signifie une personne souffrant à la place d'une autre. Le Christ souffre à votre place, pour votre péché, parce qu'Il n'a aucun péché de Lui-même. Le Christ est devenu Celui qui porte notre péché à Gethsémané, à minuit, sous les oliviers. Puis Il serait cloué sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Comment pouvez-vous rejeter un tel amour - l'amour que Jésus a pour vous ? Comment pouvez-vous durcir votre coeur et rejeter tant d'amour ? C'est le Fils de Dieu, souffrant à votre place, pour votre péché. Êtes-vous si froid et si endurci que Son amour pour vous ne signifie rien ?

Dans le passé, j'ai rencontré un entrepreneur de pompes funèbres qui a essayé de me louer pour conduire des enterrements pour les personnes décédées qui n'ont aucun pasteur pour leurs obsèques. Il m'a invité à déjeuner. C'était le repas le plus étrange que je n'ai jamais eu. Il avait une expression étrange sur son visage pendant qu'il me racontait qu'il lui arrivait souvent de manger un sandwich tandis qu'il travaillait sur les morts dans sa morgue. Je n'ai pas accepté le travail ! Je suis sorti du restaurant avec un sentiment d'horreur indescriptible. Comment cet homme pouvait-il manger un sandwich tout en embaumant un mort ? Horrible ! Plus tard, je me suis rendu compte que son esprit était devenu si froid et dur que cela ne le tracassait aucunement. Et je veux vous demander si vous êtes devenu si froid et si endurci que quand vous entendez parler des souffrances de Jésus pour vous cela ne vous dérange plus ? Êtes-vous devenu tellement étranger à tout cela qu’entendre parler de l'agonie de Jésus qui porte votre péché n'a aucune signification pour vous ? Êtes-vous devenu aussi endurci que les soldats qui ont cloué Jésus à la Croix - et ont joué aux dés Son vêtement alors qu'Il mourait devant eux ? Ah, puisse-t- il ne pas en être ainsi ! Je vous en conjure, ce matin, de faire confiance au Sauveur pour être lavé de tous vos péchés par Son Sang saint !

Vous dites qu' « il y a trop de choses à abandonner. » Ah, puissiez- vous cesser d'écouter le diable ! Il n'y a rien en ce monde aussi important que ceci !

Hélas ! Et pourquoi mon Sauveur a-t-Il répandu Son Sang ?
   Et pourquoi mon Seigneur est-Il mort ?
Aurait-Il consacré cette tête sacrée
   Pour un vermisseau aussi vil que moi ?

Mais les larmes de chagrin ne peuvent payer
   La dette d’amour que je dois ;
Voici Seigneur, je me donne à Toi,
   C’est tout ce que je peux faire.
« Alas! And Did My Saviour Bleed? » (Hélas ! Pourquoi mon Sauveur a-t-Il
      répandu Son Sang ?) par Isaac Watts, D.D., 1674-1748).

Êtes-vous prêt à faire confiance à Jésus ? Êtes-vous prêt à vous donner à Lui ? Votre coeur est-il ému pour Lui ? Si c'est non, ne partez pas. Mais si c'est oui, allez vers le fond de la salle et le Dr .Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier avec vous. Amen.


Le Dr. Hymers aimerait recevoir de vos nouvelles. QUAND VOUS LUI ÉCRIVEZ, VEUILLEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS VOUS RÉPONDRE. Si ce sermon vous a béni, vous pouvez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici). Vous pouvez lui écrire dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais si vous le pouvez. Vous pouvez aussi lui écrire à son adresse postale : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Marc 14:32-34.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Many Woes He Had Endured » (Tant de détresses n'a-t-il pas endures) par Joseph Hart, 1712-1768.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).