Print Sermon

Ces sermons et vidéos sont aujourd'hui distribués à environ 116.000 ordinateurs dans plus de 215 pays chaque mois sur le site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais elles délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les dirige vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 34 langues pour des milliers de personnes chaque mois. Les manuscrits de ces sermons ne sont pas soumis a des droits d'auteur, ainsi les prédicateurs peuvent les utiliser sans notre autorisation. Merci de cliquer ici si vous voulez savoir comment faire une donation mensuelle pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris dans les pays musulmans et hindous.

Si vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours mentionner dans quel pays vous habitez ou il ne pourra pas nous répondre. L'adresse mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net.




PIERRE - APPELÉ, CONVAINCU DE PÉCHÉ ET CONVERTI

PETER – CALLED, CONVICTED AND CONVERTED
(French)

par le Dr. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 14 février 2016

« Et le Seigneur dit : Simon, Simon, voici, Satan a désiré t'avoir, afin de te passer au crible comme le blé : mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas ; et quand tu seras converti, fortifie tes frères » (Luc 22:31 - 32).


Demandez à n'importe quel prédicateur à quel moment Pierre a été converti. Allez-y ! Faites-le ! Presque tous vous diront que Pierre a été converti quand Christ l'a appelé pour le suivre (Matthieu 4:19). Quelques uns d'entre eux diront aussi que Pierre l'était quand Jésus lui a dit, « Tu es le Christ, le Fils de Dieu vivant, » et que Jésus a répondu « Heureux sois-tu, Simon, Barjona ; car la chair et le sang ne te l’ont pas révélé, mais mon Père qui est au ciel » (Matthieu 16:16, 17). Mais ni l'un ni l'autre de ces exemples ne montrent la conversion de Pierre. Si Pierre s'était converti en suivant Jésus, ce serait le salut par les oeuvres - et cela ne peut en aucun cas s'agir de la conversion de Pierre. Si Pierre s'était converti quand il a confessé Jésus en tant que Christ, le Fils de Dieu, ce serait une conversion par croyance doctrinale, par illumination. Les démons n'ignoraient pas ce qui avait été révélé à Pierre, car on peut lire que « De nombreux démons sont sortis de plusieurs en criant ‘Tu es le Christ, le Fils de Dieu’... car ils savaient qu'Il était le Christ » (Luc 4:41). Donc, la compréhension de Pierre n'était pas meilleure que celle d'un démon ! Après avoir soigneusement étudié la situation, nous sommes obligés de dire que Pierre n'était pas encore converti. Il essayait sans réussir, d'être chrétien, mais sans être converti.

Quelle même image de Pierre n'avons-nous pas aujourd'hui chez tant de chrétiens évangéliques ! Comme Pierre, ils trébuchent- en essayant de suivre Christ ! Ils ont une certaine connaissance de qui est Christ, mais ils ne sont pas plus convertis que Pierre l'était avant le dimanche de Pâques. Beaucoup de prédicateurs eux-mêmes ne sont pas convertis ! Ils essayent de suivre Christ. Ils savent qu'Il est le Fils de Dieu. Mais ils sont aveugles à la réalité de la conversion. Je pense que l'une des raisons en est que l'Évangile de Christ est très peu prêché aujourd'hui ! La plupart des pasteurs perdent leur temps en essayant d'enseigner aux non convertis comment vivre la vie chrétienne ! Ridicule ! Comment une personne qui est « morte dans ses péchés » peut-elle vivre une vie chrétienne ? (Éphésiens 2:1, 5).

Beaucoup de prédicateurs ont peur de faire prêcher l'Évangile à leur congrégation par quelqu'un d'autre ! Je devais prêcher l'Évangile dans une église du sud. C’était le jour de la fête des mères. J'ai pensé que je prêcherais un sermon très doux, ainsi je ne dérangerais personne, puisque j'étais invité dans cette l'église. J'ai pensé que je donnerais juste le témoignage de la conversion de ma mère. J'ai seulement parlé environ 12 à 15 minutes. J'ai dit à la congrégation comment ma douce mère avait fait confiance à Jésus et a été sauvée. À voir la réaction de tous, vous auriez pensé que j'avais prêché pendant deux heures sur l'enfer ! Le pasteur et son épouse se sont littéralement sauvés après le service sans même me serrer la main. Les membres présents se tenaient immobiles et nous ont regardé, mon épouse et moi, comme si je venais de leur enseigner une nouvelle doctrine étrange qu'ils n'avaient encore jamais entendue ! Finalement, une femme âgée est venue et nous a serré la main. Elle a souri et nous a dit, « C'était un sermon merveilleux. Je n'ai pas entendu un sermon comme celui-ci depuis des années ! » Et ce n'était pas un sermon du tout ! C'était seulement un témoignage de 12 ou 15 minutes sur la conversion de ma vieille mère !

Lorsque mon épouse et moi sommes repartis, j'ai pensé, « Est-ce vraiment aussi terrible ? Nous voici dans le sud chrétien profond, dans une église baptiste fondamentale indépendante, et ils ont été troublés et ‘époustouflés’ par l'histoire toute simple de la conversion de ma mère ! »

Dans une autre église baptiste fondamentale, j'ai donné un court sermon sur ma propre conversion. Après coup, une femme âgée a demandé à mon épouse si je pouvais l'aider à conduire son mari âgé à Christ. Mon épouse a suggéré qu'elle demande à son propre pasteur de le faire. La femme a dit, « Oh non, il ne le fera pas. Je lui ai demandé beaucoup de fois. Je pense qu'il a peur d'indisposer mon mari. »

Est-ce vraiment aussi terrible, Dr. Hymers ? Oh, oui ! C'est vraiment horrible. Même les meilleurs pasteurs parlent indéfiniment, remâchant sans cesse les mêmes mots, sans aucune émotion, ni aucune compassion- occupant simplement une demi-heure le dimanche matin, administrant de la bouillie pour bébé à des âmes affamées ! Le pasteur évangélique moyen parle comme un prêtre épiscopal déjà à moitié-mort. Nos pasteurs baptistes ne sont guère mieux. Les gens ferment leurs yeux et s'endorment pendant les prétendus sermons « expositoires. » Ils n'offrent aucun défi aux jeunes et aucun espoir aux perdus. Ces pasteurs ne sont rien de plus que des gardiens de musée ! Rien de plus que des entrepreneurs de pompes funèbres spirituels ! Que Dieu nous vienne en aide ! Nos églises ne sont pas en train de mourir- elles sont déjà mortes ! De nos jours, qui prêche l'Évangile tâché du Sang pourpre de Christ ? Qui tonne de la chaire « Vous devez naître de nouveau » ? Qui, maintenant, ose se lever pour proclamer le message de la Croix et la conversion des pécheurs ? Certaines de ces dames entre deux âges de l'église pourraient ne pas aimer cela ! Oh non, nous ne devons pas déranger ces dames ! Et ainsi les jeunes de nos églises désertent les lieux comme les rats désertent un navire en perdition !

Je suis convaincu que nos églises n'auront jamais d’impact sur notre nation sans des prédications soit disant « démodées » sur l'Évangile ! Notre église est remplie de jeunes d'âge universitaire ! Chaque dimanche, je prêche sur le péché - sur l'enfer - et la vraie conversion ! Les jeunes du monde sont hypnotisés ! Ils n’ont jamais entendu rien de semblable ! Et nous avons beaucoup de conversions parmi eux. Ces dernières semaines nous avons eu sept conversions - des jeunes de milieux non-chrétiens.

Une des manières dont nous pouvons connaître comment se passent de vraies conversions est d'étudier les conversions dans la Bible. C'est ce que je vais faire que ce matin. Nous allons penser à la conversion de Simon Pierre. Pierre était l'un des plus grands chrétiens de tous les temps. Mais comment s'est-il converti ? Comment est-il devenu chrétien ?

I. Premièrement, Pierre a été appelé.

L'Évangile de Matthieu dit,

« Et Jésus, marchant le long de la mer de Galilée, vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs. Et il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Et eux, sur le champ laissèrent leurs filets, et le suivirent » (Matthieu 4:21, 22).

C'était assez facile ! Ou cela le semblait seulement... Immédiatement, ils ont laissé leurs filets, et ont suivi Christ. Pourquoi était-ce si facile pour Pierre ? La Bible dit :

« Ton peuple sera bien disposé au jour de ton pouvoir » (Psaume 110:3).

Ceux que Dieu a choisi de sauver, ils les disposent à faire le premier pas, tout comme Pierre.

Alors que j'écrivais ces mots, mon épouse m'a montré une carte postale qu'elle avait retrouvée dans le garage. Je l'ai reconnue tout de suite. Cela représentait ma première église à Huntington Park. Elle était timbrée de la fin des années 50, avant que je n'aie été converti. La carte venait de la directrice de l'École du dimanche, Mme. Bocker. Elle avait écrit ces mots,

Cher Bob,

J'espère que tu n'es pas malade, comme plusieurs personnes le sont actuellement. Tu nous manques, reviens vite, quelque soit la raison pour laquelle tu n'es pas venu.

      Mme. Bocker

Cette chère dame essayait de me faire revenir à l'église. J'étais juste un adolescent, qui ne réfléchissait pas beaucoup. Mais j'ai remarqué la date sur la carte. Seulement quelques mois plus tard, vous n'auriez pas pu m'empêcher de venir à l'église. Que s'était-il produit durant ces quelques mois ? Je peux seulement dire que Dieu m'avait appelé d'un appel efficace. Dieu m'avait rendu bien disposé au jour de Sa puissance.

« Ton peuple sera bien disposé au jour de ton pouvoir » (Psaume 110:3).

Quand Dieu m'a attiré, je n'ai pas eu besoin de Mme. Bocker ou de n'importe qui d'autre pour essayer de me ramener à l'église. Quand la puissance de Dieu m'a attirée, vous n'auriez pas pu me garder hors de l'église, même traîné par une horde de chevaux sauvages !

Et c'est de la même manière pour Pierre. Il n'était pas encore sauvé. Mais moi non plus le jour où Mme. Bocker m'a envoyé cette carte. La puissance de Dieu m'a rendu bien disposé- et ainsi avec Pierre. Il était toujours aussi perdu que je l'étais, mais Dieu l'a rendu bien disposé à suivre Jésus. Et immédiatement, Pierre a laissé ses filets, et a suivi Jésus. Mais cela ne voulait pas dire qu'il était déjà sauvé.

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains jeunes que nous amenons à l'église viennent si rapidement ? C'est parce que la puissance de Dieu les y a attiré. Mais cela ne veut pas dire qu'ils sont déjà sauvés. Jésus a dit, « Beaucoup sont appelés, mais peu sont choisis » (Matthieu 20:16; 22:14). Dieu en appelle beaucoup. Il vous a appelé ce matin. Vous nous avez donné votre nom et votre numéro de téléphone. C'est pourquoi nous avons envoyé une voiture pour vous amener ici. « Beaucoup sont appelés » - juste comme vous avez été appelé. « Mais peu sont choisis. » Je ne comprends pas tout. Mais je sais, par une longue expérience, que si vous êtes un des élus de Dieu, Il vous attirera et vous gardera ici, et vous y retiendra, jusqu'à ce que vous soyez converti ! Si vous n'êtes pas un élu de Dieu, tôt ou tard vous quitterez de l'église - « Beaucoup sont appelés, mais peu sont choisis ! »

Le salut est accordé seulement par grâce.
   C'est mon seul plaidoyer ;
Jésus est mort pour tous nos péchés,
   Et Jésus est mort pour moi.
« Grace ! 'Tis a Charming Sound » (Grâce ! C'est un mot merveilleux pour moi)
      par Philip Doddridge, 1702-1751; refrain par le pasteur).

II. Deuxièmement, Pierre a été convaincu de péché.

Je saute les trois années où Pierre a suivi Jésus. Pierre a passé par beaucoup d'expériences pendant ces trois années-là. Mais la seule qui a vraiment eu un impact sur sa vie a été sa confession de qui était Jésus pour lui. Je l'ai cité précédemment, au début de ce sermon. Pierre a dit, « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » Jésus lui a répondu « Heureux sois-tu, Simon, Barjona ; car la chair et le sang ne te l’ont pas révélé, mais mon Père qui est au Ciel » (Matthieu 16:16, 17).

Ceci s'appelle l' « illumination. » Elle peut se produire avant la conversion, pendant la conversion, et après la conversion ! Dans le cas de Pierre, Dieu a illuminé la vérité de qui était Christ avant qu’il n’ait été converti. C'est ce qui s'est passé pour moi également. Pendant des années, j'ai pensé à Christ comme un homme bon, qui avait été tué en tant que martyre par ses ennemis. Seulement quelques jours avant ma conversion, Dieu m'a révélé que Jésus était Dieu incarné. Ceci s'est imposé à moi tandis que je chantais le cantique de Charles Wesley - « Amazing love, how can it be, that Thou, my God, should die for me ? Amour étonnant, comment se peut-il être, que Toi, mon Dieu, devait mourir pour moi ? » Ce chant a illuminé mon esprit, bien que je ne fusse pas encore converti. Ni Pierre non plus !

Maintenant ouvrez votre Bible à Luc 18:31 - 34 et vous verrez clairement que Pierre et les autres disciples n'étaient pas encore sauvés.

« Puis il prit à lui les douze, et leur dit : Voici, nous montons à Jérusalem, et toutes les choses qui sont écrites par les prophètes, concernant le Fils de l’homme, seront accomplies. Car il sera livré aux Gentils, il sera moqué, et méchamment injurié, et on crachera sur lui ; Et ils le fouetteront, et le mettront à mort : et le troisième jour il ressuscitera. Et ils ne comprirent rien à toutes ces choses ; et ce propos leur était caché, et ils ne comprirent pas non plus les choses qui étaient dites » (Luc 18:31 - 34).

C'est la troisième fois que Jésus expliquait l'Évangile à Pierre et aux autres. Christ serait fouetté, et serait mis à mort : et le troisième jour Il ressusciterait. Voilà l'Évangile - le message de base - du christianisme, comme proclamé dans I Corinthiens 15:1-4. Mais Pierre ne comprit pas ces choses qui étaient dites, car elles lui « étaient cachées. » Pierre ne croyait pas l'Évangile !

Si vous n'êtes toujours pas sauvé - votre cas n'est-il pas semblable à celui de Pierre ? Dieu vous a attiré dans cette église. Vous avez été amené ici par vos parents ou quelqu'un d'autre. Vous êtes venu aux fêtes d'anniversaire. Vous avez dîné et déjeuner avec nous chaque dimanche. Nous vous avons même envoyé évangéliser. Vous m'avez entendu prêcher deux fois chaque dimanche. Vous m'avez entendu parler de la crucifixion du Christ, de Son Sang, comment Il s'est relevé d'entre les morts. Mais votre esprit s'est assoupi quand j'ai parlé du Sang du Christ et de Sa résurrection. Vous l'avez entendu à plusieurs reprises mais « vous ne l'avez pas saisi. » Cela ne vous a pas semblé ni réel ni tellement important ! Quoi que vous ayez pensé- ce n'était pas clair pour vous pourquoi ces choses sont si importantes. Vous êtes juste comme Pierre l'était avant qu'il n’ait été convaincu de péché !

« Et ils le fouetteront, et le mettront à mort : et le troisième jour il ressuscitera. Et ils ne comprirent rien à toutes ces choses ; et ce propos leur était caché, et ils ne comprirent pas non plus les choses qui étaient dites » (Luc 18:33 - 34).

Maintenant levez-vous et ouvrez votre Bible à Luc 22:31. C'est à la page 1108 de la Bible d'Étude Scofield.

« Et le Seigneur dit : Simon, Simon, voici, Satan a désiré t'avoir, afin de te passer au crible comme le blé : mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas ; et quand tu seras converti, fortifie tes frères. Et il lui dit : Seigneur, je suis prêt à aller avec toi, et en prison et à la mort. Mais il lui dit : Pierre, je te dis, le coq ne chantera pas aujourd’hui, avant que tu n’aies nié trois fois de me connaître » (Luc 22:31 - 34).

Veuillez vous asseoir.

J'ai lu un livre très intéressant intitulé, Simon Peter in Scripture and Memory, Simon Pierre dans les Écritures et dans la mémoire, (Baker Academic, 2012). Il a été écrit par le Dr. Markus Bockmuehl, professeur d’Études de la Bible et du christianisme primitif à l'université d'Oxford, en Angleterre. Cet homme très connu est exact sur ce point. Il nous prouve courageusement que Pierre était encore converti la nuit avant que Jésus n'ait été crucifié. Et il a tout à fait raison ! D'autres commentateurs se protègent de ce fait ou l’évitent tout simplement. Pas le Dr. Bockmuehl ! Il l'explique clairement ! Écoutez-le.

« Et le Seigneur dit : Simon, Simon, voici, Satan a désiré t'avoir, afin de te passer au crible comme le blé : mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas ; et quand tu seras converti, fortifie tes frères » (Luc 22:31 - 32).

Le Dr. Bockmuehl dit :

« Il y a clairement référence ici sur la [prochaine] lutte de Pierre contre Satan, dans laquelle il sera sévèrement testé [et échouera], par conséquent la notion de « quand tu seras revenu » [traduction que l’on trouve habituellement dans la plupart des traductions autres que la Bible du Roi Jacques] Cela vaut la peine de mettre l'importance ici sur « quand tu seras re ‘venu,’ pourtant favorisé par beaucoup de traducteurs, mais qui n'a pas de sens dans le grec » (Dr. Bockmuehl, ibid., pp. 156, 157).

Ainsi les traductions de la NIV, NASV, ESV et autres modernes sont fausses. Dire ‘quand tu seras revenu,’ pourtant favorisé par beaucoup de traducteurs, n'a aucun sens dans le grec, et le Dr. Bockmuehl continue pour dire que le mot grec « epistrephō » doit ici être traduit par « converti. » Ainsi, de nouveau, je constate que la KJV est correcte et que les traductions modernes ne le sont pas ! Mais Dr. Bockmuehl continue,

« Quand, où, ou bien comment, le retour en arrière [de Pierre] se produit-il ? C'est ici que nous venons au cœur du problème. Même la dernière nuit de son ministère, Jésus dans Luc, [parle toujours] de la conversion de Pierre comme dans le futur » (ibid., p. 156).

« Dans Luc 22:32 la conversion de Pierre semble se projeter dans l'avenir » (ibid.).

« Quand tu seras converti [futur] » (ibid., p. 156). « Jésus, c'est évident, regarde toujours dans l'avenir à la conversion de Pierre en tant que quelque chose qui appartient au futur » (ibid., P. 158).

Mais Pierre est certain qu'il n'a pas besoin d'être converti. Il dit :

« Seigneur, je suis prêt à aller avec toi, et en prison et à la mort » (Luc 22:33).

Jésus lui répond, « Pierre, je te dis, le coq ne chantera pas aujourd’hui, avant que tu n’aies nié trois fois de me connaître » (Luke 22:34). Pierre pense qu'il pourra tenir contre le diable et vivre pour Christ sans être converti (epistrephō). Il était complètement à côté de la vérité ! Et combien vous l'êtes vous aussi !

Ils ont arrêté Jésus et L'ont traîné devant le souverain sacrificateur. « Pierre suivait de loin » (Luc 22:54). Pierre s'est assis parmi les gens au dehors. Une jeune fille a dit, « Cet homme était également avec [Jésus] » (Luc 22:56). Pierre a répondu, « Je ne Le connais pas. » Après un moment, un homme a dit que Pierre était l’un de ceux qui suivaient Christ. Pierre a dit une nouvelle fois, « Homme, je n’en suis pas. » Une heure plus tard, une troisième personne s'est dirigée vers Pierre et a dit, « Celui-là était aussi avec lui ; car il est Galiléen. » Pierre a dit, « Homme, je ne sais ce que tu dis. » Tandis que Pierre parlait toujours le coq a chanté.

Mon épouse et moi étions à l'endroit, à Jérusalem, où tout ceci s'est produit. Le guide nous a montré où Jésus et où Pierre se tenaient. Et Jésus se retourna, et regarda Pierre, et Pierre a regardé Jésus dans les yeux.

« Et Pierre sortit, et pleura amèrement » (Luc 22:62).

À ce moment-là, la conviction de péché vint sur lui. Si vous n'avez pas une réelle conviction de péché comme celle de Pierre, vous n'aurez jamais une véritable conversion.

« Et Pierre sortit, et pleura amèrement » (Luc 22:62).

III. Troisièmement, Pierre a été converti.

Veuillez ouvrir votre Bible à Luc 24:34. Cela semble un verset insignifiant, mais le Dr. Bockmuehl dit que cela montre quand Pierre a été converti. « Et Jésus tourna Son regard sur Pierre pour le convaincre de sa culpabilité (Luc 22:61), et quand Pierre a vu Jésus le matin de Pâques, (Luc 24:34) son obscurité se transforme en lumière » (Bockmuehl, P. 163). L'apôtre Paul nous parle également de la rencontre, le matin de Pâques, de Pierre avec Jésus. Paul dit, « Et… il a été vu de Cephas [Pierre], puis des douze » (I Corinthiens 15:5).

Pourquoi la Bible nous parle-t-elle autant de l'appel de Pierre, de sa défaillance, de son manque de foi, de sa cécité au sujet de l'Évangile et de la douleur de Jésus ? Pourquoi prend-elle un chapitre entier pour parler de Pierre reniant Jésus et pleurant amèrement sous la conviction de son péché ? Et puis, après tout ça, elle nous donne seulement quelques versets pour montrer la conversion de Pierre, « Le Seigneur est ressuscité, et Il est apparu à Simon [Pierre]. » Pourquoi - parce que la défaillance et la conviction sont les choses les plus importantes dans une vraie conversion. Jusqu'à ce que vous soyez amené là où vous êtes, que vous soyez « sorti, et avez pleuré amèrement » sur votre péché, il y a peu d'espoir pour vous. Jusqu'à ce que vous vous sentiez comme Pierre, l'Évangile ne signifiera rien pour vous ! Vous mourrez presque certainement dans vos péchés. Vous devez sentir votre besoin absolu de Jésus avant de Lui faire confiance et être purifié de votre péché par Son Sang. Amen.


Le Dr. Hymers aimerait recevoir de vos nouvelles. QUAND VOUS LUI ÉCRIVEZ, VEUILLEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS VOUS RÉPONDRE. Si ce sermon vous a béni, vous pouvez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici). Vous pouvez lui écrire dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais si vous le pouvez. Vous pouvez aussi lui écrire à son adresse postale : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Luc 22:31-34.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Grace ! 'Tis a Charming Sound » (Grâce ! C'est un mot merveilleux pour moi)
par Philip Doddridge, 1702-1751; refrain par le pasteur.


GRANDES LIGNES DE

PIERRE - APPELÉ, CONVAINCU DE PÉCHÉ ET CONVERTI

PETER – CALLED, CONVICTED AND CONVERTED

par le Dr. L. Hymers, Jr.

« Et le Seigneur dit : Simon, Simon, voici, Satan a désiré t'avoir, afin de te passer au crible comme le blé : mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas ; et quand tu seras converti, fortifie tes frères » (Luc 22:31 - 32).

(Matthieu 4:19; 16:16, 17; Luke 4:41; Ephésiens 2:1, 5)

I.   Premièrement, Pierre a été appelé, Matthieu 4:18-20; Psaume 110:3;
Matthieu 20:16; 22:14.

II.  Deuxièmement, Pierre a été convaincu de péché, Matthieu 16:16, 17;
Luc 18:31-34; Luc 22:31-34; 54, 56, 62.

III. Troisièmement, Pierre a été converti, Luc 24:34; I Corinthiens 15:5.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).