Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 35 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE CHEMIN, LA VÉRITÉ, ET LA VIE

THE WAY, THE TRUTH, AND THE LIFE
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, le 15 novembre 2015

« Jésus lui dit, Je suis le chemin, la vérité, et la vie : nul ne vient au Père que par Moi » (Jean 14:6).


Quand nous lisons les 13èmes et 14èmes chapitres de Jean, nous voyons combien les disciples étaient aveuglés. Ils avaient été avec Jésus pendant trois ans et cependant, ils étaient encore aveugles. Ils avaient guéri les malades et chassé les démons et ils étaient toujours aveugles. Cela me stupéfie de voir que les gens peuvent lire les quatre évangiles et ne pas le voir ! Jésus leur avait dit à plusieurs reprises qu'Il allait être crucifié, qu'Il allait mourir, qu'Il allait se relever d'entre les morts.

« Puis il prit à lui les douze, et leur dit : Voici, nous montons à Jérusalem, et toutes les choses qui sont écrites par les prophètes, concernant le Fils de l’homme, seront accomplies. Car il sera livré aux Gentils, il sera moqué, et méchamment injurié, et on crachera sur lui ; et ils le fouetteront, et le mettront à mort : et le troisième jour il ressuscitera. Et ils ne comprirent rien à toutes ces choses ; et ce propos leur était caché, et ils ne comprirent pas non plus les choses qui étaient dites » (Luc 18:31 - 34 ; voir également Matthieu 12:38 - 42 ; 16:21-23; 17:22-23; 20:17-19; Marc 10:32 - 34).

Ses disciples n'ont tout simplement pas compris cette vérité de base. « Et ils ne comprirent pas non plus les choses qui étaient dites. » Ils n'ont pas compris l'Évangile! Ici nous trouvons Jésus avec les disciples partageant Son dernier repas avec eux. Il va être crucifié le jour suivant. Pourtant Ses disciples sont aveugles concernant les vérités les plus simples de l'Évangile !

Jésus leur lave les pieds après le dîner. Pierre lui dit : « Tu ne me laveras jamais les pieds. » Jésus lui répond, « Si je ne te lave, tu n’as pas de part avec moi. » Pierre Lui dit, « Seigneur, pas seulement mes pieds, mais aussi mes mains et ma tête » (Jean 13:8, 9). Ils n'ont pas compris le besoin d'humilité (13 : 14-17). Alors Judas sort de la compagnie des autres disciples pour trahir Jésus (13 : 30). Puis plus tard, Pierre lui dit, « Seigneur, où vas-tu ? » (Jean 13:36). Jésus lui dit qu'il ne peut pas le suivre maintenant, mais plus tard (Jean 13:36). Pierre n'a aucune idée que Jésus lui parle de remonter au Ciel. Pierre laisse alors échapper, « Je donnerai ma vie pour toi. » (Jean 13:37). Jésus lui répond, « En vérité, en vérité je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois » (Jean 13:38). Alors Jésus lui dit, « Je vais préparer une place pour toi » (Jean 14:2). Ils n'ont aucune idée qu'Il parle de retourner au Ciel. Thomas s'écrie alors, « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas ; et comment pouvons-nous en savoir le chemin ? » (Jean 14:5). Comme je l'ai dit, les disciples de Jésus sont totalement aveugles au sujet de ces vérités très simples. La note de Scofield sur Jean 3:3 explique leur cécité,

La nécessité de la nouvelle naissance vient de l'incapacité pour l'homme normal de « voir » ou « d'entrer » dans le royaume de Dieu. De quelque manière qu'il soit doué, moral, ou raffiné, l'homme normal est absolument aveugle à la vérité spirituelle, et impuissant pour entrer dans le royaume ; car il ne peut ni obéir, ni comprendre, ni plaire à Dieu.

Je suis complètement d'accord avec cette déclaration. L'homme non converti est « mort dans ses fautes et ses péchés » (Éphésiens 2:1). Comme le dit la note de Scofield, « L'homme normal est absolument aveugle à la vérité spirituelle. » Et c'est encore l'état des disciples la nuit avant que Jésus ne soit crucifié. Ils l'ont suivi pendant trois ans, mais ils sont encore des hommes morts spirituellement ! Car,

« L’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles sont folie pour lui, il ne peut les connaître non plus, parce qu’elles se discernent spirituellement » (I Corinthiens 2:14).

Les disciples sont restés spirituellement morts, dans un état de non convertis, jusqu'à ce que Jésus se soit relevé d'entre les morts et soit venu chez eux la nuit du dimanche de Pâques ! Quelqu'un dira, « Où cela se trouve-t-il ? » On le trouve à la fin de chacun des quatre Évangiles ! (Voir Jean 20:19 - 22 ; Luc 24:36 - 45 ; etc.). Combien sommes-nous encore aveugles à la conversion en ces jours d'apostasie ! Cela me choque que beaucoup de prédicateurs, en ces derniers jours, ignorent une chose aussi simple ! Ce n'est pas étonnant qu'ils ne prêchent plus l'Évangile ! Je n'entends presque plus de pasteurs prêcher l'Évangile de nos jours ! On avait l'habitude de les entendre. Mais nous ne les entendons plus maintenant, tout au moins en Amérique ! Il me semble que beaucoup de prédicateurs sont aussi aveugles que le disciple Thomas, celui qui a dit, « Si je ne vois la marque des clous dans ses mains, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne le croirai pas » (Jean 20:25). Thomas est juste comme le reste des disciples l’étaient, c’est à dire un homme perdu, non-croyant et non-sauvé. C’est cet homme perdu, Thomas, qui demande à Jésus, « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas, et comment pouvons-nous en savoir le chemin? » (Jean 14:5).

Jésus n'est pas fâché avec Thomas et les autres disciples. Thomas s'est seulement enquis du Ciel et comment y arriver. Jésus lui répond en disant,

« Je suis le chemin, la vérité, et la vie : nul ne vient au Père que par Moi » (Jean 14:6).

J'adapte le reste de ceci de Robert Murray McCheyne (1813-1843), le grand prédicateur écossais qui a vu Dieu envoyer le réveil à son église, avant qu'il ne meure, âgé seulement de 29 ans. Robert McCheyne dit, « regardons les différentes parties de Jean 14:6, comme description complète du salut par l'Évangile. »

I. Premièrement, Christ est le chemin vers Dieu.

Jésus lui-même est le chemin vers le Ciel. L'article est un adjectif, « Je suis le chemin. » Non seulement Jésus nous montre le chemin vers Dieu - Il est le chemin vers Dieu. Il n'y a aucun autre chemin ! Seul Jésus peut vous amener à Dieu !

Quand j'avais douze ans, ma mère nous a pris en voiture de Phoenix, Arizona à Toronto, Canada. Quand nous sommes arrivés dans la région de Chicago, elle a demandé à un policier quelle route il fallait prendre. Il lui a dit de faire un demi-tour. Il a dit que c'était le chemin. Nous avons voyagé ainsi pendant une heure environ, et le long de la route, j'ai commencé à remarquer des choses que j'avais déjà vues auparavant. J'ai dit, « Maman, je pense que nous sommes en train de revenir sur le chemin par lequel nous sommes déjà venus. » Elle s'est arrêtée au bord de la route, où un taxi était garé. Maman a demandé, « Nous allons vers l'est de Chicago, vers Toronto. Sommes-nous sur le bon chemin ? » Le conducteur de taxi avait une cigarette qui pendait d'un côté de sa bouche. Il lui a dit, « Madame, vous êtes complètement paumée ! Il faut aller par ce chemin-là ! » Et il nous a montré le chemin d'où nous venions et où nous avions déjà passé. Ainsi nous avons tourné les talons et sommes retournés par le même chemin par lequel nous étions venus en premier lieu ! Le policier nous avait donné des indications fausses ! Nous sommes tous sur la mauvaise route jusqu'à ce que Jésus vienne à nous. Dans le monde antique on disait, « Tous les chemins mènent à Rome. » Dans le monde moderne nous pourrions dire, « Tous les chemins mènent en enfer. » Seul Jésus est « le chemin » qui mène à Dieu !

Robert McCheyne dit, « Jésus plaint les pauvres fils d'Adam luttant vainement pour trouver un chemin vers le paradis de Dieu. Il a laissé le paradis et Il est descendu pour ouvrir le chemin vers le Père dans le Ciel. Comment l'a-t-Il fait ? … Il est devenu homme à notre place. Il porté nos péchés sur la croix. Maintenant les pécheurs les plus coupables peuvent, par le biais de Son corps ensanglanté, et trouver le paradis de Dieu et vivre éternellement. Venez maintenant à Jésus, ne doutez pas ; car Il a dit, « Je SUIS le chemin. »

Ce n'est pas en disant la « prière du pécheur » que vous venez au Père. Ce n'est pas en vivant une vie meilleure. Ce n'est pas en abandonnant quelques péchés. Ce n'est pas même en croyant ces choses au sujet de Jésus.

Robert McCheyne dit, « Et maintenant, mes amis, est-ce votre chemin pour venir au Père ? Christ dit, « Je suis le chemin… aucun homme ne vient au Père que par moi. » Puis, si vous continuez à essayer de venir selon votre propre chemin - que ce soit le chemin de la réforme personnelle, ou l’espoir que Dieu ne sera pas trop strict - si vous n'êtes pas avertis vous verrez, le jour du jugement, que vous tomberez dans les feux de l'enfer. »

Vous devez venir au Père en venant premièrement à Christ. Il n'y a aucune autre manière d'être sauvé, parce qu’il n’y a seulement qu’« un médiateur entre Dieu et les hommes, l'homme Christ Jésus » (I Timothée 2:5).

II. Deuxièmement, Christ est la vérité.

« On ne peut pas dire qu'un homme non converti sache la vérité. Sans nul doute, il y a beaucoup de vérités qu'un homme non converti connait. Il peut connaitre les vérités des mathématiques - il peut connaitre beaucoup de vérités communes ; mais on ne peut pas encore dire qu'un homme non converti connait la vérité, parce que Christ est la vérité » - dit Robert Murray McCheyne.

J'avais deux oncles qui étaient tous les deux avides de livres. Avant la deuxième guerre mondiale, avant la télévision, beaucoup de gens lisaient. Beaucoup. C'était commun pour les gens de lire. Mais ces deux oncles lisaient plus que de coutume, même à une époque où on lisait beaucoup.

L'un de ces oncles s'appelait Porter - Robert Porter Elliott. Mais tout le monde l'appelait par son deuxième prénom, Porter. Oncle Porter avait toujours un livre dans les mains. Il avait été dans l'armée, mais maintenant il était mécanicien, travaillant dans un garage à Santa Monica. Il lisait toujours. Au déjeuner, après le travail, même tandis qu'il regardait la télé, il lisait un livre. Il levait les yeux vers la télé, puis les baissait pour lire son livre. Il lisait des romans policiers, comme Agatha Christie, cette sorte de chose. Mais ses livres préférés portaient sur la science et la science-fiction. Il avait littéralement des centaines de livres sur ces deux sujets. Il en savait beaucoup sur la vraie science, et encore plus sur la science-fiction. Il était un grand croyant dans l'évolution darwinienne. Il pouvait en parler des heures.

J'ai été très étonné, un dimanche matin, de le voir se diriger vers notre église. Il s'est assis très tranquillement au fond de la salle et m'a écouté prêcher. Après, je l'ai remercié pour sa venue. Il a dit que mon sermon était très intéressant. Ensuite, il est venu chaque dimanche. En conclusion, après plusieurs semaines, je lui ai parlé de devenir chrétien. Il a écouté très soigneusement, et j'ai pu le conduire au point de faire confiance à Jésus. Je pouvais à peine le croire ! Il avait toujours été un homme si froid et intellectuel que j'avais peur de lui parler quand j’étais enfant. Il ressemblait à Humphrey Bogart, mais portant des lunettes épaisses de lecture. Mais après sa conversion, il s’est mis à sourire et parler spontanément à nos jeunes, comme une personne complètement différente. Alors il a commencé à me demander les livres chrétiens. Je lui ai donné un livre contre l'évolution, un gros livre très épais. Il l'a dévoré. Le dimanche suivant il m'a demandé davantage de livres. Je l'ai chargé avec environ quarante ou cinquante livres. Il les a lus tous, et a même lu certains d'entre eux deux ou trois fois. Il n'a jamais plus lu un autre livre de science-fiction, de mystère ou de meurtre. Je l'ai baptisé et il est devenu un membre fidèle de notre église. Mme. Sally Cook, de notre église, se rappelle très bien de l’oncle Porter. Puis il est mort soudainement d'une crise cardiaque.

Qu'était-il arrivé à Robert Porter Elliott ? Pourquoi s’est-il détourné de la science-fiction et de l'évolution ? C’est simple - il avait trouvé le Seigneur Jésus le Christ ! Il avait trouvé la vérité - Jésus, qui dit, « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. » Oncle Porter sera une des premières personnes que je chercherai quand j'arriverai au Ciel ! Il a été sauvé par Jésus, qui est la clef de toute la vérité !

L'autre oncle était un frère plus âgé de ma mère, Lloyd V. Flowers, Jr. Il avait été dans les Marines pendant la deuxième guerre mondiale. Comme l’oncle Porter, oncle Lloyd aimait aussi énormément les livres. Il était particulièrement intéressé par les livres sur la métaphysique et les religions orientales. Il avait toujours un livre de ce genre avec lui partout où il allait. Il était jardinier paysagiste, mais il avait toujours un livre sur les pyramides ou les hiéroglyphes anciens. Il était mon ami, et je l'écoutais parler des pyramides et des religions orientales pendant des heures. Bien que j'aie essayé de lui faire lire la Bible, il n'a jamais montré aucun intérêt du tout. Lui aussi est mort d'une crise cardiaque soudaine. Mais, à la différence de l’oncle Porter, oncle Lloyd est mort sans Christ. Il m'a souvent dit qu'il cherchait la vérité. Mais il ne l'a jamais trouvée. Il n'a jamais trouvé Jésus, qui est la personnification de toute la vérité ! Tristement, quand j'arriverai au Ciel je ne chercherai pas oncle Lloyd - parce que sais qu’il ne sera pas là, car Jésus dit, « Je suis… la vérité… aucun homme ne vient au Père, que par Moi » (Jean 14:6). Oncle Lloyd est en enfer.

Êtes-vous comme un de mes oncles ? Êtes-vous comme l’oncle Porter, qui a trouvé la vérité en Jésus ? Ou êtes-vous comme l’oncle Lloyd, qui n'a jamais trouvé le Sauveur ?

III. Troisièmement, le Christ est la vie.

Robert McCheyne a dit, « l’Écriture et l’expérience témoignent de même que nous sommes par nature morts dans les fautes et le péché… Vrai, ceux qui sont morts dans les péchés ne savent pas qu'ils sont morts. Pourtant si l'Esprit Saint vous condamne de votre nature pécheresse, vous le saurez… si vous avez jamais essayé de garder tous commandements de Dieu, si vous avez jamais essayé de ne pas penser des pensées pécheresses, si vous avez jamais essayé de garder votre coeur de la convoitise et du péché - si vous avez jamais essayé tout ceci, ne l’avez-vous pas trouvé impossible à faire ? C’est comme essayer de ressusciter un mort ! Ah, et il bien certain alors que vous êtes mort - non sauvé encore ! Vous devez naître de nouveau. Vous devez être joint à Christ, parce que Christ est la vie. »

Votre âme est-elle comme une branche rabougrie - sèche, stérile et morte ? Venez à Jésus ! Faites- Lui confiance. Soyez lavé par Son Sang. Devenez vivant par Sa résurrection. Alors vous constaterez que vous avez la vie en Christ ! Vous pourrez dire avec l'apôtre Paul, « Je vis par la foi dans le Fils de Dieu, qui m'a aimé et s'est donné pour moi » (Galates 2:20). Jésus a dit,

« Je suis le chemin, la vérité, et la vie : nul ne vient au Père que par Moi » (Jean 14:6).

Comment a-t-Il osé le dire ? Oui, Il le pouvait puisque c'est vrai. Christ est le seul Fils engendré par Dieu. Il est le seul qui pouvait mourir pour payer la pénalité de nos péchés sur la croix. Il est le seul qui s'est relevé physiquement d’entre les morts. Par conséquent « aucun homme ne vient au Père, que par [Lui]. » Je vous en prie, faites confiance à Jésus ce matin et soyez lavé entièrement de votre péché par Son Sang précieux !

« Homme de douleur » quel nom
   Pour le Fils de Dieu venu
Pour racheter les pécheurs !
   Alléluia ! Quel Sauveur !

Supportant la honte, les insultes grossières,
   Il se tient, condamné à ma place,
Il a scellé mon pardon de Son Sang ;
   Alleluia ! Quel Sauveur !
”Halleluiah! What a Savior!” (Alléluia, quel Sauveur !)
      par Philip P. Bliss, 1838-1876.

Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière, je vous prie.


Le Dr. Hymers aimerait recevoir de vos nouvelles. QUAND VOUS LUI ÉCRIVEZ, VEUILLEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS VOUS RÉPONDRE. Si ce sermon vous a béni, vous pouvez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici). Vous pouvez lui écrire dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais si vous le pouvez. Vous pouvez aussi lui écrire à son adresse postale : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Jean 14:1 - 6.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Pour tout mon péché » (par Norman Clayton, 1943).


GRANDES LIGNES DE

LE CHEMIN, LA VÉRITÉ, ET LA VIE

THE WAY, THE TRUTH, AND THE LIFE

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Jésus lui dit, Je suis le chemin, la vérité, et la vie : nul ne vient au Père que par Moi » (Jean 14:6).

(Luc 18:31 - 34 ; Jean 13:8, 9, 14-17, 30, 36, 37, 38 ;
Jean 14:2, 5 ; Éphésiens 2:1 ; I Corinthiens 2:14 ;
Jean 20:19 - 22 ; Luc 24:36 - 45 ; Jean 20:25 ; 14:5)

I.   Premièrement, Christ est le chemin vers Dieu, Jean 14:6 a ; I Timothée 2:5.

II.  Deuxièmement, Christ est la vérité, Jean 14:6 b.

III. Troisièmement, Christ est la vie, Jean 14:6 c ; Galates 2:20.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).