Print Sermon

Ces sermons et vidéos sont aujourd'hui distribués à environ 116.000 ordinateurs dans plus de 215 pays chaque mois sur le site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur You Tube, mais elles délaissent bientôt You Tube, parce que chaque sermon les dirige vers notre site Web. You Tube alimente ainsi notre site Web. Ces sermons sont disponibles en 34 langues pour des milliers de personnes chaque mois. Les manuscrits de ces sermons ne sont pas soumis a des droits d'auteur, ainsi les prédicateurs peuvent les utiliser sans notre autorisation. Merci de cliquer ici si vous voulez savoir comment faire une donation mensuelle pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris dans les pays musulmans et hindous.

Si vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours mentionner dans quel pays vous habitez ou il ne pourra pas nous répondre. L'adresse mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net.




L'EAU ET LE SANG

THE WATER AND THE BLOOD
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, le 20 septembre 2015

« Toutefois un des soldats perça son côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau... Et celui qui l’a vu a rendu témoignage et son témoignage est vrai : et il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez » (Jean 19:34,35).


L'apôtre Jean était le plus jeune de tous les disciples. Il avait seulement 18 ans. Pourtant il est le seul apôtre à avoir suivi Jésus à la croix. Les autres se tenaient encore caché. On peut en tirer une leçon. L'armée des États-Unis veut des hommes âgés de 18 à 22 ans pour le combat. Les hommes plus murs sont plus conservateurs et moins audacieux. Je pense que c'est une raison pour laquelle chaque réveil important de l'histoire a été mené par des jeunes – tous les réveils ! Je n'ai jamais entendu parler d'un réveil initié par des personnes âgées.

Je dois cependant utiliser la prudence ici. Je me suis arrêté de stresser l'importance d'un réveil la semaine dernière, parce que j'ai vu trop de confusion et trop peu de réveil. Vous avez toujours besoin de mes conseils sur de telles choses. Je suis un vieux soldat. J'ai participé à beaucoup de batailles - certains d'entre elles ont été de très grandes batailles ! La « bataille pour la Bible » quand j'étais à la faculté de théologie. La bataille contre l'avortement. La bataille contre ce film terrible, « La dernière tentation du Christ. » La bataille contre le ruckmanisme. La bataille contre le décisionisme. Aussi bien que la longue bataille avec ceux qui sont partis de notre église lors de la division d'Olivas. J'ai également été témoin, et béni, d'une manière extraordinaire lors de trois réveils. Aussi, ce vieux soldat que je suis vous dit, « Attendez ! Nous ne sommes pas tout à fait prêts ! » Les vieux soldats savent reconnaitre ces choses-là.

Douglas MacArthur était l'un des plus grands généraux d'Amérique. Le Président Roosevelt l'a sorti des Philippines pendant la deuxième guerre mondiale. Mais alors qu'il partait, le Général MacArthur a dit, « Je reviendrai. » Et il l'a fait ! Et nous avons gagné la bataille ! Loué soit Dieu ! Jeunes gens, nous reviendrons - et je crois que, tôt ou tard, nous aurons et verront un réveil chez nous !

Seigneur, envoie un réveil !
Seigneur, envoie un réveil !
Seigneur, envoie un réveil !
Et qu'il vienne de Toi !

Retournons à Jean ! Quel personnage ! Il a plus de courage que Pierre ! Il a plus de foi que Thomas. Il se tient au pied de la croix. Il risque sa vie, vous savez ! Et là il reste ferme, protégeant la mère de Christ. Il n’est qu’un adolescent. Mais quel homme ! Quel héro ! Il suit son Sauveur jusqu'au bout, jusqu’à la croix ! Il est là, les yeux sur son Seigneur et Maître en train de mourir sur la croix ! Je suis sûr qu'il a pensé que tout était bien fini. Mais ce ne l'était pas. Ce ne l'est jamais. Christ a dit, « Je reviendrai. » Et notre Grand Sauveur, et Grand Général reviendra ! Il a dit, « Je reviendrai » (Jean 14:3). Et Il fera exactement ce qu'Il a dit !

Ils nous combattent en Irak. Ils nous combattent en Iran. Ils nous combattent en Syrie. Ils nous combattent en Afrique du Nord. Ils nous combattent même au sein de la Maison Blanche ! Il peut même devenir un dictateur ! J'ai aussi entendu un sénateur des États-Unis y faire référence. Nous pouvons même nous préparer pour un règne de terreur ! Nous pouvons avoir à nous cacher - comme ils ont été forcés de le faire en Chine. Quoiqu'il arrive, notre Grand Général a dit, « Je reviendrai ! » Loué soit Dieu ! Nous avons cette promesse ! « Je reviendrai ! » Chantons ce refrain.

Il revient, Il revient,
Le même Jésus, rejeté par les hommes ;
Il revient, Il revient,
Avec puissance et grande gloire,
Il revient !
   « He Is Coming Again » (Il revient) par Mabel Jeanston Camp, 1871-1937.

Mais revenons à Jean ! Quel héro ! Quel homme ! Il se tient là, les yeux sur son Seigneur et Maître en train de mourir sur la croix ! Je suis sûr qu'il a pensé que tout était fini. Mais peut-être, juste peut-être… les paroles de Jésus lui revenaient à l'esprit,

« Le Fils de l'homme sera trahi entre les mains des hommes : et ils Le mettrons à mort - et le troisième jour, il se relèvera d'entre les morts » (Matthieu 17:22, 23).

« Peut-être ! » Mais non, cela ne pouvait pas se passer ainsi ! « Mais peut-être ! » Je suis certain que ces pensées traversaient l'esprit de Jean. Et il regardait. Il s'est maîtrisé et a observé chaque détail. Jean savait qu'il était témoin de quelque chose d’extrêmement important. En fait, la chose la plus importante qu'il n'ait jamais vue. Je pense que Jean le savait. Je pense même qu’il savait qu'il aurait une fois à le raconter ! Il devait ne rien oublier, s'en rappeler correctement. Il devait se rappeler chaque détail. Comme Ernest Hemingway, il pensait qu'il devrait écrire son récit « Véritablement - absolument sans truquage ou tricherie d’aucune manière. » Ainsi Jean observait tout soigneusement, et l'enregistrait dans son esprit.

N’est-ce pas ce que nous faisons quand quelqu'un que nous aimons meurt ? Nous nous souvenons exactement de là où nous étions. Nous nous rappelons tous les petits détails. Nous rejouons les bandes audio dans notre esprit. N'est-ce pas que vous le faites aussi ?

Chaque Américain de mon âge peut se rappeler de nombreux détails du jour où la Président Kennedy a été assassiné. Ils sont enregistrés pour toujours dans notre mémoire. Je peux me rappeler les plus petits détails du jour où ma grand-mère est morte - et c'était il y a 58 ans de cela, quand j'avais 15 ans. Je peux me rappeler les plus petits détails du jour où ma douce mère est morte. Je sais où j'étais. Je sais ce que je lisais. Je me rappelle à quoi ressemblait sa chambre d'hôpital. Je me rappelle quelle image était sur le mur. Je me rappelle à quoi elle ressemblait. Je me rappelle ce qu'a dit l'infirmière. Je me rappelle à quoi ressemblait le docteur. Je me rappelle même les vêtements qu'il portait. Je me rappelle l'odeur de l'hôpital. Ces détails sont gravés au poinçon, pour toujours, dans mon esprit.

Et il en était de même pour Jean ce jour-là. Il ne pourrait jamais oublier ce qu'il avait vu le jour où Jésus était mort sur la croix.

« Toutefois un des soldats perça son côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau... Et celui qui l’a vu a rendu témoignage et son témoignage est vrai : et il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez » (Jean 19:34,35).

Le Dr. R. C. H. Lenski a dit, « Voilà la vérité même que Cerinthus l'hérétique et les premiers Gnostiques ont nié. Dans leur spéculation, le Logos [Parole] n'est pas devenu chair ; l'Esprit ou Logos (« L’éon du Christ » comme ils l'ont exprimé) qui est descendu sur Jésus l'a quitté avant cette passion ; « le Christ »… ne pouvait pas souffrir, ce qui est une sorte de Docétisme. Cette hérésie réclamait une communion sans le Sang sacrificiel et purificateur de « Jésus, Son (Dieu) Fils. » C'est la même déclaration de tous ceux qui se détournent aujourd'hui [dédaignent] de « la vieille théologie du Sang. » « Le Sang » est plus spécifique que « la mort » ne le serait parce que « le sang » dénote le sacrifice. C'est toujours le sang qui est versé. L'agneau de Dieu a versé Son Sang en expiation… c'est le Sang de « Jésus, Son (Dieu) Fils, » de Jésus en tant qu'homme qui a eu une nature humaine et ainsi du sang, qui est « Son Fils, » le Logos de la Vie, la deuxième personne de la Déité, qui est devenu chair (Jean 1:14), dont le Sang, alors versé, a la puissance de nous laver de tout le péché » (R. C. H. Lenski, Th.D., The Interpretation of the Epistles of St. Jean, Interprétation des épîtres de Jean, Augsburg Publishing House, 1966, p. 389 ; Note sur Jean 1:7).

Le Dr. Lenski était luthérien. Mais tout ce qu’on peut dire sur lui ne me dérange pas – car il avait totalement raison - et il avait raison à une époque où « la vieille théologie du Sang » était rejetée.

« Car c’est le sang qui fait propitiation pour l’âme » (Lévitique 17:11).

« À lui qui nous a aimés, et nous a lavés de nos péchés dans son propre sang » (Apocalypse 1:5).

J'aime le chanter, sans crainte. Combien je voudrais le chanter dans l’église même de Jean MacArthur ! Il a méprisé le Sang. Et combien je voudrais le chanter devant Jean MacArthur lui-même !

Êtes-vous lavé dans le Sang de l'Agneau ?
   Faites-vous entièrement confiance en Sa grâce ?
Êtes-vous lavé dans le Sang de l'Agneau ?
   Êtes-vous lavé dans le Sang ?
Vos vêtements sont-ils immaculés ?
   Sont-ils blancs comme neige ?
Êtes-vous lavé dans le Sang de l'Agneau ?
   « Are You Washed in the Blood? » (Êtes-vous lavé dans le Sang de l'Agneau ?)
      par Elisha A. Hoffman, 1839-1929.

Mais d'ailleurs, qu'y avait-il exactement de mauvais avec « la vieille théologie du Sang » ? Le Dr. Martyn Lloyd-Jones a dit, « Les gens détestent ‘cette théologie du Sang,’ mais il n'y a aucune théologie digne du Nom indépendamment de celle du Sang de Christ versé à la Croix » (MartynLloyd-Jones, M.D., Assurance (Romains 5), Banner of Truth Trust, 1971, p. 148).

Il n'y a seulement que deux théologies - la théologie des bonnes œuvres, et la théologie du Sang de Christ. La théologie de Finney et la théologie de Luther. La théologie du décisionisme et la théologie de la Réforme - juste deux théologies, alors faites votre choix ! J'espère que vous sélectionné le choix de la Réforme, parce que « Sans effusion de sang il n’y a pas de rémission » (Hébreux 9:22). Caïn est venu avec une offrande de produits des champs (travaux, prières, décisions). Son frère Abel est venu à Dieu avec une offrande de sang. Caïn a été rejeté. Abel a été sauvé. C'est l'illustration séminale des deux manières - salut par les œuvres ou salut par le sang. On peut le trouver exactement là, dans la Bible ; c'est dans un langage simple et clair ! Les gens pensent qu'ils sont sauvés en étant bons – et quand ils réalisent qu'ils ne peuvent jamais être assez bons, ils doivent donc demander au Sang de Christ de les laver e leurs péchés. Le Dr. Lenski a dit, « Le Sang Saint et Précieux de Christ nous introduit, nous, pauvres pécheurs, dans la relation avec Dieu et nous y garde » (ibid., P. 390). Luther a dit, le « Sang de Christ est le Sang de Dieu. La personne est éternelle et infinie, et même une seule goutte de Son Sang aurait été suffisante pour sauver le monde entier” (commentaire sur Ésaïe 53:5). Encore, Luther a dit, « Christ aurait pu satisfaire à la rédemption pour tous les péchés du monde avec une seule goutte de Son Sang » (note sur Galates 2:16). Et une troisième fois, « C'est Lui uniquement qui nous rachète par Son Sang. Son Sang est le Sang de Dieu, le Créateur Tout-puissant, le Sang du Seigneur de gloire, le Sang du Fils de Dieu. Ainsi les apôtres parlent de Lui, et ils en témoignent avec force » (commentaires sur I Jean 1:7 ; Apocalypse 1:5).

L'apôtre Jean dit,

« Toutefois un des soldats perça son côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau... » (Jean 19:34).

Il n'a pas seulement donné le récit de ce qui s'est passé avec Christ sur la Croix. Il a compris la grande importance du Sang du Christ. Dans sa première épître, Jean dit « Le Sang de Jésus-Christ son Fils, nous purifie de tout péché » (I Jean 1:7). Encore, dans sa première épître Jean dit, « Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre; l’Esprit, l’eau, et le sang ; et ces trois-là sont d’accord en un » (I Jean 5:8).

« Toutefois un des soldats perça son côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau... » (Jean 19:34).

Le comte Nicholas von Zinzendorf (1700-1760) a été l'un des grands chrétiens de l'histoire. Il a été converti tout en pensant au Sang de Jésus s'écoulant de la Croix pour le laver de son péché. Les mots de Christ crucifié, au dessus d'un tableau qu'il avait vu, ont saisi son cœur, « Voilà ce que j'ai fait pour toi ; et toi, qu'as-tu fais pour moi ? » Ce jeune noble a été rempli de conviction de péché ; et alors il a su que ses péchés avaient été lavés par le Sang de Jésus. Il a commencé une œuvre qui a envoyé des milliers de missionnaires moraves jusqu'aux extrémités de la terre. Il a réellement commencé le mouvement missionnaire moderne. Un de ses missionnaires a mené Jean Wesley à Christ, ainsi il a eu une influence séminale sur le premier grand réveil et le mouvement méthodiste entier. Il a eu une telle influence sur William Carey (1761-1834) que Carey est devenu le premier missionnaire baptiste en Inde. Alors des centaines de missionnaires baptistes l'ont suivi.

La prédication et la théologie de Zinzendorf étaient complètement centrées sur Christ. Et Zinzendorf a dit, « Le Sang de Christ est non seulement le remède souverain pour le péché : c'est également la nourriture [principale] de la vie chrétienne. » Il prêchait continuellement sur les blessures de Christ et le Sang de Christ. Il a dit, « l'Esprit Saint vient à nous par le Sang pour le plein salut. » Il a dit, « J'ai soif, Toi, l'Agneau de Dieu blessé pour moi, de me laver dans Ton Sang qui me purifie. » Il a écrit cet hymne en allemand, et Jean Wesley l'a traduit en anglais,

Jésus, Ton sang et Ta justice ;
   Sont ma beauté, ma robe glorieuse ;
Parmi les mondes enflammés, ainsi revêtu,
   Avec joie je soulèverai ma tête.

Seigneur, je crois en ton Sang précieux
   Qui, sur le trône de la grâce de Dieu,
Pour toujours plaide en faveur des pécheurs,
   Et qui pour moi, et pour mon âme, a été versé.

Auguste Toplady, 1740-1778, ne s'est pas trompé. Il a été instruit à Westminster School and Trinity College à Dublin, en Irlande. Il a été converti à l'âge de 15 ans. Il a été ordonné dans l'Église d'Angleterre à 24 ans. Elgin S. Moyer a dit de lui, « Le grand champion du calvinisme dans l'église de l'Angleterre, qui a discuté et écrit avec le plus grand sérieux pendant toute sa vie » (Who Was Who in Church History, Qui était qui dans l'histoire de l'Église, Moody Press, 1968, p. 408). Ce grand homme éduqué de l'Église a écrit l'hymne que nous avons écouté au début de ce service. Dans l'hymne, Toplady a appelé Jésus : le Rocher des âges. J'ai entendu cet hymne pour la première fois à l'enterrement de ma grand-mère, quand j'avais quinze ans. Il a fait une telle impression sur mon jeune esprit que je me suis procuré un livre de cantiques et j'en ai lu les paroles à plusieurs reprises. C'est le numéro 1 sur votre feuille de chant. Chantons-le !

Rocher des âges, qui s'est ouvert pour moi,
   Laisse-moi me cacher en Toi.
Que l'Eau et le Sang, qui ont coulé de Ton flanc percé,
   Du péché soient la double guérison,
Lave moi de sa culpabilité et de son pouvoir.
   « Rock of Ages, Cleft for Me » (Rocher des âges, ouvre-Toi pour moi »
      par Augustus M. Toplady, 1740-1778)

C’est une prière à Jésus, qui a été déchiré (de part en part) sur la Croix. C'est une prière à Jésus, lui demandant de nous laver du péché par l'eau et le Sang qui ont coulé de Son flanc blessé. Jean a vu le Sang et l'eau sortir du flanc de Jésus. Cela doit signifier que la lance du soldat a pénétré la poche d'eau entourant le cœur de Jésus - et le Sang mêlé d'eau en a jailli. C'est ce Sang mêlé d'eau qui est encore neuf et disponible pour vous laver de tout le péché et pour sauver votre âme maintenant, et pour toute l'éternité. Quand vous venez à Jésus par la foi vous êtes immédiatement lavé par Son Sang, qui vous purifie de tout péché aux yeux de Dieu. Ne cherchez pas une émotion ou un sentiment. Regardez à Jésus. Faites-Lui confiance dans votre cœur. Vous n'oublierez jamais le jour ou vous avez été lavé de tous vos péchés aux yeux de Dieu par le précieux Sang de Jésus.

Jean a écrit notre texte à la troisième personne, mais je mettrai notre texte à la première personne pour en accentuer la signification.

« Toutefois un des soldats perça son côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau. Et [je] l'ai vu [et] j’ai donné le témoignage, et [mon] témoignage est vrai. [Je sais] que [je] dis la vérité, et [je] témoigne de sorte que vous puissiez croire » (Jean 19:34, 35).

Jean a écrit pour que vous aussi vous puissiez croire et être sauvé du péché et du jugement par le Sang et l'eau qui ont coulé du flanc blessé de Jésus, le Fils de Dieu. Ne cherchez pas à tout comprendre. C’est trop profond pour que vous le compreniez entièrement. Jean l'a écrit pour que vous le croyiez dans votre cœur. L'instant où vous mettrez votre confiance en Jésus, vous êtes purifié de tout péché et sauvé. Amen ! Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière.


Le Dr. Hymers aimerait recevoir de vos nouvelles. QUAND VOUS LUI ÉCRIVEZ, VEUILLEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS VOUS RÉPONDRE. Si ce sermon vous a béni, vous pouvez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici). Vous pouvez lui écrire dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais si vous le pouvez. Vous pouvez aussi lui écrire à son adresse postale : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Prière avant le sermon par M. Abel Prudhomme : Jean 19:31-37.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« A Crown of Thorns » (Une couronne d’épines) par Ira F. Stanphill, 1914-1993).


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).