Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




DEMANDER DU PAIN POUR LES PÉCHEURS

ASKING BREAD FOR SINNERS
(French)

par le Dr. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, le 2 août 2015

« Si donc vous, qui êtes méchants, savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ? » (Luc 11:13).


La parabole est une histoire qui est l’illustration d’une vérité spirituelle. Cette parabole est, en fait, une histoire très simple. Un des disciples a dit, « Seigneur, enseigne-nous à prier » (Luc 11:1). Jésus leur a donné la Prière du Seigneur (le Notre Père). C'est une prière que j'ai prié au moins une fois par jour ma vie entière. C’est alors que Jésus leur a donné cette petite histoire, cette parabole très simple.

Christ leur a parlé d'un homme dont l'ami était venu le voir à minuit, mais l'homme n'avait pas de pain. Alors, il est allé à la maison de son voisin et lui a demandé trois miches de pain. Il lui a dit qu'un ami était venu chez lui après un long voyage. « Et je n'ai rien à lui offrir. » Le voisin lui a dit de s'en aller. Lui et ses enfants étaient déjà couchés. Pourtant l'homme a continué à frapper à la porte. Finalement le voisin lui a ouvert et lui a donné le pain dont il avait besoin.

Puis Jésus a donné la clef de cette parabole ; ce que certaines personnes avaient l'habitude d'appeler la « morale » de l'histoire, la raison de la raconter :

« Et je vous dis : demandez, et il vous sera donné ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et on vous ouvrira » (Luc 11:9).

Le verset, dans le grec original, implique de continuer à demander, chercher, frapper. Le Dr. John Rice dit que le verset pourrait être traduit par, « continuez à demander, et il vous sera donné ; continuez à frapper, et il vous sera ouvert » (Prayer : Asking and Receiving, Prière : demander et recevoir, Sword of the Lord, 1970 édition, p. 94) 94).

Il y a également une deuxième clef pour comprendre la parabole. L'homme demandait du « pain » lorsqu'il a frappé à la porte de son voisin. Mais quel est ce « pain ? » Le verset treize nous donne la réponse, « Combien plus votre Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ? » Je sais qu'il y a d'autres applications, mais je suis convaincu que le point principal est celui-ci - nous devons demander, chercher, et frapper à Dieu pour qu'Il donne l'Esprit Saint aux pécheurs, pour les éclairer, pour les convaincre de péché, pour les attirer à Christ. Ainsi, je crois que le « pain » dans cette parabole parle de l'Esprit Saint. Dans le verset six, l'homme qui demande le pain dit, « Un de mes amis, qui est en voyage est venu chez moi et je n’ai rien à lui offrir. » Sans la présence de l'Esprit Saint, nous n'avons rien à offrir aux perdus qui viennent à nos services.

Je me rappelle les fois où j'ai préparé un sermon avec soin. Mais quand je suis arrivé à la chaire pour prêcher, on aurait dit que seul du vent sortait de ma bouche ! Le sermon avait des points positifs, et pourrait avoir aidé des pécheurs perdus. Mais on n'y trouvait aucune puissance. Personne n'a été béni par cette prédication. Certains prédicateurs de ces derniers jours n'ont aucune idée de ce dont je parle. Ils ne ressentent jamais aucune différence quand ils prêchent. C'est triste, parce que cela signifie qu'ils sont totalement ignorants de l'Esprit Saint. Ils ne peuvent pas même dire si l'Esprit de Dieu est présent lors de leurs prédications.

Une fois, j'ai pris mon père (qui n’était pas encore sauvé) pour écouter le sermon d'un prédicateur célèbre de la Rue Bourbon, à la Nouvelle-Orléans. Les gens m'ont dit que cet homme pourrait toucher mon père parce qu'il disait des plaisanteries qui causent les hommes entre deux âges à écouter - et répondre à l'Évangile. C'est la seule fois où je suis allé seul à l'église avec mon père. Le prédicateur de la Rue Bourbon s'est levé et a commencé à dire des plaisanteries. Il était très fort pour cela. Très fort en effet ! À la fin, il a dit un mot ou deux sur la nécessité du salut. Puis il a donné l'invitation - de venir devant et être sauvé. Mon père n'a pas bougé. Quand nous étions dans la voiture, quelques minutes plus tard, je lui ai demandé ce qu'il pensait. Mon père a dit, « Il n'est pas aussi bon que Bob Hope. » (Pour vous qui êtes plus jeunes - Bob Hope était un comédien célèbre pour ses plaisanteries). Papa a simplement dit, « Il n'est pas aussi bon que Bob Hope. »

La congrégation avait ri du commencement à la fin du message du prédicateur de le Rue Bourbon. Je suis sûr que ce dernier a pensé qu’il était un grand succès. Mais l'Esprit Saint n'était pas là ! Pas du tout ! Je le savais déjà, et maintenant je le sais encore plus que jamais ! Mon père était venu parce que je le lui avais ardemment demandé. Oui, papa était venu - mais l'Esprit Saint, Lui, n'était pas venu ! Mon père était un pécheur perdu - mais il n'y avait aucun « pain » pour lui dans cette église, situé dans le quartier de Downey.

« Un de mes amis qui est en voyage est venu chez moi, et je n’ai rien à lui offrir » (Luc 11:6).

Si je me tiens ici pour prêcher et que l'Esprit Saint n'y est pas, personne ne sera aidé, personne ne sera sauvé, personne ne deviendra un disciple de Christ. C'est pourquoi je prie sur chaque phrase, et sur chaque paragraphe, alors que j'écris ces sermons. C'est pourquoi je vous demande de prier pour les sermons dans chacune de nos trois réunions de prière. C'est pourquoi nous demandons à deux combattants de la prière de prier ensemble dans une autre pièce tandis que je prêche. Sinon, nous n'avons rien à donner depuis la chaire - « Je n'ai rien à [leur] offrir. » C’est la situation tragique de beaucoup d'églises en ces derniers jours ! Et priez pour que cela ne nous arrive pas également !

Comment devrions-nous prier pour que Dieu envoie ce « pain » pour les pécheurs ? Comment devrions-nous prier pour l'Esprit Saint ? Regardez le verset 9,

« Et je vous dis : demandez, et il vous sera donné ; cherchez, et vous trouverez; frappez, et on vous ouvrira » (Luc 11:9).

Continuez à demander ! Continuez à chercher ! Continuez à frapper à la porte ! N'arrêtez pas ! N'abandonnez pas ! Priez avec zèle pour que Dieu mette votre âme en feu - ainsi vous pourrez prier pour l'Esprit Saint - pour du pain pour les pécheurs affamés !

Puis, nous devons aussi demander à Dieu d'employer notre communauté pour donner le pain aux pécheurs. Nous aurons une merveilleuse nourriture, préparée par Mme. Cook, Mme. Lee, Robert Lewis, M. Dixon et d'autres. Mais si l'Esprit Saint n'est pas présent, nos repas, après les services du matin et de la soirée, ne retiendront pas les gens qui viennent ici. Je connais une église qui avait des repas fraternels après les services. L'épouse du pasteur m'en a parlé avec vivacité. Elle a dit que beaucoup de gens étaient venus à l'église grâce à ces repas. Alors je lui ai demandé, « Avez-vous toujours ces repas ? » Elle a dit, « Non. Ils ne semblaient pas retenir les gens chez nous, alors nous avons cessé. » Je n'ai dit rien, mais j'en connaissais la raison. Ce n'était pas que les repas ne pouvaient pas retenir les gens. La vraie raison est qu'ils se sont arrêtés de prier pour ces repas ! Quand l'Esprit Saint est absent, pourquoi les perdus voudraient-ils venir à un repas ? Si l'Esprit Saint est absent, c'est juste un autre repas ! Pourquoi s'ennuyer ? Pourquoi ne pas se satisfaire d’un Big Mac ? Pourquoi ne pas manger à la maison ?

« Un de mes amis qui est en voyage est venu chez moi, et je n’ai rien à lui offrir » (Luc 11:6).

Un prédicateur a pensé que nos repas étaient formidables ! Mais il a pensé qu'il en changerait le format juste un peu - parce que c'est difficile de préparer un grand repas comme nous le faisons. Ainsi il l'a changé « juste un peu. » Au lieu de servir un repas, il a demandé aux dames de servir l'apéritif après le service. Quand Alfred Hitchcock était sur le point de sortir son film d'horreur « Psychose, » il a invité tous les grands du cinéma au studio. Il leur a servi de la « nourriture à manger avec les doigts - faite à partir de véritables doigts » - ce qu'il leur a dit ! Quand une femme l’a entendu, elle a crié et a laissé tomber le sien par terre !

Servir des apéritifs est correct dans une réception, mais ils n'aident pas un groupe de jeunes affamés qui viennent juste de sortir d’un long service. Je crois que le pasteur aurait vu cette erreur si lui et les personnes de son église avaient sérieusement prié à ce sujet. Mais vous voyez, si l'Esprit Saint n'est pas présent, la nourriture que nous servons ici ne sera, en aucun cas, une bénédiction pour ceux qui viennent. Si l'Esprit de Dieu n'est pas ici - nous n'avons rien à leur offrir !

« Un de mes amis qui est en voyage est venu chez moi, et je n’ai rien à lui offrir » (Luc 11:6).

Un prédicateur de la Côte Est m'a dit que son église sert un repas après le service de matin. Puis tous les gens retournent dans la salle de culte pour une courte étude biblique. Ainsi, dit-il, ils n'ont pas besoin d'un service le dimanche soir. Il a dit qu'un repas ensemble à midi, suivi d'une courte étude biblique, était aussi bon qu'avoir un service en soirée et, en se vantant un peu, il a ajouté, « Ils reçoivent juste autant de Bible ! »

J'ai pensé, « Pauvre homme ! Ce n'est pas étonnant qu’il n'ait jamais réussi comme pasteur ! » Le but d'un service de soirée n'est pas de faire rentrer plus de versets bibliques dans la tête des « enfants rebelles de l'église ! » Ne pouvait-il pas le voir ? En annulant le service du soir, il perdait l'occasion de voir les membres de son église amener des perdus pour un service d'évangélisation ! Que Dieu nous vienne en aide ! Si le pasteur et sa congrégation avaient prié sérieusement, je suis sûr que Dieu lui aurait montré la folie de ce qu'ils étaient en train de faire. Les personnes perdues ne viennent pas et ne sont pas sauvées non plus parce que l'Esprit Saint n'est pas présent pour conduire le pasteur, et animer les gens ! Que Dieu nous vienne en aide ces jours mauvais !

« Un de mes amis qui est en voyage est venu chez moi, et je n’ai rien à lui offrir » (Luc 11:6).

En ces derniers jours, les prédicateurs et les membres d'église semblent trébucher dans l'obscurité ! Tout ce que nous faisons dans l'église doit être saturé de prière. Autrement on dira de nous, « Tu as la réputation d'être vivante ; et tu es morte » (Apocalypse 3:1) ou « Vous avez un nom qui montre que vous êtes vivant - mais vous êtes vraiment mort. » Cela peut arriver à n'importe quelle église - particulièrement dans ces temps mauvais - dans ces derniers jours ! Si nous ne réclamons pas la présence de l'Esprit Saint par la prière pour tout ce que faisons, nous serons bientôt aussi morts que l'église de Sardes !

« Un de mes amis qui est en voyage est venu chez moi, et je n’ai rien à lui offrir » (Luc 11:6).

J'ai peur que soit vrai pour la plupart de nos églises d'aujourd'hui. Quand les membres de notre église partent en vacances, ils reviennent presque toujours en me disant qu'ils ont été déçus par les églises qu'ils ont visitées. « La musique n'avait aucune vie. » « Le prédicateur était ennuyeux. » « Les gens n'étaient pas amicaux. » « Ils n'avaient pas de service le dimanche soir. » « Nous sommes allés à la réunion de prière, mais il n'y avait aucune véritable prière - juste une autre étude biblique. » S'ils le pensent ainsi, les perdus également ! Ce n'est pas étonnant que les églises des derniers jours aient si peu de puissance !

« Un de mes amis qui est en voyage est venu chez moi, et je n’ai rien à lui offrir » (Luc 11:6).

Maintenant, nous ne devons pas être fiers. Rappelez-vous, je vous prie, que nous ne sommes guère meilleurs ! Nous devons confesser notre propre faiblesse ou nous ne pouvons pas recevoir la force de Dieu. Nous avons appris à jeûner et prier - parce que le jeûne est l'une des conditions pour une puissance qui donne la victoire sur Satan et le monde démoniaque ! (Marc 9:29). Nous avons jeûné et prié, et avons reçu quelques bénédictions. Et nous devons continuer à jeûner samedi prochain jusqu'au repas de 17:30h ici, à l'église.

Ce soir, je vous demande de prier pour la présence de l'Esprit Saint dans toutes nos activités. Sans la présence de l'Esprit Saint, nous n'avons « rien à offrir » aux perdus ! C'est pour cela que nous devons prier en détail pour que l'Esprit Saint descende et prenne place dans tout ce que nous faisons. L'Esprit Saint est le « pain » que nous devons avoir, ou les pécheurs s’en iront loin de notre église, affamés - et ne seront pas sauvés.

Oui, Jésus est mort sur la Croix pour sauver les pécheurs du courroux de Dieu. Oui, Jésus s'est relevé d'entre les morts pour vous donner la vie par la nouvelle naissance, et même leur donner la vie éternelle en plus ! Mais ces choses ne deviendront pas réelles pour eux sans le travail de l'Esprit de Dieu. Par conséquent, toute cette semaine, quand vous priez, priez pour du pain pour les pécheurs. Priez pour que Dieu envoie l'Esprit Saint dans nos services pour illuminer leurs esprits enténébrés, et leur faire sentir la culpabilité de leur péché, et leur grand besoin du Seigneur Jésus Christ ! Maintenant, regardez Luc 11:13. C'est à la page 1090 de la Bible d'étude de Scofield. Veuillez vous lever pendant la lecture.

« Si donc vous, qui êtes méchants, savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père céleste donnera-t-il l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ? » (Luc 11:13).

Voici maintenant la liste de choses pour lesquelles nous devons prier cette semaine, et particulièrement le samedi.


1.   Faites de votre jeûne une affaire secrète (autant que possible). N'allez pas dire aux gens que vous jeûnez.

2.   Passez du temps à lire la Bible. Lisez quelques passages du Livre des Actes, (de préférence le début).

3.   Mémorisez Ésaïe 58:6 pendant le jeûne du samedi.

4.   Priez pour que Dieu nous donne dix personnes nouvelles ou plus qui resteront chez nous.

5.   Priez pour la conversion de nos jeunes qui ne sont pas sauvés. Priez pour que Dieu fasse pour eux ce qu'Il dit dans Ésaïe 58:6.

6.  Priez pour que les visiteurs qui viennent pour la première fois aujourd'hui (dimanche) soient attirés à revenir dimanche prochain. Priez pour ceux qui son perdus par leur nom, si possible.

7.    Priez pour que Dieu me montre quoi prêcher dimanche prochain - le matin et en soirée.

8.   Buvez beaucoup d'eau. Environ un verre chaque heure. Vous pouvez boire une grande tasse de café au début, si vous êtes habitué à en boire quotidiennement. Ne buvez pas des boissons sucrées, des boissons énergisantes, etc.

9.   Allez voir un médecin avant le jeûne si vous avez une question au sujet de votre santé. (Vous pouvez voir le Dr. Kreighton Chan ou Dr. Judith Cagan dans notre église.) Ne jeûnez pas si vous avez un problème médical sérieux, tel que diabète ou hypertension. Utilisez juste le samedi pour prier pour ces requêtes.

10. Commencez votre jeûne après votre repas du vendredi soir. Ne mangez rien après votre dîner du vendredi jusqu'à ce que nous ayons un repas à l'église dans la soirée de samedi, vers 17h30.

11. Rappelez-vous que la prière la plus importante est que les jeunes perdus de notre église se convertissent - et priez également pour les nouveaux jeunes qui viendront pendant cette heure-là, pour qu'ils restent avec nous de manière permanente.


Si ce sermon vous a bénis, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net. Veuillez lui dire également de quel pays vous écrivez. Voici l'adresse mail du Dr. Hymers : rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici). Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si vous le pouvez, bien sûr !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Luc 11:5-13.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
   « I Am Praying For You » (Je prie pour toi) par le S. O' Malley Clough, 1837-1910.



Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).