Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




IL VOUS TIENDRA FERMEMENT !

HE WILL HOLD YOU FAST !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du jour du Seigneur, dimanche 28 juin 2015

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28).


Je me rappelle entendre un prédicateur dire que cette promesse ne devrait jamais être prêchée aux non croyants. Il disait qu'ils deviendraient présomptueux s'ils en prenaient connaissance. Cela les conduirait au péché. Ils devaient être maintenus dans un état d'incertitude, et ne jamais être entièrement certains qu'ils pourraient « tenir » jusqu'à la fin. Je l'ai cru pendant un certain temps. Je sais que beaucoup de chrétiens sincères le pensent aussi. Des prédicateurs croyants qui ont souvent été effrayés par ce texte.

Mais, en premier lieu, nous devrions regarder à ceux qui ont entendu Christ le prêcher. Selon le verset 31, ils « prirent de nouveau des pierres pour le lapider » (Jean 10:31). Ils ont haït Christ pour ces paroles. Il a prêché ce message à des incroyants. Je suis sûr qu'il y a quelques non croyants parmi nous ce matin. Nous travaillons dur, nous prions dur, pour voir des non croyants à chacun de nos services. Je vais vous dire la même chose que Jésus a dite à cette foule incrédule en colère,

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28).

« Je leur donne la vie éternelle. » Le contexte nous indique que le terme « leur » se réfère aux brebis de Christ. « Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent » (Jean 10:27). « Je leur donne la vie éternelle. » Nous ne pouvons pas lire ce qu'il y a dans l'esprit des gens pour pouvoir dire s'ils sont ou non des brebis appartenant à Christ. Mais le verset précédent de notre texte nous dit comment reconnaître que nous appartenons à Dieu. « Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent. » Voici les caractéristiques des véritables chrétiens - ils entendent le Christ, ils Le connaissent et Lui les connait, et ils Le suivent dans l'obéissance. Voilà donc ce qui différentie les véritables chrétiens. Et c'est d'eux dont Jésus parle.

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28).

« La foi qui œuvre par amour » (Galates 5:6) est la marque des véritables brebis du Christ. C'est à eux que Jésus dit, « je leur donne la vie éternelle ; et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main ». » Le Dr. Martyn Lloyd-Jones dit, « En Christ, nous ne sommes pas dans une condition de probation et il n'est pas possible de déchoir de la grâce » (Assurance, (Romains 5), The Banner of Truth Trust, 1971, p. 236).

Quelqu'un pourrait dire, « Je suis dans l'étau de l'Évangile. Je sais que je dois venir à Christ, et en même temps je sais que je ne le peux pas. Je dois, mais je ne le peux pas. Que faire ? » La réponse est très simple, soumettez-vous à Christ. Criez à Lui. Il répondra à toutes vos questions. Il brisera l'étau de l'Évangile comme avec un marteau et sauvera votre âme. Vous dites « Je ne comprends pas ! » Bien sûr que non ! C'est un mystère. Le terme grec est « musterion. » Il signifie quelque chose qui peut ne pas être compris par l'esprit de l'homme, mais se trouve néanmoins vrai dans la Bible. L'apôtre Paul dit, « Nous parlons la sagesse de Dieu en un mystère, c’est-à-dire la sagesse cachée, que Dieu a ordonnée avant que le monde existe… » (I Corinthiens 2:7). Jetez vous aux pieds de Christ. Faites-Lui confiance. Et toutes vos questions trouveront leur réponse en Lui. Il vous sauvera par Son Sang précieux et Sa justice. Et il vous gardera jusqu'à la fin. Il vous gardera de tout mal. Vous serez une de Ses brebis !

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28).

Les trois clauses de notre texte donnent trois raisons de croire dans la sécurité éternelle des brebis du Christ.

I. Premièrement, il y a le don de Christ.

« Je leur donne la vie éternelle. » En premier Il dit que la vie éternelle vient à chacun de nous comme un don gratuit. Nous ne possédions pas la vie éternelle quant à notre naissance. Nous sommes nés en tant qu'enfants d'Adam. Nous sommes nés pour mourir. Nous n'avons pas gagné cette vie éternelle par un certain acte. Nous ne pouvons pas gagner ce don en faisant le bien. Nous ne pouvons pas le gagner en apprenant des versets de la Bible. Nous ne pouvons pas le gagner en disant une prière. C'est un don. C'est un cadeau et en tant que tel, il ne peut être ni gagné ni mérité. Quand une personne reçoit la vie éternelle dans son âme, c'est un cadeau entièrement gratuit. Nous ne le recevons pas comme récompense. C'est un don de Dieu.

Dieu connaît la fin du commencement. Quand il donne la vie éternelle à un homme, Il connait chaque imperfection et chaque faute de cet homme/femme. Il sait à l'avance que l'homme/femme échouera certaines fois. Il ne lui aurait jamais donné la vie éternelle pour la lui enlever ensuite en raison d'un de ses manquements - puis qu'il connaissait quelles défaillances l'homme/femme aurait avant qu'Il ne lui fasse ce don.

Comment se peut-il que vous receviez la vie éternelle pour mourir ensuite ? Quand Jésus dit « éternel, » Il veut bien dire « éternel. » Spurgeon a dit, « Il ne m'est pas possible de pécher jusqu'à perdre la vie spirituelle de quelque manière que ce soit. » Voilà « la vie éternelle. »

Quand Christ a parlé à la femme au puits de Jacob, Il lui a dit,

« Quiconque boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif, mais l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira en vie éternelle » (Jean 4:14).

La Bible d'étude de la Réforme dit, « L'eau de la vie, dans l'Ancien Testament [parle] de l'eau courante - utilisée au sens figuratif comme faisant référence à l'activité de Dieu. » « Jaillissante » montre son abondance ; « la vie éternelle » est sans fin et coule avec abondance pour toujours ! C'est la véritable vie de Dieu dans l'âme de l'homme ! Jésus donne à ses brebis la vie sans fin de Dieu dans leurs cœurs - jaillissant toujours - sans fin - coulant sans jamais s'arrêter! C'est un don. Il ne peut pas être gagné. Il est un don du Christ. Il ne reprend jamais ce qu'Il donne !

Néanmoins, quelqu'un peut dire : « Mais que se passera-t-il si je ne peux pas tenir le coup ? Ou si j'abandonne ? » Ô, cher ami, vous pensez encore comme un catholique du Moyen Âge ! Mais ce n'est pas vous qui l'avez gagné! Comment se peut-il ? Vous êtes « mort dans vos péchés. » Comment un homme mort pourrait-il tenir jusqu'au bout ? Comment un homme mort pourrait-il faire quelque chose pour gagner le salut ? Grâce soit à Dieu, la Bible dit :

« Alors même que nous étions morts dans nos péchés, Dieu nous a vivifiés ensemble avec Christ, (par grâce vous êtes sauvés) » (Éphésiens 2:5).

La vie éternelle est donnée à une âme morte. La vie éternelle est un cadeau, donné à des hommes et des femmes qui sont morts dans le péché ! Voilà la Bonne Nouvelle de l'Évangile ! Grâce à Dieu ! « Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais » (Jean 10:28).

Il ne laissera pas mon âme se perdre,
   Il me tiendra fermement ;
Acheté par Lui à un si grand prix,
   Il me tiendra fermement.
Il me tiendra fermement,
   Il me tiendra fermement ;
Car mon Sauveur m'aime,
   Il me tiendra fermement ;
« He Will Hold Me Fasté (Il me tiendra fermement) »
      par Ada R. Habershon, 1861-1918.

Spurgeon a dit, « Nous nous attendons à ce que le croyant tienne jusqu'au bout, parce que la vie que Dieu a implantée en lui est de cette nature qu'elle doit continuer à exister, qu’elle doit conquérir toutes les difficultés, qu’elle doit mûrir… et doit l'amener à la gloire éternelle » (C. H. Spurgeon, Perseverance Without Presumption, Persévérance sans présomption, MPT, numéro 1.055). Il doit ! Il doit ! Il doit vous amener à la gloire éternelle. C'est un don gratuit ! C'est le don de Jésus Christ ! Il dit, « Je leur donne la vie éternelle. » Que Son Saint nom soit loué ! Il nous donne la vie éternelle. Nous ne payons rien pour ce don. Jésus a tout payé par Sa mort sur la Croix ! Jésus nous l'a obtenu en se relevant d'entre les morts !

Alléluia, c'est fini ! Je crois au Fils.
   Je suis sauvé par le Sang de Celui qui a été crucifié !
« Hallelujah, ‘Tis Done » (Alléluia, C'est accompli)
      par Philip P. Bliss, 1838-1876.

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28).

La vie éternelle est le don de Christ.

II. Deuxièmement, il y a la promesse de Christ.

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais... » Il dit, « Je fais ceci. » Quelle merveilleuse promesse ! « Ils ne périront jamais... » Je suis heureux qu'Il ai dit cela. Certains ont dit qu'ils peuvent s’en sortir par leur propre décision. Ils peuvent décider de s'éloigner loin de Lui. Mais cette expression élimine cette idée - « Ils ne périront jamais. » Cela veut dire tout le temps. « Ils ne périront jamais. » Sont-ils de jeunes croyants avec peu de connaissance ? Leur foi est-elle faible parce qu'ils sont de nouveaux convertis ? « Ils ne périront jamais... » Quand sont-ils plus mûrs et que les problèmes de la vie chassent au loin leur jeune foi, deviendront-ils mondains et la perdront-ils ? « Ils ne périront jamais... » Ils périraient si les choses du monde pouvaient les détruire. Ils périraient si le mal pouvait encore les asservir, mais il ne le pourra pas. « Ils ne périront jamais... » Le terme « toujours » est exclu par le terme « jamais. » Et s'ils sont grandement tentés ? « Ils ne périront jamais... » Et s'ils se refroidissent au point que leur amour et leur ardeur le quittent ? « Ils ne périront jamais... » Le péché ne les contrôlera jamais plus complètement. « Ils ne périront jamais... »

Je suis chrétien depuis cinquante quatre ans. Trois fois Dieu m'a semblé lointain. Il y avait des périodes où j'ai même douté de mon propre salut. Il m’est arrivé de penser, certaines fois, que mon pied glisserait et que je serai perdu pour toujours. Mais, à chaque fois, Jésus m'a fait passer à travers chacun de ces moments difficiles. Jésus m'a toujours ramené du bord du désespoir. Je n'ai pas grandi dans une famille chrétienne. Je n'ai jamais eu de bons exemples à suivre. Les vents de la terreur ont soufflé sur moi. J'étais presque perdu. J'en ai vu tellement d'autres tomber… J'ai pensé que je serais balayé avec eux. J'étais trop faible pour continuer. Je me sentais comme un exclu. Je me sentais comme David quand il se cachait dans la grotte de son ennemi, le roi Saül.

« Je regardais à ma main droite, et je contemplais, mais il n’y avait personne qui me reconnaisse ; tout refuge me manquait ; personne ne s’inquiétait de mon âme » (Psaume 142:4).

« Lorsque j’ai dit : mon pied glisse, ta miséricorde, ô Seigneur, m’a soutenu. » (Psaume 94:18).

Je le sais par expérience ! « Lorsque j’ai dit : mon pied glisse, ta miséricorde, ô Seigneur, m’a soutenu. » (Psaume 94:18). Je sais par expérience que Jésus dit la vérité. « Ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main ». Ce n'est pas une doctrine pour moi aujourd'hui. Mais c'est une vérité vivante - sortie de la bouche du Seigneur Jésus Christ Lui-même. « Je leur donne la vie éternelle ; et ils ne périront jamais. »

Je ne peux pas tenir par moi-même,
   Mais Il me tiendra fermement ;
Car mon amour est souvent tiède,
   Il doit me tenir fermement ;
Il me tiendra fermement,
   Il me tiendra fermement ;
Car mon Sauveur m'aime,
   Il me tiendra fermement ;

Vous les jeunes, écoutez-moi : j'ai été jeune et maintenant je suis vieux. Je sais que la promesse de Jésus est vraie. Je sais qu'elle est vraie jusque dans la moelle même de mes os ! « Lorsque j’ai dit : mon pied glisse, ta miséricorde, ô Seigneur, m’a soutenu. » (Psaume 94:18) Je sais que Jésus a dit la vérité,

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main ».

Il m'a tenu fermement. Il m'a tenu jusqu'ici. Je sais qu'Il peut faire la même chose pour vous ! C'est pourquoi je peux vous dire avec une complète certitude que vous pouvez faire confiance à mon Sauveur Jésus. Je lui ai fait confiance il y a des années, et je n'ai jamais péri. Si vous Lui faites confiance, vous ne périrez jamais non plus ! C'est la promesse de Christ Lui-même !

III. Troisièmement, il y a la puissance de Christ.

« Ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28b). Notez que le mot « homme (dans le sens d’humain) » est en italiques dans la traduction du Roi Jacques. Cela signifie que les traducteurs ont rajouté le terme « homme » - parce qu'il n'est pas dans le texte grec. Le terme grec est « tis. » Il signifie « n'importe qui, quiconque » (George Ricker Berry) ou « toute personne ou objet » (Strong). Ainsi le grand érudit grec A. T. Robertson dit de ce verset, « Les brebis peuvent se sentir en toute confiance… aucun loup, aucun voleur, aucun bandit, aucun mercenaire, aucun démon, ni même le diable, ne peuvent arracher [voler] les brebis hors de ma main » (Word Pictures, Images de la Parole, note sur Jean 10:28). Le Dr. Robertson donne la référence de Jean 6:39,

« Et ceci est la volonté du Père qui m’a envoyé, que de tout ce qu’il m’a donné je ne perde rien, mais que je le ressuscite au dernier jour » (Jean 6:39).

Encore, le Dr. Robertson donne la référence de Jean 17:12, « J’ai gardé ceux que tu m’as donnés... et aucun d’eux n’est perdu… » Et encore il a mis en référence Colossiens 3:3, « Votre vie est caché avec Christ en Dieu. » La Nouvelle Bible du Roi Jacques dit, « Et personne ne les saisira hors de ma main. »

Spurgeon a dit, « Vous savez que dans le texte que nous avons devant nous, il n'y a pas le terme « homme » car ce n'est pas dans le Grec [original]… Ainsi nous pouvons lire – « personne ne les saisira hors de ma main. » Non seulement - aucun « homme » mais aucun diable non plus… cela n'inclut pas simplement des hommes, qui sont parfois nos pires ennemis… mais cela inclut également des esprits déchus ; mais aucun ne pourra nous saisir hors de Sa main. Et il n'y a aucune possibilité, aucun moyen par lequel on puisse nous enlever d'être à Lui… Sa propriété, Ses chers fils, Ses enfants protégés et chéris. Ô, quelle promesse bénie ! » (ibid.).

Vous rappelez-vous du pasteur Wurmbrand. Peut-être vous vous demandez pourquoi j'ai lu son livre, Torturé pour Christ, à plusieurs reprises. Vous vous demandez pourquoi j'aime lire un livre aussi terrible. En voilà la raison. Je ne l'ai pas lu poussé par intérêt morbide, ou par l'amour des sévices et du sang. Je lis ses livres parce qu'ils m'attirent en me montrant la puissance de Jésus qui garde Sa promesse. Les fanatiques communistes ont torturé le pasteur Wurmbrand parce qu'il prêchait l'Évangile. Ils ont fouetté la plante de ses pieds jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se tenir debout pour prêcher. Quand il a parlé ici, dans notre église, il a dû enlever ses chaussures et s'asseoir sur une chaise en raison des cicatrices profondes qu’il a gardées sous ses pieds. Son corps avait dix huit plaies causées par des fers rouges. Ils l'ont fait rester debout pendant des heures. Ils l'ont affamé. Ils l'ont enfermé dans une cellule infestée de rats. Il a passé deux années complètes en régime cellulaire (isolement complet), ne voyant jamais le soleil, n'entendant jamais une voix humaine. Pourtant il en est ressorti vivant - et il a parlé plusieurs fois dans notre église. Vous dites, « Il doit avoir eu une volonté de fer. » Non, il serait le premier à vous dire que ce n'est pas vrai, qu'il est un homme faible. Il est sorti et a survécu à toutes ces tortures parce que la promesse de Christ est vraie !

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28).

Je sais que c’est vrai, parce que j'en ai également éprouvé la vérité dans les difficultés, bien que de moindre importance, de ma propre vie. Reposez-vous sur Jésus et vous aurez la vie éternelle. Jésus ne peut mentir.

Maintenant, je dois finir en citant le grand Spurgeon encore une fois, « J'ai vu, dans ma jeunesse, beaucoup de garçons prometteurs qui ont fait naufrage tôt dans leur vie en tombant dans des vices et des péchés grossiers. Je sentais dans mon âme une haine pour les péchés qu'ils avaient commis. J'en avais été gardé par mes parents. Pourtant, je craignais toujours que les péchés dans lesquels ces jeunes hommes étaient entrés pourraient me maîtriser. La dépravation de mon propre cœur m'a mené à me méfier de moi-même. J'ai été convaincu qu'à moins que je ne sois converti, né de nouveau, et reçu une nouvelle vie, je n'avais aucune sécurité. Sinon, je pourrais facilement me faire harponner par le diable. J'avais peur de me déshonorer moralement, comme certains des garçons que j'avais connus l'avaient fait. Cette pensée m'horrifiait. Mais quand j'ai entendu que Jésus me garderait de tomber, j'ai été charmé et cela m'a donné l'espoir qu'Il pourrait me sauver. J'ai pensé, ‘Si je vais à Jésus et obtiens de Lui un nouveau cœur et un bon esprit, je serai gardé du péché dans lequel d'autres sont tombés ; je serai préservé par Lui.’ Cette pensée m'encourageait à mettre ma confiance en Christ. J'étais heureux d'apprendre que Jésus était le gardien fidèle de tout ceux qui Lui étaient commis ; qu'Il était capable et désireux de prendre un jeune homme et de l'inciter à purifier ses voies et le garder jusqu'au bout. Ô, jeunes gens, il n'y a aucune assurance comme celle de croire en Jésus Christ » (C. H. Spurgeon, ibid., légèrement simplifié par le Dr. Hymers pour les auditeurs modernes).

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean 10:28).

Une pensée de plus peut vous venir à l'esprit. J'ai dit qu'aucun ennemi humain et aucun démon ne peuvent vous ôter de la main du Sauveur. « Mais, » direz-vous, « et si moi-même je me détourne loin de Jésus ? Et si moi-même je quitte l'église et vais de nouveau dans le monde ? » Mon cher ami, « moi-même » est inclus dans le terme « n'importe qui. » Je sais que beaucoup ont eu de fausses conversions et sont allés de nouveau dans le monde. Mais je sais également qu'ils n'ont jamais porté les marques des véritables brebis de Christ. Ils n'ont jamais entendu Sa voix. Ils n'ont jamais été connus de Lui. Ils ne l'ont jamais suivi. Ils ont juste pris une décision superficielle pour Lui, et l'ont ensuite reprise. Mais je ne vous demande pas de faire cela. Je vous demande simplement de venir à Jésus de Nazareth, le Fils de Dieu. Je vous demande maintenant de Lui faire confiance et de vous reposer sur Lui. Spurgeon a dit, « Oh, pécheur, que tu sois conduis aujourd'hui à te reposer sur Jésus et sur Jésus seulement, » et puissiez-vous prendre le texte pour vous. N'en soyez pas effrayé - « Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main " (ibid.)

Il vous tiendra fermement,
   Il vous tiendra fermement ;
Car mon Sauveur vous aime,
   Il vous tiendra fermement.

Père, je te prie pour que quelqu'un qui lit ou regarde ce sermon sur Internet trouve le repos en faisant confiance à Jésus, qui lui donnera la vie éternelle. En Son Nom, Amen.

Si ce sermon vous a bénis, voudriez-vous envoyer un e-mail au
Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici).
Ou vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle
langue, mais écrivez-lui en anglais de préférence, si vous le pouvez.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Jean 10:22-29.
Solo avant le sermon chanté par M. Jack Ngann : « Il me tiendra fermement »
par Ada R. Habershon, 1861-1918.


GRANDES LIGNES DE

IL VOUS TIENDRA FERMEMENT !

HE WILL HOLD YOU FAST !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais, et aucun homme ne les ravira de ma main » (Jean10:28).

(Jean 10:31, 27; Galates 5:6; I Corinthiens 2:7)

I.   Premièrement, il y a le don de Christ, Jean 10:28a ; 4:14 ; Éphésiens 2:5.

II.  Deuxièmement, il y a la promesse de Christ, Jean 10:28a ; Psaume 142:4;
Psaume 94:18.

III. Troisièmement, il y a la puissance de Christ, Jean 10:28b ; 6:39 ; 17:12 ; Colossiens 3:3.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).