Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LES MEMBRES NON CONVERTIS DE L'ÉGLISE
DANS LES DERNIERS JOURS

(SERMON #5 SUR II PIERRE)
UNCONVERTED CHURCH MEMBERS IN THE LAST DAYS
(SERMON #5 ON II PETER)
(French)

par le Dr. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
Le Jour du Seigneur, dimanche soir 31 mai 2015

« Mais il y a eu aussi de faux prophètes parmi le peuple, comme il y aura pareillement parmi vous de faux instructeurs, qui introduiront sournoisement des hérésies condamnables, reniant le Seigneur qui les a rachetés, et feront venir sur eux une destruction soudaine » (2 Pierre 2:1).


L'apôtre dit, « Il y aura de faux instructeurs parmi vous » (2 : 1). Cela devient de plus en plus vrai aujourd'hui.

« Car le temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais ayant des oreilles qui les démangent (II Timothée 4:3)

Les gens veulent entendre quelque chose qui leur chatouille les oreilles. Les faux instructeurs sont très populaires à notre époque. Les instructeurs que je vois aujourd'hui à la télévision sont pratiquement tous dans cette catégorie. Ils amènent secrètement des hérésies condamnables.

Le chapitre deux de II Pierre décrit ces faux instructeurs. L'apôtre dit qu'ils enseigneront « des hérésies damnables, » allant même jusqu'à nier le Christ. Ils renient Jésus car ils ne prêchent pas l'Évangile. Pierre dit qu'ils seront des « antinomiens. » Ils enseigneront que les gens peuvent vivre dans le péché et être quand même chrétiens. Ils travailleront pour de l'argent plutôt que pour Dieu. Leur jugement sera sévère. Ils seront jugés comme les anges qui se sont rebellés et « ont été jeté en enfer. » Ils seront jugés comme les habitants de la Terre au jour de Noé l’ont été par le grand Déluge. Ils seront jugés comme les villes de Sodome et Gomorrhe ont été jugées par le feu venant du Ciel.

Avec ces trois exemples, Pierre montre que les faux instructeurs, et ceux qui les suivent, seront bel et bien jugés. Ils enseigneront que les gens peuvent vivre dans le péché et être quand même sauvés. Ce sont des arrogants qui parlent en faisant du bruit. Ils médisent les véritables leaders chrétiens. Ils refusent d'obéir à l'autorité de la Bible. Ces faux instructeurs parlent contre des choses qu’ils ne comprennent même pas. Ce sont des esclaves du péché. Et ils périront dans leur péché. Ces personnes sont des « taches » et des « souillures » dans les églises. Leurs yeux sont pleins d'adultère. Ils ne peuvent pas s'arrêter de pêcher. Ils séduisent les personnes faibles et instables. Ils sont maudits. Ils sont comme le faux prophète Balaam, qui avait prêché pour de l'argent.

Ces faux chrétiens sont comme des puits secs, des puits sans eau. Ils parlent bien, mais ils trompent leurs disciples. Ils leur promettent la liberté. Mais eux-mêmes sont esclaves des convoitises du péché. Ce sont des esclaves de la débauche. Ils égarent les nouveaux croyants. Ils seront jugés sévèrement pour détourner délibérément les commandements de la Bible. Ils sont comme des chiens et des porcs. Ils feignent d'être de bons chrétiens, mais ils reviennent à leurs anciens péchés. Comme les chiens et les porcs, leur nature n'a pas été transformée par Christ. C'est ce que le deuxième chapitre II de Pierre nous montre.

Pourquoi Pierre prend-t-il un chapitre entier pour parler de ces faux chrétiens ? Premièrement, ils ont toujours existé, et ceci dans toute l'histoire du christianisme, et nous devons en être avertis. Deuxièmement, ils se développent en nombre et en intensité pendant ces derniers jours. Regardez II Pierre 3:3. Veuillez vous levez et le lire ensemble à voix haute.

« Sachant ceci tout d’abord, qu’aux derniers jours il viendra des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises » (II Pierre 3:3)

Vous pouvez vous assoir. Remarquez ce qui est dit : « Dans les derniers jours. » Ces moqueurs sont les mêmes faux chrétiens dont on nous parle le chapitre deux. La Bible a beaucoup à dire au sujet d'un grand nombre de faux chrétiens ces derniers jours. « Ils ont une forme de piété, mais en ont renié la puissance » (II Timothée 3:5). « Dans les derniers temps... [ils s’attacheront] à des esprits séducteurs, et à des doctrines de [démons] » (I Timothée 4:1). Avant que le monde n'entre dans la tribulation, les églises sont décrites comme « l'habitation des démons, et le repaire de tout esprit pollué, et une cage de tout oiseau impur et détestable » (Apocalypse 18:2). À ce moment-là l'Église sera appelée, « La grande prostituée » (Apocalypse 17:1 ; 19:2). Le Dr. J. Vernon McGee a dit que la « grande prostituée… sera composée de ceux qui n'ont jamais fait confiance au Christ comme Sauveur » (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible À travers la Bible, volume 5, Thomas Nelson Publishers, 1983, p. 1030 ; note sur Apocalypse 17:1)..

Le Dr. John F. Walvoord, longtemps président du séminaire théologique de Dallas, dit, « Quelqu’un qui nie la personne et l’œuvre de Jésus Christ dans la définition biblique du terme n'est pas chrétien. Il est anti-chrétien, opposé à l'Évangile, un hérétique, une personne non sauvée. Il est quelqu'un qui n'a pas été touché par la grâce de Dieu. La tragédie, de nos jours, c'est que ce que Pierre a prédit est tout à fait évident dans l'Église qui professe… Beaucoup de chrétiens ne réalisent pas l'ampleur et la profondeur de l'incrédulité qui a imprégné l'Église… Pierre l'a prédit il y a bien longtemps. Il n'y a aucun besoin d'en attendre la réalisation. Cela est déjà accompli » (John F. Walvoord, Th.D., « Where is the Modern Church Going?, Où va l'église moderne ? » in Prophecy and the Seventies, Prophéties et les années 70, Charles L. Feinberg, Th.D., Ph.D., Moody Press, éditeur, 1971, pp. 113, 114).

Je peux vous dire, en tant que témoin oculaire, qu'un grand nombre de nouveaux évangéliques « n'ont pas été touchés par la grâce » et ne sont « pas sauvés » - juste comme le dit le Dr. Walvoord. C'est vrai pour les séminaires et la congrégation de nos églises. Comme le dit le Dr. Walvoord, « La plupart des chrétiens ne réalisent pas l'ampleur et la profondeur de l'incrédulité qui imprègne l'Église. »

Ma question est celle-ci : Comment s'est donc produit ce terrible état des choses ? Tout ce que nous devons faire pour en trouver la réponse est de regarder un peu derrière nous. Au début du dix-neuvième siècle, aux alentours de 1824, Charles G. Finney a changé la conversion en une « décision rapide et superficielle. »

Ce qui manque dans les « décisions » modernes est la conviction de péché ! Le Dr. Martyn Lloyd-Jones dit, « John Bunyan nous dit dans Grace Abounding, La grâce en abondance qu'il était [sous la conviction de péché] et dans une agonie d'âme pendant dix-huit mois. La longueur de cet évènement n'est pas importante, mais tout homme qui devient éveillé et convaincu de péché doit se sentir concerné et ressentir une grande gène à ce sujet. Comment peut-il mourir et se retrouver face à face avec Dieu ? » (Martyn Lloyd-Jones, M.D., Assurance (Romans 5), The Banner of Truth Trust, 1971, p. 18).

Vendredi passé je lisais « Pilgrim’s Progess, Le Voyage du pèlerin de John Bunyan. Ce qu'il dit au sujet de la conviction du péché et de la vraie conversion était si commun, avant Finney, que c'était la croyance générale de presque tous les évangéliques. Le Voyage du pèlerin a été imprimé pour George Whitefield, et vendu aux églises méthodistes calvinistes dans l'ensemble de l'Angleterre et de l'Amérique. Sept éditions du Voyage du pèlerin ont été imprimées pour John Wesley et ont été lues par les méthodistes wesleyens dans tout le monde d'expression anglaise. Le Voyage du pèlerin a été lu et aimé par des dizaines de milliers de personnes de toutes dénominations protestantes. Bunyan lui-même est l'auteur baptiste le plus largement lu de tous les temps. Tout d'abord publié en 1678, le livre de Bunyan est passé par beaucoup plus d'éditions ensuite, et s’est vendu à plus de copies que tous les autres livres en anglais, excepté la Bible du Roi Jacques (King James Bible). Le grand Spurgeon a lu le Voyage du pèlerin plus de 75 fois. Les citations et les illustrations apparaissent à plusieurs reprises dans ses sermons. C'est un livre au sujet de la conversion - et c'est ce que pratiquement tous les protestants et baptistes ont cru au sujet de la conversion jusqu'à ce que Finney ait changé les conversions en une décision, au dix-neuvième siècle.

Dans le chapitre appelé « Plein d’Espoir raconte sa conversion » nous apprenons beaucoup de choses sur le salut qui ont été depuis oubliées en raison du décisionisme de Finney.

Ce chapitre commence par une discussion entre Fidèle et Plein d’Espoir. Plein d’Espoir dit qu'il a commencé la première fois à penser à son salut quand on lui a montré le vide et la vanité du monde – se moquer de l’Église, le mensonge, les jurons, les orgies - comme aller à Las Vegas. Mais il dit, « Au début, j'ai fermé mes yeux contre la lumière (de la Bible). » Puis il dit,

« Premièrement, j'étais ignorant que c'était le travail de Dieu en moi. Je n'ai jamais pensé que Dieu puisse commencer la conversion en éveillant les pécheurs au péché. Deuxièmement - le péché était toujours très doux à ma nature pécheresse, et j'ai détesté l’abandonner. Troisièmement - je ne savais pas comment laisser mes amis perdus, parce que leur présence m'était chère. Quatrièmement - quand j'ai ressenti la conviction, c'était des heures si difficiles et effrayantes que je ne pouvais pas y faire face. »

Chrétien dit, « Mais il semble que parfois, vous vous étiez débarrassé de votre mal. »

« Oui, » dit Plein d’Espoir, « Mais la tentation hantait encore mon esprit, et alors j'étais encore plus mauvais qu'avant. » Plein d’Espoir dit que la conviction revenait alors et le tourmentait.

Chrétien dit, « Qu’avez-vous fait ? »

Plein d’Espoir dit, « J'ai essayé de réparer ma vie. J'ai essayé de ne pas pécher. J'ai fui mes péchés et mes amis perdus. J'ai commencé à prier, lire la Bible, et autres bonnes choses. »

Chrétien dit, « Cela vous a-t-il aidé ? »

Plein d’Espoir dit, « Oui, pendant un moment. Mais bientôt j'étais de nouveau préoccupé, quoique je me sois réformé. »

Chrétien dit, « Comment est-ce arrivé ? »

Plein d’Espoir dit, « Quand je me suis rappelé que tous mes actes justes étaient comme des chiffons puants, et quand je me suis rappelé qu'en observant la loi personne ne peut être justifié, alors j'ai su que j'étais insensé de penser que je pouvais aller au Ciel en faisant le bien et en obéissant à la loi. J'ai également pensé que, même si je pouvais être parfait maintenant, mes vieux péchés étaient toujours écrits dans les livres de Dieu. Les vieux péchés me damneraient s'ils n'étaient pas enlevés - et je ne pouvais pas les enlever ! Je suis passé par encore plus de luttes, mais je n'avais toujours pas la paix. J'ai réalisé alors que mon cœur était trop pécheur pour que je change. Fidèle m'a dit qu'à moins que je ne puisse obtenir la droiture d'un Homme qui n'avait jamais péché, je ne pouvais pas être sauvé. Il m'a dit que cet Homme était Jésus, qui est assis à droite de Dieu. Fidèle a dit, « Vous devez être justifié par Lui - qui a souffert pour votre péché sur la croix. »

Chrétien dit, « Qu’avez-vous fait alors ? »

Plein d’Espoir, « J'ai protesté contre ça. Je pensais que Jésus ne serait pas disposé à me sauver. »

« Qu'est-ce que t'a dit Fidèle, alors ? »

« Il m'a dit de venir à Jésus. »

« Avez-vous fait ce qu'il vous a dit de faire ? »

« J'ai essayé, à plusieurs reprises et encore.... »

« Le Père, vous a-t-Il révélé le Fils ? »

« Non pas la première fois, ou la seconde, ou troisième, ou quatrième, ou cinquième, ou à la sixième fois non plus. »

« N'avez-vous pas eu envie de vous arrêter ? »

« Oui, cent fois et plus encore ! »

« Et pourquoi ne vous êtes-vous pas arrêté ? »

« J'ai alors cru que ce qui m'avait été dit était vrai, et que sans la droiture de Christ, le monde entier ne pouvait pas me sauver. Par conséquent, j'ai pensé, ‘Si je m'arrête, je mourrai, et je ne peux pas mourir excepté au Trône de la Grace.’ Ainsi j'ai continué jusqu'à ce que le Père me montre le Fils. »

« Et comment Jésus vous a-t-Il été révélé ? »

« Je ne l'ai pas vu avec mes yeux physiques, mais avec les yeux de mon cœur. Voilà comment tout cela est arrivé : Un jour j'étais très triste. Et cette tristesse était due à une nouvelle vision de l'ampleur et la vilénie de mes péchés. Je n'attendais rien d'autre que l'enfer et la malédiction éternelle de mon âme. Soudainement j'ai su que le Seigneur Jésus me regardait du Ciel et disait, ‘Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé.' J'ai dit, Seigneur : ‘Je suis un grand, très grand pécheur.' Et Il a répondu, ‘Ma grâce te suffit.' Alors j'ai dit, ‘Mais Seigneur, qu'est-ce donc de croire ?’ Alors je L'ai entendu dire, ‘Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif,’ que croire et venir à Lui étaient la même chose. Et celui qui est venu - c'est à dire qui a couru dans son cœur après le salut en Christ - en effet, a cru en Christ. Alors les larmes me sont venues et j'ai dit, `Mais, Jésus, se peut-il qu'un si grand pécheur comme je le suis soit accepté par Toi et vraiment sauvé par Toi ?' Et je L'ai entendu dire, ` Je ne mettrai point dehors celui qui vient à moi.' Puis Il a dit, ‘Christ Jésus est venu au monde pour sauver les pécheurs.’ Il nous aime et nous a lavé de nos péchés par Son Sang. Tout ce que je sais, c'est que je dois chercher la justice en Lui seul, et pour le pardon de mes péchés je dois regarder à Son Sang, qu'Il a versé sur la croix pour payer la pénalité de mes péchés. Je suis venu à Jésus. Mes yeux étaient pleins des larmes, et mon cœur rempli d'amour pour Lui, pour Son peuple, et pour marcher sur Son chemin.

Chrétien dit, « Quel effet cela a-t-il eu sur vous ? »

Plein d’Espoir dit, « Il m'a fait voir que le monde entier est pécheur et condamné. Il m'a fait voir que Dieu le Père peut justifier le pécheur qui vient à Jésus son Fils. J'ai eu honte de ma propre ignorance, alors qu'auparavant je n’avais jamais pensé à la beauté et l'amour de Jésus. Il m'a invité à aimer une vie sainte et désirer ardemment faire quelque chose pour l'honneur et la gloire du Seigneur Jésus. Oui, j'ai pensé que si j'avais eu plus de mille litres de sang dans mon corps, j'aurais voulu le verser entièrement pour le Seigneur Jésus » (Simplifié par le Dr. Hymers, The Pilgrim’s Progress in Modern English, Le voyage du pèlerin en anglais moderne, mis à jour par L. Edward Hazelbaker, Bridge-Logos Publishers, 1998, pp. 180-186).

Mes chers amis, ces mots de John Bunyan ont été une bénédiction pour des dizaines de milliers de cœurs, jusqu'à ce que la vilénie et les puanteurs du « décisionisme » de Finey aient transformé le salut en quelque chose qui ressemble presque à un tout de magie. Combien je prie pour que vous lisiez ces mots plusieurs fois, que vous passiez par la conviction du péché, et veniez au Seigneur Jésus par la foi.

Voici le vrai Chemin Voici le Chemin juste. Voici le Chemin pour aller à Jésus Christ. C'est le seul Chemin pour être sauvé ! C'est de cette manière, que M. Griffith a été sauvé. C'est la manière dont le Dr. Cagan et le Dr. Chan ont été sauvés. C'est la manière dont toutes les personnes de notre église ont été sauvées. Et c'est le Chemin pour que vous soyez sauvé.

« Étroite est la porte et resserré est le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent » (Matthieu 7:14).

Père, je te prie pour que Tu convainques profondément de péché quelqu'un qui lit ou regarde ce sermon sur Internet. Et je prie pour que Tu les attires à Ton Fils, Jésus, qui est mort sur la croix pour payer leur péché. Jésus, Toi qui es ressuscité des morts pour leur donner la vie. En Ton nom, Amen !

Si ce sermon vous a bénis, voudriez-vous envoyer un e-mail au
Dr. Hymers et le lui dire - rlhymersjr@sbcglobal.net (clic ici).
Ou vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle
langue, mais écrivez-lui en anglais de préférence, si vous le pouvez.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : II Pierre 2:15 - 22.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
“Rock of Ages” (Roc des âges) par Augustus M. Toplady, 1740-1778.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).