Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE SAUVEUR QUI DONNE LA VIE !

THE LIFE-GIVING SAVIOUR !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, dimanche matin 19 avril 2015

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).

Le mot « vie » est la traduction du mot grec « zōē. » C'est la vie de Dieu le Père et le Fils. Comme Christ le dit,

« Car comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même » (Jean 5:26).


Jésus est venu dans le monde pour nous donner cette vie, ainsi nous pouvons vivre. Jésus a dit, « Je suis venu pour qu'ils aient la vie (zōē) » (Jean 10:10).

Jésus est mort sur la croix ainsi nous pouvons avoir la vie. Jésus a versé Son Sang précieux ainsi nous pouvons avoir la vie. Et ceux qui sont convertis ont cette « vie. » Christ a dit, « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle [zōēn aiōnion] » Jean 3:36. Le Dr. A. T. Robertson a dit que celui qui croit en Jésus « a (cette vie) ici et maintenant » (Word Pictures, Images du monde, note sur Jean 3:36).

Henry Scougal (1650-1678) avait seulement 28 ans quand il est mort. Ainsi il ne pouvait pas avoir été plus âgé que 26 ou 27 ans quand il a écrit un petit livre appelé, The Life of God in the Soul of Man, La vie de Dieu dans l'âme de l'homme, (Martino Publishing, 2010 édition).

Ce petit livre « La vie de Dieu dans l'âme de l'homme » a été donné à George Whitefield par Charles Wesley. Whitefield a été converti par sa lecture et ainsi, il est devenu l'un des plus grands prédicateurs de l'Évangile de tous les temps. Alors que Whitefield le lisait, il s’est écrié, « Ô, quel rayon de la vie divine s'est alors déversé dans mon âme ! » Il a également dit, « Jésus Christ… s'est ainsi révélé à moi et m'a donné la nouvelle naissance. » Le livre a joué un rôle important dans le premier et deuxième grand réveil. John Wesley l'a édité quatorze fois. Il a été édité en Amérique par William Staughton, pasteur de la première église baptiste de Philadelphie. Benjamin Franklin en a même publié une édition !

Dans La vie de Dieu dans l'âme de l'homme, Henry Scougal écrit que nous ne devons pas confondre les formes extérieures de religion avec le vrai christianisme. Il a également dit que le vrai christianisme est l'« union de l'âme avec Dieu, une vraie [participation] à la nature divine » (ibid., P. 30). En d'autres termes, La Vie de Dieu dans l'Âme de l'Homme, cette vie de Dieu peut seulement entrer dans notre âme quand nous venons à Jésus. Cependant Christ a dit,

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40)

ou, comme une traduction moderne le dit,

« Vous refusez de venir à moi pour avoir la vie » (NIV).

Christ dit ceci aux hommes qui ont cru en Dieu. Il dit ceci aux hommes qui ont cru en chaque mot de l'Écriture. Il dit ceci à des hommes qui jeûnaient au moins deux jours chaque semaine. Il dit ceci à des hommes qui essayaient de toutes leurs forces de devenir pieux. Et ainsi, Il vous dit ceci à vous tous qui, ce matin, n'êtes pas encore convertis,

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).

La seule manière de devenir un vrai chrétien est d'avoir la vie de Dieu dans votre âme. Et la seule manière de recevoir la vie dans votre âme est de venir à Jésus. Pourtant le Sauveur dit, « Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie. » J'appliquerai ce verset de plusieurs manières.

I. Premièrement, vous n'êtes pas venu à Jésus.

Les adeptes du « décisionisme » moderne enseignent que les gens peuvent venir à Christ quand ils en ont envie ! Tout ce qu'ils doivent faire, c'est lever la main pour se montrer et « s'avancer » vers le pasteur à la fin du sermon. Tout ce qu'ils doivent faire, c'est de réciter la « prière du pécheur. » Tout ceci représente des actes humains que n'importe qui peut faire à tout moment. Mais aucune de ces « décisions » ne sauvera votre âme. Le Dr. Watts a dit,

Aucune forme extérieure ne peut me rendre propre,
La lèpre se trouve profondément en moi.

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie. » Cela signifie que vous qui êtes non converti n'avez actuellement pas la vie. La Bible dit que vous êtes « par nature des enfants de la colère » (Éphésiens 2:3). La Bible dit que vous êtes « morts dans vos péchés » (Éphésiens 2:5). La Bible dit aussi, « sous l’emprise du péché, » (Romains 3:9).

« Sous l'emprise du péché » - quelle phrase terrible, mais tellement vraie ! Le Dr. Lloyd-Jones a dit que cela signifie que « toute l'humanité, par nature, est sous la condamnation du péché, sous la puissance et la pollution du péché… nous sommes des pécheurs nés, ‘tous sous l'emprise du péché’. » [Le péché d'Adam] est la chose la plus cataclysmique et la plus dévastatrice qui ne se soit jamais produite dans le monde » (Romains, chapitres 2:1 - 3 : 20, The Banner of Truth Trust, 1989, pp. 190-191).

Et il continue pour dire, « Si vous n'acceptez pas cette description de vous-même… il n'y a aucun besoin d'argumenter à ce sujet, vous n’êtes juste pas un chrétien… vous n'êtes pas sous la conviction, vous n'êtes pas convaincu de péché, et vous n'êtes pas un croyant en Christ, bien que vous ayez pu penser le contraire. Si vous vous opposez de quelque façon à cela, vous vous mettez automatiquement à l’extérieur… de la foi chrétienne. Cette description de l'homme dans le péché est la simple vérité, l'horrible vérité » (ibid., p. 214).

Arthur W. Pink a dit, « Très loin d'être seulement une ‘infirmité’, le péché laissé libre d’agir en soi est une maladie répugnante » (Man’s Total Depravity, La dépravation totale d'homme, Moody Press, 1981). La maladie du péché a une telle prise sur vous que vous ne voulez pas venir à Christ. Et vous ne venez pas à Lui parce que vous ne Le voulez pas. Vous êtes un tel esclave du péché que vous ne voulez rien avoir à faire avec Christ !

Vous pouvez dire, « Mais je viens à l'église. Cela ne montre-t-il pas que j'ai raison ? » Non, et non ! Cela prouve que vous avez un motif égoïste. Il faut l'admettre. Vous n'êtes pas ici parce que vous voulez Christ ! Vous êtes ici parce que vous aimez la compagnie de jeunes gens heureux. Vous aimez les gens qui sont ici, mais vous ne voulez pas de Christ ! Maintenant, je vous demande d'être honnête avec vous-même. C'est la vérité, n'est-ce pas ? Quelqu'un peut dire, « Oui, c'est vrai. Et ainsi, je ne viendrai plus. Je serai honnête et je ne viendrai plus. » Mais cela ne fait que prouver un peu plus ce que je dis ! Cela ne prouve que plus encore que vous ne voulez pas de Christ ! Cela prouve encore un peu plus que vous êtes lié par le péché - le péché a complètement dominion sur vous. Vous êtes dominé par le péché. Comme l'apôtre Paul le dit, vous êtes « sous l'emprise du péché. » Ce n'est pas étonnant que vous ne soyez pas encore venu à Christ. Et ce n'est pas étonnant si Christ vous dit, « Vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40). Vous ne voulez pas de Christ. Vous ne voulez pas la vie. Vous voulez le péché. Jésus dit, « Les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises » (Jean 3:19). Jusqu'à ce que vous l'admettiez à vous-même, il n'y a vraiment aucun espoir pour vous. Vous devez en prendre conscience. Vous devez vous dire, « Oui, c'est vrai. J'aime mieux les ténèbres que la lumière. J'aime qui je suis, et je ne veux pas être sauvé par Jésus. Même si je pouvais changer, je ne le voudrais pas ! J'aime la manière dont je suis. » Ce n'est pas étonnant que vous ne venez pas à Jésus ! Ce n'est pas étonnant que Christ a dit,

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).

II. Deuxièmement, ce qui arrive à ceux qui ne viennent pas à Jésus.

Je me rappelle bien ce qui m'est arrivé. Je viens d'écrire mon autobiographie récemment, et tout cela flotte encore dans mes pensées.

Au début j'ai pensé que venir à l'église était tout ce qu'il fallait. Mes voisins m'ont emmené un jour à la First Baptist Church de Huntington Park, Californie, avec leurs enfants. J'ai continué à venir à l'église parce que j'aimais être avec des personnes amicales. Il n'y avait aucune autre raison. Cela me plaisait bien. Rien de plus.

Je me demande si ce n'est pas la raison pour laquelle vous venez à l'église. Vous appréciez l'expérience - rien de plus. Cela peut durer un long moment. Mais tôt ou tard ce ne sera plus assez. Si vous ne venez pas à Jésus, après un certain temps, vous ne serez plus satisfait par le bonheur extérieur que vous trouvez en venant à l'église. Quelque chose arrivera qui vous rendra mécontent de venir simplement à l'église.

Quelque chose de mauvais se produira dans l'église. Puisqu'aucune église n'est parfaite, vous verrez ou entendrez quelque chose qui vous dérangera. J'avais commencé à dire, « Vous pourrez voir ou entendre quelque chose qui vous dérangera. » Mais je l'ai changé par, « Vous verrez ou entendrez quelque chose qui vous dérangera. » Cela doit arriver tôt ou tard. C'est inévitable. Il n'y a pas un homme sur cette estrade, avec moi, qui n'ait pas été profondément dérangé par quelque chose qu’il a vu dans cette église. Cependant, ils sont toujours ici. Mais d'autres, qui ont vu la même chose, ont abandonné et se sont arrêtés de venir. C'est ce dont Jésus parle dans la parabole du semeur.

« Ceux-ci n’ont pas de racine, et croient pour un temps ; et au temps de la tentation ils abandonnent. » (Luc 8:13).

Le Dr. R. C. H. Lenski a dit « La tentation, sous une certaine forme, est sûre de se présenter à chaque croyant » (note sur Luc 8:13). Mais ceux qui sont enracinés en Christ n'abandonnent pas. Ceux qui ne sont pas enracinés en Christ abandonnent quand ils sont mis à l'épreuve par une difficulté. Pourquoi abandonnent-ils l'église ? Parce qu'ils n'ont pas la « vie » de Christ dans leur âme !

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).

Ceci est avéré par le fait qu'ils partent de l'église après un moment de fréquentation.

J'ai connu des personnes qui sont allées d'une église à une autre. Mais elles n'ont jamais été satisfaites. Elles ont toujours trouvé une faute quelque part. Mais elles n'ont jamais réalisé que le défaut principal était en elles-mêmes. À elles, le Christ dit,

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).

III. Troisièmement, ceux qui viennent à Jésus.

Ceux qui viennent à Jésus sont ceux qui sont attirés à Lui par la grâce de Dieu. Adolescent, je suis passé par une « division » d'église véritablement horrible qui a eu lieu à la First Baptist Church de Huntington Park. Je ne peux pas décrire tout ce qui s'est passé dans ce bref sermon. C'est assez de dire que c'était horrible. Les gens en sont venus aux mains et se sont battus comme des chiffonniers au service du dimanche matin. Ils se sont jetés des livres de cantiques à la tête. Ils ont dit et fait des choses trop terribles pour les mentionner dans un service du dimanche. J'ai vu tout ceci de mes propres yeux en tant qu'adolescent non encore sauvé. Pourtant je suis ici, m'adressant à vous, plus de cinquante ans après. Je pense que tous les autres adolescents ont abandonné l'église et ont perdu la foi. Pourquoi suis-je ici ? Je ne viens même pas d'un foyer chrétien. Pourquoi suis-je ici ? La seule manière dont je peux l'expliquer est de citer les paroles trouvées dans Éphésiens 1:4, « Il nous a choisis en lui avant la fondation du monde. » Il n'y a rien en moi qui me permettait d'être sauvé. C'est Dieu qui m'a choisi ! Tout vient de la grâce de Dieu !

Ô, combien est-elle douce, la voix qui sauva
   Un misérable comme moi.
Fut un temps, j'étais perdu,
   Mais Il m'a cherché et trouvé,
J'étais aveugle, et aujourd'hui je vois.

Combien de dangers, de souffrances et de pièges,
   Ai-je déjà traversé...
C'est Sa grâce qui m'a conduit jusqu'à maintenant,
   Et Sa grâce me conduira près de Lui.
« Amazing Grace » (Grâce infinie) par John Newton, 1725-1807.

J'ai commencé à aimer Jésus avant que je ne Lui fasse confiance. Les autres venaient à l'église mais n'étaient pas sérieux et s'amusaient. Cependant, j'étais un garçon sans véritable foyer, un garçon orphelin de père. Au début j'ai pensé que je pourrais me sauver en étant bon. Mais je ne pouvais pas être assez bon. Finalement, à un certain moment dans le temps, je suis venu à Jésus Christ Lui-même - ou plutôt, Il est venu à moi. Il m'a sauvé et Il m'a lavé de tout péché par Son Sang précieux.

J'ai trouvé un ami, Ô quel ami !
   Il m'a aimé bien avant que je ne Le connaisse ;
Il m'a attiré par des cordages d'amour,
   Et Il m'a attaché à Lui.
Il les a noué étroitement autour de mon cœur
   Ces cordages que rien ne peut briser,
Car je suis à Lui et Il est à moi,
   Pour toujours et toujours.

J'ai trouvé un ami, Ô quel ami !
   Il a versé Son Sang, Il est mort pour me sauver ;
Et non seulement le cadeau de la vie,
   Mais Il s'est donné Lui-même pour moi,
Et je l'appelle à moi,
   Car Il est Celui qui donne ;
Mon cœur, ma force, ma vie, mon tout
   Sont à Lui, et à Lui pour toujours.
« I’ve Found a Friend » (J'ai trouvé un ami) par James G. Petit, 1817-1888.

Je t'aime, parce que tu m'as aimé le premier,
   Et acheté mon pardon sur l'arbre du Calvaire ;
Je t'aime car Tu as porté les épines sur Ton front,
   Et si jamais je t'ai aimé, mon Jésus, c'est maintenant.

Je T'aimerai dans la vie, je T'aimerai dans la mort,
   Et Te louerai tant que Tu me donneras le souffle de la vie ;
Et je dirai, quand la rosée de la mort glacera mon front,
   Si jamais je T'ai aimé, mon Jésus, c'est maintenant.
« My Jesus, I Love Thee » (Mon Jésus, je t'aime)
      par William Featherstone, 1842-1878).

Ô, mes chers jeunes, je plaide avec vous pour que vous donniez votre amour à mon Sauveur, Jésus ! Il a versé Son Sang pour vous sur la Croix pour vous purifier et vous préparer pour le Ciel. Venez à Jésus et donnez-Lui votre amour, mettez votre confiance en Lui. Venez à Jésus et Il vous donnera la vie éternelle et la joie infinie ! Il est vivant ! Il est vivant ! Il réside dans le troisième Ciel, assis à la droite de Dieu le Père. Il est vivant ! Venez à Lui. Faites-Lui confiance. Il vous aime !

Il vous aime pour un si long temps, Il vous aime d'un amour si parfaitement,
   Il vous aime bien davantage que les mots ne peuvent le dire ;
Il vous aime pour un si long temps, Il vous aime d'un amour si parfait,
   Il est mort pour sauver votre âme de l'Enfer,
« He Loves You Still » (Il vous aime si parfaitement)
      par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).

Père céleste, je Te prie pour que quelqu'un, ici, ce matin, vienne dans les bras de Jésus et soit sauvé ! Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Jean 5:33 - 40.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« More Love to Thee » (Plus d'amour pour Toi) par Elizabeth P. Prentiss, 1818-1878.


GRANDES LIGNES DE

LE SAUVEUR QUI DONNE LA VIE !

THE LIFE-GIVING SAVIOUR !

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie »
(Jean 5:40).

(Jean 5:26 ; 10:10 ; 3:36)

I.    Premièrement, pourquoi vous n'êtes pas venu à Jésus, Éphésiens 2:3, 5; Romains 3:9; Jean 3:19.

II.  Deuxièmement, ce qui arrive à ceux qui ne viennent pas à Jésus, Luc 8:13.

III. Troisièmement, ceux qui viennent à Jésus, Éphésiens 1:4.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).