Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LA RÉGÉNÉRATION - LE LIEN DE L'AMOUR CHRÉTIEN

REGENERATION – THE LINK TO CHRISTIAN LOVE
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 15 mars 2015

« Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui l’a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui « (I Jean 5:1)


Je n'ai pas été élevé dans l'église. J'ai commencé à fréquenter l’église quand je n'étais qu'un adolescent de treize ans. C’était une église baptiste. Une des choses que j'ai apprises tout de suite c'est que les jeunes de l'église ne s'aimaient pas, ils ne m'aimaient pas, et ils n'aimaient pas les adultes, ni même le pasteur. Ils disaient des plaisanteries grossières et se calomniaient les uns les autres continuellement. Ils chuchotaient et se passaient des billets entre eux pendant que le pasteur prêchait. J'ai également découvert que les adultes de l'église n'avaient aucun amour les uns pour les autres non plus. En fait, ils semblaient se détester, et bon nombre d'entre eux se méprisaient. Ils étaient liés par la force de l'habitude. Ils s'étaient habitués à vivre ensemble. Ils passaient une ou deux heures ensemble chaque dimanche, par habitude. C'était leur coutume de venir à l'église. Mais ils n'avaient aucun amour pour les autres. Quand le pasteur est parti dans une autre église, leur routine de participation à l'église s'en est trouvé dérangée. En très peu de temps, ils se sont séparés en trois groupes et ont commencé à se battre entre eux. Et beaucoup de gens ont abandonné complètement l'église. Ceux qui sont restés se sont férocement attaqués les uns aux autres, comme des animaux sauvages. Ils se sont jetés des livres de cantiques à la tête pendant les services du dimanche matin. Dans ce service, ils se sont maudits en utilisant un langage grossier.

Enfin le groupe de baptiste du sud a quitté l'église pour en fonder une autre. Je suis parti avec eux. Mais pas plus tôt avions-nous commencé une autre église que la même sorte de chose a commencé à se produire ! La majeure partie de la jeunesse est partie. Finalement, j'en suis parti et suis allé dans une église chinoise, dont je suis resté membre pendant vingt-trois ans. Mais quoique les chinois n'aient pas été aussi féroces, il n'y avait que peu d'amour entre les membres de cette église chinoise jusqu'à ce que Dieu envoie un réveil et que les choses changent pour le meilleur.

Mais peu après que le réveil ait commencé, je suis parti étudier au séminaire. J'ai commencé une église pas loin du séminaire. Les choses se sont bien passées pendant un temps. Puis la même chose a commencé de nouveau. Il y avait des querelles et des disputes sans fin et les gens ont commencé à partir. C'était un chaos total. Je suis parti et je suis revenu à Los Angeles.

J'ai commencé une église ici, il y a quarante ans, qui est finalement devenue cette église-ci que nous connaissons tous aujourd'hui. Mais cette église est également passée par des crises, des luttes et d'horribles divisions. Cela a pris environ vingt-cinq ans pour que les choses se tassent et deviennent comme on le voit aujourd'hui.

Maintenant, voilà mon expérience. Vous pouvez vous demander comment j'ai fait pour sortir de ce labyrinthe de folie. Je m'interroge souvent là-dessus moi-même. Je peux seulement dire que, en dépit de tout, je savais qu'il y avait un Dieu et je savais que la Bible était la Parole de Dieu. Je ne croyais pas ces choses simplement. Je le savais, dans les profondeurs de mon âme. Je savais ces choses, « non par les œuvres de droiture… mais selon sa miséricorde » (Tite 3:5).

Mon expérience n'est pas inhabituelle. La plupart, sinon tous les jeunes évangéliques, est passée par des expériences semblables. Ce qui fait mon expérience quelque peu inhabituelle est que je suis passé par là et que j'en suis sorti en croyant en Dieu et en la Bible encore plus fort qu'auparavant !

Mais avant que je ne continue, je voudrais citer Christine Wicker, auteur de La chute de la nation évangélique : L’étonnante crise à l'intérieur de l'Église (HarperOne, 2008). Elle dit,

Le christianisme évangélique en Amérique se meurt. Les grands mouvements évangéliques d'aujourd'hui ne sont pas au premier rang. Ils sont un reste, qui s’éffrite sur la périphérie. Vous pouvez le regarder de quelque manière que ce soit : Conversions… Baptêmes… Devenir un membre… Donner… Assistance… tous sont en baisse, et même en chute libre (ibid., introduction, p. ix).

Et elle soutient ce rapport avec des faits et des statistiques qui sont impossibles à réfuter. Alors que je lisais ce livre, je devais être d'accord avec sa thèse de base : nos églises sont en grande difficulté.

Mais ce n'est pas nouveau. Il y a soixante ans, le Dr. A. W. Tozer a écrit, à maintes reprises, sur les problèmes de nos églises. Par exemple, il a dit,

Le monde évangélique, dans sa totalité, est largement défavorable au christianisme sain. Et je ne pense pas au modernisme [libéralisme] non plus. Je pense plutôt à la foule de ceux qui croient en la Bible, qui porte le nom d'orthodoxie… Nous faisons des convertis pour notre type [stérile et usé] dégradé de christianisme qui a peu de ressemblance avec celui du Nouveau Testament… Clairement nous devons produire de meilleurs chrétiens (Of God and Men, De Dieu et des hommes Christian Publications, 1960, pp. 12, 13).

Le Dr. Tozer a été appelé un prophète, et cela de son temps !

Comment pouvons nous avoir une église qui vit l'amour chrétien au milieu d'une telle confusion et apostasie ? Nous devons débuter là où la Bible commence - par la conversion. Vous ne pouvez pas avoir une église pleine d'amour composée de personnes non converties ! La vraie conversion est un événement radical. Le Dr. Martyn Lloyd-Jones, le grand prédicateur britannique, disait,

Devenir un chrétien est une crise, un événement critique… qui, dans le Nouveau Testament, est décrit en des termes semblables à une nouvelle naissance, ou une nouvelle création, ou un nouveau commencement. Plus que cela, il y est décrit comme étant un acte surnaturel qui est l’œuvre de Dieu Lui-même, quelque chose de comparable à une âme morte rendue à la vie… dans et par Jésus Christ Son Fils (Martyn Lloyd-Jones,M.D., Evangelistic Sermons, Sermons d’évangélisation, The Banner of Truth Trust, 1990, p. 166).

Ce qui nous ramène à notre texte.

« Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui l’a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui » (I Jean 5:1)

I. Premièrement, ce que « croire » signifie dans le texte.

« Quiconque croit que Jésus est le Christ... » (I Jean 5:1)

Le mot grec qui traduit « croit » est « pisteuōn. » Le Dr. A. T. Robertson dit que c'est « non pas simplement une conviction intellectuelle, mais une pleine reddition à Jésus le Christ… ‘pisteuōn’ dans le sens le plus large » (A. T. Robertson, Litt.D., Word Pictures in the New Testament, Illustrations du monde dans le Nouveau Testament, volume VI, Broadman Press, 1953, p. 237 ; Note sur I Jean 5:1).

Strong dit que « pisteuōn » signifie « avoir la foi dans, à propos… d’une personne » (#4100). Spurgeon dit, « Regardez n'importe quel lexique grec de votre choix, et vous constaterez que le terme pisteuōn ne signifie pas simplement croire, mais faire confiance… la signification de la foi est la confiance dans, en Jésus Christ, [et non]… une foi simplement notionnelle… [qui] ne peut sauver votre âme » (Faith and Regeneration, Foi et régénération, Metropolitan Tabernacle Pulpit, number 979, p. 138 ; Note sur I Jean 5:1).

Les démons ont une croyance « notionnelle » en Jésus Christ. Vous n'avez pas à lire le Nouveau Testament très longtemps avant de trouver un verset comme Luc 4:41,

« Les démons sortaient aussi de beaucoup, criant et disant : Tu es Christ le Fils de Dieu. Et il les reprenait, et ne leur permettait pas de parler, car ils savaient qu’il était le Christ » (Luc 4:41).

Ces démons ont compris que Jésus était le Christ. Mais ils ne Lui ont pas fait confiance. Jean ne nous dit pas de croire simplement le fait que Jésus est le Christ, le Messie. Il nous dit de faire confiance à Christ - pisteuōn - « pour avoir foi en (et dans) Christ, pour Lui faire confiance. »

Spurgeon continue pour nous parler du serpent d'airain. Les serpents mordaient les Israélites, et les faisaient mourir. Dieu dit à Moïse de faire un serpent d'airain et de l'élever sur un poteau. Celui qui était mordu et en train de mourir d'une morsure de serpent devait seulement regarder le serpent d'airain pour guérir et vivre. Dans Jean 3:14, 15 Jésus a employé cette histoire pour expliquer comment nous sommes sauvés. Spurgeon dit, « Croire en Jésus, c'est [seulement] Le regarder avec les yeux de la foi, pour Lui faire confiance avec l'âme » (ibid., p. 140). Quelque soit la taille de votre foi, si vous regardez à Jésus et avez foi en Lui, et avez foi en Lui seul, vous avez la foi qui montre, dans tous les cas, que vous êtes né de nouveau.

« Quiconque croit que Jésus est le Christ est né de Dieu... » (I Jean 5:1)

II. Deuxièmement, celui qui fait confiance en Jésus est né de nouveau, né de Dieu.

Donc, beaucoup de ceux qui n'ont pas fait confiance en Jésus, disent qu'ils sont nés de nouveau. Ils font confiance en autre chose. Le Dr. Cagan est venu avec Ileana et moi à San Diego pour des obsèques. Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à l'une des plus grandes églises baptiste du sud de la Californie. Le service du samedi soir venait juste de finir. Quand nous sommes sortis, j'ai vu une jeune femme qui faisait partie du service d’ordre. Je lui ai demandé si elle était chrétienne. Elle a dit, « Oui, je le suis. » Je lui ai demandé, « Comment êtes-vous devenue chrétienne ? » Elle m’a répondu, « Je suis membre de cette église depuis que je suis née. » Alors je lui ai dit, « Je ne pense pas que vous comprenez ma question. Je lui ai redemandé, « Comment êtes-vous devenue chrétienne ? » Elle a répondu « J'ai été baptisée. » Je lui ai demandé encore une fois, « Mais comment êtes-vous devenue chrétienne ? » Elle m’a dit, « Je viens à l'église chaque semaine. » Je me suis éloigné tristement. Cette pauvre jeune femme ne pouvait pas être persuadée de dire même un seul mot sur Jésus ! Le pasteur de cette énorme église baptiste du sud est connu dans le monde entier. Cette jeune fille l'avait entendu prêcher toute sa vie. Et pourtant elle était aussi ignorante de la nouvelle naissance que Nicodème, qui a dit à Jésus, « Comment ces choses peuvent-elles être ? » (Jean 3:9).

Que Dieu nous vienne en aide ! Ce n'est pas étonnant que Christine Wicker dise, « Le christianisme évangélique en Amérique se meurt. » Ce n'est pas étonnant que le Dr. Tozer dise, « Le monde évangélique, dans sa totalité, est largement défavorable au christianisme sain. » Sans faire confiance à Jésus vous êtes aussi perdu que cette pauvre jeune femme, membre à vie de la grande église baptiste du sud. Ah non, ne faites pas confiance dans l'adhésion à une église ! Ne faites pas confiance dans le baptême ! Ne faites pas confiance dans votre propre bonté ! Et quoi que vous fassiez, ne faites pas confiance en vos émotions ! Faites confiance à Jésus, le Christ ! Soyez lavé de vos péchés par le Sang que Christ a versé sur la Croix. Comme Spurgeon le disait souvent, « Reposez-vous sur Christ. » Regardez à Christ. Faites confiance à Jésus, le Christ ! Regardez à Christ ! Ce n'est pas difficile ! Regardez à Lui comme les Israélites ont regardé le serpent d'airain et ont été guéris !

Regardez et vivez, mon frère, vivez !
   Regardez à Jésus maintenant et vivez,
C’est écrit dans Sa Parole, Alléluia !
   Seulement regardez à Lui et vivez !
« Look and Live » par William A. Ogden, 1841-1897).

III. Troisièmement, conséquence de la nouvelle naissance.

« Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui l’a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui » (I Jean 5:1)

Remarquez la deuxième partie du texte, ... « et quiconque aime celui qui l’a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui » (I Jean 5:1). L'amour des frères et des sœurs dans l'église est le résultat de la nouvelle naissance. La preuve d'une conversion vraie, donc, est que nous avons de l’amour pour les autres, qui sont également de véritables convertis. Le Dr. J. Vernon McGee dit, « Vous naissez de nouveau quand vous faites confiance dans le Seigneur Jésus Christ… et la preuve en est que vous aimez Dieu. Vous aimez [Dieu] votre Père - Il vous a engendré - et vous allez aimer Ses autres enfants parce qu'ils sont vos frères et sœurs » (Thru the Bible, À travers la Bible, Thomas Nelson, 1983; note sur I John 5:1).

Je suis convaincu que c'est la raison principale pour laquelle nous avons autant de querelles d'église, tellement de divisions, tellement de personnes qui quittent les églises, particulièrement les jeunes. Mon pasteur de longue date, était le Dr. Timothy Lin. Il a écrit au sujet d'une église qui a éprouvé beaucoup de problèmes,

Beaucoup, dans la congrégation, disent être chrétiens mais n'ont aucune vie éternelle ; ils se sont battus pour des privilèges mais se sont retirés des responsabilités. De tels membres étaient susceptibles de mal traiter les ministères de l'église… malheureusement, les gens permettent souvent des cellules cancéreuses [les personnes non converties] d'être injectées dans le corps du Christ. C'est la raison pour laquelle… les églises aujourd'hui souffrent de maladies terminales (Timothy Lin, Ph.D., The Secret of Church Growth, Le secret de la croissance de l’Église, FCBC, 1992, pp. 38-40).

Le Dr. Lloyd-Jones a également compris ce problème. Il a dit,

Cette idée que parce que les gens sont membres d’une église et sont présents régulièrement aux services signifie qu'ils sont chrétiens, est l'une des prétentions les plus nocives et je suggère qu'elle explique majoritairement [le mauvais] état de l'Église aujourd'hui (Martyn Lloyd-Jones, M.D., Preaching and Preachers, Prédications et prédicateurs, Zondervan Publishing House, 1981 édition, p. 149).

Des personnes perdues peuvent devenir membres de presque toutes les églises baptistes et évangéliques sans qu'aucune question ne leur soit posée. Elles sont acceptées immédiatement. La plupart d'entre elles ne sont jamais devenues de véritables chrétiens. Comme le disait le Dr. Lin, « ils disent être chrétiens mais n'ont aucune vie éternelle. » Naturellement il voulait dire qu'ils n'ont aucun zōē aiōnio- aucune vie de Dieu en eux. La vie de Dieu vient dans les gens quand ils se convertissent. Comme le dit notre texte, ils « sont nés de Dieu, » « engendrés par Dieu. » Le grand prédicateur George Whitefield (1714-1770) a été sauvé après qu'il ait lu un livre par Henry Scougal appelé « La vie de Dieu dans l'âme de l'homme. » La vie de Dieu régénère les personnes dès le moment où elles font confiance à Jésus. Elles peuvent ne rien « sentir, » mais les chrétiens mûrs réaliseront qu'il y a quelque chose de différent chez des nouveaux convertis. Une des différences principales est qu'ils aimeront profondément ceux qui, dans l'église, « sont engendrés de Dieu, » qui « sont nés de Dieu. » Ils sentiront ceux qui ont la vie de Dieu en eux. Ils auront l'amour chrétien pour eux, l'amour que le monde perdu, ou les membres perdus de l'église, ne peuvent pas comprendre. Le Dr. Lloyd-Jones a dit, « Nous avons besoin de la nature divine en nous avant que nous puissions vraiment nous aimer les uns les autres » (The Love of God, L’Amour de Dieu, Crossway, 1994, p. 45). Comme l'apôtre Jean le dit plus haut dans cette épître,

« Nous savons que nous sommes passé de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas son frère demeure dans la mort » (I Jean 3:14).

La personne reste dans un état de mort spirituelle. Nous prions pour que vous passiez de la mort à la vie ce matin. Croyez en Jésus. Faites confiance à Jésus. Comptez complètement sur Jésus. Son Sang lavera vos péchés. Sa résurrection d'entre les morts vous donnera la vie. Le moment où vous vous tournez vers Jésus et faites confiance en Lui seul - vous passerez de la mort à la vie. Vous serez unis d'un saint amour avec ceux d'entre nous qui ont également fait confiance à Jésus.

« Et ils sauront que nous sommes chrétiens par notre amour, oui, par notre amour, ils sauront que nous sommes des chrétiens par notre amour. »
   (Choeur par Peter R. Scholtes, 1938-2009).

Je prie pour que ce soit bientôt votre expérience ! Faites confiance à Jésus. Il vous lavera de votre péché avec le Sang qu'il a versé sur la croix. Il vous sauvera du péché et vous donnera la vie éternelle - la vie même de Dieu ! Vous naîtrez de nouveau, vous serez né d'en Haut !

Laissez-moi finir ma prédication en vous rappelant une scène d' « Oliver Twist. » Oliver est un petit orphelin malingre d'environ 9 ou 10 ans. Sa mère est morte en lui donnant naissance, et il n'a aucun parent. Il est orphelin - et seul au monde. Il est dans un orphelinat de l’Angleterre du 19ème siècle. Il meurt de faim. Tous les soirs, pour le dîner, on ne lui donne qu'un tout petit bol de farine d'avoine détrempée d'eau. Les autres garçons à la table d'Oliver lui chuchotent, « Vas en chercher un peu plus. » À la fin, désespéré par la faim, le petit garçon prend son écuelle et marche jusqu'au grand et gros bonhomme qui les surveille. Le gros bonhomme le regarde et lui dit, « Que veux-tu ? » Avec une petite voix terrifiée, Oliver lui dit, « Je vous prie monsieur, j’en veux un peu plus. » Le gros homme le regarde et lui dit, « De quoi donc ? » Le garçon dit, « Je vous en prie monsieur, j’en veux un peu plus. » Le gros bonhomme le regarde et se met à crier, « Quoi ? Tu en veux PLUS ? PLUS ! Tu en veux PLUS ? » Et Oliver est fouetté et confiné dans une cellule. Ils se sont débarrassés de lui. Quelques jours plus tard, il est envoyé pour travailler chez un entrepreneur de pompes funèbres qui le fait dormir sous un cercueil.

Si vous n’avez jamais lu le livre de Dickens, ou si vous n’avez jamais vu le film de 1948, vous n'oublierez jamais cette scène - où le grand, le gros « surveillant » refuse de donner à ce garçon affamé une autre cuillère de porridge d'avoine détrempé.

Je crains que quelques uns d'entre vous pense que Christ est semblable. Vous pensez qu'il est dur. Vous pensez qu'il ne veut pas vous donner le salut. Combien vous êtes loin de la vérité ! Le Christ vous aime ! Il est prêt à vous donner tout que vous voulez - et plus encore ! Jésus a dit, « Venez à moi… et je vous donnerai du repos » (Matthieu 11:28). Jésus dit, « Je leur donne la vie éternelle » (Jean 10:28). Jésus dit, « Je donnerai à celui qui est assoiffé de la fontaine de l'eau de la vie librement » (Apocalypse 21:6).

Jésus vous donnera le salut librement. Il vous donnera la vie et la paix. Il vous donnera le salut et la délivrance du péché. Il vous donnera la vie éternelle. Tout ce que vous devez faire est de Lui faire confiance, regarder à Lui et être sauvé.

Regardez et vivez, mon frère, vivez !
   Regardez à Jésus maintenant et vivez,
C'est écrit dans Sa Parole, Alléluia !
   Seulement regardez à Lui et vivez !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : I Jean 4:7 - 11 ; 3:11-14.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
     « Blest Be the Tie » (Béni soit le lien) par John Fawcett, 1740-1817/
      « They’ll Know we are Christians by our Love » (Ils sauront que nous sommes
           Chrétiens par notre amour) par Peter R. Scholtes, 1938-2009.


GRANDES LIGNES DE

LA RÉGÉNÉRATION - LE LIEN DE L'AMOUR CHRÉTIEN

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui l’a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui « (I Jean 5:1)

(Tite 3:5)

I. Premièrement, ce que « croire » signifie dans le texte,
I Jean 5:1a; Luc 4:41.

II. Deuxièmement, celui qui fait confiance à Jésus est né de nouveau,
né de Dieu, Jean 3:9.

III. Troisièmement, conséquence de la nouvelle naissance,
I Jean 5:1b; 3:14; Matthieu 11:28; Jean 10:28;
Apocalypse 21:6.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).