Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE DON INEXPRIMABLE

THE UNSPEAKABLE GIFT
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, le dimanche soir 25 janvier 2015.

« Remerciements soient à Dieu de son don inexprimable »
(II Corinthiens 9:15).


En 1994, un tremblement de terre a fait trembler notre maison en plein milieu de la nuit. Cela m'a incité à penser à la valeur des choses qui s’y trouvent. J'ai pensé à la maison se mettant brusquement en feu. Et si elle brûlait entièrement ? Et si je n'avais seulement que trois ou quatre minutes pour m'échapper ? Que prendrais-je avec moi ? Alors j'ai pensé que je me précipiterais dans notre chambre à coucher et ouvrirais un tiroir et prendrais les petites mèches de cheveux de mes garçons quand ils ont eu leur première coupe, et je saisirais mes chaussures de bébé conservées en bronze sur le dessus de la commode. Si j'avais une minute de plus, j'attraperais une photographie de ma mère et des garçons. Encore quelques secondes, je prendrais aussi la robe du mariage de mon épouse, que nous avons emballée et gardée soigneusement dans une boîte, et puis une ou deux pièces de vaisselle de l'époque de la Grande Dépression, un don de mariage fait à ma mère en 1934.

Quel est le prix, ou valeur, de ces choses ? Presque rien. Vous pourriez avoir cette vieille robe de mariage pour 25$. Le reste serait sans valeur en terme d'argent. Mais ces choses sont inestimables pour moi ! Les plus grands dons sont enfermés dans notre cœur et dans notre âme.

Après que ma grand-mère soit morte, on m'a dit que sa maison serait vidée le jour suivant. J'ai eu beaucoup de mal pour y arriver. J'ai couru dans la maison et j'ai pris seulement une chose - un vieux pot de fleur avec une plante grimpante qui y poussait. C'était quelque chose qu'elle aimait, et c'est tout ce que j'ai pris. Alors que j'écrivais ce sermon, je regardais cette plante sur mon bureau. Je l'ai gardé près de moi partout où je suis allé pendant presque soixante ans. Elle ne vaut pas plus que deux dollars, mais c'est tout que j'ai emporté de chez elle quand j'étais un garçon de quinze ans. C'est vrai qu'elle ne valait pas plus de deux dollars, mais elle était inestimable pour moi ! Les plus grands dons sont cachés dans notre cœur et dans notre âme.

Lorsque mon cousin Johnny et son épouse sont décédés, j'ai pris ma voiture et je suis allé jusqu'à leur maison. Elle avait déjà été vendue, et tout ce qui se trouvait dans la maison serait parti le jour suivant. Tout avait été empilé pêle-mêle en un grand tas dans la pièce de devant. Quelqu'un m'a demandé, « Voulez-vous prendre quelque chose ? » J'ai dit, « Oui, je voudrais le morceau de contre-plaqué avec des canards dessinés dessus. » Ils me l'ont donné et je suis reparti, tout triste. Jusqu'à aujourd'hui, il est accroché sur le mur de la chambre à coucher de mon fils. C'était dans la maison où j'ai vécu quand j'étais un garçon de treize ans. Sa valeur n'est guère plus de 25$, mais cet objet est inestimable à mes yeux ! Les plus grands dons sont cachés dans notre cœur et dans notre âme.

Lorsque la maison de ma mère a été vendue, on m'a appelé et on m’a dit, « Si vous voulez quelque chose, vous devez le prendre aujourd'hui, car c'est le dernier jour où vous pourrez l'emporter. » Il était déjà midi passé. Je ne sais pas pourquoi on ne m'a pas appelé un ou deux jours avant ! Je me suis hâté et j'ai loué un camion. J'ai pris son vieux piano, un couple de canards en plâtre, et deux vieux bustes également en plâtre – l’un représentant un Indien d'Amérique et l'autre un cowboy espagnol. L'ensemble valait moins de $200. Mais vous ne pourriez pas me les acheter pour $10.000. Ils sont inestimables pour moi ! Oui, les plus grands dons sont cachés dans notre cœur et dans notre âme.

Une vieille robe de mariage, deux boucles de cheveux, une plante dans un pot, un couple de vieille poteries, un piano cassé, deux bustes écorchés et ternis - des choses bonnes pour la poubelle, dirait quelqu’un - mais pour moi, elles valent davantage que de l’or ! Je ne pourrais pas vous décrire, ni vous expliquer, leur valeur ni leur prix. Vous voyez, les plus grands dons sont cachés dans notre cœur et dans notre âme.

Au lycée, j'avais un ami appelé Mike. Après avoir fini le lycée, il s’est découragé et s’est suicidé. Je suis allé voir sa mère. Je lui ai dit qu'il était mon ami. Elle a voulu me donner sa belle et coûteuse machine à écrire, elle a voulu me donner ses vêtements. Elle était en état de choc et affligée par la perte tragique de son unique enfant. Si elle avait été riche, je suis sûr qu'elle aurait dit, « Je possède un manoir à Beverly Hills. J'ai 10 millions de dollars à la banque. Je possède un collier de diamants d'une valeur inestimable. Mais je donnerais tout cela si je pouvais avoir de nouveau mon garçon auprès de moi. » Vous voyez, les plus grands dons sont cachés dans notre cœur et dans notre âme.

Quand je lis le texte, écrit par l'apôtre Paul, je pense que je sais ce qu'a voulu dire,

« Remerciements soient à Dieu de son don inexprimable » (II Corinthiens 9:15).

Le terme « inexprimable » vient du grec anĕkdiēgētōs. Il signifie « Ce qui ne peut pas être expliqué complètement, ce qui est inexprimable » (James Strong). Il signifie ce qui ne peut être décrit ou exprimé, donc « inexprimable » (George Ricker Berry). Il se rapporte à un don que vous ne pouvez pas entièrement expliquer, ou décrire, ou exprimer par des mots. Il parle du Seigneur Jésus Christ – le don d'amour de Dieu à un monde pécheur et perdu ! « C'est Jésus, le Fils de Dieu ! » Pensez à cela en ces termes.

I. Premièrement, le don de Dieu, qui est le Christ, a fait de la terre un endroit spécial.

Quand Dieu nous a envoyé Jésus, Il a fait de notre petit monde un endroit très spécial. Il n'y a aucun lieu, dans les régions insondables de ce vaste univers, qui soit comme cette terre. Elle est absolument unique. Parmi les étoiles et planètes innombrables, il n'y en a aucune comme elle. Mais pourquoi la terre est-elle différente de toutes les autres planètes du système solaire ?

Si vous dites, « La terre est différente parce que la vie est ici, » le non-croyant dira, « non. » Il dira qu'il y a d'autres mondes et d'autres planètes habités par la vie. Vous ne pouvez pas le remettre en question ni discuter avec lui. Vous pouvez dire que ce n'est pas vrai, mais vous ne pouvez pas le prouver. Il peut y avoir de la vie sur d'autres planètes, mais ce n'est pas ce qui rend notre planète différente. Dans l'analyse finale, ce qui rend notre planète unique et spéciale, c'est le fait que Jésus y soit venu. Du monde invisible où Dieu vit, d'une autre dimension, du troisième Ciel, Jésus est descendu et a vécu parmi nous. La Bible dit :

« Mais, quand la plénitude du temps est venue, Dieu envoya son Fils né d’une femme, né sous la loi » (Galates 4:4).

Quand le moment est venu, « Dieu envoya Son Fils. » Il envoya Jésus. Le terme grec est ĕxapŏstellō (envoyer, envoyer en avant, dépêcher). D'où Jésus était-Il envoyé ? Où était-Il envoyé ? D'où a-t-Il été envoyé ? Il a été envoyé de très loin, envoyé en avant, envoyé du Ciel ! Il a été envoyé du Ciel dans le sein de la Vierge Marie. Il a été envoyé du troisième Ciel dans notre monde. C'est cela qui rend notre planète différente ! Jésus est venu ici, sur cette planète minuscule, sur cette petite terre où nous sommes. Le Fils du Grand Souverain du cosmos, des étoiles et de l'univers, ce Fils a été envoyé sur cette planète et sur aucune autre ! « Dieu a envoyé Son Fils » sur cette île minuscule, sur cette planète terre - et sur aucune autre ! Dieu a envoyé Son Fils sur cette terre, et c'est ce qui rend notre planète différente de toutes les autres dans l'univers insondable et éternel de Dieu ! Christ est venu ici ! C'est ceci, qui nous rend différents ! « Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, la gloire comme celle du seul Fils engendré du Père, pleine de grâce et de vérité » (Jean 1:14). William Booth était le fondateur de l'Armée du Salut, comme elle l’était autrefois. Son petit fils a écrit ce bel hymne,

Descendant de Sa gloire,
Histoire toujours vivante,
Mon Dieu et Sauveur est venu,
Et Jésus était son nom.
Né dans une mangeoire,
Un étranger pour les Siens,
Un homme de douleurs, de larmes et d'agonie.
« Down From His Glory » (Descendu de Sa gloire)
par William E. Booth-Clibborn, 1893-1969 ; petit fils de William Booth,
fondateur de l'Armée du Salut.

Dans le comté d'Orange, en Californie, se trouve la ville de Yorba Linda, où se trouve une petite maison blanche. Il y a seulement deux petites chambres et une cuisine minuscule au rez de chaussée, et une très petite pièce aménagée dans le grenier. Pourtant, ces quelques dernières années, des milliers de personnes sont passées par la pièce de devant et la cuisine de cette minuscule maison. Moi-même, j’ai traversé cette petite maison au moins 40 fois, en y amenant des visiteurs. Pourquoi tant de gens viennent-ils la voir ? Qu’est-ce qui fait donc de cette minuscule maison une si grande attraction ? C'est en raison de celui qui y est né. Le trente-septième président des Etats-Unis, est né dans cette petite chambre à coucher. C'est cela qui rend la maison si spéciale ! C’est en raison de celui qui est né là. Quand il est mort, cinq présidents encore en vie étaient présents, avec plus de quatre mille personnes, alors que Billy Graham prêchait son sermon funèbre, devant cette petite maison, en raison de celui qui y était né. Un président y est né. Et cette terre est regardée comme un lieu unique, un morceau de terre spécial dans l'univers, parce que Jésus Christ y est descendu et qu'Il y est né! Dans cet endroit ! Sur cette planète !

« Remerciements soient à Dieu de son don inexprimable » (II Corinthiens 9:15).

II. Deuxièmement, le don de Dieu, qui est le Christ, a rendu la vie humaine sacrée.

Après que le déluge, Dieu a parlé au patriarche Noé,

« Quiconque répand le sang de l’homme, par l’homme, son sang sera répandu ; car à l’image de Dieu, il a fait l’homme » (Genèse 9:6).

L'homme est fait à l'image de Dieu. L'homme porte la marque de Dieu. Par conséquent Dieu Lui-même a institué la peine capitale pour ceux qui prennent la vie d'un autre humain par meurtre. La vie humaine a été sanctifiée pour toujours avec le don de Christ, le Fils de Dieu. Et c'est pourquoi nous mettons de côté un dimanche en janvier chaque année comme celui du « droit à la vie. » Nous l'avons commémoré dimanche dernier, qui était le quarante-deuxième anniversaire de l’action en justice de Roe v. Wade, quand quelques vieux messieurs en robes longues noires ont dit qu'il était légal pour une femme de tuer son bébé. Depuis lors, 57 millions de bébés ont été exterminés par avortement. Que Dieu nous vienne en aide !

J'ai dit tout cela dans mon sermon dimanche matin la semaine dernière. Quand je parlais, une femme et sa fille se sont levées tout à coup et sont sorties de notre église. Je devine pourquoi la plupart des prédicateurs ne parlent jamais de l'avortement. Mais c'est une honte, parce que chaque femme qui a eu un avortement a besoin d'être lavée par le Sang de Jésus. Je souhaiterais que la jeune femme soit restée pour entendre parler de l'amour de Jésus pour elle ! Si elle n'est pas lavée par le Sang de Jésus, la conscience d'une femme la tourmentera pour le reste de sa vie. Et la pensée de cet avortement la hantera pour l'éternité. « J'ai tué mon bébé ! J'ai tué mon bébé ! « Ô, Mon Dieu, j'ai tué mon bébé ! » C'est vrai, une telle pensée hantera une femme pour toute l'éternité. Votre professeur d'université, aguerri aux choses du monde et gauchiste de surcroît, ne vous le dira pas ! Un psychiatre, qui ne vit que des choses du monde et dont le cerveau est mort, ne vous le dira pas ! Mais votre cœur et votre conscience vous le diront pour toujours si jamais vous avez eu un avortement ! « Ô, mon Dieu ! J'ai tué mon bébé ! » Les gens du monde qui rejettent Dieu parlent du « droit de choisir de la femme. » Mais ils ne parlent jamais des cauchemars infinis qu'elle aura pour le reste de sa vie ! Pourquoi ? Parce que la vie humaine est sacrée, voilà pourquoi ! L'homme a été fait à l'image de Dieu, voilà pourquoi !

L'autre jour, j'ai appris le deuxième couplet de ce beau cantique, « L'amour de Dieu, » qui a été écrit par un pauvre fou, résident d’un asile d'aliénés. Après sa mort, on a trouvé ces paroles écrites sur les murs de sa cellule,

Quand le temps aux os blanchis sera passé,
   Et que les trônes terrestres et les royaumes seront tombés,
Quand les hommes, qui ici refusaient de prier,
   Appelleront du haut des rochers, des collines et des montagnes,

L'amour de Dieu si sûr, sera toujours là, immense et fort.
   Grâce du rachat de la race d'Adam - Le cantique des saints et des anges.
Ô, amour de Dieu, combien riche et pur ! Sans mesure et si fort !
   Il ne passera jamais, Le cantique des saints et des anges.
« The Love of God » (L'amour de Dieu) par Frederick M. Lehman, 1868-1953 ;
      (deuxième strophe anonyme).

Le don de Dieu en Christ Jésus a sanctifié pour toujours la vie humaine, même la vie de ce pauvre fou qui est mort dans une cellule d'un asile d'aliénés. En tant qu'être humain, il était précieux aux yeux de Dieu. Dieu l'a aimé et a envoyé Jésus mourir pour lui et sauver son âme ! « Remerciements soient à Dieu de son don inexprimable » (II Corinthiens 9:15).

III. Troisièmement, le don de Dieu, qui est le Christ, a rendu possible le pardon de nos péchés et le salut de notre âme.

Écoutez de nouveau ce grand passage de l'Écriture que M. Prudhomme a lu avant ce sermon :

« Car lorsque nous étions encore sans force, au temps marqué, Christ est mort pour des impies. Car à peine quelqu’un mourra-t-il pour un homme droit ; néanmoins peut-être quelqu’un aurait le courage de mourir pour un homme de bien. Mais Dieu fait valoir son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. Combien plus donc, étant maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par lui » (Romains 5:8 - 9).

Quand Jésus est mort sur la Croix, Il a payé totalement le prix de vos péchés. « Car lorsque nous étions encore sans force, au temps marqué, Christ est mort pour des impies » (Romains 5:6) Nous étions encore sans force pour plaire à Dieu et pour nous sauver nous-mêmes. Nous étions tous impies. Mais « Christ est mort pour des impies. » C'est cela, le don inexprimable de Dieu !

Nous sommes tous pécheurs. Mais « alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5:8). C'est cela, le don inexprimable de Dieu !

« Combien plus donc, étant maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par lui » (Romains 5:9). Sa mort à notre place- c'est cela, le don inexprimable de Dieu ! Justification et purification de tout notre péché par Son Sang - c'est cela le don inexprimable de Dieu !

Et tout ce que Dieu demande c'est que vous vous détourniez de vos péchés, que vous vous repentiez et fassiez confiance au Seigneur Jésus. L'instant où vous mettrez votre confiance en Lui, vous êtes sauvé ! C'est cela le don inexprimable de Dieu à chacun de nous qui fait confiance à Jésus !

Sauvé, sauvé ! Mes péchés sont tous pardonnés,
   Ma culpabilité n'est plus,
Sauvé, sauvé ! Je suis sauvé par le sang
   De Celui qui a été crucifié !
   « Saved By the Blood » (Sauvé par le sang) par S. J. Henderson, 19ème siècle.

Car Jésus a versé Son Sang précieux,
   Ses riches bénédictions pour nous ;
Plongez maintenant dans le flot cramoisi
   Qui lave blanc comme la neige.
Faites-Lui confiance.
   Mettez votre confiance en Lui Seul ;
Il vous sauvera, Il vous sauvera,
   Il vous sauvera à cet instant.
« Only Trust Him » (Faites-Lui seulement confiance)
      par John H. Stockton, 1813-1877.

Qu'est-ce que cela signifie que mettre sa confiance en Christ ? Cela signifie de se mettre entre Ses mains, comme vous feriez confiance à un bon docteur. Quand j'avais sept ans, le Dr. Pratt avait dit à ma mère que mes amygdales devaient être enlevées. J'étais terrifié quand ma mère m'a dit que je « devrais être endormi. » J'en avais très peur. J'étais mort de peur d'avoir à « être endormi. » Après tout, j'avais seulement 7 ans. Au moment où nous sommes arrivés à l'hôpital, mon cœur battait très fort et je tremblais. Je ne savais pas ce qui m'arriverait quand ils « m'endormiraient. » Une infirmière, grande et effrayante, tout habillée de blanc, est entrée et a commencé à me préparer. J'étais si effrayé que j'ai sauté en l'air et que je suis presque sorti de la pièce ! Mais alors le Dr. Pratt est arrivé. Je l'avais connu toujours connu. Il avait accouché ma mère lors de ma naissance, et avait été mon docteur depuis lors. Il était un vieil homme très gentil. Je l'aimais bien. Et je lui faisais confiance. Il m'a dit, « Ne t'inquiète pas, Robert. Ce sera fini en quelques minutes. » Mon cœur a cessé de s'emballer parce que je lui faisais confiance. En quelques minutes « j'étais endormi. » Et quelques minutes plus tard, je me suis réveillé pour voir son visage souriant. Le Dr. Pratt m'a dit, « C'est terminé Robert. Tu pourras rentrer à la maison dans pas longtemps. » J'avais confiance en ce bon vieux docteur. C'est un peu ce que je voudrais que vous fassiez avec Jésus.

« Faites-Lui confiance, Mettez votre confiance en Lui Seul ;
Il vous sauvera, Il vous sauvera, Il vous sauvera à cet instant. »

Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Romains 5:6-9.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
   (The Love of God « L'amour de Dieu » par Frederick M. Lehman, 1868-1953.


GRANDES LIGNES DE

LE DON INEXPRIMABLE

THE UNSPEAKABLE GIFT

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Remerciements soient à Dieu de son don inexprimable »
(II Corinthiens 9:15).

I.   Premièrement, le don de Dieu, qui est le Christ, a fait de la terre un endroit spécial, Galates 4:4; Jean 1:14.

II.  Deuxièmement, le don de Dieu, qui est le Christ a rendu la vie humaine sacrée, Genèse 9:6.

III. Troisièmement, le don de Dieu, qui est le Christ, a rendu possible le pardon de nos péchés et le salut de notre âme, Romains 5:6 - 9.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).