Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LA VÉRITABLE CONVERSION - ÉDITION 2015

REAL CONVERSION – 2015 EDITION
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, dimanche matin 4 janvier 2015

« En vérité je vous dis, si vous ne vous convertissez, et ne devenez comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel » (Matthieu 18:3).


Jésus dit simplement, « si vous ne vous convertissez,… vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel. » Ainsi, Il a parfaitement expliqué que vous devez passer par la conversion. Il a dit que si vous n'expérimentez pas la conversion, « vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel. »

Ce matin, je vais vous dire ce qui arrive quand une personne expérimente une véritable conversion. Notez bien que j'ai dit une « véritable » conversion. Par l'utilisation de la « prière du pécheur» et d'autres formes de décisionisme, des millions de personnes ont seulement éprouvé de fausses conversions.

Nous avons très peu de personnes dans notre église, y compris ma propre épouse, qui ont été converti dès la première fois qu’elles ont entendu l'Évangile clairement prêché. C'était tous des adultes qui étaient bien préparés par les circonstances de la vie avant qu'ils n'entendent l'Évangile. Aucun d'entre eux n'était plus un enfant. La plupart de nos véritables conversions, de loin, l'ont été parmi les jeunes adultes qui sont venus à Christ après avoir entendu plusieurs mois (et parfois même des années), des sermons portant sur l'Évangile. Spurgeon a dit, « Peut être quelque chose existe comme la foi du ‘premier jet,’ mais habituellement, nous atteignons la foi par étapes successives » (C. H. Spurgeon, Around the Wicket Gate, Près de la petite porte, Pilgrim Publications, 1992 reprint, p. 57). Voici « les étapes » qui sont habituelles pour la plupart des personnes et qui mènent à la conversion,

I. Premièrement, vous venez à l'église pour une autre raison que celle d'être converti.

Presque chacun d'entre nous, les premiers temps, vient à l'église pour une « fausse » raison, tout comme je l'ai fait moi-même. Quand j'étais adolescent, je suis venu à l'église parce que la famille voisine m'avait invité à y venir. C'est ainsi que j'ai commencé à fréquenter l'église en 1954 parce que j'étais assez solitaire et que les voisins étaient gentils avec moi. Ce n'est vraiment pas la « bonne » raison, n'est-ce pas ? Je me suis « avancé » à la fin du premier sermon que j'ai entendu, et j'ai été baptisé sans avoir reçu de conseils et sans qu'on me demande pourquoi de m'étais avancé au moment de l'appel à la conversion. C'est comme cela que je suis devenu un protestant baptiste. Mais je n'étais pas converti. J'ai commencé à venir à l'église parce que les voisins étaient gentils avec moi et m’avaient invités à venir avec eux, et non parce que je voulais être sauvé. Par conséquent, je suis passé par une longue lutte intérieure qui a bien duré sept années avant que je ne sois finalement converti le 28 septembre 1961, après avoir entendu le Dr. Charles J. Woodbridge prêcher à l'Institut Biola (maintenant université Biola). C'était le jour où j'ai mis ma confiance en Jésus, et Il m'a lavé et sauvé de mon péché.

Qu'en est-il de vous ? Êtes-vous venu à l'église parce que vous étiez seul - ou parce que vos parents vous y avaient amené lorsque vous étiez enfant ? Si vous êtes ici ce matin par habitude, comme un enfant élevé dans l'église, cela ne signifie pas que vous soyez converti. Ou alors, comme je l'ai fait, vous venez parce que vous étiez seul et quelqu'un vous a invité et que les personnes étaient aimables ? Si c'est le cas, cela ne signifie pas que vous êtes converti. Qu'on ne se méprenne pas. Je suis très heureux que vous soyez ici - que ce soit par habitude comme une personne qui aurait grandi dans l'église, ou par solitude, comme moi quand j'avais treize ans. Ce sont des raisons compréhensibles pour venir à l'église - mais elles ne vous sauveront pas. Vous devez avoir une véritable conversion pour être sauvé. Vous devez réellement vouloir être sauvé par Jésus. C'est cela, la seule « bonne » raison - la seule qui vous sauvera d'une vie de péché.

Comprenez-moi bien, ce n'est pas mal en soit que de venir ici par habitude ou parce que vous êtes seul. Mais ce n'est vraiment pas la « bonne » raison. Vous devez vouloir quelque chose de plus pour être converti, non pas simplement parce que vous vous sentez bien quand vous venez.

II. Deuxièmement, vous devez commencer à réaliser qu'il y a véritablement un Dieu.

Vous avez peut être réalisé que Dieu existe avant même que vous ne soyez venu à l'église. Mais la plupart des gens n'ont qu'une croyance assez vague et obscure de Dieu avant qu'ils ne soient confrontés à l'Évangile. C'était probablement votre cas si quelqu'un vous a amené ici.

Si vous avez grandi dans l'église, vous connaissez déjà assez bien le contenu de l'Évangile. Vous savez certainement trouver le bon passage dans la Bible quand je prêche. Vous connaissez le plan du salut. Vous connaissez déjà beaucoup de versets de la Bible et des cantiques. Mais Dieu est toujours aussi peu vrai et évasif pour vous.

Alors, si vous êtes une personne nouvelle ou un enfant qui a grandi dans l'église, quelque chose commence à se produire. Vous commencez à vous rendre compte qu'il y a vraiment un Dieu - et non pas simplement un Dieu dont on parle. Dieu devient une personne très réelle pour vous.

Depuis l'enfance, je n’avais qu'une faible et obscure croyance en Dieu, et je ne réalisais pas qui était ce « grand et terrible Dieu » (Néhémie 1:5) de la Bible jusqu'à ce que j'ai quinze ans - plus de deux ans après avoir commencé à fréquenter l'église baptiste avec mes voisins. Je me rappelle que le jour où ma grand-mère a été ensevelie, je me suis enfui dans un bosquet du cimetière, et je suis tombé à terre, haletant et couvert de sueur. Soudainement, Dieu est venu sur moi - et j'ai su qu'Il était véritable, et qu'Il était Tout-puissant, même effrayant, dans Sa sainteté. Mais je n'étais toujours pas converti.

Avez-vous jamais éprouvé quelque chose de semblable ? Le Dieu de la Bible est-Il une personne réelle pour vous ? C'est extrêmement important. La Bible dit :

« Mais sans la foi il est impossible de lui plaire : car celui qui vient à Dieu doit croire qu’il existe et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11:6).

Croire en Dieu exige une certaine quantité de foi - mais ce n'est pas la foi qui sauve. Ce n'est toujours pas la conversion. Ma mère disait souvent, « J'ai toujours cru en Dieu. » Et cela ne fait aucun doute pour moi. Elle croyait en Dieu depuis l'enfance. Mais elle ne s'est pas convertie avant d’avoir 80 ans. Il était important qu'elle ait cru en Dieu, mais quelque chose de plus doit se produire pour qu'une personne se convertisse vraiment.

Ainsi, je dis que vous êtes probablement venu à l'église ce matin sans avoir conscience de la réalité de Dieu. Puis, peut-être lentement, peut-être plus rapidement, vous voyez qu'il y a vraiment un Dieu. C'est la deuxième étape, mais ce n'est pas encore la conversion.

III. Troisièmement, vous vous rendez compte que vous avez offensé et irrité Dieu par votre péché.

La Bible dit, « Ceux qui sont dans la chair [c. à d. ceux qui sont non-convertis], ne peuvent plaire à Dieu » (Romains 8:6-8). Ainsi vous commencez à réaliser, en tant que personne non-convertie, que rien de ce que vous pouvez faire ne peut plaire à Dieu. En fait, vous commencez à réaliser que vous êtes un pécheur, et cela tous les jours, « Mais par ton cœur impénitent, tu t’amasses la colère » (Romains 2:5). La Bible dit :

« Dieu est courroucé contre les méchants chaque jour » (Psaume : 7:11).

Vous découvrez qu'il y a véritablement un Dieu et vous commencez à réaliser que vous L’avez offensé par votre péché. Vous avez également offensé Dieu en ne L'aimant pas. Les péchés que vous avez commis l'ont été contre Dieu et Ses commandements. Et cette vérité deviendra alors très claire pour vous. Vous verrez alors votre manque d'amour pour Dieu comme un grand péché. Mais, plus que cela, vous commencerez à voir que votre nature même est pécheresse, qu'il n'y a rien de bon en vous et que votre cœur même est pécheur.

Cette étape était souvent appelée l'étape du « réveil » par les Puritains. Mais il ne peut y avoir un réveil sans le sens aigu de péché et de condamnation profonde. Vous vous sentirez comme l'a fait John Newton quand il a écrit :

Ô Seigneur, combien je suis vil, profane et souillé !
Comment puis-je oser m'approcher de Toi, chargé d'un tel fardeau de péché ?

Ce cœur pollué a-t-il une place où Tu puisses venir y vivre ?
Et partout, hélas, je ne vois que des maux qui grouillent alentour !
"Amazing Grace" (Grâce merveilleuse) par John Newton, 1725-1807.

Alors, vous commencerez à réfléchir profondément à la condition totale de péché de votre esprit et de votre cœur. Vous penserez, « Mon cœur est infiniment pécheur, et très loin de Dieu. » Cette pensée vous troublera. Vous deviendrez de plus en plus dérangé et troublé par vos propres pensées pécheresses et votre propre manque d'amour pour Dieu. À ce stade, votre cœur froid et sans vie pour Lui sera l’objet de votre préoccupation. Vous commencerez à vous rendre compte qu'une personne avec un cœur pécheur comme le vôtre n'a vraiment aucun espoir. Vous verrez alors qu'il est juste et nécessaire que Dieu vous envoie en Enfer - parce que vous le méritez. C'est ce que vous penserez quand vous serez réellement éveillé et que vous réaliserez que vous avez offensé et irrité Dieu par votre péché. Cette deuxième étape est importante, mais ce n'est pas encore la conversion. Quelqu'un qui voit à quel point il est pécheur a été éveillé à sa condition - mais il n'est pas encore converti. La conversion va bien plus loin que d'être simplement convaincu de péché.

Ou vous réaliserez soudainement que vous avez déplu à Dieu, et une telle conscience peut venir seulement d’une simple doctrine et cependant grandir en une compréhension plus complète que vous avez offensé Dieu et qu’Il est irrité contre vous. Et c’est seulement lorsque vous serez complètement éveillé au fait que vous êtes pécheur et souillé que vous serez prêt pour la quatrième et cinquième « étape » de la conversion.

Charles Spurgeon est devenu conscient de son péché à l’âge de 15 ans. Son père et son grand père étaient tous les deux prédicateurs. Ils vivaient à l’époque où le « décisionisme » moderne n’avait pas encore brouillé le chemin de la conversion. Aussi, son grand père et son père ne le « poussèrent-ils » pas pour prendre une décision superficielle pour Christ. À la place, ils ont attendu que Dieu fasse une œuvre de conversion bien réelle en lui. Et je pense qu’ils ont eu raison.

Il a expliqué son éveil à sa condition pécheresse en ces mots :

Tout à coup, j’ai rencontré Moïse, les tables de la loi de Dieu dans les bras et qui me regardait, en me scrutant de part en part de son regard perçant, comme si ses yeux étaient de braise. Il me pria de lire les « dix mots de Dieu » (les dix commandements) et au fur et à mesure que je les lisais, il me semblait qu’ils faisaient bloc pour m’accuser et me condamner en présence d’un Dieu Saint.

Il a vu, dans cette expérience, qu’il était un pécheur aux yeux de Dieu, et aucune « religion » ou « bonté » de sa part ne pouvait le sauver. Le jeune Spurgeon est passé par une période de grande détresse. Il a essayé de bien des manières de faire la paix avec Dieu par ses propres efforts, mais il a échoué dans toutes ses tentatives. Ce qui nous amène à la quatrième étape de la conversion.

IV. Quatrièmement, vous essayez de gagner votre salut, ou vous apprenez comment être sauvé.

La personne maintenant éveillée se sentira en état de péché, mais ne se tournera pas encore vers Jésus. Le prophète Ésaïe décrivait les personnes dans cette condition quand il disait, « Nous avons comme caché nos visages devant lui ; il était méprisé, et nous ne l’avons pas estimé. » (Ésaïe 53:3). Nous sommes comme Adam, qui a su qu'il était pécheur, mais a voulu le cacher au Sauveur, et a essayé de couvrir son péché avec des feuilles de figuier (Genèse 3:7, 8).

Comme Adam, le pécheur éveillé essaye de faire quelque chose pour se sauver du péché. Il essaye d'« apprendre » comment faire pour être sauvé. Mais il s'aperçoit bien vite qu' « apprendre » ne lui sert à rien, et qu'il est de ceux « Qui apprennent toujours, et ne sont jamais capables de parvenir la connaissance de la vérité. » (II Timothée 3:7). Ou bien il peut rechercher un « sentiment » au lieu de Jésus Lui-même. Certains, qui recherchent un « sentiment » continuent comme ceci pendant des mois, parce que personne n'est sauvé par un « sentiment. » Spurgeon a été éveillé à son péché. Mais il n'a pas cru qu'il pourrait être sauvé simplement en faisant confiance à Jésus. Il a dit :

Avant de venir à Christ, je me suis dit, « Sûrement cela peut-il être que, si je croyais en Jésus, simplement comme je suis, je serai sauvé ? Je dois ressentir quelque chose ; je dois faire quelque chose… » (ibid.).

Et ce vous amène au cinquième stage.

V. Cinquièmement, vous venez finalement à Jésus et mettez votre confiance en Lui seul.

Le jeune Spurgeon a finalement entendu un prédicateur qui disait, « Regardez à Christ… cela ne sert à rien de regarder à vous-même… regardez à Christ. » Après sa lutte, son agitation et ses angoisses intérieures - Spurgeon a finalement regardé à Jésus et Lui a fait confiance. Il a dit, « Jai été sauvé par le Sang de Jésus ! Sur le chemin du retour, j'aurais pu danser jusqu'à la maison. »

Après cette lutte et ce doute, il a cessé de chercher un sentiment, ou toute autre chose en lui. Il a simplement fait confiance à Jésus - et Jésus l'a sauvé sur le champ. En un moment, il a été lavé de son péché par le Sang de Jésus ! C'est simple, mais c'est pourtant l'expérience la plus profonde par laquelle un être d'humain peut passer. Ceci, mes amis, est une « véritable » conversion. La Bible dit : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31). Joseph Hart a dit :

Au moment où un pécheur croit,
   Et met sa confiance en son Dieu crucifié,
Son pardon sur le champ il reçoit,
   Rachat intégral par le biais de Son Sang !
“The Moment a Sinner Believes” (Au moment où un pécheur croit)
      par Joseph Hart, 1712-1768).

Conclusion

Jésus a dit :

« Si vous ne vous convertissez, et ne devenez comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel » (Matthieu 18:3).

Comme le caractère principal de Pilgrim’s Progress, Le Voyage du pèlerin, ne soyez pas satisfait d'une décision superficielle pour Christ. Non ! Non ! Assurez-vous que votre conversion est véritable parce que, si elle ne l'est pas, « vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel » (Matthieu 18:3).

Pour avoir une véritable conversion

1.   Vous devez venir à l'endroit où vous croyez véritablement qu'il y a un Dieu - un Dieu véritable qui condamne les pécheurs à l'Enfer, et prend ceux qui sont sauvés au ciel à leur mort.

2.   Vous devez reconnaître, au cœur de vous-même, que vous êtes un pécheur qui a profondément offensé Dieu. Vous pouvez continuer ainsi pendant longtemps (ou ce peut être plus bref parfois). Le Dr. Cagan, notre pasteur adjoint, dit, « J'ai lutté des nuits entière sans sommeil pendant de longs mois après que Dieu se soit révélé à moi. Je peux seulement décrire cette période de ma vie comme deux ans de grande agonie mentale » (C. L. Cagan, Ph.D., From Darwin to Design, De Darwin au dessein de Dieu, WhitakerHouse, 2006, p. 41).

3.   Vous devez savoir que vous ne pouvez rien faire de bon pour vous réconcilier avec un Dieu offensé et irrité contre votre péché. Rien de ce que vous pouvez dire, apprendre à faire ou cesser de faire, ne peut vous être d'aucune aide ! Cela doit être limpide à votre esprit et votre cœur.

4.   Vous devez venir à Jésus Christ, le Fils de Dieu, et être lavé de votre péché par Son Sang. Le Dr. Cagan dit, « Je peux me rappeler, à la minute près, quand j'ai fait confiance à Jésus… il m'a semblé que je me trouvais immédiatement face à Lui… j'étais certainement en présence de Jésus Christ et Il était là pour moi. Pendant de nombreuses années je lui avais tourné le dos, bien qu'il ait toujours été là pour moi, m'offrant Son salut avec affection. Mais cette nuit-là, j'ai su que le temps était venu pour moi de lui faire confiance. J'ai su que je devais soit venir à Lui, soit Le laisser pour de bon. À ce moment même, en seulement quelques secondes, je suis venu à Jésus. Je n'étais plus un individu qui se faisait confiance. J'avais fait confiance à Jésus Christ. J'avais cru en Lui. C'était aussi simple que cela... Toute ma vie, je n'avais vécu qu’une grande fuite en avant, mais cette nuit-là, je me suis tourné résolument et je suis venu directement et immédiatement à Jésus Christ » (C. L. Cagan, ibid., P. 19). Voilà une véritable conversion. C'est ce que vous devez expérimenter pour vous convertir et vous tourner vers le Christ Jésus ! Venez et placez votre confiance en Lui ! Il vous sauvera et vous lavera de tous vos péchés par le Sang qu'Il a versé sur la Croix ! Amen.


(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Prière avant le sermon par M. Abel Prudhomme.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
"Amazing Grace" (Grâce merveilleuse) par John Newton, 1725-1807.


GRANDES LIGNES DE

LA VÉRITABLE CONVERSION - ÉDITION 2015

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« En vérité je vous dis, si vous ne vous convertissez, et ne devenez comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume du ciel » (Matthieu 18:3).

I. Premièrement, vous venez à l'église pour une autre raison que celle d'être converti.

II. Deuxièmement, vous devez commencer à réaliser qu'il y a véritablement un Dieu, Néhémie 1:5; Hébreux 11:6.

III. Troisièmement, vous vous rendez compte que vous avez offensé et irrité Dieu par votre péché, Romains 8:8 ; 2:5; Psaume 7:11.

IV. Quatrièmement, vous essayez de gagner votre salut, ou vous apprenez comment être sauvé, Ésaïe 53:3 ; Genèse 3:7, 8 ; II Timothée 3:7.

V. Cinquièmement, vous venez finalement à Jésus, et mettez votre confiance en Lui seul, Actes 16:31.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).