Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




MA RÉPONSE AU NOUVEAU FILM « EXODUS »
ET SON ATTAQUE SUR LA BIBLE !

MY ANSWER TO THE NEW « EXODUS » MOVIE
AND ITS ATTACK ON THE BIBLE !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, dimanche soir 28 décembre 2014

« Car si vous aviez cru Moïse, vous me croiriez aussi ; car il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » (Jean 5:46, 47).


À l’âge de dix-sept ans, je me suis définitivement senti appelé pour exercer le ministère. Je n'étais cependant pas encore sauvé, mais je savais que Dieu voulait que je sois un prédicateur. On m'a dit alors que je devais avoir un diplôme universitaire. J'ai longtemps pensé à cela. J'avais été obligé de quitter le lycée et donc aucune université ne voulait me prendre sur cette base. C’est alors je suis retourné au lycée. J'étais trop âgé pour aller dans un lycée normal, et je suis entré dans une école spéciale pour « mauvais garçons. » Je n'en étais pas un, mais c'était le seul lycée qui voulait bien me prendre ! Après une année environ, j'ai eu mon diplôme et j'ai commencé à penser à l'université. Pendant ce temps, j'avais lu un livre sur James Hudson Taylor, le grand pionnier missionnaire. J'ai pensé, « Voilà, c'est ce que je vais faire. Je deviendrai missionnaire auprès des Chinois. »

J'avais alors dix neuf ans et j'ai rejoint la First Chinese Baptist Church à Los Angeles. C'était à peu près un an avant que le Dr. Timothy Lin en devienne le pasteur. La même année, en automne, je me suis inscrit en tant qu'étudiant à Biola College (maintenant une université). Je n'avais aucun argent et ne disposais d'aucune aide de la part de ma famille, aussi j'ai pris un travail à mi-temps l'après-midi et j’allais à l'université le matin. Je n'avais pas de voiture, et je devais prendre l'autobus de Los Angeles à La Mirada, où se trouvait l'université. Je ne savais pas bien non plus comment étudier pour des cours universitaires. Le long voyage d'autobus tôt chaque matin et les heures passées à travailler l’après-midi se sont révélés trop pour moi et, ayant échoué la plupart de mes classes à Biola, j’ai dû me retirer de l'école après seulement un semestre. Pourtant, une chose s'est soudainement produite à Biola qui a changé ma vie pour toujours.

Chaque semestre, Biola proposait un prédicateur spécial tous les matins, pendant une semaine, pour une série de sermons à la chapelle. Ce semestre-là, le prédicateur était le Dr. Charles J. Woodbridge (1902-1995). Il était l'un des professeurs qui ont participé à la fondation du séminaire théologique Fuller à Pasadena, en Californie. Mais le Dr. Charles J. Woodbridge venait de démissionner de son poste quelques mois plus tôt parce qu'il pouvait déjà voir la direction libérale que prenait cette institution.

Pendant les services à la chapelle de Biola, le Dr. Woodbridge nous a fait une prédication verset par verset sur II Pierre. Il est né en Chine parce que ses parents y étaient missionnaires. Cela le rendait très important à mes yeux. Je l'ai écouté plus attentivement que je n'ai jamais écouté un autre prédicateur dans ma vie. Quand il en est venu à II Peter 2:1 - 3, il a parlé très durement contre le libéralisme naissant à Fuller et le véritable libéralisme de beaucoup d'autres facultés de théologie. Ce n'était pas un imbécile. Il avait reçu un diplôme de docteur-es-lettre d’histoire de l'Église de l'université de Princeton et avait fait encore d'autres études à la Duke University. Le Dr. J. Gresham Machen l'avait nommé comme chef du Conseil indépendant pour les missions étrangères presbytériennes. Après l'avoir écouté pendant une semaine entière, j'étais converti. Non seulement j'étais sauvé, mais encore je croyais en chaque parole de la Bible, c’est à dire l'infaillibilité absolue de l'Ancien Testament hébreu, et du Nouveau Testament grec. Je suis resté seulement un semestre à Biola. Mais c'est là que Jésus m'a sauvé, et c'est là que j'ai appris à faire confiance en toutes les paroles des Saintes Écritures. Les Pharisiens du premier siècle disaient qu'ils croyaient dans l'Ancien Testament, mais en fait, ils avaient déjà rejeté les prophéties concernant le Christ. Et Il leur a dit,

« Car si vous aviez cru Moïse, vous me croiriez aussi ; car il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » (Jean 5:46, 47).

Le Dr. W. A. Criswell fait remarquer que « Le moins qu'on puisse penser des paroles de Jésus, c'est que Moïse a en effet écrit les Écritures et que les Juifs connaissaient celles auxquelles Il faisait allusion. » (The Criswell Study Bible, La Bible d'étude Criswell ; note sur Jean 5:45 - 47). Le Dr. R. C. H. Lenski dit, « … les Juifs ne croient pas ce que Moïse a dit et de ce fait, ils ne croient pas non plus ce que Jésus leur dit » (The Interpretation of St. John’s Gospel, Interprétation de l'évangile de St Jean; note sur Jean 5:46). Et le Dr. Charles John Ellicott dit, « Ils n'ont pas cru Moïse, et donc ils ne L'ont pas cru Lui aussi » (Ellicott’s Commentary on the Whole Bible, Le commentaire d'Ellicott sur la Bible entière ; note sur Jean 5:46).

« Car si vous aviez cru Moïse, vous me croiriez aussi ; car il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » (Jean 5:46, 47).

Le Dr. Lenski dit que les paroles de Jésus ont « … plus de valeur que toute prétendue "recherche" qui aurait jamais été produite et elles passent par dessus toutes ces critiques » (Lenski, ibid.). « Car si vous aviez cru Moïse, vous me croiriez aussi ; car il a écrit de moi » (Jean 5:46).

Maintenant nous avons ce film appelé « Exodus : Des dieux et des rois » - dirigé et produit en partie par Ridley Scott. Selon Wikipedia, « En 2013, Ridley a déclaré qu'il est athée. » Par conséquent nous ne devrions pas être étonnés par ce que dit le Dr. Albert Mohler, « Ce que nous voyons dans le film est un Moïse sans surnaturel » (www.albertmohler.com). Aucun merveilleux, aucun étonnement! Le coproducteur et directeur du film, est un athée! Comment un homme que ne croit pas en Dieu pourrait-il produire un film sur l'Exode qui soit fidèle aux Écritures et restitue le témoignage de notre Seigneur Jésus Christ ? Il n'est pas étonnant que Ridley Scott ne puisse dépeindre Dieu que sous le portrait d'un jeune garçon de onze ans ! Il n'est pas étonnant qu'il « représente les pestes et les miracles comme des événements non surnaturels, avec une explication naturaliste » (Mohler, ibid.). Mais le Dr. Mohler dit, « La Bible présente clairement l'Exode comme étant l'Histoire, et l'histoire du christianisme est établie sur cette base historique » (ibid.).

Mais Ridley Scott « … a précisé qu'il ne croit pas que Moïse ait jamais vécu - et que le récit de l'Exode ne doit pas être pris comme étant historiquement vrai. » Il a dit au Religious News Service (Service des Nouvelles religieuses) qu'il regarde son film comme il regarderait de la science-fiction, parce que « je n'y ai jamais cru… » (Mohler, ibid.). Ainsi M. Scott met en opposition sa propre conception historique contre les paroles du Seigneur Jésus Christ Lui-même,

« Car si vous aviez cru Moïse, vous me croiriez aussi ; car il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » (Jean 5:46, 47).

Le 13 avril 2001, (p. A-1), le Los Angeles Times a fait paraître un article de première page intitulé, « Des doutes sur l'histoire de l'Exode » par Teresa Watanabe, journaliste en religion, du Times. L'article est une attaque sur l'Exode, tout à fait semblable aux perversions retrouvée dans le film, « Exodus : Des dieux et des rois. » Je lirai les points principaux de l'article du Times et puis j'y apporterai une réponse.

Des doutes sur l'histoire de l'Exode

« Beaucoup de scientifiques ont tranquillement conclu que l'épopée de Moïse ne s'est jamais produite, et même les ecclésiastiques juifs soulèvent quelques questions à ce sujet… »

Les noms de ces érudits n'ont cependant jamais été communiqués. Un seul « ecclésiastique » Juif a été cité, qui est le rabbin d'une synagogue dans le quartier de Westwood, à Los Angeles. Mais l'article oublie de mentionner que ce n'est pas une synagogue orthodoxe. Et l'article n'indique pas non plus que le rabbin est un libéral qui n'a jamais pris l'Ancien Testament sérieusement, alors que les rabbins orthodoxes ont coutume de le faire. Et l'article ne dit pas non plus qu'il y avait beaucoup d'érudits de l'Ancien Testament comme le Dr. Gleason Archer de la Trinity Evangelical Divinity School, le Dr. Charles L. Feinberg de la Talbot School of Theology, et le Dr. Timothy Lin, président du China Evangelical Seminary à Taiwan qui ont enseigné que le livre de l'Exode est véridique dans toute sa littéralité. Mais des hommes comme eux n'ont pas été mentionnés dans l'article du Times. Seul des érudits théologiquement libéraux ont été cités, donnant l'impression qu'il n'en existe aucun qui soit conservateur. Et l'article continuait en disant,

Les archéologues disent qu'il n'y a aucune évidence concluante que les Israélites n’aient jamais été en Égypte, n'aient jamais servis comme esclaves, n'aient jamais errés dans le désert du Sinaï pendant 40 ans ou n'aient jamais conquis la terre de Canaan (ibid.).

J'ai lu ceci à mon fils Leslie. Quand ce journal est sorti, il avait 17 ans. Tout de suite après la lecture de cet article, mon fils a dit, « Si ces choses [dans l’Exode] avaient eu lieu dans autre partie du monde, comme la Chine ou l'Angleterre, ils auraient trouvé l'évidence il y a bien longtemps. Mais ce n'était pas « normal » dans le Moyen-Orient. C'est une région de guerres et de conflits constants. Depuis que le livre de l'Exode a été écrit, les Juifs ont par deux fois été dispersés en diaspora dans le monde entier. Les lieux de la Bible [dans l’Exode] ont été pillés et détruits pendant des milliers d'années. On ne peut pas compter trouver quelque évidence ou preuve après tout cela. » Quand il l'a dit, j'ai pensé, « Ce garçon de 17 ans a plus d'intelligence qu'un critique libéral de la Bible. »

Le rabbin David Eliezrie, président du Conseil rabbinique du comté d'Orange, en Californie, a été cité au moment où l'article avait été publié, pour avoir dit,

Il y a juste quelques années, les mêmes archéologues qui doutent de l'Exode nous ont dit que le Roi David n'avait jamais existé. Cette théorie a depuis été prouvée sans fondement, lorsqu'une inscription parlant du Roi David a été découverte en Israël (cité dans le Jewish Journal, 4/20/01, p. 11).

Un ami à moi, en Israël, m'a écrit pour me le dire, juste quelques années avant l'article du Times. Des archéologues avaient sorti de terre un morceau de poterie, datant de la période exacte coïncidant avec la vie de David, où on voit les mots « Roi David » clairement écrits dessus.

Le Dr. W. A. Criswell était un érudit brillant. Il avait un doctorat dans les langues de la Bible du Southern Baptist Theological Seminary, à Louisville, Kentucky. Il est l'auteur de nombreux livres, y compris beaucoup de commentaires bibliques. Il a été l'un des plus grands prédicateurs de la First Baptist Church de Dallas, au Texas, pendant plus de 60 ans. Il a été deux fois élu en tant que président de la Southern Baptist Convention, la plus grande dénomination « protestante » des États Unis.Il aurait facilement été président d'une faculté de théologie ! Dans son livre emblématique appelé, Why I Preach That the Bible is Literally True, Pourquoi je prêche que la Bible est littéralement vraie (Broadman Press, 1969), le Dr. Criswell dit,

         Avant, il était incroyable de penser que Moïse pourrait avoir écrit le Pentateuque [les cinq premiers livres de la Bible] puisqu'il vivait avant l'invention de l'écriture. C'était l'un des résultats certains de la critique [libérale] moderne. Cependant, nous savons maintenant que l'écriture, au Proche Orient, était un art bien établi 2.000 ans avant Jésus Christ. Nous avons découvert que, non seulement l'écriture était connue aux jours de Moïse, mais qu'elle l'était bien des siècles et des siècles avant Moïse et qu'elle était un art déjà bien développé, bien antérieurement à cette période….
         Un autre témoin archéologique de la vérité de la Bible se trouve dans la ville-trésor de Pithom qui a été construite pour Ramsès II par les Hébreux pendant la période de leur esclavage en Égypte. Cette ville a récemment été exhumée, et les murs des maisons se sont avérés fait de briques cuites au soleil, certaines avec de la paille et une autre partie sans paille, exactement comme l'histoire de la Bible dans Exode 5:7… Une fois de plus, la Bible s'est avérée exacte, alors que les moqueries des critiques libéraux se sont prouvées ridicules et absurdes.

Mais j'irai un peu plus loin. Les critiques libéraux, qui étaient professeurs au Golden Gate Baptist Theological Seminary lorsque j'y ai fait mes études et que j'y ai reçu mon diplôme, nous ont dit à nous, les étudiants, qu'il n'y avait rien qui dise qu'il y ait jamais eu des Hébreux en Égypte. Je leur ai apporté une photographie, montrant des personnes avec des barbes faisant des briques, comme on nous le dit dans le cinquième chapitre de l'Exode. J'ai montré aux professeurs ces photos, prises sur le mur d'une pyramide. Ils se sont moqués de moi et ont ri, en disant que j'étais un fanatique parce que je croyais littéralement aux Écritures. Mais on peut voir une photographie d'un de ces hommes barbus dans Historical Atlas of the Jewish People, L'atlas historique du peuple juif (cf. The Jewish Journal, 4/20/01, p. 11). Alors que tous les Égyptiens étaient rasés de près, des hommes barbus faisant des briques montrent clairement qu’il y avait des Hébreux sur la terre d'Égypte à l'époque de l'Exode ! Le rabbin orthodoxe, David Eliezrie a dit, en parlant de l'article du Times, concernant les critiques libéraux de l'Exode,

Leur style de vie et leur éducation produisent une mentalité qui crée une perspective prédisposée contre n'importe quelle preuve de l'Exode. C'est seulement quand ils n'ont absolument aucune autre alternative qu'ils admettent que quelque chose dans la Torah (l'Ancien Testament peut être véridique) (The Jewish Journal, 4/20/01, p. 11).

Et plus encore, l'article du Times est absolument pitoyable, absurde, et franchement très mauvais quand il dit, « L'affaire contre l'Exode a commencé à se cristalliser il y a environ 13 ans… sur ce que les érudits savaient depuis plus d'une décennie. » C'est du pur mensonge. Les critiques de la Bible avaient dit des choses semblables depuis plus de 200 ans déjà ! Johann Semler (1725-1791) a commencé cette critique de la Bible en Allemagne au 18ème siècle. Le Dr. Harold Lindsell dit,

En 1757 il est devenu la tête du corps enseignant de la faculté de théologie de Halle. Il est celui qui a développé les principes de la critique textuelle de la Bible. Il a quitté l'orthodoxie de son père quand il a osé mettre au défi l'inspiration verbale des Écritures (Harold Lindsell, Ph.D., The Bible in the Balance, La Bible en jeu, Zondervan PublishingHouse, 1979, p. 280).

L'article du Times dit que ces érudits libéraux ont eu connaissance de ces soit disant « erreurs » dans l'Exode depuis quelques années seulement - 10 ou 13 ans - lorsque l'article avait été écrit en 2001. Ceci signifierait que les critiques n'ont commencé à démystifier l'Exode que vers environ 1988 ou 1991. Alors pourquoi ai-je entendu tout ceci au Golden Gate Seminary en 1972 et 1973 - environ 15 ans auparavant ? Et pourquoi le Dr. Henry M. Morris a-t-il posé la question suivante en 1951, environ 50 ans plus tôt, avant l'article du Times ? En 1951, le Dr. Henry M. Morris a dit,

Comment est il possible que personne, depuis des siècles, ne semble avoir eu le plus léger soupçon que les Écritures ne soient pas véritablement l'œuvre de Moïse jusqu'à ce que les critiques modernes ne travaillent dessus ? (Henry M. Morris, Ph.D., The Bible and Modern Science, La Bible et la science moderne, Chicago, Moody Press, 1951, p. 102).

Et si ces attaques sur l'Exode venaient juste de commencer il y a seulement quelques années, pourquoi Winston Churchill a-t-il écrit à leur sujet en 1932 ? Il y a déjà 82 ans, en son temps, Churchill a défendu Moïse et l'Exode contre les critiques libéraux de la Bible. Voilà ce qu’il a dit,

Nous rejetons, avec mépris, tous ces mythes savants et alambiqués disant que Moïse n'était qu'une figure légendaire sur qui le sacerdoce et le peuple ont accroché leurs lois sociales, morales et religieuses essentielles. Nous croyons que le point de vue le plus scientifique, la conception la plus moderne et rationaliste, trouveront leur plus entière satisfaction en prenant l'histoire de Bible [dans l'Exode] littéralement, tout en identifiant l’un des plus grands êtres humains [Moïse] avec le bond en avant le plus décisif qui n’ait jamais été visible dans l'histoire humaine. Nous restons insensibles aux écrits du professeur Gradgrind et du Dr. Dryasdust [les critiques libéraux de la Bible]. Nous pouvons être sûrs que toutes ces choses, [dans l'Exode], se sont produites juste comme elles sont présentées selon les Saintes Écritures… que nous reposons avec assurance sur « le roc inviolable des Saintes Écritures » (Winston S. Churchill, « Moïse, » Amid These Storms, Dans ces moments d’orages, New York, Scribners, 1932, p. 293).

Churchill n'était pas un érudit de la Bible. Mais c'est un écrivain qui a reçu le Prix Nobel (1953). En tant qu’historien, il savait que le livre de l'Exode devait être basé sur des événements véritables, plutôt que sur des mythes. Sa perspicacité d'historien lui a donné une bien plus grande intelligence que le « Dr. Dryasdust » ou tout autre critique de la Bible. C'était le même genre de perspicacité qui l'a laissé voir Hitler en tant que fou dangereux, quand le reste des chefs de l'Angleterre et de l'Amérique, y compris John F. Kennedy, père, voyaient Hitler comme un grand « homme d'État » dans les années 30.

La véritable raison pour laquelle les critiques et les hommes comme Ridley Scott dans son film sur l'Exode ne croient pas en la Bible, est parce qu'ils sont aveugles spirituellement. La Bible dit :

« Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles sont folie pour lui, il ne peut les connaître non plus, parce qu’elles se discernent spirituellement » (I Corinthiens 2:14).

Les choses de Dieu sont cachées « à l'homme naturel. » Jusqu'à ce qu'un homme s'humilie, et mette sa confiance en Christ, ses yeux spirituels resteront fermés sans pouvoir réaliser la vérité des Saintes Écritures.

« Car si vous aviez cru Moïse, vous me croiriez aussi ; car il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » (Jean 5:46, 47).

Jésus Christ est mort sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Il s'est relevé physiquement d'entre les morts pour vous donner la vie. Christ a dit, « Vous devez naître de nouveau » (Jean 3:7). Seulement quand vous êtes né de nouveau, par la puissance de Dieu, pouvez-vous comprendre les grandes vérités de l’Exode, et de la Bible entière. Amen. Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Jean 5:39 - 47.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
“I Know the Bible is True” (Je sais que la Bible est vraie) par le Dr. B. B. McKinney, 1886-1952).


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).