Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




PLUS D'INTELLIGENCE QUE MES PROFESSEURS !

MORE UNDERSTANDING THAN MY TEACHERS !
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, le dimanche matin 7 décembre 2014


Avant que je ne lise le texte, je voudrais vous lire un e-mail qui m'a été envoyé la semaine dernière par un homme qui soutient financièrement notre ministère sur l’Internet. Il dit,

« J'ai beaucoup aimé votre sermon dimanche sur : « LE LIVRE DIRECTEMENT INSPIRÉ PAR LE SOUFFLE DE DIEU. » Ma compréhension est bien plus grande qu'elle ne la jamais été. Merci… Vous savez, je ne pense pas que la plupart des personnes réalisent que vos enseignements sont d'un niveau universitaire ! Je suis certain que dans le royaume de Dieu, vous êtes considéré comme un professeur émérite. En tout cas, je sais que vous l'êtes à mes yeux. »

Je vous remercie, monsieur, pour ces aimables paroles ! Je n'ai jamais pensé que je pouvais être un érudit. Je me suis toujours vu comme un prédicateur et un missionnaire, et non comme un grand penseur. Mais je vous invite à venir lire avec moi maintenant le Psaume 119.

« Je suis plus intelligent que tous ceux qui m’avaient enseigné, parce que tes témoignages sont ma méditation… » « Combien sont douces tes paroles à mon palais ! Oui, plus douces que le miel à ma bouche ! Par tes préceptes j’acquiers la compréhension, c’est pourquoi je hais tout chemin de mensonge » (Psaume 119:99, 103-104).

Le Psaume 119 est le plus long chapitre de la Bible entière. Le sujet, de ce Psaume est la Bible, que le psalmiste appelle de divers noms : « la parole, » « la loi, » « tes témoignages, » « tes statuts » et d'autres encore. Il défend la Bible. C'en est le thème.

Le Dr.W. A. Criswell était un grand érudit et un grand défenseur des Écritures. Il a été l'un des plus grands prédicateurs, pendant presque 60 ans, à la First Baptist Church de Dallas, Texas. J'aimais le Dr. Criswell ! Sa voix riche et sa foi humble m'ont inspirées pendant plus de cinquante ans ! Son livre, Pourquoi je prêche que la Bible est littéralement vraie, a été une inspiration et une aide constantes pour moi.

Et j'aime les Écritures. Je n'ai pas grandi dans une famille chrétienne. Je n'ai pas eu le privilège de naître dans une famille qui connaissait Jésus Christ. Si ce n'était pour la Bible, je ne serais pas chrétien aujourd'hui.

Les Baptistes du sud m'ont dit je devais avoir un diplôme universitaire pour être prédicateur. C'était une condition pour eux. Mais je n'avais pas d'argent pour entrer dans une université chrétienne. Je devais travailler tout le jour pour pouvoir aller à l'université le soir. Je ne pouvais que me permettre de prendre mes cours dans une université séculière, et y aller après huit longues heures de travail chaque jour.

Comme j'étudiais dans cette université séculière, les professeurs attaquaient la Bible impitoyablement. Classe après classe ils raillaient les Écritures, ils ridiculisaient la Parole de Dieu, ils ont fait tout leur possible pour ébranler ma foi dans le Livre de Dieu. C'est là, dans cette université séculière, que j'ai trouvé pour la première fois le réconfort dans les mots de notre texte,

« Je suis plus intelligent que tous ceux qui m’avaient enseigné, parce que tes témoignages sont ma méditation... » « Combien sont douces tes paroles à mon palais! Oui, plus douces que le miel à ma bouche ! Par tes préceptes j’acquiers la compréhension, c’est pourquoi je hais tout chemin de mensonge » (Psaume 119:99, 103-104).

J'ai reçu mon diplôme de cette université mondaine, séculière. Alors les Baptistes du sud m'ont dit, « Vous devez avoir une maîtrise d’une faculté de théologie pour être un pasteur d’une congrégation Baptiste du sud. » Mais je n'avais pas d'argent pour aller dans une faculté de théologie plus conservatrice. C'était trop cher pour un garçon pauvre comme moi. Puisque j'étais membre d'une église Baptiste du sud, je pouvais aller à leur faculté de théologie pour seulement une fraction de ce qu'il en coûterait au séminaire Talbot, ou toute autre faculté de théologie conservatrice. Il faut trois ans pour obtenir une maîtrise de théologie. J'ai demandé à mon pasteur si je devais aller à la faculté libérale Baptiste du sud vers San Francisco, la Golden Gate Baptist Theological Seminary Il m'a dit, « Vas-y Bob. Tu connais déjà la Bible. Cela ne te fera pas de mal. » Il avait raison. Cela ne m'a pas fait de mal. » Oui ! Mais ça m'a presque tué ! Pour de vrai !

Si ce n'était pour la grâce de Dieu, je pense que je ne serais pas vivant aujourd'hui - et je ne serais certainement pas dans le ministère ! Je suis devenu si découragé et le cœur brisé dans cette terrible faculté que, pendant quelques jours, j'ai réellement considéré arrêter le ministère. J'y ai passé trois années horribles, dans ce trou d'enfer froid, incrédule et désolé ! Je n'aurais jamais passé à travers une telle expérience et reçu mon diplôme si ce n'était pour la Bible. Je m'endormais dans le dortoir avec la Bible ouverte dans mes bras. Presque journellement je lisais les mots de notre texte,

« Je suis plus intelligent que tous ceux qui m’avaient enseigné, parce que tes témoignages sont ma méditation... » « Combien sont douces tes paroles à mon palais ! Oui, plus douces que le miel à ma bouche ! Par tes préceptes j’acquiers la compréhension, c’est pourquoi je hais tout chemin de mensonge » (Psaume 119:99, 103-104).

Il me semblait que j'étais tombé en enfer. J'ai pensé que je ne sortirais jamais vivant de cette faculté. Pour de vrai !

« J’ai crié de tout mon cœur ; entends-moi, ô Seigneur, je garderai tes statuts. J’ai crié vers toi ; sauve-moi, et je garderai tes témoignages » (Psaume 119:145 - 146).

Mais c'était là, dans le feu de l'affliction, seul dans cet endroit froid, isolé et comme balayé par le vent de l'incrédulité que j'ai appris à aimer la Bible plus que la vie elle-même.

Le professeur enseignant la prédication m'a dit que je me faisais une mauvaise réputation parce que je prenais la défense de la Bible pendant les cours. Il m'a dit que j'étais un bon prédicateur, cependant ma mauvaise réputation pour défendre la Bible en classe me desservait. Il m'a dit : « Vous n'aurez jamais une église. » Le recteur de la faculté de théologie m'a appelé dans son bureau et m'a dit la même chose « Vous n'aurez jamais une église. Ils découvriront que vous avez causé des problèmes pendant votre séjour ici. » Et puis, quand j'ai lu les paroles du grand Luther – j’ai senti qu’elles auraient pu sortir de ma bouche,

Ici, je me tiens, je ne peux rien faire d'autre.
   À moins que je ne sois convaincu d'erreur par les Saintes Écritures, je ne peux, ni je n'ose, rétracter quoi que ce soit ;
   Car ma conscience est rendue captive par la Parole de Dieu.

La Parole surpasse toute puissance terrestre, elle demeure ;
   L'Esprit et la grâce sont à nous, Par Lui qui siège avec nous.
Laissons les choses et les attaches du monde, cette vie mortelle aussi ;
   Ils peuvent tuer le corps, mais la vérité de Dieu demeure à jamais :
Son Royaume est éternel.
   « A Mighty Fortress Is Our God » (Notre Dieu est une forteresse puissante)
      par Martin Luther, 1483-1546).

« Je suis plus intelligent que tous ceux qui m’avaient enseigné, parce que tes témoignages (la Bible) sont ma méditation » (Psaume 119:99).

La Bible n'est pas un manuel scientifique. Pas plus qu’un manuel de théologie systématique. Cependant, quand la Bible parle au sujet de la théologie, ce qu'elle dit est vrai. Et quand la Bible parle sur un sujet scientifique, ce qu’elle dit est également vrai.

Dans ma troisième et dernière année à la faculté, j'ai été élu par mes amis et défenseurs comme rédacteur du petit journal des étudiants, The Current, Le courant. C'est alors que j'ai laissé librement cours à mes attaques contre les professeurs libéraux qui rejetaient la Bible. Dans la colonne dont j’avais la rédaction, j'ai répondu aux attaques sur la Bible faites pendant les cours. Les étudiants courraient littéralement pour avoir le Courant dès qu'il sortait. J'ai surpris un étudiant qui disait, « Personne n'a jamais lu cette revue jusqu'à ce qu'Hymens en soit devenu le rédacteur. » Une des choses que j'ai écrites portait sur l'exactitude scientifique de la Bible. Et quand la Bible parle d’un sujet scientifique, elle est toujours vraie, précise et juste. Voici plusieurs faits scientifiques qui sont dans la Bible, et que personne ne connaissait encore au moment où la Bible a été écrite.

I. Premièrement, ce que la Bible dit au sujet du sang de l’homme n’était pas connu à l’époque où les Écritures ont été écrites.

Veuillez ouvrir votre Bible à Lévitique 17:11. C’est à la page 150 de la Bible Scofield. Veuillez vous lever et lire les 10 premiers mots,

« Car l’âme de la chair est dans le sang » (Lévitique 17:11).

Vous pouvez vous assoir. Le Dr. Henry M. Morris dit,

Cet important verset, conjointement à d’autres, (Genèse 9:3-6) indique que la circulation sanguine est le facteur clé de la vie physique (découverte faite en 1616 par William Harvey)... Cette réalisation, relativement moderne, confirme simplement ce que Dieu avait révélé des milliers d’années auparavant (Henry M. Morris, Ph.D., The Defender’s Study Bible, Bible d’étude du défenseur, World Publishing, 1995, p. 154 ; note sur Lévitique 17:11).

Bien que William Harvey ait découvert que les artères contenaient du sang au lieu d’air, comme on le croyait à l’époque en 1616, « jusqu’à nos temps modernes, presque rien n’était connu de la fonction du sang concernant sa capacité de maintenir la vie » (John R. Rice, D.D., Our God-Breathed Book – The Bible, Notre Livre, Souffle de Dieu – la Bible, Sword of the Lord Publishers, 1969, p. 319). Lorsque notre premier président, George Washington est tombé malade, le médecin l’a saigné à trois reprises. La troisième fois, il lui a retiré presque un litre de sang. Le président est décédé parce que le médecin ignorait ce que la Bible avait déjà révélé des siècles plus tôt : « la vie est dans le sang. » « Il a pensé incorrectement, que la plupart des maladies sont causées par un excès de sang » (Rice, ibid.).

II. Deuxièmement, ce que la Bible dit au sujet de la Terre n’était pas connu quand les Écritures ont été écrites.

Veuillez ouvrir votre Bible à Job 26:7, page 585 de la Bible Scofield. Veuillez vous lever et lire à voix haute,

« Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant » (Job 26:7).

Ceci a été écrit 1 500 ans avant Christ. Une traduction moderne le dit ainsi, « Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant. » L’érudit bien connu, le Dr. Charles John Ellicott, dit de ce passage,

...un très remarquable exemple [qui anticipe] les découvertes de la science. Nous voyons ici Job, il y a des milliers d’années, en train de décrire d’une précision quasi scientifique la condition de notre planète, preuve pour lui de la puissance divine (Charles John Ellicott, Ph.D., Ellicott’s Commentary on the Whole Bible, Commentaire d’Ellicot de la Bible entière, Zondervan Publishing House, n.d, volume IV, p. 46; note sur Job 26:7).

« Il suspend la terre sur le néant, Il étend le septentrion sur le vide. » Ces paroles ont été écrites dans la Bible bien avant Christ, à l’époque où les Romains croyaient qu’elle reposait sur les épaules d’un dieu nommé Atlas, et à l’époque où les habitants des Indes disaient que la terre était plate et qu’elle reposait sur le dos d’un éléphant, lui-même monté sur le dos d’une tortue qui nageait dans une mer cosmique ! Le Dr. J. Vernon McGee dit, « Souvenez-vous que cet homme-là, Job, vivait il y a très longtemps au temps des patriarches et pourtant il savait que la terre est suspendue sur le néant (dans le vide). Que Dieu suspende l’énorme sphère de la terre dans l’espace, avec rien pour la soutenir… est un concept inconnu des anciens astronomes » (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, À travers la Bible, Thomas Nelson Publishers, 1982, volume II, p. 632; note sur Job 26:7). À ce moment-là, il y a plus de 3 000 ans que le Livre de Job dit que Dieu « …suspend la terre sur le néant, Il étend le septentrion sur le vide. » comme l’écrit le Dr. A. R. Fausset (Jamieson, Fausset and Brown’s Commentary, Jamieson, Fausset & Brown, Commentaire, William B. Eerdmans Publishing Company, 1976 édition, volume II, p. 62 ; note sur Job 26:7).

Maintenant, veuillez ouvrir à Ésaïe 40:22, page 748 de la Bible Scofield. Veuillez vous lever et lire les premiers onze mots, finissant par le terme « terre. »

« C’est lui qui est assis au dessus du cercle de la terre… » (Ésaïe 40:22).

Vous pouvez vous assoir.

La note « g » au centre dans la Bible d’étude Scofield dit, « Une référence des plus remarquable sur la sphéricité (rondeur) de la terre. » Le Dr. W. A. Criswell dit, « Ésaïe, qui écrit quelques sept cent ans avant le Christ, connaît déjà la forme sphérique de la terre. C’est une notion remarquable, donnée par l’inspiration de Dieu » (The Criswell Study Bible, La Bible d’étude de Criswell, Thomas Nelson Publishers ; note sur Ésaïe 40:22). Le Dr. Henry M. Morris dit que le terme hébreu traduit par « cercle » est « khug, » et fait clairement référence à la sphéricité (rondeur) de la terre » (The Defender’s Study Bible, La Bible d’étude du défenseur, ibid.; note sur Ésaïe 40 :22).

Ainsi, la Bible enseigne que la terre est ronde et qu’elle n’est suspendue à rien, (qu’elle n’est attachée à rien) dans l’espace ! Le Dr. John R. Rice dit, « ...ceci a été écrit des milliers d’années avant que Galilée, Christophe Colomb et Magellan n’aient eu connaissance que la terre était ronde » (Rice, ibid., p. 320).

III. Troisièmement, ce que Jésus connaissait sur la sphéricité et la rotation de la terre n’était pas connu de ses contemporains quand les Écritures ont été écrites.

Les Grecs ont théorisés que la terre était ronde, mais ils ne savaient pas qu’elle avait un mouvement de rotation. L’homme de la rue pensait que la terre était plate. Encore aujourd’hui il existe une association qui s’appelle « L’association de la Terre Plate. » Mais le Seigneur Jésus savait que la terre était ronde et qu’elle tournait. Il le savait 1400 ans avant que Magellan ne fasse son périple autour du monde en bateau. Veuillez ouvrir votre Bible à Luc 17:34-36, page 1100 de la Bible Scofield. Veuillez vous lever et lire à voix haute, Luc 17:34 to 36.

« Je vous le dit, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée ; de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé » (Luc 17:34-36).

Vous pouvez vous asseoir. Jésus dit que quand Il viendra pour l’Enlèvement, deux personnes seront dans un lit, deux femmes moudront du blé, et deux hommes seront dans les champs. Le Dr. Henry M. Morris dit à ce sujet,

Lorsque le Seigneur viendra, ce sera nuit, quand les hommes dorment. Mais ce sera aussi tôt le matin, quand les femmes font la farine pour le repas de la journée, et ce sera également la mi-journée, quand les hommes travaillent dans les champs. Tout ceci est possible parce que la terre est ronde et tourne chaque jour sur son axe (Henry M. Morris, Ph.D., ibid., p. 1116 ; note sur Luc 17:34).

Christ viendra « …en un instant, en un seul clin d’œil » (I Corinthiens 15:52). Et donc, au même moment dans le temps, il fera nuit sur une partie de la terre, tôt le matin dans une autre, et mi-journée encore dans une autre. Le Dr. John R. Rice dit, « Le Seigneur Jésus connaissait… ce fait scientifique concernant la rotation de la terre autour de son axe, qui donne le jour et la nuit de chaque côté opposé du globe terrestre au même instant » (Rice, ibid., p. 321).

Ces quatre passages montrent clairement que, quand la Bible parle de sujets scientifiques, elle est toujours correcte. Même si aucun homme à l’époque ne le savait, la Bible, elle, le savait et elle est toujours correcte quand il s’agit de science. Nous en verrons trois exemples de plus dimanche prochain.

Je me rappelle avoir écrit de simples faits de ce genre dans la revue des étudiants dont j’étais éditeur, dans cette faculté libérale Baptiste du sud, qui ne croyait pas en l’inerrance de la Bible. Certains se sont fâchés, d’autres m’ont raillé. Le recteur de l’université a menacé de me renvoyer, mais il ne le pouvait pas car j’étais dans les tous premiers de la classe depuis plus de deux ans. Ils m’ont dit que l’on ne me confierait jamais d’église de confession Baptiste du sud. Mais je n’ai pas eu besoin qu’on me « confie » une église. J’en ai fondé une à quelques kilomètres seulement de leur université. Et elle est toujours là aujourd’hui ! C’est une église Baptiste du sud. Et je peux dire que quarante autres églises, éparpillées dans le monde entier, sont issues de celle-là. Bizarrement, il y a juste deux ans, j’ai prêché dans l’auditorium de la Faculté Baptiste de théologie du Golden Gate, le jour du quarantième anniversaire de l’église que j’avais fondée à Mill Valley, en Californie ! Tous les professeurs qui rejetaient la Bible à l’époque ne sont plus là – et moi oui, je prêchais ! Que le nom de Jésus soit loué ! Et je peux le dire, en toute humilité, parce que c’est vraiment par la grâce de Dieu,

« Je suis plus intelligent que tous ceux qui m’avaient enseigné, parce que tes témoignages sont ma méditation... » « Combien sont douces tes paroles à mon palais ! Oui, plus douces que le miel à ma bouche ! Par tes préceptes j’acquiers la compréhension, c’est pourquoi je hais tout chemin de mensonge » (Psaume 119:99, 103-104).

J’espère que vous n’aurez jamais honte de mettre votre confiance en la Bible. Car Jésus a dit,

« Car quiconque aura honte de moi, et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui quand il viendra dans la gloire et dans celle du Père, et des saints anges » (Luc 9:26).

Venez à Jésus par la foi. Mettez votre confiance en Lui pour être lavé de votre péché par Son Sang ! Il est ressuscité des morts ! Regardez vers le Ciel et donnez-Lui votre confiance !

Tourne les yeux vers Jésus,
   Regarde bien Son visage merveilleux,
Et les choses de la terre pâliront peu à peu,
   Devant Sa Gloire et Sa grâce.
« Turn Your Eyes Upon Jesus » (Tourne les yeux vers Jésus)
      par Helen H. Lemmel, 1863-1961.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Psaume 119:97-104.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith : Psaume 19:7-10.


GRANDES LIGNES DE

PLUS D'INTELLIGENCE QUE MES PROFESSEURS!

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Je suis plus intelligent que tous ceux qui m’avaient enseigné, parce que tes témoignages sont ma méditation… » « Combien sont douces tes paroles à mon palais ! Oui, plus douces que le miel à ma bouche ! Par tes préceptes j’acquiers la compréhension, c’est pourquoi je hais tout chemin de mensonge » (Psaume 119:99, 103-104).

(Psaume 119:145-146)

I.   Premièrement, ce que la Bible dit au sujet du sang de l’homme n’était pas connu à l’époque où les Écritures ont été écrites, Lévitique 17:11;

II.  Deuxièmement, ce que la Bible dit au sujet de la Terre n’était pas connu quand les Écritures ont été écrites, Job 26:7; Ésaïe 40:22.

III. Troisièmement, ce que Jésus connaissait sur la sphéricité et la rotation de la terre n’était pas connu de ses contemporains quand les Écritures ont été écrites, Luc 17:34-36; I Corinthiens 15:52; Luc 9:26.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).