Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE LIVRE DIRECTEMENT INSPIRÉ
PAR LE SOUFFLE DE DIEU

THE GOD-BREATHED BOOK
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du jour du Seigneur, dimanche 30 novembre 2014.

« Toute Écriture est donnée par l’inspiration de Dieu, et est utile pour la doctrine, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la droiture ; afin que l’homme de Dieu soit perfectionné, et totalement équipé pour toute bonne œuvre » (II Timothée 3:16, 17).


J'ai été appelé « agitateur » par des prédicateurs qui avaient peur de prendre position pour la vérité. J'ai été appelé « fanatique » par des prédicateurs dont le seul souci était de conserver leur poste. J'ai été appelé « fauteur de troubles » par des hommes dont le but unique dans la vie était de plaire aux membres de leur église. Et oui, j'ai aussi été appelé « extrémiste » par des dirigeants d'église qui n'en avaient rien à faire de défendre les Saintes Écritures !

Ma position sur la Bible a toujours été la même : elle n’a jamais changé. J'ai toujours dit que la Bible entière, du commencement à la fin, est la Parole de Dieu, chaque terme en hébreu et grec est donné « par l'inspiration de Dieu » (II Timothée 3:16). Les leaders Baptistes du sud m'ont dit que je « serai blackboulé, » et que je ne pourrais jamais avoir d’église si je continuais à parler ainsi ! Alors je suis devenu un baptiste fondamental - et les prétendus fondamentalistes ont commencé à m'attaquer en disant la même chose contre laquelle les baptistes libéraux du sud avaient réagi !

Le « ruckmanisme » est la croyance que les paroles de la Bible de la version du Roi Jacques (King James Version ou KJV) sont données par inspiration et qu’elles sont infaillibles en anglais. Certains vont même jusqu’à dire que les termes de l'anglais dans la Bible du Roi Jacques corrigeraient le grec et l'hébreu. Ces idées étranges, et sataniques, n'ont jamais été crues par qui que ce soit avant 1950, mais ont été popularisées depuis par un certain Dr. Peter S. Ruckman (1921-). Le ruckmanisme a causé beaucoup de désaccords et de divisions dans les églises, particulièrement parmi les baptistes fondamentaux indépendants. J'ai écrit un livre appelé « Le ruckmanisme exposé, » qui est disponible en m'écrivant un e-mail à rlhymersjr@sbcglobal.net. Avec le ruckmanisme, leurs traductions de la Bible sont faites directement à partir de la version en anglais de la Bible KJV plutôt que de l'hébreu et du grec, et ces dernières se font en espagnol, coréen, russe et d'autres langues, de ce fait favorisant les doctrines fausses et démoniaques du ruckmanisme dans le monde entier. Un jour, un vieux « ruckmanite » fâché contre moi pour avoir dénoncé ces pratiques, a décommandé une conférence au Baptist Bible College, à Springfield où je devais parler ! Un prédicateur de New York City, assez fâché, m'a également décommandé un engagement à parler à une conférence pour la même raison. Le fils d'un ami très cher du père de mon épouse est allé à l'église de ce prédicateur. Ce dernier m'a calomnié et a tellement médit sur moi que le garçon, confus a quitté l'église et n'est toujours pas sauvé aujourd'hui. J'ai souffert les réprimandes et les flèches acérées des libéraux et des conservateurs de tous bords pour avoir pris la position historique que les termes grecs et hébreux de la Bible sont donnés par inspiration verbale plénière, et se retrouvent dans la KJV ! Je prenais la KJV avec moi en classe quand je suivais les cours dans les deux séminaires libéraux où j’ai étudié, et tous les autres étudiants avaient la Version Standard Révisée, une traduction libérale. Jusqu'à aujourd'hui, je prends toujours avec moi la KJV en chaire et prêche à partir de cette Bible à chaque service.

Le Dr. Martyn Lloyd-Jones dit que l'idée qu’il nous faut de nouvelles traductions « …n'est qu'un grand non-sens ! » Il dit que les gens se sont arrêtés de lire la Bible non pas « parce qu'ils ne peuvent pas comprendre son langage, mais parce qu'ils n'y croient pas. Ils ne croient pas dans le Dieu qu’elle révèle… Leur problème n'est pas celui de la langue et de la terminologie, mais l'état du cœur » (Martyn Lloyd-Jones, M.D., Knowing the Times, Reconnaître les temps, The Banner of Truth Trust, 1989, pp. 112, 114).

J'ai toujours enseigné que la Bible en hébreu et en grec est donnée par inspiration verbale plénière ! Et c'est exactement ce que l'apôtre Paul dit dans notre texte,

« Toute écriture est donnée par l’inspiration de Dieu, et est utile pour la doctrine, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la droiture ; afin que l’homme de Dieu soit perfectionné, et totalement équipé pour toute bonne œuvre » (II Timothée 3:16, 17).

Voilà ce que je prêche depuis presque soixante ans déjà, et je n'ai aucune intention de changer ! C'est à prendre ou à laisser ! C'est ce que la Bible dit d’elle-même !

I. Premièrement, je crois que la Bible est donnée « par l'inspiration de Dieu. »

Le terme grec traduit par « inspiration » est « theopneustos. » Il signifie « par le souffle de Dieu. » Les Saintes Écritures « ont été exprimées par le souffle de Dieu. » L'apôtre Pierre nous dit que les auteurs des Écritures « ont parlé quand ils étaient poussés par la Sainte Présence. » (II Pierre 1:21). Le terme grec traduit par « poussés » vient de « phero » et signifie « porter. » À partir de II de Timothée 3:16 et II Pierre 1:21 nous voyons que l'Esprit Saint a porté les esprits des auteurs pendant qu'ils écrivaient les termes donnés par l’inspiration de Dieu et qui se trouvent écrits dans la Bible. Par exemple, dans Jérémie 1:9, nous lisons,

« Et le Seigneur me dit : voici, j’ai mis mes paroles dans ta bouche » (Jérémie 1:9).

Jésus Lui-même a annoncé l'inspiration du Nouveau Testament quand Il dit,

« Le ciel et la terre passeront loin : mais mes paroles ne passeront pas » (Marc 13:31).

Ce ne sont pas les idées dans la Bible qui sont données par Dieu. Ce ne sont pas les pensées dans la Bible qui sont données par Dieu. Ce sont les paroles que Dieu a exhalées par Son souffle ! Ce sont les paroles que l'Esprit Saint a données aux auteurs qui écrivaient ! Et c'est la rébellion contre les paroles de la Bible qui apporte le jugement, « parce qu'ils se sont rebellés contre les paroles de Dieu » (Psaume 107:11).

Ce roi terriblement mauvais, Jehoiakim, avait demandé à Baruch où il s'était procuré le livre de Jérémie. Baruch lui a répondu que le prophète « a prononcé toutes ces paroles (à moi)… et je les ai écrites avec l'encre dans le livre » (Jérémie 36:18). Ne croyez pas quiconque qui vous dit que les paroles ne sont pas inspirées ! Chaque parole dans l'Ancien Testament hébreu, et chaque parole dans le Nouveau Testament grec - chaque simple parole qui se trouve dans la Bible entière - est une parole issue du « souffle de Dieu ! » « Toute écriture est donnée par l'inspiration de Dieu » (II Timothée 3:16). Ce qui nous amène au point suivant.

II. Deuxièmement, je crois que toute la Bible est donnée par l'inspiration de Dieu.

« Toute écriture est donnée par l'inspiration de Dieu » (II Timothée 3:16).

Ce qui signifie que tous les termes hébreux et grecs de la Bible, de Genèse à Apocalypse, sont inspirés de Dieu, des paroles issues du souffle de Dieu. Les disciples appellent ceci « l'inspiration plénière et verbale de la Bible. » « Verbale » c’est à dire que les paroles sont inspirées. « Plénière » signifie « entier. » La Bible entière est inspirée, donnée par inspiration.

Le Dr. W. A. Criswell, pasteur baptiste bien connu de la Première église baptiste de Dallas, Texas, dit,

« C'est plénière dans le sens que tout en elle, toute l'Écriture est theopneustos, que tout vient du souffle même de Dieu. Et elle est verbale dans le sens que chaque iota ou seul trait de lettre qui s'y trouve est inspiré… » (W. A. Criswell, Ph.D., The Bible for Today’s World, La Bible pour le monde d'aujourd'hui, Zondervan Publishing House, 1967 edition, p. 49).

Jésus a dit :

« Jusqu’à ce que le ciel et la terre aient passé, un seul iota ou un seul trait de lettre ne passera pas de la loi » (Matthieu 5:18).

Un « iota » fait référence à la plus petite lettre en hébreu, qui est comme une virgule, une marque minuscule. Un « trait de lettre » fait référence à un point minuscule sur une lettre en hébreu. Même ces petits accents sur les termes hébreux de l'Écriture ne sont là que par l'inspiration surnaturelle du Dieu tout-puissant !

Quand je tiens cette Bible dans ma main, je tiens un grand trésor. C'est une traduction mot pour mot des paroles venant du souffle de Dieu, du Seigneur notre Dieu Lui-même ! Je tiens dans ma main une traduction mot pour mot de la Parole de Dieu ! Si je veux connaître ce que Dieu pense sur un sujet, je ne regarde pas ce qu’un quelconque philosophe pense, ou savant séculier. Quand je veux connaître ce que Dieu pense sur un sujet, j'ouvre ma Bible et je lis les termes verbalement inspirés que Dieu a donnés. Et je ne dois pas « tordre » les termes. Je dois les prendre selon leur signification ordinaire. Quand Dieu parle d'un arbre, Il veut dire un arbre. Quand il parle d'un autel, il veut dire un autel.

C'est ce qui me dérange au sujet du Dr. MacArthur. Il a beaucoup de bonnes choses à dire. Cependant, il dit ceci : « Le sang est employé comme substitut du terme mort » (The MacArthur Study Bible; La Bible d’étude de McArthur, note sur Hébreux 9:14), et il dit cela au sujet des termes « Combien plus le Sang du Christ… purgera votre conscience des œuvres mortes. » Mais puisque je crois en l'inspiration verbale de la Bible, je sais qu'il ne peut avoir raison. Il dit que la signification des termes « le Sang du Christ » représente un « substitut du terme mort. » Oh non, c'est totalement faux ! La mort du Christ ne purge pas notre conscience. Oh, non ! Seulement le Sang de Christ peut le faire ! Son erreur montre combien il est très important de savoir que les termes eux-mêmes de la Bible sont là par l'inspiration – envoyés, soufflés par Dieu - chaque iota et chaque trait de lettre ! Le terme grec dans Hébreux 9:14 est « haïma. » Il signifie « sang. » Nous obtenons notre terme français « hémorragie » (une grand perte le sang) de ce terme grec. « Hématologie, » en médecine, se rapporte à l'étude du sang. Ces deux termes viennent tous deux du grec « haïma. » Ce qui montre, sans l'ombre d'un doute, que le Dr. MacArthur est incorrect quand il dit, « Le sang est employé comme substitut du terme mort. » Non ! Le terme grec, haïma signifie bien sang ! Il ne peut pas signifier la « mort. » Le terme grec pour la mort est « thanatos. » Ce terme grec se retrouve en anglais et en français dans « euthanasia. » La partie « thana » vient de « thanatos » et signifie « mort. » « Eu » signifie « bon » en grec. Ainsi « euthanasie » signifie littéralement une « bonne mort. » C'est la manière dont les libéraux parlent du suicide assisté. Il reste que le point important est que « haïma » signifie bien le sang. « Thanatos » signifie « mort. » Le Dr. MacArthur a tord quand il dit, « Le sang est employé comme substitut du terme mort. » L’apôtre Paul voulait dire « sang. » S'il avait voulu dire « mort » il aurait employé le terme grec « thanatos. » La Bible d'étude de la Réforme indique, « Aucune… méthode fantaisiste qui ignore la signification exprimée par l'auteur original ne peut être appropriée » (note p. 844, « Understanding God’s Word, Comprendre la parole de Dieu »). Je pense que le Dr. MacArthur a appris à transformer le sens du terme « sang » en « mort » du colonel R. B. Thieme. J'étais là en automne 1961, et j'en suis un témoin oculaire. J'ai vu le jeune John MacArthur écrire ces paroles exactes sur son calepin alors qu'il les entendait de la bouche de Thieme, « Le sang est employé comme substitut du terme mort. » Naturellement, beaucoup d'érudits savent que colonel Thieme avait tort sur ce point. Le colonel Thieme semblait avoir une aversion, un dégout, pour le Sang du Christ. Et son erreur vient à nous par le biais du Dr. MacArthur. Nous ne devons jamais tordre la signification d'un terme grec pour vouloir lui faire dire autre chose, ignorant de ce fait « la signification exprimée par l'auteur original » (Reformation Study Bible, ibid. Bible d'étude de la Réforme, ibid.).

J'ai employé le problème Thieme/MacArthur pour illustrer l'importance de l'inspiration verbale de la Bible, l'enseignement que Dieu a « soufflé de Sa bouche, » les termes mêmes de la Bible dans l'hébreu et le grec.

Le Dr. Harold Lindsell était un grand érudit, et un grand défenseur de l'inerrance de la Bible. Son livre, « La bataille pour la Bible, » est assurément un des livres les plus importants de notre temps. Le Dr. Lindsell dit, « L'inspiration s'étend à toutes les parties de la parole écrite de Dieu et cela inclut l'Esprit Saint qui guide la main qui écrit dans le choix des termes de l'Écriture » (Harold Lindsell, Ph.D., The Battle for the Bible, La bataille pour la Bible, Zondervan Publishing House, 1978 édition, p. 31 - C'est moi qui souligne). Bien sûr, le Dr. Lindsell fait référence aux termes hébreux et grecs quand il dit que l'Esprit Saint guidait la main des auteurs de la Bible « dans le choix même des termes de l'Écriture. » Le Dr. Henry M. Morris a dit que Paul a fait « une affirmation excessivement forte de l'inspiration verbale » des termes de l’Écriture dans Galates 3:16. Il dit que Paul a basé son argument, « non simplement sur un terme, mais une lettre, « graine de » au lieu de « sème » » (Henry M. Morris, Ph.D., The Defender’s Study Bible, World Publishing, 1995, édition, p. 1296; note sur Galates 3:16 ; c’est moi qui souligne).

Je suis complètement d'accord avec le Dr. Lindsell et le Dr. Morris. Je les ai connus tous les deux, et ils étaient corrects. C'est pour cela que je suis tellement concerné par la déclaration du Dr. MacArthur quand il dit, « Le sang est employé comme substitut du terme mort. » Nous ne devons jamais faire cela si nous croyons vraiment en l'inspiration verbale de l’Écriture. Dieu sait exactement ce qu'Il veut dire dans la Bible. Et vous pouvez croire entièrement ce que la Bible dit dans l’Écriture en hébreu et grec. Jésus dit, « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de chaque parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4 ; citation par le Christ dans Deutéronome 8:3 ; c’est moi qui souligne).

Quand vous lisez la Bible vous pouvez être sûr que vous lisez la Parole même de Dieu. Quand vous lisez les termes, « Croyez dans le Seigneur Jésus Christ, et vous serez sauvé, » vous pouvez faire confiance lorsque Dieu le dit dans Actes 16:31. Quand vous-même « croyez dans le Seigneur Jésus Christ » vous serez sauvé de votre péché par le Fils de Dieu. Quand vous lisez les paroles de Jésus, « et en aucun cas je ne mettrai dehors celui qui vient à moi, » vous peux être sûr que Jésus ne vous jettera pas au dehors quand vous venez à Lui (Jean 6:37). Quand vous lisez les paroles de Jésus, « venez à moi, vous tous qui travaillez et êtes lourdement chargés, et je vous donnerai le repos, » vous pouvez être certain que quand vous venez à Jésus il vous donnera le repos (Matthieu 11:28). Quand vous avez lu les paroles de Jésus, « car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle, » vous peut être assuré que vous ne périrez pas, mais que vous avez la vie éternelle quand vous croyez en Lui (Jean 3:16). Quand vous lisez les paroles « Le Sang de Jésus-Christ son Fils, nous purifie de tout péché » vous pouvez être sûr que le « Sang de Jésus » peut vous laver de tout péché (I Jean 1:7).

« Toute écriture est donnée par l’inspiration de Dieu, et est utile pour la doctrine, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la droiture ; afin que l’homme de Dieu soit perfectionné, et totalement équipé pour toute bonne œuvre. » (II Timothée 3:16, 17).

Si vous croyez que ces paroles de la Bible sont vraies, pourquoi ne faites-vous pas confiance à Jésus pour être sauvé de votre péché par Lui ? Si vous croyez ce que Dieu dit, alors venez et faites confiance à Son Fils, qui vous aime et qui est mort sur la Croix pour vous sauver du péché, de la mort et de l'enfer ! Dites, avec les paroles de ce grand hymne ancien,

Je viens, Seigneur !
   Je viens à Toi !
Lave moi, purifie moi dans le Sang
   Qui coule du calvaire.
« I Am Coming, Lord ! » (Je viens, Seigneur !)
      par Lewis Hartsough, 1828-1919).

Amen. Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière je vous prie.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : II Timothée 3:12-17.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« I Know the Bible is True » (Je sais que la Bible est vraie)
par le Dr. B. B. McKinney, 1886-1952.


GRANDES LIGNES DE

LE LIVRE DIRECTEMENT INSPIRÉ
PAR LE SOUFFLE DE DIEU

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Toute écriture est donnée par l’inspiration de Dieu, et est utile pour la doctrine, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la droiture ; afin que l’homme de Dieu soit perfectionné, et totalement équipé pour toute bonne œuvre. » (II Timothée 3:16, 17).

I.   Premièrement, je crois que la Bible est donnée « par l'inspiration de Dieu, »
II Pierre 1:21 ; Jérémie 1:9 ; Marc 13:31 ; Psaume 107:11 ; Jérémie 36:18.

II.  Deuxièmement, je crois que toute la Bible est donnée par inspiration de Dieu, Matthieu 5:18; 4:4; Actes 16:31; Jean 6:37; Matthieu 11:28; Jean 3:16;
I Jean 1:7.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).