Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




L'ÉVANGILE EN UNE SEULE PHRASE

THE GOSPEL IN ONE SENTENCE
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 14 septembre 2014

« C'est une parole et digne de toute acceptation, que Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier » (I Timothée 1:15).


Depuis le 13 juillet dernier, je prêche une série de sermons sur la solitude. J'ai déjà prêché sur ce sujet sept dimanches matins de suite. Je prêche sur le problème de la solitude, phénomène que vivent la plupart des jeunes gens aujourd'hui. Je l'ai dit, et je le redis encore, « Pourquoi être seul ? Venez à la maison – à l'église. » Et j'ai offert notre église comme remède à la solitude. Ces sermons étaient des sermons sur l'église – sur ce que les théologiens appellent « l’ecclésiologie. » Maintes fois, j'ai montré qu'une église aimante peut être très utile pour les jeunes de niveau secondaire et universitaire. Une bonne église vivante peut vous aider à surmonter les sentiments d'aliénation et de solitude. Beaucoup d'entre vous ont commencé à venir à notre église quand j'ai commencé à prêcher ces sermons. Mais évidemment le moment est venu pour moi de passer à un autre sujet. Et ce prochain sujet portera sur la deuxième chose que j'ai déjà dite et répétée ces sept dernier dimanches. « Pourquoi être perdu ? Venez à la maison, à Jésus - le Fils de Dieu ! » Ce qui nous ramène à notre texte de ce matin. Veuillez vous lever et lire à haute voix Timothée 1:15. C'est à la page 1274 dans la Bible d'étude de Scofield.

« C'est une parole digne de toute acceptation, que Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier » (I Timothée 1:15).

Veuillez vous assoir.

Mes premières années de formation se sont passées sous l'égide de mon pasteur à l'église baptiste chinoise, le Dr. Timothy Lin, et celle du Dr. J. Vernon McGee, grand enseignant de la Bible à la radio, dont j'ai écouté l’émission tous les jours pendant de nombreuses années. Concernant notre texte, le Dr. Mc Gee disait :

Il s'agit d'un verset très important de l'Écriture car il affirme que « Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. » Il n'est pas venu pour être le plus grand maître que le monde ait jamais connu, même si c'est ce qu'Il était. Il n'est pas venu [seulement] pour donner un exemple de moralité, non, Il ne l'a pas fait. Il est venu dans le monde pour sauver les pécheurs ; « dont je suis le premier. » .(J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, À travers la Bible, Volume V, Thomas Nelson Publishers, 1983, p. 434 ; note sur I Timothée 1:15).

« Cette parole est certaine et digne de toute acceptation. » L'apôtre veut dire par là que c'est une parole digne de confiance, une parole que vous pouvez croire et sur laquelle vous pouvez compter. « C'est une parole digne de toute acceptation. » Elle mérite d'être acceptée parce que c'est une parole qui dit vrai. Quelle est cette parole que vous pouvez accepter et sur laquelle vous pouvez compter ? C'est celle-là, « Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier. » Vous pouvez le croire. Vous pouvez compter sur cette déclaration. Et vous devriez l'accepter comme la vérité ! « Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier. » Vous devriez accepter cette parole parce que c'est la vérité - la vérité absolue « Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs ! » Ce verset nous apprend trois grandes vérités.

I. Premièrement, nous apprenons qui est Christ.

« Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs. » Il « est venu. » Il n'a pas été créé comme nous l'avons été. Nous ne sommes pas venus dans le monde. Nous avons été créés ici, dans ce monde. Mais Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. » D'où vient-Il ? Il est descendu du Ciel pour vivre parmi nous. L'Évangile de Jean dit,

« Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu... Et la Parole a été faite chair et a habité parmi nous... » (Jean 1:1, 14).

Christ était dans le Ciel avec Dieu le Père. Puis Il est venu parmi nous, Il a été fait chair, et a vécu avec nous... » Il est appelé « Incarnation. » Cela signifie qu'Il était Dieu « dans la chair. » C'est ce que dit Charles Wesley (1707-1788) dans son magnifique hymne de Noël, « Voilée dans la chair, la divinité regarde ; Louée soit la Divinité incarnée, Heureux d'être un homme et d'habiter parmi nous, Jésus notre Emmanuel ; Prêtez l'oreille, les anges chantent, ‘Gloire au roi nouveau-né’ » (Hark the Herald Angels Sing, Prêtez l'oreille, les Anges annoncent la Bonne Nouvelle) par Charles Wesley, 1707-1788. Ou comme le dit Emily E. S. Elliott (1836-1897), « Tu as laissé Ton trône et Ta couronne royale quand Tu es venu sur la terre pour moi » (Thou Didst leave Thy throne, Tu as laissé Ton trône).

Mais pourquoi a-t-il quitté le Ciel pour descendre sur cette terre ? Pourquoi est-Il venu dans le sein de la Vierge Marie ? Pourquoi est-Il venu vivre parmi nous ? Pourquoi souffrit-Il tant d'angoisse et douleur ? Pourquoi est-Il allé à la Croix et a-t-Il permis que Ses mains et Ses pieds soient cloués sur le bois ? Pourquoi le Dieu incarné, le Dieu en chair, souffrirait-Il ainsi sur la Croix pour nous ? Notre texte dit : « Christ Jésus est venu dans le monde, » mais pourquoi est-Il venu dans le monde ? Ce qui nous amène au point suivant.

II. Deuxièmement, nous apprenons quel est le dessein de Christ.

Dans le premier point je vous ai dit qui est Celui qui est venu dans le monde – c'était Dieu incarné – la deuxième personne de la Trinité. Maintenant, nous allons voir pourquoi Il est venu dans le monde,

« Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs » (I Timothée 1:15).

Sauver les pécheurs était Son dessein pour venir dans le monde. Il est dit clairement que Christ, « a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin qu’il nous amène à Dieu » (I Pierre 3:18). Encore une fois, l'apôtre Pierre dit que Christ « Lui-même a porté nos péchés en son corps sur l’arbre » (I Pierre 2:24). Et l'apôtre Paul dit : « Christ est mort pour nos péchés » (I Corinthiens 15:3). Christ est allé volontairement à la Croix, pour souffrir à votre place, payer la pénalité que vous vaut votre péché, laver votre souillure en Son propre Sang, afin de permettre à Dieu de vous recevoir au Ciel. Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs de la culpabilité du péché, pour enlever votre péché, « vous purifier de tout péché » (I Jean 1:7). Christ Lui-même a dit, « Je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde » (Jean 12:47). Le prophète Ésaïe l'a exprimé très clairement quand il a dit :

« Il a été blessé pour nos transgressions, il a été meurtri pour nos iniquités… et par les coups qu’il a reçus nous sommes guéris » (Ésaïe 53: 5).

Le Sang du Christ est capable de sauver le pire pécheur de ses péchés. Le Sang du Christ a ce pouvoir parce qu'Il est quelqu'un de si grand ! Christ est le seul Fils engendré de Dieu !

Spurgeon a dit que Christ a dû descendre du Ciel pour nous sauver, nous, des pécheurs. Il a dit :

     Jésus Christ n'aurait pas pu sauver des hommes s'Il était resté dans le Ciel. Il « est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. » La chute a été si douloureuse qu'II devait venir tout droit sur le lieu de notre ruine... Il ne pouvait pas rester dans le Ciel et sauver les pécheurs ; il [fallait] qu'Il vienne dans le monde pour le faire ; ici, dans cette création polluée, le Créateur éternel a dû Lui-même descendre... Il ne peut sauver les pécheurs, si grande soit leur ruine que s'Il ne s'incarne et prenne notre nature… Étant ici... Il ne peut retourner [au Ciel] disant « C'est fini, » jusqu'à ce que, premièrement, Il ne meure. [Sa] tête doit être couronnée d'épines, [Ses] yeux doivent être clos dans les ténèbres de la tombe... [avant] que l'homme ne puisse être racheté… Ô pécheur, tu es si terriblement perdu, tu es si infiniment perdu, puisqu'il [faut] un Sauveur infini pour présenter, par Son propre corps, l'expiation qui sauve les pécheurs de leurs péchés (C. H. Spurgeon, “The Faithful Saying,” (Une Parole digne de toute acceptation) The Metropolitan Tabernacle Chaire, volume 24, Pilgrim Publications, édition de 1972, p. 304.

III. Troisièmement, nous apprenons quelle est la puissance de Christ.

« C'est une parole digne de toute acceptation, que Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier » (I Timothée 1:15).

L'apôtre Paul dit qu'il est le « premier » des pécheurs – le pire de tous les pécheurs. Paul, en son temps, avait parlé longuement et sérieusement contre Christ. Paul avait été chargé de mettre à mort beaucoup de chrétiens. Paul a été l'exemple extrême d'un pécheur. Tous les pécheurs peuvent voir, avec l'exemple de Paul, que le plus grand pécheur peut aussi devenir le plus grand des chrétiens. Le plus grand ennemi de Christ peut devenir son meilleur serviteur. C'est ce qui est arrivé à Paul – et cela peut vous arriver aussi. La puissance de Christ peut vous transformer de pécheur en un saint ! « Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier. »

Quand je n'étais qu'un adolescent, juste treize ans, on m'a emmené dans une église baptiste pour la première fois. Nos voisins m'y ont pris. J'ignorais que Christ était venu dans le monde pour sauver un pécheur comme moi. J'ai été baptisé sans même le réaliser. Je pensais à Jésus comme un personnage tragique qui avait été cloué sur une croix par accident. Je suis persuadé que j'ai probablement entendu des sermons sur le salut par la foi en Christ. Mais je ne comprenais pas ces sermons. L'apôtre Paul a dit,

« Si notre Évangile est caché, il est caché à ceux qui sont perdus» (II Corinthiens 4:3).

J'étais certainement perdu ! Et l'Évangile était certainement caché pour moi !

Je me rappelle avoir même joué le rôle de Judas dans une pièce de théâtre à l'église pour Pâques. Judas est le disciple qui a trahi le Christ. J'ai effectivement joué le rôle de Judas trois fois. Mais j'étais aveugle. Je ne comprenais toujours pas que Jésus avait souffert et qu'Il était mort pour me sauver de mon péché. J'ai même crié les mots de Judas, dans cette pièce de théâtre.

« J’ai péché en ce que j’ai trahi le sang innocent » (Matthieu 27: 4).

Ce qui m'a fait penser à mon péché. Et le péché est devenu une chose terrible à mes yeux. J'ai senti que j'avais moi même trahi Christ ce qui, bien sûr, est vrai. Chaque pécheur trahit le Christ.

Mais j'ai senti que la seule façon dont je pourrais être un vrai chrétien, c'était de faire encore plus de « bonnes » actions. J'ai ressenti alors comme si je devais être vraiment bon ou je ne pourrais pas être un chrétien. En 1958, ou peut être 1959, j'ai lu dans le magazine Life une histoire sur le Dr Albert Schweitzer. Schweitzer était un médecin missionnaire en Afrique. Il était salué par ce magazine comme un grand humaniste, exerçant sa carrière de médecin-missionnaire en Afrique, bon et plein de compassion. Je me suis mis à penser que je pouvais moi-même devenir un missionnaire. J'ai pensé que cela ferait de moi un vrai chrétien. J'ai entendu parler du Dr. Tom Dooley, qui a été missionnaire au Vietnam et au Cambodge. Puis j'ai lu sur le Dr. James Hudson Taylor, qui a été médecin-missionnaire en Chine au XIXème siècle. J'ai pensé alors : « Voilà ce que je vais faire. Je vais devenir missionnaire en Chine. Alors je serai un vrai chrétien et je ne serai pas un pécheur comme Judas. » Ainsi, j'ai rejoint la première église baptiste chinoise. J'avais 19 ans. Cette automne-là, je suis allé à l'Université Biola faire mes études pour le ministère et je pourrais donc devenir missionnaire. Je pensais que cela me sauverait.

Lors d'une série de réunions à la chapelle de Biola, nous chantions un chant de Charles Wesley (1707-1788) au début de chaque service. Je n'avais jamais entendu ce chant auparavant. Il a fait une forte impression sur moi. Dès le deuxième jour, ce chant m'a fait dresser les cheveux sur la tête ! C'était comme une décharge électrique traversant mon corps alors que nous chantions ce cantique tous les matins.

Est-il possible que je puisse avoir
   Un intérêt quelconque dans le Sang du Sauveur ?
Est-Il mort pour moi, ce qui aurait causé Sa douleur ?
   Pour moi, Lui que la mort a poursuivi.
Amour incroyable ! Comment se peut-il,
   Que Toi, mon Dieu, Tu devrais mourir pour moi ?
Amour incroyable ! Comment se peut-il,
   Que toi, mon Dieu, Tu devrais mourir pour moi.

Il a quitté le trône de Son Père dans le Ciel,
   Si librement, et si infinie est Sa grâce ;
Il s'est dépouillé de tout, sauf d'amour,
   Et versé Son Sang pour la race sans défense d'Adam ;
C'est la compassion, immense et libre,
   Car Ô mon Dieu, c'est Toi qui m'as trouvé !
Amour incroyable ! Comment se peut-il,
   Que toi, mon Dieu, Tu devrais mourir pour moi.
“And Can It Be That I Should Gain?” (Est-il possible que je puisse avoir un
      intérêt quelconque ?) par Charles Wesley, 1707-1788.

Je l'ai chanté et chanté encore. J'ai écrit les paroles sur un morceau de papier et je l'ai chanté et chanté maintes fois encore ! Amour incroyable ! Comment se peut-il que Toi, mon Dieu, Tu devrais mourir pour moi. Le Dr. Charles J. Woodbridge (1902-1995) était l'orateur chaque jour. Il prêchait sur Pierre 2. À la fin de la semaine, j'étais finalement sauvé ! J'ai chanté jusqu'à la maison, « Amour incroyable ! Comment se peut-il que Toi, mon Dieu, Tu devrais mourir pour moi. »

« C'est une parole digne de toute acceptation, que Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier » (I Timothée 1:15).

Je prie pour vous ! Je prie pour que vous fassiez confiance à Jésus Christ – et que vous soyez sauvé de vos péchés par Lui. Je prie pour que tu sois sauvé du péché par Christ – et que tu puisses chanter dans ton cœur, « Amour merveilleux ! Comment se fait-il, que Toi, mon Dieu, Tu devrais mourir pour moi. » Et si vous ne comprenez pas tout entièrement, ne vous inquiétez pas. Je prêcherai encore une fois sur ce sujet. Veillez à revenir pour en savoir plus ! Amen. Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : I Timothée 1:12-16.
Solo avant le Sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Now I Belong to Jesus » (Maintenant j'appartiens à Jésus)
de Norman J. Clayton, 1903-1992.


GRANDES LIGNES DE

L'ÉVANGILE EN UNE SEULE PHRASE

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« C'est une parole digne de toute acceptation, que Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs ; dont je suis le premier » (I Timothée 1:15).

I.   Premièrement, nous apprenons qui est Christ, Jean 1:1, 14.

II.  Deuxièmement, nous apprenons quel est le dessein de Christ,
I Pierre 3:18 ; 2:24 ; I Corinthiens 15:3 ; I Jean 1:7 ;
Jean 12:47 ; Ésaïe 53: 5.

III. Troisièmement, nous apprenons quelle est la puissance de Christ,
II Corinthiens 4:3; Matthieu 27:4.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).