Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




IL ME GLORIFIERA

(SERMON NUMÉRO 5 SUR LE RÉVEIL)
HE SHALL GLORIFY ME
(SERMON NUMBER 5 ON REVIVAL)
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Le soir du Jour du Seigneur, le 17 août 2014


Le Dr. Martyn Lloyd-Jones fut un étudiant très attentif du réveil. Il a étudié l'histoire des réveils et en a même expérimenté un dans sa propre paroisse, au Pays de Galles, en 1931. Lors d’une conférence qu'il a donnée sur le grand évangéliste Howell Harris (1714-1773), le « docteur » a déclaré, « Nous sommes encore dans un état d'obscurité et de torpeur très semblable à celui des premières années du XVIIIème siècle. » (D. M. Lloyd-Jones, The Puritans, Their Origins and Successors, Les Puritains : leurs origines et leurs successeurs, Banner of Truth, 2002 édition, p. 170-190. 302). Dans un autre livre, il a écrit sur « la terrible apostasie qui a de plus en plus caractérisé l'église ces cent cinquante dernières années. » (Revival, Réveil, Crossway Books, 1987, page. 55).

Selon ma propre expérience, après 55 ans de ministère, j'ai vu une récession dramatique dans la vie et la puissance de nos églises. Les églises aujourd'hui, pour la plupart, ne ressemblent guère aux églises de ma jeunesse – et ce n'est pas un changement pour le meilleur. En effet, « nous sommes à nouveau dans un état d'obscurité et de torpeur. » C’est vrai, nous sommes dans une « terrible apostasie. »

Je suis convaincu que cette condition terrible a vu le jour en grande partie parce que les pasteurs ont oublié ce qui fait d'une personne un chrétien. D'après mon expérience, très peu de prédicateurs savent quoique ce soit de pratique sur la conversion et la nouvelle naissance, mais je ne vais pas parler sur ce sujet ce soir.

Beaucoup de ceux qui parlent du réveil savent que nous avons besoin du Saint-Esprit pour faire quelque chose pour redonner vie à nos églises ! Mais très peu savent exactement ce dont nous avons besoin que le Saint Esprit fasse. Ils ne savent pas ce qu'ils ont besoin que le Saint Esprit fasse parce qu'ils ne réalisent pas la terrible profondeur du problème qu'ils confrontent. Ils pensent que la plupart de leurs membres sont sauvés et ils pensent qu'ils savent comment mener de nouvelles personnes à une expérience de salut. Pourtant, je ne connais pas de prédicateur de quelque importance qui a suffisamment de lumière sur ce sujet. En conséquence, un grand nombre de nos églises est remplis, d'un bout à l'autre, avec des gens encore perdus ! Nous avons écrit en profondeur sur ce problème dans notre livre, Today’s Apostasy, L'apostasie de nos jours, (cliquez ici pour le lire).

Je ne vais pas entrer dans le problème du réveil d'une manière générale ce soir. Mon objectif sera de parler de ce que nous devons prier si nous voulons que Dieu envoie un réveil dans notre propre église locale. L'un des pièges dans lequel nous pouvons tomber quand nous lisons des livres sur le réveil, c’est de nous attendre à un énorme changement dans toutes les églises – au moins dans un très grand nombre d'entre elles. Et quand nous ne voyons rien arriver, nous perdons tout espoir.

Nous devons comprendre que chaque vraie conversion est un miracle. Le Dr. Cagan et moi-même nous sommes penchés sur une liste de ceux qui ont été, nous l'espérons, convertis. Nous avons vu qu'il y a eu des conversions espérées chaque mois. Autrement dit, le miracle de la conversion a eu lieu chaque mois dans notre église depuis plus d'un an. Je ne parle pas des « décisions » bien sûr, je parle de véritables conversions. Ce que nous prions pour le réveil, c'est pour plus de conversions miracles, pour que Dieu descende et convertisse plus de gens à Christ.

Alors, que devrions-nous exactement prier pour... ? Je crois que notre souci principal devrait être de prier pour que le Saint Esprit descende avec une plus grande puissance. Je me rends compte que beaucoup de gens rejetteront tout ce que je dis à ce sujet. Il y a eu tellement de faux enseignements sur le Saint Esprit, au XXème siècle, que je ne peux pas leur en vouloir. Et pourtant le Saint Esprit est la source des conversions individuelles, autant que des réveils. Aujourd'hui, les membres des églises pensent du Saint-Esprit qu'Il cause le « parler en langues » chez certaines personnes ou qu'Il permet de gagner beaucoup d'argent, ou d'être guéri physiquement. Mais rien de tout cela n'a à voir avec l'œuvre centrale, l'œuvre principale, du Saint Esprit. Veuillez ouvrir votre Bible à Jean 16:14. Ici, nous voyons les principales œuvres de l'Esprit de Dieu. Jésus a dit :

« Il me glorifiera » (Jean 16:14).

Le mot grec traduit par « glorifier » signifie aussi « honorer, estimer, magnifier, louer » (Strong #1392). Le travail du Saint Esprit n'est pas d'attirer l'attention sur Lui même, mais de nous causer à estimer Christ, de Le magnifier, afin que nous L'honorions.

Quand les gens ont une fausse conversion, c'est toujours parce qu'ils ont rejeté Jésus, Lui-même. Comme le Dr Cagan l'a souligné dans notre livre, Today’s Apostasy, L'apostasie de nos jours,

Les gens de culture catholique penseront généralement en termes de salut par les œuvres : abandon de certains péchés, aller à l'église, suivre Jésus, aimer Jésus, confession et généralement « être bon. »

Les gens de culture baptiste, évangélique ou réformée mettrons souvent leur confiance dans le baptême, disant la « prière du pécheur, » ou intellectuellement en croyant en la doctrine chrétienne, comme pouvoir réciter le « plan du Salut » ou le « catéchisme de Westminster. »

Les gens de culture charismatique ou pentecôtiste pensent habituellement en termes de sentiments et d'expériences. Si une personne a eu une expérience avec ce qu'il pense être le « Saint-Esprit, » qu’il ressent la bénédiction de Dieu dans sa vie, ou bien la paix ou la joie dans son cœur, elle se considère sauvée.


Souvent les gens ayant cette expérience viennent à nous pour recevoir des conseils, recherchant l'assurance, ou tout autre sentiment, alors qu'en fait ils n'ont jamais été sauvés en mettant leur confiance en Christ (Today’s Apostasy, L'apostasie de nos jours, Publishing Hearthstone, édition 2001, p. 141).

Voilà la manière dont cela se manifeste souvent dans notre église. Quand le pasteur leur demande de raconter le jour où ils ont été sauvés, ils commencent invariablement par une long récit compliqué, partageant souvent leurs réflexions sur un sermon qu'ils ont entendu précédemment et encore beaucoup d'autres détails, qui peut même inclure le sentiment qu'ils étaient pécheurs. Ils racontent généralement toute une histoire, en entrant dans une multitude de détails, au sujet de leur soi-disant conversion. Puis ils s'arrêtent brusquement. Ils finissent généralement en disant - « Et puis j'ai fait confiance à Jésus » ou « Alors je suis venu à Jésus. »

Lorsque nous leur demandons de nous parler un peu de Jésus, c’est à dire de décrire un peu ce qui s'est passé quand ils sont venus à Lui (ou qu’ils ont mis leur confiance en Lui) - c'est là que tout s'écroule. Ils ne peuvent pas dire grand chose, ni quoi que ce soit, sur Jésus Lui-même. Dans son livre, Around the Wicket Gate, Autour de la petite porte, Spurgeon a dit : « Il y a une misérable tendance, chez les hommes, à laisser Christ, Lui-même, en dehors de l'Évangile » (Pilgrim Publications, édition de 1992, p. 24). Je leur dis que je veux qu'ils continuent à venir à l’église et écouter l'Évangile. Je tiens à m'assurer que Jésus est central dans leurs témoignages. Même si leur témoignage est un témoignage intéressant, si Christ n'en est pas l’élément central, ils ne sont toujours pas sauvés !

Dans chaque véritable conversion, le Saint Esprit fait deux choses importantes La première se trouve dans Jean 16:8-9,

« Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de droiture et de jugement : de péché, parce qu’ils ne croient pas en moi » (Jean 16:8-9).

Une conviction de péché est la première œuvre de l'Esprit de Dieu. Nous avons eu tendance à faire de la conversion une chose banale, une petite chose, qu'une personne peut avoir en marmonnant quelques mots, ou en apprenant simplement à dire certaines phrases. Que Dieu nous vienne en aide ! Nous avons laissé de côté le Saint Esprit ! Nous avons oublié qu'Il doit nous convaincre de notre péché profond et de notre rébellion contre Dieu ! Le Dr. Lloyd-Jones décrit la conviction comme si vous étiez en train de voir la terrible maladie de votre cœur et la nature irrémédiablement déchue que vous avez hérité d'Adam. La conviction c'est de voir votre désespoir absolu, devant ce Dieu, saint, juste, qui hait le péché de tout Son être (paraphrasé de Revival, Réveil, Crossway Books, 1987, p. 42). Cela se produit, plus ou moins, chez tous ceux qui sont vraiment convertis. Le Dr. Lloyd-Jones a dit, « Tout homme qui devient éveillé et sous la conviction de péché doit se sentir concerné et ressentir une grande gène à ce sujet. Comment peut-il mourir et se retrouver face à face avec Dieu ? » (Assurance, Romains 5, Assurance, Romains 5, The Banner of Truth Trust, 1971, p. 18).

Ainsi, c'est donc la première chose que le Saint-Esprit fait dans la vraie conversion. Il dérange les gens. Si vous n'avez pas été profondément troublé au sujet de votre nature pécheresse, vous ne penserez pas beaucoup au Seigneur Jésus Christ. Vous entendez des paroles sur Lui, qui en train de mourir sur la Croix, mais cela ne signifie que très peu de chose pour vous. Pourquoi ? Parce que vous n'avez jamais été convaincu « de péché et de justice et de jugement » (Jean 16:8). Et encore le pécheur perdu ne doit pas se reposer sur une seule conviction de péché ! La conviction de péché, à elle seule, ne vous sauvera pas !

J'ai récemment discuté avec un jeune homme qui avait été soumis à une profonde conviction de péché pendant plusieurs jours. Je lui ai dit d'aller à Jésus pour le salut par Son Sang. Il semblait l'avoir fait. Il semblait être venu à Jésus. J'ai attendu quelques semaines et puis je lui ai demandé de me dire comment il avait été sauvé. Il s'est étendu sur son péché. Il y n'avait aucun doute qu'il avait été sous une conviction profonde. Mais il a fini en disant, « ...et puis je suis venu à Jésus. » Je lui ai demandé de me dire un peu plus au sujet de Jésus. Il s'est emmêlé dans ses explications, mais il était très évident que, bien qu'il ait été convaincu de péché, il n'avait pas trouvé la paix à travers le Sauveur et par Son Sang !

Souvent les gens me demandent, « Comment puis-je venir à Jésus ? » Pour répondre à cette question, il faut regarder Jean 6:44,

« Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé ne l’attire… » (Jean 6:44a).

Vous devez être attirés à Christ par Dieu le Père, par le biais du Saint Esprit. De manière générale, l'Esprit de Dieu attire seulement un pécheur à Jésus lorsqu'il est sous la conviction de péché et en appelle à la clémence de Dieu. Quand le Saint-Esprit attire quelqu'un à Jésus, on dirait souvent qu'il était aveugle et que maintenant ses yeux se sont ouverts, et il voit le Sauveur magnifique, tenant Ses bras grands ouverts pour le serrer sur Son cœur ! Il peut chanter avec John Newton (1725-1807),

Avant, j'étais perdu, mais maintenant j'ai été trouvé,
J'étais aveugle, mais maintenant je vois.
   « Amazing Grace » (Grâce merveilleuse).

Ainsi, quand nous parlons du réveil, nous devons penser en termes de l'Évangile. Le réveil n'est rien de plus, ni moins, que l'Esprit de Dieu, qui rend les gens capables de sentir leur péché et les attirer ensuite à Jésus pour le salut par Son Sang. Quand cela arrive à une personne, comme cela arrive toutes les quelques semaines dans notre église, cela s'appelle la conversion, c'est le miracle de la conversion ! John W. Peterson l'a clairement écrit dans l'un de ses chants,

Il a fallu un miracle pour mettre les étoiles en place ;
   Il a fallu un miracle pour accrocher le monde dans l'espace.
Mais quand Il a sauvé mon âme,
   Il m'a purifié et guérit du péché,
Il a fallu un miracle d'amour et de grâce.
      « It Took a Miracle (Il a fallu un Miracle)
         par John W. Peterson, 1921-2006).

Et quand ce miracle arrive à beaucoup de gens en même temps, disons 10 à 12 personnes à la fois dans l'église locale, c'est un réveil ! C'est aussi simple que cela ! Ce qui se passe dans une seule conversion arrive à plusieurs personnes dans une courte période de réveil. Quand le Saint Esprit vient comme puissance du réveil, Il glorifie toujours Jésus dans la vie de plusieurs convertis à la fois !

« Il me glorifiera » (Jean 16:14).

Écoutons le Dr. Lloyd-Jones, une fois de plus.

     Le réveil, par-dessus tout, est la glorification du Seigneur Jésus Christ, le Fils de Dieu. C'est la restauration de Sa personne jusqu'au centre de la vie de l'église... Il n'y a pas de valeur dans le soi-disant Christianisme s’il ne L'exalte pas et ne vive pour Lui et ne vive pour témoigner de Lui… surtout Son expiation, Sa mort sur la Croix, Son corps brisé et Son Sang versé. Je vous cite encore une fois un véritable fait que vous pouvez vérifier par vous-mêmes. Vous trouverez que, à chaque moment de réveil, sans exception, une importance capitale est placée sur le Sang du Christ. Les hymnes qui ont été chantés la plupart du temps pendant ces moments de réveil, sont des hymnes au sujet du Sang... Le cœur même… de l'Évangile chrétien est le suivant, « Lequel Dieu a établi pour être une propitiation par la foi en son sang » (Romains 3:25). Je ne vois aucun espoir pour le réveil quand les hommes et les femmes refusent le Sang de la Croix... (Revival, Réveil, ibid., p. 47, 48, 49).

Il y a une fontaine remplie de sang
   Qui coule des veines d'Emmanuel ;
Et les pécheurs, plongés dans ce flot,
   Sont lavés de leurs péchés ;
Sont lavés de leurs péchés.
   «There Is a Fountain » (Il est une fontaine) par William Cowper,
      1731-1800, (sur la mélodie de “Majestic Sweetness Sits Enthroned”)

Quand j'examine la croix merveilleuse,
   Sur laquelle le Prince de gloire est mort,
Mon gain le plus riche, je le compte comme une perte,
   Et toute ma fierté n’est que souillure.

Voyez, de Sa tête, Ses mains, Ses pieds,
   La douleur et l'amour se mélangent et coulent ;
N’a-t-on jamais vu se rencontrer un tel amour et une telle douleur,
   Ou des épines composer ainsi une si riche couronne ?
« When I Survey the Wondrous Cross » (Quand je regarde la croix
   merveilleuse) par le Dr. Isaac Watts, 1674-1748.

Au risque d'être incompris, je pense pouvoir dire que c'est là que les charismatiques et les pentecôtistes se sont trompés. Ils ont tendance à se concentrer sur le Saint-Esprit lui-même. La mort de Jésus sur la Croix n'est pas l'essentiel. Ils sont enthousiasmés par les guérisons, de se retrouver à terre terrassés par l'Esprit, voir des signes et des miracles. Peu importe combien ils peuvent protester contre ce que je dis, ils ne font pas de la mort substitutive de Jésus sur la Croix le sujet principal ! La conviction de péché et le pardon par le Sang du Christ ne sont pas au centre. Mais je dois aussi dire que nous, qui sommes évangéliques et fondamentalistes, ne sont guère mieux ! Nous enseignons la Bible verset par verset à des perdus dans nos églises, qui se disent être chrétiens. C'est là où nous nous sommes tous trompés. Le centre même de l'Évangile chrétien est Jésus Christ et Lui crucifié. Le plus grand prédicateur que le christianisme n’ait jamais produit a dit :

« J’étais déterminé de savoir autre chose parmi vous sinon Jésus-Christ, et celui-ci crucifié » (I Corinthiens 2:2).

Nous n'aurons jamais de réveil tant que les hommes et les femmes ne peuvent dire autre chose que, « ...et puis je suis venu à Jésus. » Que Dieu nous vienne en aide ! Si c'est tout que vous pouvez dire sur l'Agneau de Dieu qui a été torturé et crucifié pour vous sauver, alors je pense que vous êtes aussi aveugle qu'un témoin de Jéhovah ou un musulman ! Eux aussi parlent de Jésus ! Où est le Sang ? Où est l'amour incomparable qui L'a conduit depuis les grands parvis du Ciel à la flagellation, recouvert de crachats et cloué sur une croix ?

Parfois, je pense que j'ai échoué auprès de vous. En quelque sorte, je ne vous ai pas appris à aimer Jésus assez pour que vous parliez de Lui, au moins un peu. En quelque sorte, je n'ai pas pu vous faire aimer Jésus. Je n'ai pas réussi à ce que vous puissiez sentir, et être capable de dire,

Je t'aime, parce que tu m'as aimé le premier,
   Et acheté mon pardon sur l'arbre du Calvaire ;
Je t'aime car Tu as porté les épines sur Ton front,
   Si jamais je t'ai aimé, mon Jésus, c'est maintenant.
      « My Jesus, I Love Thee » (Mon Jésus, je t'aime)
         par William Featherstone, 1842-1878.

Ô, mes chers amis, jeûnons et prions de nouveau samedi prochain, jusqu'à 17:00 heure. Jeûnons et prions le Saint-Esprit pour qu'Il fasse deux choses – convaincre de péché et glorifier Jésus en attirant les pécheurs à Lui, pour être lavés par Son Sang. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Jean 16:7-14.
Solo chanté avant le Sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« There Is a Fountain, » (Il est une fontaine) par William Cowper, 1731-1800,
sur la mélodie de « Majestic Sweetness Sits Enthroned »).

 

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).