Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




DONNEZ-MOI CETTE PUISSANCE

(SERMON NUMÉRO 2 SUR LE RÉVEIL)
GIVE ME THIS POWER
(SERMON NUMBER 2 ON REVIVAL)
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le soir du Jour du Seigneur, dimanche 27 juillet 2014

« Donnez-moi aussi cette puissance » (Actes 8:19).


Ces paroles ont été prononcées au cours d'un grand réveil en Samarie. Mais je ne vais pas commenter ce réveil. Nos esprits s'éloigneraient du sujet de notre texte. Dans ce sermon, il suffit de dire que Philippe est allé en Samarie et y a prêché le Christ, ce qui a été suivi d'un formidable réveil. Presque tout le monde, dans cette ville, a été converti.

Mais pas Simon le magicien ! Quand Pierre est parti aider Philippe pour le réveil, Simon est venu à lui. Et il lui a demandé :

« Donnez-moi aussi cette puissance » (Actes 8:19).

Il a même offert de l'argent à Pierre pour l'obtenir ! Pierre lui a répondu, « Je discerne que tu es dans le fiel de l'amertume et dans les liens de l'iniquité » (Actes 8:23). Charles Simeon (1759-1836) dit,

Simon apparait sincère dans sa profession de foi, et par conséquent Philippe l'a baptisé... donc les vrais chrétiens le considéraient comme un frère : mais [Philippe] a vite compris l'hypocrisie de son cœur... il était toujours, plus que jamais, dans un état naturel [un état de non conversion]. C'est pourquoi Pierre s'est adressé à lui en ces mots... « Je discerne que tu es dans le fiel de l'amertume et dans les liens de l'iniquité... » [dans] un état de sujétion au péché... [dans] un état de condamnation à cause du péché (Charles Simeon, Expository Outlines on the Whole Bible, Exposition des grandes lignes de la Bible entière, Zondervan Publishing House, 1955 édition, volume 14, p. 339, 340).

Pierre a dit à Simon « Repens-toi de cette méchanceté. » Mais Simon ne s'est pas repenti. Il a continué exactement comme il l’était. Il a dit à Pierre,

« Vous prierez le Seigneur pour moi, afin qu’aucune des choses dont vous avez parlé ne tombe sur moi » (Actes 8:24).

Le Dr. McGee dit,

Simon ne demande pas à être sauvé. Il ne demande pas la prière pour son salut. Il demande seulement qu'aucune de ces choses terribles ne fondent sur lui (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, À travers la Bible, Thomas Nelson Publishers, 1983, volume IV, p. 545 ; note sur Actes 8:24).

Le Dr. McGee commente, « Il n'est pas converti » (ibid., note sur Actes 8:21)., Les anciens écrits des pères de l'Église nous disent que, malheureusement pour lui, il n'a jamais été sauvé. En fait, ils nous disent qu'il est devenu le chef de file de l'hérésie gnostique et « ennemi juré de l'église » (The Reformation Study Bible, Bible d'étude de la Réforme, Ligonier Ministries, 2005, p. 1572 ; note sur Actes 8:9). Il a continué à croire en une « puissance, » mais pas en Christ Lui-même. C’est pour cela qu’il a dit,

« Donnez-moi aussi cette puissance » (Actes 8:19).

Alors, comment ce texte nous affecte-t-il aujourd'hui ?

I. Premièrement, l'éthique, ou caractère, de la croyance commune de notre temps est pélagienne et gnostique.

Par « ethos, » je veux dire l'idée qui prévaut sur la façon dont une personne est sauvée. Dans son livre, Christianisme sans Christ, le Dr. Michael Horton dit que la plupart des Américains combinent « l'importance pélagienne d’un salut autonome et l'importance gnostique de l'expérience et de l'illumination intérieure » (Baker Books, 2008, p. 251). Cela signifie simplement que les gens pensent aujourd'hui qu'ils peuvent faire quelque chose pour être sauvés (pélagianisme). Pour eux, tout ce dont ils ont besoin, c'est d'apprendre le « secret » de ce qu'il faut dire ou penser (gnosticisme).

Je trouve que, dans notre propre église, nous nous battons constamment contre ces idées fausses. Les gens qui viennent du monde, et même ceux qui sont nés et ont grandi dans l'église, ont ces idées de pélagianisme et de gnosticisme bien ancrées en eux.

Sortez dans la rue et parlez avec dix ou quinze personnes, et vous verrez que c'est vrai. Demandez-leur s'ils sont des pécheurs impuissants, et tous vous diront qu'ils pensent qu’ils peuvent faire quelque chose, ou arrêter de faire quelque chose, ce qui leur permettra d’être sauvés. « Je fais du mieux que je peux. » « Je ne suis pas pire qu'un autre. » Vous l'entendez dire toutes les fois. Ils ne le savent même pas, mais il y a un nom pour ce qu'ils croient – le pélagianisme. Ils pensent qu'un homme peut faire quelque chose, ou arrêter de faire quelque chose, ce qui le sauvera. Et c'est complètement contraire à ce que dit la Bible, bien sûr. La Bible dit :

« Vous êtes mort dans vos péchés » (Éphésiens 2:5).

« Ayant leur compréhension obscurcie, étant aliénés à la vie de Dieu par l’ignorance qui est en eux, à cause de l’aveuglement de leur cœur » (Éphésiens 4:18).

Ces versets montrent que l'homme est totalement dépravé – esclave du péché, quelqu'un qui ne peut rien faire pour se sauver de son esclavage au péché – mort au péché – et donc tenu d'aller en enfer. Y a-t-il quelqu'un dans votre vie, hors de l'église, qui le croit vraiment ? Je ne le pense pas ! Aucune personne, dans notre société, ne pense qu'elle est esclave du péché. Même les églises ne le prêchent pas ! C’est pourquoi tous ceux qui sont perdus, y compris ceux qui ont grandi dans l'église, pensent qu'ils peuvent faire quelque chose, ou arrêter de faire quelque chose, et que cela les sauvera. Ce sont des gens qui se rangent sous la bannière du pélagianisme. Ils n'ont aucune idée qu'ils sont des malheureux sans espoir, sans la moindre chance de ne jamais pouvoir contribuer quoi que ce soit à leur propre salut.

Deuxièmement, il y a les gnostiques. Cela veut dire qu'ils croient pouvoir apprendre quelque chose, être éclairés, et utiliser cette connaissance pour être sauvés. On le voit tout le temps. Nous avons des gens qui viennent dans notre église et passent des mois, parfois même des années, à essayer d'apprendre « le secret » qu'ils peuvent utiliser afin que Christ les sauve. C'est ce dont le Dr. Horton parle quand il dit, « Les gnostique mettent l'accent sur l'expérience intérieure et l'illumination. » Je continue à leur dire, maintes et maintes fois, qu'ils

« …apprennent toujours, et ne sont jamais capables de parvenir la connaissance de la vérité » (II Timothée 3:7).

Mais ils ne me croient pas. Ils continuent à penser qu'il y a une formule gnostique « secrète, » qu'ils peuvent apprendre pour devenir chrétien. J'ai même vu des gens pleurer, des larmes coulant sur le visage, et essayer d'apprendre, essayer de découvrir la formule « secrète » qu'ils peuvent utiliser afin que Christ les sauve. Récemment, deux jeunes hommes pensaient ils avaient tout « compris. » Ils ont dit tous les deux, « Je n'ai rien fait – donc je sais que je suis sauvé. » Je leur ai demandé quelques questions et constaté qu'en effet, ils n'ont rien fait ! Ils pensaient que c'était le secret gnostique du salut. Je leur ai dit que ce n'était pas une doctrine réformée, ni une doctrine de la Bible. Je leur ai dit que c'était l'hérésie du « quiétisme, » contre laquelle Wesley et Whitefield ont si vigoureusement prêché au XVIIIème siècle. Je leur ai dit qu'il y a quelque chose qu'ils doivent faire. Ils doivent croire en Christ. La Bible le dit très clairement,

« Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31).

« Celui qui croit en lui n’est pas condamné mais celui qui ne croit pas en lui est déjà condamné » (Jean 3:18).

Mais ils sont tous deux repartis avec une mine qui reflétait l'incompréhension, pensant toujours qu'ils pourraient un jour apprendre le « secret » gnostique ! Combien cela me brise le cœur ! Jésus les aime. Tout ce qu'ils doivent faire, c'est croire en Lui. Mais ils sont à la recherche d'une formule secrète ! Ils regardent Jésus comme une force ou une puissance, comme Simon, qui a dit : « Donnez-moi aussi cette puissance » (Actes 8:19). Simon a continué ensuite dans sa croyance gnostique. La Bible d'étude de la Réforme dit,

Le gnosticisme (du terme grec « gnose, » qui signifie « connaissance ») enseigne qu'une personne ne gagne pas le salut par le seul mérite de la mort de Christ pour les pécheurs, mais par une connaissance spéciale... (La Bible d'étude de la Réforme, ibid.).

Lorsque quelqu’un accueille ces idées dans sa tête, il est humainement impossible de l’en sortir. Il est comme les catholiques hispaniques qui pensent à Christ en tant que juge (Cristo) plutôt qu'un Sauveur plein d'amour ! Une femme catholique âgée est effectivement sortie de l'église en colère quand j'ai dit que Jésus n'était pas un juge, mais un Sauveur qui nous aime ! Elle préfère encore avoir peur de Jésus que de changer d'avis ! Et c'est ainsi que sont la plupart des évangéliques aujourd'hui ! Ils préfèrent encore penser à Jésus comme une « puissance » gnostique qu'ils peuvent manipuler en apprenant des secrets, plutôt que penser à Lui comme le Sauveur qui pardonnera instantanément leurs péchés dès qu'ils croient simplement en Lui ! Quelle tristesse !

Et vous savez, tout ceci est démoniaque ! Le Dr. Lloyd-Jones dit,

Il y a des saisons où [le diable] se concentre à certain moment sur des chrétiens, ou des portions de l’Église, parfois même sur des pays entiers, (The Christian Soldier, Ephésiens 6:10-13, Le soldat chrétien, Éphésiens 6 :10-13, The Banner of Truth Trust, 1977, p. 302).

Je crois que l'Amérique et l'Occident sont sous l'emprise de Satan, et même nos meilleures églises ont été fortement influencées par des doctrines de démons. L'apôtre Paul dit,

« Or l’Esprit dit expressément que dans les derniers temps quelques-uns se détourneront de la foi, s’attachant à des esprits séducteurs, et à des doctrines de démons » (I Timothée 4:1).

Je crois que les visions pélagiennes et gnostiques, qui sont si répandues dans le christianisme évangélique, sont exactement cela – « des doctrines de démons. »

Le mouvement « Word of Faith » (Parole de Foi) est promu par des grands noms comme T. D. Jakes, Benny Hinn, Joyce Meyer et Joel Osteen. Ils répandent l'Évangile de prospérité jusqu'aux extrémités de la terre. Même nos églises baptistes sont influencées, souvent sans le savoir. Le Dr. Horton dit qu'il y a des « ressemblances frappantes entre le message de prospérité et le gnosticisme antique » (ibid., p. 67). Il dit que beaucoup d'églises prêchent maintenant « une combinaison pélagienne comprenant la déification gnostique du moi » (ibid., p. 68). « [Dieu] a certaines règles et principes pour obtenir ce que vous voulez de la vie, et si vous les suivez, vous pouvez avoir ce que vous voulez. » (ibid.). Et bien sûr, voilà l'essence même des hérésies du pélagianisme et du gnosticisme. C'est ce que les gens croient en général – si vous apprenez les règles et prononcez les bonnes paroles, vous obtiendrez ce que vous voulez, y compris le salut.

À la fin de chaque émission, Joel Osteen se tourne vers la caméra et dit à l'auditoire qui le regarde à la télévision,

« Dites simplement : ‘Seigneur Jésus, je me repens de mes péchés. Viens dans mon cœur. Je te fais mon Seigneur et Sauveur’. Amis, si vous avez prié cette simple prière, nous pensons que vous êtes nés de nouveau. »

M. Osteen a donné un sermon sans Christ et la prière ci dessus sans faire aucune mention de l'Évangile ! Aucune mention de Christ mourant sur la Croix comme substitut pour les pécheurs, ni dans le sermon ni dans la prière ! Aucune mention du Sang de Christ pour la purification des péchés de celui ou de celle qui est perdu(e), que ce soit dans le sermon ou la prière ! En d'autres termes, il n'y a vraiment aucune mention de l'Évangile (I Corinthiens 15:1-4). Et cependant Osteen dit, « si vous avez prié cette simple prière, nous pensons que vous êtes nés de nouveau. » Il n'y a que deux possibilités – soit Osteen est un total charlatan – soit, (et plus probablement), il se laisse « séduire [tromper] par des esprits et des doctrines de démons. »

De toute façon, le pélagianisme et le gnosticisme ont été dispersés par Satan dans le monde entier – en particulier aux États-Unis. Et vous le croyez ! C'est pourquoi vous n'êtes pas sauvé !

II. Deuxièmement, vous devez être délivré de ces deux doctrines démoniaques ou vous ne serez jamais sauvé !

La première fausse doctrine est le pélagianisme. C'est l'idée que vous pouvez faire quelque chose, ou cesser de faire quelque chose, pour être sauvé. Il s'agit d’une telle hérésie notoire que je suis presque gêné d'en parler. Mais beaucoup d'entre vous qui m'écoutez ce soir le croient ! N'avez-vous pas lu ces versets dans la Bible ?

« Par grâce vous êtes sauvés, par la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu : non par les œuvres, afin que personne ne se vante » (Éphésiens 2:8, 9).

Rien de ce que vous pouvez faire ne peut vous sauver ! Rien ! Rien de ce que vous arrêtez de faire ne peut vous sauver ! Rien ! On commande seulement une chose aux pécheurs perdus, c'est de

« Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31).

Et pourtant vous dites, « mais c'est trop facile ! » Oui, et cependant, c'est la seule chose qu'un pécheur perdu ne fera pas – peu importe combien vous le priez de le faire ! Peu importe combien de fois vous le prêchez ! Le pécheur perdu rejettera Christ et fera quelque chose d'autre. Il croit profondément en ses propres capacités (pélagianisme) et il refusera de croire en Jésus chaque fois. À la place, il croira en un verset de la Bible, ou en un attribut de Jésus, mais pas en Jésus Lui-même. IL NE CROIRA PAS EN JÉSUS LUI-MÊME ! Pourquoi ? Parce que le pélagianisme est un mensonge, voilà pourquoi ! Sans la grâce de Dieu, un pécheur perdu ne viendra jamais à Jésus et ne pourra jamais mettre sa confiance en Lui seul ! Il rejettera ce Jésus à chaque fois – parce qu'il est totalement dépravé !

« Morts dans vos fautes et dans vos péchés » (Éphésiens 2:1).

La deuxième fausse doctrine est le gnosticisme. Elle est caractérisée par l'idée que Dieu est une force impersonnelle ou un pouvoir qui peut être manipulé ou « utilisé » par ceux qui ont des connaissances particulières (je vous rappelle que le terme grec « gnose » signifie « connaissance »). Cette idée se retrouve tout au long de la pensée évangélique populaire. Le Dr. Horton dit que gnosticisme évangélique nous fait « chercher en nous-mêmes afin de créer notre propre imaginaire, une idole que l'on peut manipuler et contrôler » (ibid., p. 167).

Les jeunes d'aujourd'hui le font sans même le réaliser. Ils transforment Jésus en une « force » imaginaire qu’ils peuvent manipuler. N'est-ce pas exactement ce qu'a fait Simon le magicien ? Ainsi il a dit, « Donnez-moi aussi cette puissance » (Actes 8:19). Dieu serait donc juste une « puissance » qui pourrait être donnée ou reçue par un homme.

Cet accent que le gnosticisme met sur cette puissance conduit à la « magie blanche. » Dans la magie noire, le magicien utilise certains mots pour contrôler et manipuler les mauvais esprits. Dans ce que l'on appelle la « magie blanche, » le magicien utilise des mots, des incantations ou des prières pour contrôler et manipuler les bons esprits – même Dieu. Remarquez que la « prière du pécheur » de Joel Osteen est vraiment une incantation de magie blanche,

« Dites simplement : ‘Seigneur Jésus, je me repens de mes péchés. Viens dans mon cœur. Je te fais mon Seigneur et Sauveur’. Amis, si vous avez prié cette prière simple, nous pensons que vous êtes nés de nouveau. »

Si vous dites ces paroles, la puissance se déverse dans votre cœur ! Vous pouvez vous faire naître de nouveau vous-même en disant ces simples paroles ! C'est du pur gnosticisme ! C'est de la pure magie blanche ! Vous la nommez et la réclamez ! C'est le message de la « Parole de foi » (Word of Faith) ! Nommez-la et réclamez-la ! On la retrouve tout au long de l'évangélisme et c'est de la magie blanche ! N'oubliez pas que Simon était un sorcier, un magicien (Actes 8:9), un des pères du gnosticisme ! Et il a dit, « Donnez-moi aussi cette puissance. »

Conclusion:

Jésus Christ n'est pas une « puissance » que vous pouvez contrôler, manipuler ou utiliser ! Il était homme, fait de chair et d’os. Il est mort sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Vous ne pouvez pas « comprendre » ou « apprendre » le salut ou L’ « obliger » à vous sauver ! Vous pouvez essayer d'apprendre le « secret » sur la façon d'être sauvé, et cela pour le reste de votre vie – mais vous serez toujours perdu, comme Simon le magicien. Vous devez venir à Christ comme un pécheur qui ne peut pas « comprendre » toutes ces choses. Vous devez tomber à Ses pieds et croire en Lui. Vous devez être sauvé du péché, par le Christ de la Croix ! Vous devez être lavé de tous vos péchés par Son précieux Sang ! Il n'y a aucun autre moyen d'être sauvé du péché ! Il n'y a rien de plus à apprendre ! Aucune « clé secrète » ou paroles spéciales à apprendre ! « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31).

Pourquoi vous n'avez pas cru en Jésus ? La réponse est très simple. Parce que vous n'avez jamais été convaincu de péché ! Votre péché ne vous a jamais troublé ni empêché de dormir la nuit ! Votre cœur pécheur ne vous a jamais dégoûté !

Sans la conviction d'un cœur pécheur il n'y a jamais de véritable conversion. Jusqu'à ce qu'un homme soit profondément troublé par son cœur pécheur, il ne verra jamais son besoin fondamental de Jésus.

Ainsi, nous prions pour le réveil et pour de véritables conversions. Mais sur quel point mettons-nous l'accent dans nos prières ? Nous prions simplement, « Ô, mon Dieu, amène plus de gens » ou « Ô, mon Dieu, envoie un réveil ? » Si c'est ce que nous faisons, alors nous ne prions pas pour la chose exacte dont nous avons besoin. Nous prions juste une prière oiseuse, générale. Dieu donne ce que vous Lui demandez dans la prière. Si la prière est générale, vous ne recevez généralement rien ! Prions pour la chose qui est la plus nécessaire – la conviction d'avoir un coeur pécheur. Dites-le avec moi la conviction d'avoir un coeur pécheur. C'est tout ! C'est ce dont nous avons le plus besoin ! C'est ce dont nous avons besoin et c’est ce que montre l'Esprit de Dieu ! Jusqu'à ce que vous soyez convaincu d'avoir un coeur pécheur, l'Évangile vous semblera oiseux et obscur ! Irréel !

Nous allons jeûner et prier pour cela samedi prochain, jusqu'à 17:00 heures. Puis nous allons nous réunir, ici à l'église, pour quelques prières suivies d’un repas tous ensemble. C'est ce dont nous avons besoin – la conviction d'avoir un cœur pécheur. Quand Dieu fait cela, nous verrons davantage de gens mettre leur confiance en Jésus ! Et quand cela se passera avec beaucoup de gens en même temps, nous aurons alors un réveil ! Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture lue avant le sermon par le Dr. Kreighton L. Chan : Actes 8:18-24.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Depth of Mercy! » (Profondeur de la miséricorde !)
« Can There Be? » (Peut-il y avoir ?) par Charles Wesley, 1707-1788),
modifié par le Pasteur.


GRANDES LIGNES DE

DONNEZ-MOI CETTE PUISSANCE

(SERMON NUMÉRO 2 SUR LE RÉVEIL)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Donnez-moi aussi cette puissance » (Actes 8:19).

Actes 8:23-24.

I.   Premièrement, l'éthique, ou caractère, de la croyance commune de notre temps est pélagienne et gnostique, Éphésiens 2:5; 4:18; II Timothée 3:7; Actes 16:31; Jean 3:18; I Timothée 4:1.

II.  Deuxièmement, vous devez être délivré de ces deux doctrines démoniaques ou vous ne serez jamais sauvé ! Éphésiens 2:8, 9; Actes 16:31;
Éphésiens 2:1; Actes 8:9.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).