Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 221 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 37 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




L'ARCHE DE NOÉ

(SERMON N°81 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)
NOAH’S ARK
(SERMON #81 ON THE BOOK OF GENESIS)
(French)

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 1er juin 2014

« Fais-toi une arche de bois de gopher ; tu feras des chambres dans l’arche ; et tu l’enduiras de poix à l’intérieur et à l’extérieur » (Genèse 6:14).


Il y a quelques semaines Hollywood a sorti un film appelé « Noé. » Des dizaines de milliers de jeunes sont allé le voir. J'ai écrit un article intitulé « Le film 'Noé' est satanique ! » (Cliquez ici pour le lire). Oui, le film comporte plusieurs éléments démoniaques et je ne le recommande à personne. Et cependant, le film a certaines caractéristiques véridiques. Il dépeint le déluge d'une manière très réaliste, et donne une image crédible de l'arche. Jusqu'à présent, beaucoup de jeunes pensaient que l'arche était un petit bateau tranquille, avec des animaux contents et un Noé souriant et barbu, regardant par la fenêtre. C'est le reflet de la bande dessinée qu'ils ont vu dans les livres d'école du dimanche pour enfants. Pour moi, ces petits livres enfantins sont aussi sataniques que le film ! Ils donnent une vision complètement fausse de l'arche et du déluge. Je pense vraiment que les prédicateurs devraient dire à leurs jeunes que le film est satanique. Et vous, prédicateurs, je pense que vous devriez visiter les salles où se tient l'école du dimanche dans votre église, y prendre tous les livres pour enfants contenant ces dessins animés de Noé et de l'arche et les jeter au rebus ! Oui, jetez-les ! Ils transforment le très grave message du déluge en un dessin animé ! C'est tout aussi satanique ! L'arche et le déluge ne sont absolument pas une blague !

Déjà, j'ai donné plusieurs sermons sur Noé et l'arche. Ce soir je vais vous donner un sermon intitulé « Mais Noé a trouvé grâce » (cliquez ici pour le lire). Pourtant, ce matin, je voudrais vous parler de l'arche elle-même. Il ne fait aucun doute que le récit de Noé représente un type, une illustration de l'Ancien Testament, qui présage ou annonce, quelque chose dans le Nouveau Testament. Dans Matthieu 24:37-39, Christ dit que « les jours » où Noé a vécu sont un type des derniers jours avant Sa Seconde venue. Dans II Pierre 2:5, Noé est représenté comme un type de prédicateur de justice à une époque d'apostasie et de faux enseignements. Dans I Pierre 3:20-21, l'arche est un type de salut par Christ. Dans Hébreux 11:7 l'arche est donnée de nouveau comme un type de salut. Les gens, aux jours de Noé sont le type. Les personnes des derniers jours qui ne sont pas sauvées, sont l'antitype, c'est à dire l'accomplissement du type. La prédication de Noé, dans une époque d'apostasie, représente le type. Les prédicateurs fidèles des derniers jours sont l'antitype, l'accomplissement du type. L'arche est le type. Le salut en Christ est l'antitype, l'accomplissement du type. Je sais que la typologie a été grandement utilisée à mauvais escient dans les premiers temps du christianisme, où les prédicateurs regardaient presque tout ce qui se trouvait dans l'Ancien Testament comme un type. Mais je sais aussi qu'il y a des types réels dans l'Ancien Testament, où il y a des antitypes très clairs, accomplissant les types dans le Nouveau Testament. Par exemple, l'épître aux Hébreux est pleine d'antitypes. Après être ressuscité des morts, Jésus s'est assis avec deux de Ses disciples,

« Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur exposa, dans toutes les écritures, les choses le concernant » (Luc 24:27).

Je n'ai aucun doute que, quel que ce soit ce que Christ leur ait dit, il est clair que l'arche de Noé représentait un type ou une image de Lui-même en tant que Sauveur du monde. Et comme l'arche sauve du déluge le peuple qui appartient à Dieu, ainsi Christ sauve le peuple qui appartient à Dieu du jugement et de l'enfer. L'arche est le type, Jésus est l'antitype, l'accomplissement du type. Seul un libéral comme Harry Emerson Fos Dick, qui rejette la Bible, pourrait le nier ! Seul un moderniste issu du Fuller Theological Seminary ou de la Divinity School de Chicago pourrait le nier ! La Bible a prédit des hommes tels que ceux-là quand elle dit : « …aux derniers jours il viendra des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises » (II Pierre 3:3). Et l'apôtre Jude de dire :

« Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des paroles qui ont été dites auparavant par les apôtres de notre Seigneur Jésus Christ ; comment ils vous disaient que dans le dernier temps, il y aurait des moqueurs, qui marcheraient selon leurs convoitises impies. Ce sont des hommes qui se séparent eux-mêmes, gens sensuels, n’ayant pas l’Esprit » (Jude 17-19).

J'ai appris, depuis longtemps, à rejeter les enseignements de tels mécréants !

Donc, revenons à notre texte dans le livre de la Genèse, chapitre 6, verset 14, pour une description de l'arche – et comment elle donne une illustration de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Dieu dit à Noé,

« Fais-toi une arche de bois de gopher ; tu feras des chambres dans l’arche ; et tu l’enduiras de poix à l’intérieur et à l’extérieur » (Genèse 6:14).

Veuillez garder votre Bible ouverte à cette page. Amen.

Arthur W. Pink dit, « L'arche… dans laquelle Noé et toute sa famille… ont trouvé un abri de les tempêtes de la colère de Dieu, est un des types les plus clairs et les plus complets du salut du croyant en Christ que l’on puisse trouver dans toute l'Écriture. » (Arthur W. Rose, Gleanings in Genesis, En glanant dans la Genèse, Moody Press, 1981 édition, p. 103). Et j'ai remarqué que le Dr. John Gill, notre grand commentateur baptiste du dix huitième siècle, à maintes reprises appelle l'arche un type de Christ (John Gill, D.D., An Exposition of the Old Testament, Une exposition de l'Ancien Testament, The Baptist Standard Bearer, 1989 réimpression, vol. 1, pp. 50-51).

« Fais-toi une arche de bois de gopher ; tu feras des chambres dans l’arche ; et tu l’enduiras de poix à l’intérieur et à l’extérieur » (Genèse 6:14).

I. Premièrement, c'est Dieu qui a conçu et prévu l'arche.

Noé avait une certaine conscience que le jugement allait venir. Mais Noé n'avait aucunement envisagé la construction d'une arche jusqu'à ce que Dieu lui en donne la révélation. Mais Dieu savait déjà ce qu'Il allait faire. Vous voyez, Noé et ceux qui l'accompagnaient ont été choisis par Dieu bien avant que le monde n'ait été créé. L'apôtre Paul dit, « Selon qu’il nous a choisis en lui avant la fondation du monde » (Éphésiens 1:4). Dieu n'avait pas seulement choisi qui serait sauvé dans l'arche, Dieu a également prévu d'envoyer Christ pour nous racheter avant que le monde n'ait été créé, car la Bible appelle Christ, « l'Agneau immolé dès la fondation du monde » (Apocalypse 13:8).

Comme Dieu avait prévu d'envoyer l'antitype, Jésus Christ, pour nous sauver, ainsi il a prévu le type, l'arche. Dieu a prévu de sauver Noé auparavant.

Tous ceux d'entre vous qui sont chrétiens devraient se réjouir que Dieu ait choisi de vous sauver en Christ avant la création du monde – tout comme Il avait prévu de sauver Noé dans l'arche bien longtemps avant que les eaux du déluge ne détruisent les impies de ce monde ! Si vous êtes en Christ, vous êtes à l'abri de la colère du jugement de Dieu.

Cache-moi, Ô mon Sauveur, cache-moi,
   Jusqu'à ce que les tempêtes de la vie soient passées ;
Guide-moi avec sûreté dans Ton abri ;
   Ô reçois enfin mon âme !
   “Jesus, Lover of My Soul” (Jésus, Bien Aimé de mon âme)
      par Charles Wesley, 1707-1788.

II. Deuxièmement, l'arche a été construite uniquement pour sauver ceux qu'elle abritait.

Ce n'était pas un navire. Absolument pas ! Le terme hébreu traduit par « arche » est « taybaw » qui signifie « boîte » (Strong). C'est le même terme hébreu utilisé pour appeler la petite boîte dans laquelle Moïse bébé flottait sur le Nil. Ce même terme hébreu est traduit par « cercueil » dans Genèse 50:26. Il y n'avait aucun gouvernail. Il n'y avait pas de voiles. Je suis sûr qu'elle avait un fond plat pour permettre une capacité maximale. C'était une simple boîte. Dieu a dit, « Fais moi une ‘boîte,’ recouvre-la au dedans et au dehors avec de poix. » Le terme « poix* » est traduit de « kopher » – la forme verbale de « kaphar. » C'est le même terme qui est traduit par « expiation » dans environ 70 autres endroits de l'Ancien Testament. Et voilà comment il est traduit dans Lévitique 17:11, « car c’est le sang qui fait propitiation pour l’âme. » Puisqu'ils sont tous les deux du même terme hébreu, nous pourrions paraphraser Genèse 6:14, en disant « Tu feras une arche en bois de gopher et tu la recouvriras dedans et dehors avec ‘l'expiation,’ » qui est le Sang ! Donc, ici vous avez cette boîte énorme, recouverte de poix noire, comme du goudron. Le Dr. Henry M. Morris dit, « Kaphar... souvent traduit plus tard par « expiation. » En fournissant une protection contre les eaux du jugement, on a ainsi un magnifique type de Christ (The New Defender’s Study Bible, La Bible d'étude du nouveau défenseur, de Henry M. Morris, Ph.D., World Publishing, 2006, p. 34 ; note sur Genèse 6:14).

Donc, ici nous avons l'arche. C'est une énorme boîte en bois recouvert de poix noire, dedans et dehors, qui scelle (ou imperméabilise) l'arche parfaitement des grandes eaux du déluge. Le Dr. M. R. DeHaan dit,

L'arche... ressemblait à un énorme cercueil noir. En fait, le même mot hébreu traduit par « arche » se traduit également par « cercueil » dans Genèse 50:26. L'arche est un symbole de la mort de Seigneur Jésus Christ !
      Nous pouvons facilement imaginer avec quel mépris les gens de l'époque de Noé ont jugé son œuvre. Quelle chose ridicule, pensaient-ils, que de construire une boîte noire qui ressemblait à un cercueil et prévoir une crue des eaux, alors qu'il n'avait encore jamais plu sur la terre (M. R. DeHaan, M.D., The Days of Noah, Les jours de Noé, Zondervan Publishing House, 1971 éditions, p. 173).

Beaucoup de gens aujourd'hui rient et ridiculisent la Bible. Les gens parlent même de ce récit du déluge en l'appelant « ridicule. » Mais que feront-ils quand le jugement de Dieu tombera sur eux ? Que ferez-vous si vous n'êtes pas en sécurité en Christ Jésus ?

Cache-moi, Ô mon Sauveur, cache-moi,
   Jusqu'à ce que les tempêtes de la vie soient passées ;
Guide-moi avec sûreté dans Ton abri ;
   Ô, reçois enfin mon âme !

III. Troisièmement, l'arche était un refuge contre le jugement de Dieu.

L'arche était un endroit sûr. En fait, c'était le seul endroit sûr. C'était le seul endroit sécuritaire pour échapper au jugement de Dieu.

Les gens de ce monde disent qu'il y a de « nombreuses manières » de trouver la paix avec Dieu. Mais ils se trompent. À l’époque de Noé, Dieu n'a donné qu'une seule manière d'échapper à Sa colère – et le seul moyen d'échapper à ce jugement était d'entrer dans l'arche. Aujourd'hui, Dieu a donné une seule manière d'échapper à Sa colère, et c'est le Seigneur Jésus-Christ. La Bible dit :

« Et il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a pas d’autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12).

Les gens disent, « Ce n'est pas juste ! » Je n'ai jamais compris comment ils pouvaient dire cela ! Cela me semble parfaitement juste ! L'homme a péché dans le Jardin. L'homme a péché encore une fois, très profondément, dans l'apostasie d'avant le déluge. Dieu leur a fourni une manière pour être sauvé du jugement pour leur péché. Mais ils ont rejeté la manière du salut ! Alors, ils ont été noyés dans les flots du déluge. Alors, qu'est-ce qui est injuste ? Je ne le vois simplement pas. Je ne l'ai, en fait, jamais vu – et jamais je ne le verrai ! Les gens, au jour de Noé avaient la prédication d'Énoch (Jude 14,15). Puis ils ont eu la prédication de Noé, II Pierre 2:5. Ils avaient l'Esprit Saint luttant avec eux (Genèse 6:3). Donc ils n'avaient aucune excuse. Et je vous demande ce matin, « Quelle sera votre excuse si vous mourrez sans être sauvé par Jésus ? » C'est une bonne question. Quelle sera votre excuse si vous n'êtes pas en sécurité en Christ quand Dieu jugera ce monde ?

Cache-moi, Ô mon Sauveur, cache-moi,
   Jusqu'à ce que les tempêtes de la vie soient passées ;
Guide-moi avec sûreté dans Ton abri ;
   Ô reçois enfin mon âme !

IV. Quatrièmement, l'arche avait de la place pour tous.

Les Hébreux avaient une courte coudée de 17,5 pouces (environ 44 cm) et une coudée longue de 20,4 pouces (environ 52 cm). Les mesures de l'arche sont données dans la Bible dans Genèse 6:15. Si la coudée la plus courte a été utilisée, l'arche, avec ses trois étages, était de 95 790 pieds carrés de superficie, soit environ 8 620 m2. Si la coudée la plus longue a été utilisée, l'arche avait 43 350 pieds carrés (3 900 m²) sur chacun des trois étages. En ajoutant les trois ensemble on avait130 050 pieds carrés (11 704 m²), environ trois hectares en superficie. La hauteur totale était de 51 pieds (15,55 m), un peu moins que la hauteur d'un immeuble de cinq étages. Ce qui fait 2 210 850 pieds cubes (125 210 m3), plus de 2 millions de pieds cubes (120 000 m3) ! Cela donne amplement d'espace pour 125 000 animaux de la taille d'un mouton. Les zoologistes estiment qu'il y a moins de 100 espèces originales d'animaux à quatre pattes et moins de 170 espèces originales d'oiseaux. Une arche de 130 000 pieds carrés (12.077 m²) d'espace pouvaient accueillir plusieurs fois le nombre d'animaux qui sont entrés dans l'arche. Le Dr. Henry M. Morris dit,

      Comme nous l'avons déjà vu, l'arche aurait pu contenir cent vingt cinq mille brebis, étant donné que la taille moyenne d'un animal terrestre est certainement inférieure à celle d'un mouton, il est évident que pas plus de 60 % de sa capacité aurait été utilisée pour les animaux... Ainsi, la taille spécifiée de l'arche semble convenir idéalement aux animaux qu'elle a dû transporter... ainsi que de la nourriture pour les animaux, les locaux d'habitation de Noé et sa famille et pour d'autres fins nécessaires (Henry M. Morris, Ph.D., The Genesis Record, Le rapport de la Genèse, Baker Book House, édition de 1986, p. 185).

Cache-moi, Ô mon Sauveur, cache-moi,
   Jusqu'à ce que les tempêtes de la vie soient passées ;
Guide-moi avec sûreté dans Ton abri ;
   Ô reçois enfin mon âme !

Même si l'histoire générale, dans le film « Noé, » est tout à fait démoniaque, l'arche elle-même est cependant étrangement réaliste et fidèle à la Bible. Les animaux et les oiseaux sont venus dans l'arche, de la manière dont le Dr. Morris le décrit. Ils sont venus par instinct et ils ont niché dans un état d'hibernation. Cette partie du film est assez belle et véridique quant à ce que dit la Bible. Mais, encore une fois, je vous conseille de ne par aller voir le film. Le message satanique pourrait causer des préjudices et de la confusion. Pourtant, cette grande arche impressionne grandement l'imagination. J'ai le souffle coupé en pensant à cette gigantesque arche noire, haute de trois étages, fendant les vagues, si ingénieusement conçue par Dieu qu'elle ne pouvait pas chavirer, même si les vagues l'inclinaient à 90 degrés.

Chaque été, les jours où les conditions le permettent, on voit une recherche frénétique s'effectuer sur la haute montagne de l'Ararat, en Arménie. Peut-être qu'un été trouvera-t-on le fossile de l'arche... Je pense que c'est très possible avant que les grands jugements tombent à la fin de cet âge. Mais que ces archéologues la trouvent ou non, tous les vieux arméniens que je côtoie dans mon quartier disent qu’elle est là. Un vieil homme a dit que son grand-père avait vu un morceau de l'arche sortant de dessous la glace qui recouvre le flanc du mont Ararat. Il a dit, « …c'était tout noir. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle soit toute noire. »

Ma famille et moi sommes allés en Angleterre il y a plusieurs années. C'est là où mon grand-père est né, et j'ai beaucoup aimé ce séjour. Nous sommes allés au château de Douvres. Peut-être avez-vous entendu parler des « blanches falaises de Douvres. » Bien des navires, au cours des siècles, se sont échoués sur les rochers situés sous ces fameuses falaises. Mais quand nous y sommes arrivés, je n'ai porté aucune attention au château de Douvres. Quand vous avez vu un château, c'est comme si vous les avez tous vus ! Mais j'ai aperçu quelque chose, dans la distance, qui a retenu mon attention. C'était énorme ! On pouvait dire que c'était ancien. J'ai couru pour voir de plus près. Je ne pouvais pas quitter cette chose des yeux. Elle était là. Énorme ! C'était un phare de quatre-vingts pieds (environ 26 m) de haut qui avait été construit, dit-on, au Ier siècle apr. J.C.! C'était comme un entonnoir long, noir, ascendant très haut vers le ciel. J'ai regardé à l'intérieur et j'ai vu la suie noire des siècles sur sa paroi intérieure. Les Romains l'ont construit tandis que l'apôtre Jean était encore en vie sur l'île de Patmos ! Ils y brûlaient des arbres entiers pour faire le feu dont la lumière, la nuit, avertissait les navires de s'éloigner des rochers de Douvres. J'étais émerveillé par la pure majesté de cet ancien phare, se profilant sur le ciel comme une espèce de menace, me semble-t-il, un peu comme l'arche devait s'élever avant le déluge devant certains jeunes garçons curieux qui étaient peut être venus dans l'obscurité pour la regarder de près et se moquer, et même lui jeter une ou deux pierres dont le bruit sourd sur la coque les avait fait s'enfuir avec force éclats de rire - la nuit avant le déluge qui les a tous emporté ! Puis les hommes ont pleuré et crié, étreignant les troncs d'arbres déracinés, s'accrochant aux rochers et aux collines dont les sommets dépassaient encore des flots, quand le démon gigantesque Neptune s'est élevé des vagues titanesques créées par son apparition et que le frénétique Triton a soufflé sa corne festonnée – Dieu a alors ouvert les fontaines de l'abîme et les écluses des cieux se sont déversées sur la terre,

« Tout ce qui subsistait sur la face de la terre fut détruit, depuis les hommes jusqu’au bétail, jusqu’aux reptiles, et jusqu’aux oiseaux du ciel, et ils furent détruits de dessus la terre ; et seulement Noé resta vivant, et ceux qui étaient avec lui dans l’arche » (Genèse 7:23).

Cache-moi, Ô mon Sauveur, cache-moi,
   Jusqu'à ce que les tempêtes de la vie soient passées ;
Guide-moi avec sûreté dans Ton abri ;
   Ô reçois enfin mon âme !

« Et seulement Noé resta vivant, et ceux qui étaient avec lui dans l’arche » (Genèse 7:23) – et l'arche, l'illustration de Christ ! Si vous êtes en Christ, vous êtes à l'abri du jugement à venir. Si vous n'êtes pas en Christ, vous serez noyé dans l'étang de feu, mais pas à la mort ! Ô, non – pour être soulevé hors de ce lac de feu qui ne finit jamais, qui ne refroidit jamais, qui brûle à jamais pour y être replongé à nouveau encore et encore, et cela pour les siècles des siècles, sans fin !

Comment pouvez-vous échapper ? Venez dans l'arche ! L'arche préfigure Christ. La poix noire symbolise le Sang de Christ ! Entrez ! Entrez dans l'arche ! Venez à Christ avant qu'il ne soit éternellement trop tard.

Ces garçons qui regardaient l'arche à travers les buissons et se sont mis à rire la nuit avant le déluge ! Ces garçons qui battaient de leurs poings sur l'arche quand l'eau a jailli à la fois de la terre et du ciel ! Ces garçons qui se sont écrié, « Ô Dieu, laisse nous entrer ! Ne nous laisse pas nous noyer ! » Ces garçons qui crient et se lamentent pendant toute l'éternité dans cet étang de feu ! Ces garçons vous diraient, s’ils le pouvaient, « Échappez à la colère de Dieu ! Échappez à la fureur de l'Éternel ! Ne regardez pas en arrière ! Ne cherchez pas votre propre moyen pour entrer ! Venez ! « Osez venir à Lui, osez entièrement » – jetez-vous à Lui complètement, « que la foi en aucune autre chose que Lui ne s'impose à votre pensée. » Franchissez la porte de l'arche – « Osez venir à Lui, osez totalement » – car seulement Christ peut vous sauver de la colère à venir et laver vos péchés par Son Sang sacré et éternel ! » Amen.

Veuillez vous lever et chanter le numéro 7 sur votre feuille de chants « Venez, vous pécheurs. »

Avancez-vous et osez venir
   En Lui, de tout votre être.
N’accordez votre confiance à aucun autre.
   Aucun autre que Jésus,
Car aucun autre que Jésus,
   Ne peut donner la vie à un pauvre pécheur.
« Venez, vous les pécheurs » (Come, Ye Sinners) par Joseph Hart, 1712-1768.

Si vous désirez nous parler, à moi ou d'autres conseillers, veuillez venir maintenant vers le fond de l'auditorium. Le Dr. Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler au sujet de votre salut. Amen.


QUAND VOUS ÉCRIVEZ AU DR. HYMERS VOUS DEVEZ LUI DIRE DE QUEL PAYS VOUS ÉCRIVEZ OU IL NE POURRA PAS RÉPONDRE À VOTRE E-MAIL. Si ces sermons vous ont béni, veuillez envoyer un e-mail au Dr. Hymers et le lui dire, mais toujours mentionner de quel pays vous écrivez. L'e-mail du Dr. Hymers est rlhymersjr@sbcglobal.net (cliquez ici) . Vous pouvez écrire au Dr. Hymers dans n'importe quelle langue, mais préférablement en anglais, si c'est possible. Vous pouvez également lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015, USA Vous pouvez aussi lui téléphoner au (818) 352-0452, en mettant devant l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur l'Internet
A www.sermonsfortheworld.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : Genèse 6: 12-17.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
“Jesus, Lover of My Soul” (Jésus, Bien Aimé de mon âme)
par Charles Wesley, 1707-1788).


GRANDES LIGNES DE

L'ARCHE DE NOÉ

(SERMON N°81 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Fais-toi une arche de bois de gopher ; tu feras des chambres dans l’arche ; et tu l’enduiras de poix à l’intérieur et à l’extérieur » (Genèse 6:14).

(Matthieu 24:37-39; II Pierre 2:5; I Pierre 3:20-21; Hébreux 11:17;
Luc 24:27; II Pierre 3:3; Jude 17-19)

I.    Premièrement, c'est Dieu qui a conçu et prévu l'arche, Éphésiens 1:4;
Apocalypse 13:8.

II.   Deuxièmement, l'arche a été construite pour sauver uniquement ceux
qu'elle abritait, Genèse 50:26; Lévitique 17:11.

III.  En troisièmement, l'arche a été un refuge contre le jugement de Dieu,
Actes 4:12 ; Jude 14, 15; II Pierre 2:5; Genèse 6:3.

IV.  Quatrièmement, l'arche avait de la place pour tous, Genèse 7:23.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006])