Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




QUE VOYEZ-VOUS LORSQUE VOUS REGARDEZ LA CROIX ?

WHAT DO YOU SEE WHEN YOU LOOK AT THE CROSS ?
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le Jour du Seigneur, dimanche matin 13 avril 2014

« Et s’asseyant, ils le veillaient là » (Matthieu 27: 36).


Quand j'étais adolescent, même si je n'étais pas encore sauvé, j'avais des hoquets de sanglots et les larmes remplissaient mes yeux quand j'entendais parler de la crucifixion. Je pouvais presque sentir les clous que le marteau enfonçait dans les mains et les pieds de Christ. Quand j'entendais le chant que M. Griffith vient juste de chanter, je pleurais toujours. Je devais détourner la tête parce je me sentais embarrassé. Je pouvais sentir la douleur de Christ. J'étais affligé par Sa souffrance. Il ne s’agissait d'aucune prétention de ma part. Il n'y avait rien de faux. Chaque fois que je pensais à la souffrance de Christ sur la Croix, j'avais l'estomac noué.

Aujourd'hui, je n'ai encore jamais entendu des jeunes parler d'une telle chose lors d'un service du dimanche. Et je me demande parfois pourquoi. Pourquoi est-ce si difficile pour les gens de ressentir de l'empathie pour les souffrances de Christ ? Empathie signifie sentir la douleur de quelqu'un d'autre. Aujourd'hui les gens, pour la plupart, semblent indifférents à la pitié, la tristesse ou la compassion envers une personne qui souffre. Je me souviens avoir été choqué, il y a plusieurs années, quand un groupe de jeunes gens avait ri alors qu'ils regardaient un chien se faire cogner cruellement dans le ventre. Leurs rires étaient tellement hors de propos qu'il m'avait terrifié. Inutile de le dire, mais aucun d'eux n'est resté dans notre église. Il faut un véritable miracle pour que les personnes insensibles deviennent chrétiennes !

Je crois qu'on peut faire remonter la cause de ce durcissement à ce que les jeunes regardent à la télé, dans les films et aussi à ce qui se passe dans notre culture dans son ensemble. En 1999, l'Université du Michigan a publié une étude qui a montré que les jeunes, quand ils atteindront l'âge de 18 ans, auront vu plus de 16.000 meurtres à la télévision – sur 900 homicides chaque année. Et c'est juste à la télévision ! Cela ne tient pas compte des meurtres et des massacres qu'ils voient dans les films, les jeux vidéo et les journaux d'information de toute espèce ! Et par dessus toute cette horreur et ce massacre, les jeunes sont tout à fait conscients que tous les jours, dans ce pays, 3.000 bébés meurent sous le couteau d'un avorteur ! Oui, 3.000 chaque jour – 1.250.000 chaque année ! Autant de carnage, déversé dans l'esprit des jeunes doit leur faire quelque chose et influencer leurs émotions. Je suis convaincu que tout cela a fait de cette génération une génération endurcie et émotionnellement insensible aux sentiments de ceux qui souffrent.

Ce matin je vous demanderai d'essayer de ressentir l'horreur que Christ a traversée sur la Croix. Que voyez-vous lorsque vous regardez la Croix de Christ ? Le jour où Christ a souffert, il y avait beaucoup de gens près de Sa Croix. Notre texte dit que les soldats qui L'ont cloué sur la Croix se sont assis et « L'ont regardé » (Matthieu 27: 36). Beaucoup d'autres étaient là et Le regardaient pareillement. Lequel de ces personnages vous ressemble-t-il ? Pensez-y. Que voyez-vous quand vous regardez Christ sur la Croix ?

I. Premièrement, sur la Croix, les prêtres et les anciens y ont vu un ennemi mis à mort.

« De même aussi, les chefs des prêtres, avec les scribes et les anciens, se moquant, disaient : Il a sauvé les autres, il ne peut pas se sauver lui-même. S’il est le Roi d’Israël, qu’il descende maintenant de la croix et nous le croirons. Il a compté sur Dieu ; qu’il le délivre maintenant, s’il le veut ; car il a dit : ‘Je suis le Fils de Dieu’ » (Matthieu 27:41-43).

Ils se sont moqués et L’ont ridiculisé alors qu'Il souffrait sur la Croix. Ils on vu en Lui un ennemi, et ils étaient contents de se débarrasser de Lui. Et il y a encore beaucoup de gens comme cela aujourd'hui. HBO (chaîne de télévision populaire aux EU) paie effectivement un homme comme Bill Maher pour ridiculiser Dieu et faire des blagues sur Christ. Des hommes comme Richard Dawkins et Christopher Hitchens gagnent bien leur vie en attaquant Christ, la Bible et Dieu Lui-même ! Ils sont devenus les prêtres et les anciens de l'athéisme. Madalyn Murray O' Hair, l'athée qui a obtenu que la prière et la lecture de la Bible soient interdites dans nos écoles, dit,

« Ce serait le meilleur des mondes si tout le monde était athée. »

« Je suis athée, parce que la religion est une béquille, et seuls les invalides ont besoin de béquilles. »

« Je m'engagerai en toute activité sexuelle (qui me plaît) avec n'importe quel homme consentant, à n'importe quelle heure et en n'importe quel lieu où j'ai sacrément envie de le faire. »

Voilà ce que pensent les grands prêtres de l'athéisme ! C'est aussi ce que pensent beaucoup de vos professeurs d'université, dans les établissement laïques. Dieu les rejette, comme Il l'a fait avec ces hommes vraiment impies au pied de la Croix. Il a dit simplement : « L'insensé dit en son cœur, il n'y a pas de Dieu » (Psaume 14:1). Êtes-vous comme eux ? Que voyez-vous quand vous regardez la Croix ?

II. Deuxièmement, au pied de la Croix, les soldats romains ont vu un vêtement qui leur permettrait de jouer pour de l’argent.

« Et ils le crucifièrent, et se partagèrent ses vêtements, en les tirant au sort ; afin que soit accompli ce qui a été dit par le prophète : Ils ont partagé mes vêtements, et ils ont tiré ma robe au sort. Et s’asseyant, ils le veillaient là» (Matthieu 27: 35-36).

Ces hommes étaient si matérialistes que tout ce qui leur venait à l’esprit était de partager le vêtement de Christ. Cela valait de l'argent, et leur esprit était tellement endurci que tout ce qu'ils pouvaient penser était à l'argent qu'ils pourraient tirer de Ses vêtements ! Vers où votre esprit se porte-t-il ? Que voyez-vous lorsque vous regardez la Croix ?

De nombreux étudiants ont peur que devenir chrétien va interférer avec leurs études et qu'en conséquence, ils n'auront pas une aussi bonne carrière après leur diplôme. Argent ! Argent ! Argent ! C'est la manière dont beaucoup de jeunes Chinois pensent de nos jours. « Mais cela va me coûter de l'argent, si je deviens chrétien, » disent-ils.

Il y a très longtemps, lorsque j'étais membre d'une église chinoise, j'ai pris une décision qui a changé ma vie. J'ai décidé que je suivrai Christ quel qu'en soit le coût ! Jésus a posé une grande question quand Il a demandé :

« Car que profiterait-il à un homme s’il gagne le monde entier, et qu’il perde son âme ? » (Marc 8:36).

Warren Buffett est l'un des cinq hommes les plus riches du monde. Mais il donne des millions de dollars chaque année au planning familial pour aider à exterminer des bébés sans défense dans le ventre de leur mère. Qu'adviendra-t-il de son âme, le jour de sa mort ? Il est âgé de plus de 80 ans maintenant. À quoi lui servira-t-il d'avoir autant d'argent s'il perd son âme pour l'éternité dans les entrailles de l'enfer ?

Les soldats romains ne voyaient que l'argent qu'ils pouvaient obtenir des vêtements de Christ. Que voyez-vous lorsque vous regardez la Croix de Christ ?

III. Troisièmement, sur la Croix, l'un des voleurs crucifiés avec Christ l'a vu comme un grand perdant.

Il y avait deux voleurs, cloués chacun sur une croix, de chaque côté de Jésus. Le premier regardait Jésus et pensait qu'Il n'était qu'un autre criminel. Il pensait que Jésus était seulement un fou qui se prenait pour le Fils de Dieu. Il a rejeté Christ comme un fanatique religieux et s'est détourné de Lui, l'insultant et se moquant.

Il y a des années, j'avais un ami qui était un gentil garçon. Je l'aimais comme mon meilleur ami, tout le temps. Un soir, je l'ai supplié de venir à l'église avec moi entendre l'Évangile. Il m’a dit, « Non. » Puis il a ajouté, « Mais à chacun ses goûts, Robert. À chacun ses goûts. » Tant que je vivrai, je ne l'oublierai jamais en train de me dire cela. Il voulait dire que j'avais une église et qu'il avait un tas d'amis buveurs de bière. Ce qui était bon pour moi était différent de ce qui était bon pour lui. « À chacun ses goûts, Robert. À chacun ses goûts. » Je l'ai regardé dans son cercueil, quelques années plus tard. Il n'avait pas un seul cheveu gris sur sa tête. Il n'avait pas une seule ride sur le visage. Il avait seulement la quarantaine. En quelque sorte, il savait que cela finirait comme ça. Bien qu'il fût en bonne santé, il avait l'habitude de me dire, « Je n'arriverai jamais à cinquante ans, Robert. Je n'arriverai jamais à cinquante. » Il avait quarante-huit ans quand il est soudainement tombé raide mort dans sa maison. Je l'ai regardé dans ce cercueil et ses paroles m'ont traversé l'esprit, « À chacun ses goûts, Robert. À chacun ses goûts. » Quand je fis ses funérailles, je ne pus donner un seul mot d'espoir à sa famille et ses amis – pas un seul mot d'espoir ! Je ne pouvais que prêcher l'Évangile à ceux qu'il avait laissé derrière lui.

Ce premier voleur était accroché sur la Croix à côté de Jésus, et marmonnait des paroles blasphématoires. Il pensait que Jésus n'était qu'un autre fanatique religieux. Avant que le soleil ne se soit couché ce jour-là, cet homme était en enfer. Que voyez-vous lorsque vous regardez la Croix de Christ ?

IV. Quatrièmement, sur la Croix, le deuxième voleur l'a vu comme le Seigneur et Sauveur.

Cet homme avait raillé Jésus avec le reste de la foule pendant toute la matinée. Mais à midi, une étrange obscurité était descendue sur la terre. Il avait entendu Jésus prier pour ceux qui L'avaient crucifié.

« Et Jésus dit, ‘Père, pardonne-leur ; car ils ne savent pas ce qu'ils font’ » (Luc 23:34)

La prière de Jésus pour ceux qui le faisaient mourir a profondément touché le cœur du deuxième voleur. Il a cessé de se moquer de Jésus. Tournant la tête, il a regardé le Sauveur, et son cœur a fondu. Il n'avait encore jamais rencontré quelqu'un qui priait pour le pardon de ses ennemis.

« Père, pardonne-leur! » C'est ainsi qu'Il prie,
   Même pendant que Son Sang s’écoule rapidement ;
Priant pour les pécheurs en un tel malheur –
   Personne n'a jamais aimé comme Jésus,
Rédempteur béni ! Précieux Rédempteur !
   Il me semble Le voir maintenant sur l'arbre du Calvaire ;
Blessé, ensanglanté, plaidant pour les pécheurs –
   Sans voir, et ne pensant qu'aux autres – mourant pour moi !
« Blessed Rédempteur » (Sauveur béni) par Avis B. Christiansen, 1895-1985.

Tout ce que le voleur connaissait, c'était la brutalité de la foule, le tendre amour de Jésus pour ceux qui la composaient et l'inscription clouée au-dessus de Sa tête où était écrit : « Celui-ci est le roi des Juifs » (Luc 23:38). Soudain, cet homme croyait ! Il avait très certainement entendu des gens être guéris et restaurés par Jésus. Il avait très certainement entendu Jésus prêcher. Maintenant, tout devenait clair dans son esprit, tout prenait un sens. Voici le Roi des Juifs. Voici le Messie ! Voici le libérateur ! Il n'avait pas tous les faits, mais combien d'entre nous disposent de tous les faits au sujet de Jésus ? Je sais que je n'ai pas tous les faits – ni plus ni moins que quiconque d'autre, à mon avis. Le Dr. Lloyd-Jones a dit, « Les faits ne suffisent pas. » Il y a encore beaucoup à apprendre sur le Christ que nous ne comprendrons jamais pleinement avec notre esprit limité ! Mais ce voleur savait qu'il était un pécheur. Il le ressentait dans son cœur ! À l'autre voleur incrédule, il a dit, « Nous y sommes justement (sur la croix) ; car nous recevons la récompense requise pour nos œuvres; mais cet homme n’a rien fait de mal, non rien de mal » (Luc 23:41). Certainement, « Les faits ne suffisent pas. » C'est là où je pense que certains de nos frères réformés se trompent. Le Dr. Lloyd-Jones avait raison, « Les faits ne suffisent pas. » Si vous recherchez des faits pour prouver Christ, vous mourrez dans vos péchés et vous ne serez jamais sauvé. La Bible le dit clairement, « car c'est avec le cœur que l'homme croit et parvient à la droiture » (Romains 10:10).

C’est là où de nombreux prédicateurs modernes se trompent. Leur prédication s'adresse à la tête et non au cœur. « Ô, mon Dieu, ne me laisse pas faire ça ! Père, aide-moi à prêcher à leur cœur ! » « Car c'est avec le cœur que l'homme croit et parvient à la droiture. » Ce pauvre voleur mourant a alors tourné la tête et a regardé à Jésus – et il a dit,

« Seigneur, souviens-toi de moi, quand viendras dans ton royaume ; » (Luc 23:42).

Avant que ces mots n'aient quitté sa bouche, le deuxième voleur était déjà sauvé ! Il ne connaissait que très peu de doctrine. Il n'avait aucun sentiment particulier, ou la preuve que Jésus était le Seigneur et Sauveur. Mais il a fait confiance à Jésus, car c'est avec le cœur que l'homme croit et parvient à la droiture. » Il a simplement mis sa confiance en Jésus. ! C'est tout ce que Dieu exige !

Dès l’instant où un pécheur croit,
   Plaçant sa confiance en son Dieu crucifié,
Son pardon immédiatement il reçoit,
   Totale rédemption par Son sang versé.
Dès l’instant où un pécheur croit
“The Moment a Sinner Believes“ (Dès l’instant où un pécheur croit)
      de Joseph Hart, 1712-1768.

Le voleur a cru en Jésus et il a été sauvé instantanément. C'est ainsi que nous avons tous été sauvés, vous savez. Nous avons cru en Jésus. Nous Lui avons fait confiance. Nous étions sauvés ! Et Jésus a dit au voleur qui était sauvé,

« En vérité, je te dis, ‘Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis’ » (Luc 23:43).

Ce même jour le voleur mourrait sur la Croix et allait avec Jésus au Ciel !

Sauvé par le Sang du crucifié !
    Maintenant racheté du péché, une vie nouvelle commence,
Chantez vos louanges au Père, et au Fils,
   Je suis sauvé par le Sang du Crucifié !
Sauvé ! Sauvé ! Mes péchés sont tous pardonnés,
   Ma culpabilité m’est ôtée !
Sauvé ! Sauvé ! Je suis sauvé par le Sang du Crucifié !
      « Saved By the Blood, » (Sauvé par le Sang) par S. J. Henderson, 1902.

À l'instant où vous croyez en Jésus et mettez votre confiance en Lui - vous recevez le même salut que le voleur mourant sur la croix - à côté du Sauveur. Jésus a sauvé le voleur. Jésus a lavé tous les péchés de l'homme, avec le Sang qu'Il a versé sur la Croix ce jour-là ! Et ce matin Son Sang est ici pour ôter tous vos péchés. Ne croyez jamais un prédicateur qui vous dit qu'il n'y a pas de Sang. Le Dr. Lloyd-Jones a dit, « Il ne suffit pas de parler de la Croix et de la mort de Christ. Ce qui compte, la preuve, en quelque sorte, c'est ‘le Sang’! »

Si vous faites confiance à Jésus ce matin vous serez purifié de tous vos péchés par Son Sang ! Vous serez sauvé ! Vous deviendrez un véritable chrétien. Vous serez prêt pour le Ciel ! Vous aurez une nouvelle vie en Christ ! Repentez-vous et mettez votre confiance dans le Sauveur maintenant !

Si vous désirez nous parler de votre salut - comment devenir un véritable chrétien - veuillez vous lever et venir maintenant vers le fond de l'auditorium. Le Dr. Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier. Si vous êtes ici pour la première fois et que vous avez une question à me poser sur ce sermon, accédez maintenant à l'arrière de l'auditorium. Je viendrai m'assoir et parler avec vous. Allez maintenant. Dr. Chan, veuillez prier pour quelqu'un qui voudrait faire confiance à Jésus ce matin. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture lue avant le Sermon par M. Abel Prudhomme : Matthieu 27: 35-44
Solo chanté avant le Sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Blessed Redeemer » (Rédempteur adorable) par Avis B. Christiansen, 1895-1985.


GRANDES LIGNES DE

QUE VOYEZ-VOUS LORSQUE VOUS REGARDEZ LA CROIX ?

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Et s’asseyant, ils le veillaient là » (Matthieu 27: 36).

I.    Premièrement, sur la Croix, les prêtres et les anciens y ont vu un ennemi mis à mort, Matthieu 27:41-43; Psaume 14:1

.

II.   Deuxièmement, au pied de la Croix, les soldats Romains ont vu un vêtement qui leur permettrait de jouer pour de l'argent, Matthieu 27:35-36; Marc 8:36.

III.  Troisièmement, sur la Croix, l'un des voleurs crucifiés avec Christ L'a vu comme le grand perdant.

IV.  Quatrièmement, sur la Croix, le deuxième voleur l'a vu comme le Seigneur et Sauveur, Luc 23:34, 38, 41; Romains 10:10; Luc 23:42, 43.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).