Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




L'ANTIDOTE POUR L'APOSTASIE

THE ANTIDOTE FOR APOSTASY
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le matin du Jour du Seigneur, le 23 mars 2014

« Mais toi continue dans les choses que tu as apprises, et dont tu as été convaincu, sachant de qui tu les as apprises, et que depuis l’enfance tu as connu les saintes Écritures, qui peuvent te rendre sage jusqu’au salut par la foi qui est en Christ Jésus » (II Timothée 3:14-15).


J'ai emprunté ce titre, « L'Antidote de l'apostasie, » au Dr. J. Vernon McGee. Le Dr. McGee a été l'un des professeurs qui m'a enseigné la Bible pendant plusieurs années. J'ai rejoint la First Chinese Baptist Church à Los Angeles en janvier 1961, quand j'avais 19 ans. J'ai eu deux grands enseignants de la Bible, le Dr. Timothy Lin, qui était un érudit de l'Ancien Testament - et a enseigné dans le département d’études supérieures de la Bob Jones University, au séminaire théologique de Talbot et au Trinity Evangelical, à Deerfield, Illinois. J'ai beaucoup appris auprès du Dr. Lin, qui a été mon pasteur pendant de nombreuses d'années. Mon autre professeur était le Dr. J. Vernon McGee, pasteur de la grande église de la Porte Ouverte (Church of the Open Door), 550 South Hope Street, dans le centre ville de Los Angeles, pas loin de l'église chinoise dont j'étais membre.

Pendant trois ans j'ai entendu le Dr. McGee enseigner la Bible deux fois par jour à la radio - dans son programme « À travers la Bible » ainsi que dans son émission de midi « High Noon » sur un passage différent de l'Écriture. J'ai continué à écouter « À travers la Bible » quotidiennement pendant encore sept ans. De ces deux hommes brillants, j'ai appris à avoir une confiance totale dans les paroles de la Bible, les saintes Écritures.

Le Dr. Lin et le Dr. McGee ont tous deux passé beaucoup de temps à enseigner sur le sujet de la prophétie dans la Bible. Bien que je concentre maintenant la plupart de mes sermons sur la « sotériologie » (le salut), je le fais à la lumière de la prophétie biblique, particulièrement au sujet de l'apostasie des derniers jours. Le Dr. McGee a correctement montré que le troisième chapitre de II Timothée donne une « illustration des derniers jours avant le ravissement de l'Église. Maintenant je vous demanderai, qu'est-ce qu'un enfant de Dieu peut faire dans des jours comme ceux-ci ? Le seul antidote contre un monde d'apostasie est la Parole de Dieu » (J. Vernon McGee, Th.D., Thru the Bible, À travers la Bible, Thomas Nelson Publishers, 1983, p. 486 ; note sur II Timothée 3:14-15).

Le troisième chapitre de II Timothée nous donne assurément une terrible et effrayante illustration des derniers jours. Et tous les signes indiquent qu’aujourd'hui, nous sommes bien au beau milieu de cette horrible apostasie ! Le terme « apostasie » signifie « défection ou révolte ; abandonner ou se détourner de sa religion » (Webster’s Dictionary, Unabridged, Dictionnaire Webster, intégral, Collins World, 1975). Pourtant notre texte nous donne l'antidote, ou le remède, contre l'apostasie,

« Mais toi continue dans les choses que tu as apprises, et dont tu as été convaincu, sachant de qui tu les as apprises, et que depuis l’enfance tu as connu les saintes Écritures, qui peuvent te rendre sage jusqu’au salut par la foi qui est en Christ Jésus » (II Timothée 3:14-15).

Regardons d'un peu plus près ce texte et nous y verrons plusieurs choses.

I. Premièrement, nous nous concentrerons sur le « mais, » au début du verset quatorze.

« Mais toi, continue dans les choses que tu as apprises… »
       (II Timothée 3:14).

Ceci pourrait se traduire par « cependant. » Les hommes mauvais et les séducteurs empireront de plus en plus, trompant et étant trompés, « Mais [cependant] continue dans les choses que tu as apprises… » Même si ces hommes deviennent mauvais, continuez dans les choses que vous avez apprises. C'est ce que l'apôtre Paul dit au jeune Timothée - et à nous également.

Ce passage entier se rapporte à l'Église dans les derniers jours. Nous le savons parce que nous sommes avertis qu'il y aura « une forme de piété » (v. 5) et « on apprendra toujours, jamais capables de parvenir à la connaissance de la vérité… [mais] réprouvés quant à la foi » (v. 7 et 8). Le Dr. McGee dit, « ‘Les derniers jours’ est un terme technique utilisé à plusieurs endroits du Nouveau Testament ; il parle des derniers jours de l'Église » (ibid., P. 469). Je suis convaincu qu'il avait raison. « Les temps périlleux viendront. » Cela signifie des moments pénibles et désespérés. Le terme grec traduit par « périlleux » est « chalepos. » C'est un mot qui n'apparaît qu'une seule autre fois dans le Nouveau Testament grec. Dans Matthieu 8:28, il est employé pour décrire le démoniaque de Gadarene qui était « extrêmement féroce. » Ainsi, on nous dit que des temps violents et démoniaques apparaîtront dans les églises des derniers jours. Puis l'apôtre Paul donne dix neuf descriptions différentes des membres perdus de l'Église dans les derniers jours. Encore, le Dr. McGee dit, « Si vous regardiez dans l'histoire de l'Église, vous pourriez certainement mettre certaines de ces choses en évidence, mais je ne pense pas que vous ne pourriez jamais trouver une période où toutes sont ainsi manifestées comme elles le sont aujourd'hui. Je crois que nous sommes actuellement dans ces ‘jours périlleux’ tels que décrits dans cette section. » (Ibid.). Voici la liste des dix-neuf descriptions s’appliquant à beaucoup de membres d'église de notre temps,

1.  Amoureux d'eux mêmes (égoïstes)
2.  Avides (amoureux de l'argent, matérialistes)
3.  Fanfarons
4.  Fiers
5.  Blasphémateurs (colporteurs de ragots)
6.  Désobéissant aux parents (une génération entière a été élevée
     de cette façon et maintenant elle mine toute notre société).
7.  Dénués de toute gratitude
8.  Profanes (aucune pensée pour la décence)
9.  Sans affection naturelle (sans cœur et sans affection)
10. Déloyaux (ils ne pardonnent jamais ni ne veulent être pardonnés)
11. Calomniateurs (bavardages malveillants)
12. Intempérants (sans maîtrise de soi)
13. Cruels (brutaux)
14. Ennemis des gens de bien (méprisants les chrétiens)
15. Traîtres (trompeurs)
16. Emportés (obstinés et irréfléchis)
17. Enflés d'orgueil (vaniteux)
18. Aimant le plaisir plus que Dieu
19. Ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force.

Ceux-ci sont de faux chrétiens dans les églises et les séminaires apostats. Ils semblent extérieurement être des serviteurs de Dieu, mais ils ne sont vraiment que des serviteurs de Satan.

Ils « apprennent toujours, et ne sont jamais capables de venir à la connaissance de la vérité » (v. 7). Et aujourd'hui, de telles personnes sont partout dans nos églises. Certaines des expériences les plus terribles que je n'ai jamais connues ont été provoquées par des membres d'église - des choses réellement bien plus mauvaises que ce que j'ai éprouvé de la part de non chrétiens.

J'ai vu de mes yeux des Baptistes s'arracher les cheveux, se maudirent et s'injurier dans un langage des plus vils, et se jeter des livres de cantiques à la tête - tout ça lors d'un service de onze heures du dimanche matin. J'ai vu un chef de choeur jeté sur le trottoir et recevoir des coups de pied jusqu'à ce que son visage saigne, et ses poches fouillées pour prendre les clefs de l'église. Tout ceci par de prétendus « diacres » de l'église. C'était il y a longtemps, dans les années 50, bien avant que les gens soient poursuivis en justice pour de tels agissements. C'était dans une église baptiste à Huntington Park, en Californie.

Depuis lors, j'ai vu des responsables d'église commettre la fornication avec des enfants, voler l'argent de la caisse de l'église ; saisir le pasteur par la tête, alors qu'un autre homme lui donnait des coups dans l'estomac, dire des mensonges les uns sur les autres sur Internet, et d'autres atrocités bien trop terribles pour les mentionner. L'homme qui m'enseignait à l'école de dimanche a attaqué une banque une arme à la main. Les professeurs baptistes dans le séminaire où j'étudiais ont dit que des chiens avaient mangé le corps de Jésus, qu’il n'y avait pas de second avènement de Christ, que presque tous livres de la Bible étaient des contrefaçons, qu’une personne comme Moïse n’avait jamais existé, que l'Exode d'Égypte ne s'était jamais produite, et encore beaucoup d'autres doctrines totalement fausses. Un de mes professeurs a commis le suicide, en se tirant une balle dans la tête.

Tous ces hommes avaient été élevés dans des églises Baptiste du Sud. Tous « s'étaient avancés vers le pasteur » et avaient récité la « prière du pécheur » avant d’être baptisés. Pendant longtemps, j'ai été terriblement confus, me demandant comment des chrétiens pouvaient croire de telles choses et agir ainsi. Quand j'ai parlé contre, on m'a averti que je serais qualifié de « fauteur de troubles » et que je ne serai jamais appelé à être pasteur d'une église Baptiste du Sud. Plus tard, j'ai écrit un livre qui décrivait ces faux enseignements. Ce livre est intitulé « À l'intérieur de la Convention Baptiste du Sud (Inside Southern Baptist Convention).

Après avoir reçu mon diplôme du séminaire Baptiste du Sud, je me suis inscrit à un séminaire presbytérien pour mon doctorat. Le séminaire presbytérien était pire ! Un des professeurs était athée, et s'en vantait ! J'en suis venu à réaliser que les professeurs de ces deux séminaires n'étaient jamais nés de nouveau, n'avaient jamais éprouvé une vraie conversion, et n'étaient absolument pas chrétiens. Je sais qu'en entendant ceci certains penseront que j'exagère, mais je vous assure devant Dieu qu'il n'y a pas un seul mot d'exagération dans ce que je viens de dire.

J'ai vu de mes propres yeux chacune de ces dix-neuf descriptions s'appliquant à des membres perdus de l'Église de ces derniers jours. Ceci décrit l'apostasie de ces « derniers jours. » Et ces choses se produisent dans chaque dénomination dans le monde entier. Je connais beaucoup de jeunes qui ont été balayés et battus en brèche en voyant la nature charnelle et l'incrédulité de la chrétienté apostate en ces jours mauvais. Je me rappelle un excellent jeune prédicateur, plein d'ardeur évangélique, à son arrivée au séminaire Baptiste du Sud. Il a quitté le ministère après seulement un semestre. Avant de partir, il m'a dit, « À quoi bon continuer ? » Voilà ce qu'ils enseignent à nos prédicateurs. Ils ne croient en rien.

II. Deuxièmement, nous nous concentrerons sur le reste du verset quatorze.

« Mais toi continue dans les choses que tu as apprises, et dont tu as été convaincu, sachant de qui tu les as apprises » (II Timothée 3:14).

Que peux donc faire un chrétien en ces jours d'apostasie ? L'antidote contre l'apostasie est la Bible, la Parole du Dieu vivant. L'apôtre Pierre appelait la Bible, « Une lumière qui brille dans l'obscurité » (II Pierre 1:19).

Et ce qui m'a empêché de quitter le séminaire, ainsi que le ministère, ont été « les choses que [j'avais] apprises et dont [j'avais] été convaincu, sachant de qui [je les avais] apprises » (II Timothée 3:14). Le jeune Timothée avait appris les Écritures de sa grand-mère, de sa mère, et de l'apôtre Paul lui-même (voir II Timothée 1:2, 5). J'ai appris la Bible, y compris les prophéties au sujet de l’apostasie, du Dr. McGee et du Dr. Lin. En fait, le sermon que j'ai entendu le jour où j'ai été converti était du Dr. Charles J. Woodbridge, qui parlait contre le libéralisme du séminaire théologique Fuller (Fuller Theological Seminary), duquel il avait démissionné en raison de cette question, deux ans plus tôt. Le Dr. Woodbridge avait parlé des « moqueurs » des « derniers jours » du troisième chapitre de II Pierre le jour même où j'ai été sauvé (voir II Pierre 3:3). Ainsi j'ai su ce qu'était l'apostasie avant même que je ne sois jamais allé au séminaire libéral. J'avais appris à compter complètement sur la Bible, plutôt que de croire dans les idées de professeurs inconvertis. J'ai appris du Dr. Woodbridge, du Dr. Lin, et du Dr. McGee à faire confiance dans la Parole de Dieu. Mon texte, pendant ces années au séminaire apostat, était le Psaume 119:99,

« Je suis plus intelligent que tous ceux qui m’avaient enseigné, parce que tes témoignages sont ma méditation » (Psaume 119:99).

Jeunes gens, je sais ce qu'ils enseignent dans vos universités. J'ai reçu un diplôme de l'université de la ville de Los Angeles et de l'université de l'État de la Californie à Los Angeles (en 1970). Je sais comment ils attaquent le christianisme. Je sais comment ils se moquent des chrétiens et couvrent Jésus de ridicule. Je sais qu'il est encore plus difficile de tenir ferme pour Dieu aujourd'hui que de mon temps, quand j'étais à l'université. Et je sais que tout se ligue contre un jeune en ces jours mauvais d'apostasie. Même le Président est contre nous. Mais je sais également que ceux qui croient en la Bible peuvent dire, avec le psalmiste,

« La déclaration de tes paroles éclaire ; elle donne la compréhension aux simples » (Psaume 119:130).

et –

« Ta Parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier » (Psaume 119:105).

« C’est pourquoi j’estime droits tous tes préceptes, concernant toutes choses ; et je hais tout chemin de mensonge » (Psaume 119:128).

Écoutez encore les paroles que M. Griffith vient juste de chanter,

Quand la tempête du doute et de l'incrédulité fait rage,
Il y a un Livre éternel qui doit nous être cher ;
À travers les âges, il reste le même,
C'est le Livre de Dieu, et la Bible est son nom !
Le vieux Livre et la vieille Foi sont le roc sur lequel je me tiens !
Le vieux Livre et la vieille Foi sont notre sauvegarde !
Contre les tempêtes et les difficultés, ils sont le test,
Sous chaque latitude et pour chaque nation, une bénédiction ;
Le vieux Livre et la vieille Foi, sont l'espoir de toute la terre !
   “The Old Book and the Old Faith” (Le vieux Livre et la vieille Foi)
    par George H. Carr, 1914).

III. Troisièmement, nous nous concentrerons sur le verset quinze.

« …Les saintes Écritures, qui peuvent te rendre sage jusqu’au salut par la foi qui est en Christ Jésus » (II Timothée 3:15).

Le Dr. Martyn Lloyd-Jones a dit, « Je n'ai aucune connaissance de Dieu indépendamment de ce que la Bible m'enseigne » (Great Doctrines of the Bible (1) (Les grandes doctrines de la Bible (1) p. 36). Il a dit, « Il n'y a aucun autre livre qui soit la voix de Dieu » (Evangelistic Sermons, Sermons évangéliques, p. 25).

« …Les saintes Écritures, qui peuvent te rendre sage jusqu’au salut par la foi qui est en Christ Jésus » (II Timothée 3:15).

La Bible nous oriente vers Christ. Quand un homme entend la Bible, et croit vraiment ce que Dieu dit, il voudra connaître Christ. La croyance en la Bible ne vous sauvera pas. La Parole infaillible de Dieu vous oriente vers Christ. Comment obtenir le salut ? Nous ne pouvons le recevoir autrement que par la foi en Christ Jésus ! B. B. McKinney, un vieux baptiste d'autrefois, a écrit,

Je sais, je sais, je sais que la Bible est vraie ;
Divinement inspirée de part en part,
Je sais que la Bible est vraie.
   “I Know the Bible is True” (Je sais que la Bible est vraie)
      par le Dr. B. B. McKinney, 1886-1952).

Pourtant, on peut croire que la Bible est vraie et cependant être toujours perdu ! Pour être sauvé vous devez obéir à la Bible et faire confiance à Christ Jésus. La Bible nous dit que Christ est mort pour nos péchés. La Bible nous dit que nos péchés peuvent être rachetés « par la foi en son sang » (Romains 3:25). La Bible dit : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31). Mais vous ne pouvez avoir de « … salut (que) par la foi qui est en Christ Jésus » (II Timothée 3:15). Le Dr. Tozer a dit :

La foi est un cadeau de Dieu à l'âme pénitente et n'a rien à faire avec les sens ou les données qu'ils offrent. La foi est un miracle ; c'est la capacité donnée par Dieu pour que nous puissions faire confiance en Son Fils (A. W. Tozer, D.D., Man : The Dwelling Place of God, L'homme : l'habitation de Dieu, Christian Publications, 1966, p. 33).

Quand vous êtes plus que fatigué de votre péché, et que vous voulez désespérément vous en débarrasser, alors (mais pas avant), Dieu vous donnera la foi pour faire confiance en Jésus Christ.

Si vous désirez parler avec nous à ce sujet, veuillez venir maintenant vers le fond de la salle. Le Dr Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier. Dr. Chan, voudriez-vous prier pour que quelqu'un fasse confiance à Jésus ce soir. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com ou www.rlhsermons.com.
Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à :
P.O. Box 15308, Los Angeles, CA90015.
Ou encore lui téléphoner au (818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture avant le sermon lue par M. Abel Prudhomme : II Timothée 3:1-7, 12-15.
Solo avant le sermon chanté par M. Benjamin Kincaid Griffith :
“The Old Book and the Old Faith” (Le vieux Livre et la vieille Foi)
par George H. Carr, 1914).


GRANDES LIGNES DE

L'ANTIDOTE POUR L'APOSTASIE

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Mais toi continue dans les choses que tu as apprises, et dont tu as été convaincu, sachant de qui tu les as apprises, et que depuis l’enfance tu as connu les saintes Écritures, qui peuvent te rendre sage jusqu’au salut par la foi qui est en Christ Jésus » (II Timothée 3:14-15).

I.   Premièrement, nous nous concentrerons sur le « mais, » au début
du verset quatorze, II Timothée 3:14a, 5, 7, 8.

II.  Deuxièmement, nous nous concentrerons sur le reste du verset
quatorze, II Timothée 3:14b; II Pierre 1:19; 3:3;
Psaume 119:99, 130, 105, 128.

III. Troisièmement, nous nous concentrerons sur le verset quinze,
II Timothée 3:15; Romains 3:25; Actes 16:31.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).