Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




SENTINELLE, QU’EN EST-IL DE LA NUIT ?

WATCHMAN, WHAT OF THE NIGHT ?
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
Le jour du Seigneur, dimanche matin le 10 novembre 2013

« La charge de Duma. Il m’appelle de Séïr : sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? La sentinelle dit : le matin vient, et la nuit aussi ; si vous voulez interroger, interrogez ; retournez, venez » (Ésaïe 21:11, 12).


Le terme « Duma » est une forme pour Édom. Les gens d’Édom « étaient assaillis de craintes et de difficultés. Ils crièrent au prophète Ésaïe, « Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? » W. E. Vine disait que « La sentinelle (ou veilleur) est celui qui est dans le conseil de Dieu, qui sait ce qui doit arriver et qui attend l’événement… Il se tient sur la tour de guet et en relation avec Dieu (Ésaïe: Prophecies, Promises, Warnings, Ésaïe, Prophéties, promesses, avertissements) page 14.

Mais l’un de nos problèmes c’est que de nos jours, il y a très peu de « sentinelles. » Il y a quelques jours, j’ai vu à la télévision le célèbre « expert en prophéties » Hal Lindsey. Un invité mentionnait qu’aujourd’hui, il nous faut étudier le livre de l’Apocalypse plutôt que celui des Romains pour comprendre les problèmes actuels, et Hal Lindsey était d’accord. À mon avis, c’est une approche superficielle et fausse des problèmes que nous avons aujourd’hui dans nos églises et dans notre culture. L’opposé est également vrai. Bien que le Livre de l’Apocalypse soit très important, celui des Romains doit rester le Livre de cette heure ! Alors qu’il y a des milliers, voire des millions, de personnes non sauvées dans nos églises – nous devons nous concentrer sur l’épître aux Romains, ou ne nous comprendrons jamais comment les aider à trouver le véritable salut. Beaucoup d’ « experts en prophéties » ne sont pas qualifiés pour être des sentinelles – disqualifiés par ce qu’ils ne se rendent pas compte de la ruine et de la désolation amenées dans nos églises par les doctrines sataniques du « décisionisme. »

Mais les responsables d’Édom étaient plus sages que beaucoup de chrétiens actuels. Ils étaient « chargés » par le fardeau de leur péché. Ils sentaient que le jugement était sur le point d’arriver, et alors ils criaient vers le vrai prophète et veilleur Ésaïe. Ils s’écriaient,

« Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? » (Ésaïe 21:11).

Ils criaient comme quelqu’un qui a mal et qui souffre. Pendant les longues veilles de la nuit, le malade qui a mal gémit pour dire « Quand vient le jour ? Quand vient le jour ? » Et le prophète qui veille répondit, « La matin vient, et aussi la nuit. »

Pourquoi sont-ils venus voir Ésaïe ? N’y avait-il donc pas à Édom d’astrologues, de cartomanciens, de sorciers ? Pourquoi sont-ils venus à Jérusalem criant comme celui qui agonise ? Les gens vont voir des devins quand tout va bien. Mais quand tout va mal, que l’agonie et la mort sont à la porte, qui veut vraiment d’un astrologue, d’un devin, d’un sorcier ? En face de la mort, nous ne voulons pas la sagesse de l’homme. Nous voulons savoir ce que Dieu dit ! Ces gens peuvent avoir des choses intéressantes à dire quand les choses vont bien. Mais, dans le cas contraire, les gens vont souvent voir l’homme de Dieu. Et ils crient,

« Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? » (Ésaïe 21:11).

Réfléchissons ensemble à ce que cela peut nous dire, à nous aussi ce matin !

I. Premièrement, ce texte s’applique aux nations.

En 1914, alors que la première guerre mondiale commençait, Lord Edward Grey est sorti d’une réunion avec son Cabinet qui avait duré toute la nuit. Il était alors Premier Ministre de la Grande Bretagne. Il était accompagné, à cette heure plus que matinale, par un autre membre du Cabinet. Ils avaient passé toute la nuit à discuter sur le sujet de la guerre. À l’époque, il n’y avait encore pas de lampadaires électriques dans les rues, mais des lampes à gaz. Comme Lord Edward sortait de l’immeuble, il vit un allumeur de réverbères qui allait d’une rue à l’autre pour éteindre chaque bec de gaz. Il se tourna vers son ami en lui disant, « Les lampes vont en s’éteignant une par une dans toute l’Europe. Nous ne les reverrons pas se rallumer de notre vivant. » Combien n’avait-il pas raison ! Les années suivantes virent la Russie tomber aux mains du communisme, ensuite l’Allemagne amorça une terrible dépression qui la jeta dans les bras d’Hitler, puis l’Italie tomba aux mains de Mussolini, et enfin la France et la Grande Bretagne furent si affaiblies par la deuxième guerre mondiale qu’elles ne purent jamais regagner leur gloire première. Le vieux continent Européen était en train de mourir, pour ne jamais plus se relever à sa splendeur d’antan.

Les lampes sont en train de s’éteindre complètement maintenant que les hordes musulmanes étendent leur domination. L’Amérique est mourante, elle aussi. Cet homme mauvais, dans la Maison Blanche, semble avoir complètement perdu le sens de la direction, ainsi que les Républicains. Mon épouse et moi sommes allés écouter Ann Coulter à la Bibliothèque Richard Nixon la semaine dernière. La foule venue pour l’entendre ressemblait plus à des vétérans hippies de Woodstock qu’à la « majorité silencieuse » de Nixon. Je lui ai dit, « Si ceux-là font partie des conservateurs, que Dieu nous vienne en aide ! »

Pensez-vous que l’Amérique peut encore vivre et prospérer ? Après ce dont j’ai été témoin à la Convention des Démocrates en 2012, je ne vois aucun espoir pour nous ! Après avoir vu et entendu le message confus et sans aucune puissance de Billy Graham, dans son émission « Mon espoir » la semaine dernière, je n’en vois aucun pour nous. Ce n’est pas parce qu’il est vieux, mais parce que son message était trop mélangé pour aider une nation mourante à sortir de la confusion spirituelle. Il y a plusieurs années, ses messages avaient une direction, un objectif. À cette époque, il avait dit, « Si Dieu ne juge pas l’Amérique, Il devra faire des excuses à Sodome et Gomorrhe. » La Bible dit,

« Les méchants se tournent vers le séjour des morts, toutes les nations qui oublient Dieu » (Psaume 9:17).

La semaine dernière, un homme m’a téléphoné du Kansas pour commander une copie de mon livre, Preaching to a Dying Nation, Prêcher à une nation mourante. Il a dit, « Vous avez raison, notre nation est en train de mourir. » Il m’a dit aussi qu’il habitait dans une petite ville de seulement 250 habitants, où ils n’ont même pas de police, vu le nombre restreint de personnes. Mais jusqu’à environ d’une dizaine d’années, la police ne venait que 2 ou 3 fois par an. « Aujourd’hui, elle vient 2 ou 3 fois par jour ! » Il m’a raconté comment les membres de l’église boivent à outrance et se droguent. Il a dit à l’un d’eux qu’il avait besoin d’être sauvé, et l’homme l’a regardé en lui répondant, « mais je suis déjà sauvé ! » Il m’a dit qu’il avait eu l’impression qu’un démon le regardait par le biais des yeux de cet homme, qui prend de la drogue tout en étant membre d’une église évangélique ! Avec des évangéliques de ce calibre remplissant nos églises d’un bout à l’autre du pays, les jours de l’Amérique sont effectivement comptés ! Comme au temps de Daniel,

« Et voici l'explication de ces mots. Compté : Dieu a compté ton règne, et y a mis fin. Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger » (Daniel 5:26, 27).

Comment se sent-on quand on vit dans une nation sur le point d’être jugée sous le coup de la colère de Dieu ? Et bien, on se sent exactement comme cela ! Voilà la manière dont on se sent quand on vit dans une nation qui est condamnée ! On ressent la même chose que quand on voit des gens boire et danser – comme sur le Titanic, juste avant qu’il ne rencontre l’iceberg ! Voilà ce que l’on ressent dans cette abomination de Obama-nation !

Personne n’a le temps d’aller à l’église le dimanche. Personne n’est convaincu de péché. Personne ne cherche Christ de tout son cœur et de toute sa force. Personne n’a la crainte de Dieu. La Bible dit, « La crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux » (Romains 3:18). La Bible dit encore, « Nul ne cherche Dieu » (Romains 3:11).

« Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? » (Ésaïe 21:11).

« Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra... et ils n'échapperont point » ( I Thessaloniciens 5:3).

L’Amérique est perdue, et beaucoup d’entre vous qui sont ici ce matin en verront la ruine et la puanteur ! Le poète, James Russell Lowell (1819-1891) avait écrit,

Une fois, pour chaque homme et chaque nation,
 Vient le moment de la décision,
Le combat de la vérité contre le mensonge,
 Pour le bon ou pour le mauvais côté.
« Once to Every Man and Nation » (Une fois dans la vie de chaque homme
      et de la nation) par James Russell Lowell, 1819-1891.

Un jour, l’Amérique a choisi le côté du mal et a banni la prière de nos écoles. Un jour, l’Amérique a choisi le côté du mal et a banni la Bible de nos écoles. Un jour, l’Amérique a choisi le côté du mal et a permit les films X dans nos salles de cinéma. Un jour, l’Amérique a choisi le côté du mal et a permit que des millions et des millions de bébés soient déchirés en pièce ou brûlés à mort par injection d’eau saline, et ceci jusqu’au neuvième mois de grossesse. On aurait pu l’arrêter en un ou deux ans tout au plus – mais l’Amérique choisit de laisser ce massacre continuer. Aujourd’hui, cette nation est trempée de sang – du sang de ces enfants morts avant d’être nés. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les programmes de télévision sont remplis de corps mutilés et vampirisés ? Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ces massacres en masse continuent ? Ce ne sont pas les armes qui tuent ! Non ! Ce sont les gens – qui forment le peuple américain Non! C'est le peuple– le peuple américain – imbibé de drogues et d’alcool, engourdi par les jeux vidéo et les films gores. C’est pour cette raison qu’ils adorent Halloween et ne vont pas à l’église le dimanche ! Le philosophe français Blaise Pascal disait, « Le silence de l’univers m’effraie. » Combien plus devrions-nous craindre que Dieu détourne Sa face, et laisse une nation et un peuple mourir ?

« Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? » (Ésaïe 21:11).

II. Deuxièmement, ce texte s’applique à la mort et à l’enfer – la nuit éternelle des âmes perdues.

La nuit de la mort et de l’enfer vient. La Bible dit, « Ne vous faites pas d'illusions : on ne se moque pas de Dieu. On récolte ce que l'on a semé » (Galates 6:7). La Bible dit, « C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. Car notre Dieu est un feu dévorant. » (Hébreux 10:31; 12:29).

La nuit de la mort et de l’enfer attend chaque homme et chaque femme qui se détourne de Dieu, de l’Église et du Sauveur ! Sans le Sauveur Jésus Christ, vous êtes perdu dans vos péchés, et Il vous dira, « Je ne vous ai jamais connus » (Matthieu 7:23). Et ils seront, « jetés dans les ténèbres du dehors » (Matthieu 8:12; 22:13; 25:30).

Je vous dit tout ceci avec un cœur lourd. Je prie pour que vous soyez sauvés. Mais je sais que si vous ne vous repentez pas, si vous ne vous tournez votre cœur vers Jésus Christ, il n’y a aucun espoir pour vous – seulement la plus totale obscurité de la nuit éternelle en enfer.

Vous me direz, « Pasteur, Dieu ne m’aime-t-Il pas ? Oui, bien sûr, Il vous aime. Mais comment peut-Il vous aider, comment peut-Il pardonner votre péché, comment peut-Il sauver votre âme – si vous continuez ainsi – sans repentir, sans vous jeter à Ses pieds et implorer Sa compassion et Sa grâce ? La Bible dit,

« Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui croient en lui échappent à la perdition et qu'ils aient la vie éternelle » (Jean 3:16).

Voilà la réponse ! Croyez au Seigneur Jésus de tout votre cœur ! Et allez à l’église toutes les fois où les portes en sont ouvertes

N’attendez pas, précipitez-vous sur Sa grâce ! Tournez-vous vers Christ avec tout ce qui est en vous ! Voilà la voie du salut – c’est le seul chemin ! Pensez une fois de plus au texte. Considérez ces deux derniers mots, « retournez, venez. »

« La charge de Duma. Il m’appelle de Séïr : sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? La sentinelle dit : le matin vient, et la nuit aussi ; si vous voulez interroger, interrogez ; retournez, venez » (Ésaïe 21:11, 12).

Le texte finit sur ces paroles, « retournez, venez » (Ésaïe 21:12). Retournez à Christ ! Venez à Christ ! Soyez lavé blanc comme neige par le Sang qu’Il a versé à la Croix ! Comme le dit le vieil hymne,

Qui peut laver mon péché ?
   Rien d'autre que le Sang de Jésus.
Qui peut me redonner la vie ?
   Rien d'autre que le Sang de Jésus.
Ô ! Combien est précieux ce flot
   Qui me rend blanc comme la neige ;
Je ne connais aucune autre source, non,
   Aucune autre source que le Sang de Jésus.
« Nothing But the Blood » (Rien que le Sang) par Robert Lowry, 1826-1899.

Je ne peux terminer ce sermon sans dire que la thèse de base est un peu fondée sur celle qui a été donnée par le pasteur légendaire, le Dr. W. A. Criswell. (W. A. Criswell, Ph.D., Isaiah, An Exposition, Ésaïe, une exposition Zondervan Publishing House, 1977, pp. 129-134).

Dans un autre sermon, le Dr. Criswell disait ceci :

Le Dr. George W. Truett, mon prédécesseur à la First Baptist Church, à Dallas, raconte sa conversion dans un court passage au cours de l’un de ses sermons : J’étais assis un soir et j’écoutais le prédicateur qui plaidait afin que Christ puisse toucher quelqu’un et sauver une âme. J’ai dit, ‘Seigneur Jésus, tout est obscur ; je ne comprends rien, mais obscurité ou lumière, vivre ou mourir, quoi qu’il arrive, je me soumets à Toi maintenant.’[Et le Dr. Truett a dit] C’est alors qu’Il m’a sauvé. » (Criswell, ibid., p. 217).

C’est de cette manière que le célèbre prédicateur Dr. Truett fut sauvé. Et c’est de cette manière que vous devez être sauvé. Vous devez venir à Jésus et dire dans votre cœur, « obscurité ou lumière, vivre ou mourir, quoi qu’il arrive, je me soumets à Toi maintenant. » Confessez votre péché et saisissez la grâce et la compassion de Jésus. Soyez purifié et lavé par le Saint Sang qu’Il a versé sur la croix du Calvaire !

Qui peut laver mon péché ?
   Rien d'autre que le Sang de Jésus.
Qui peut me redonner la vie ?
   Rien d'autre que le Sang de Jésus.

Si vous désirez nous parler pour être vous aussi lavé de votre péché par le Sang de Jésus, veuillez vous lever et venir au fond de la salle. Vous pouvez aller maintenant. Dr. Cagan vous prendra dans une autre pièce où nous pourrons parler et prier avec vous. Dr. Chan, voudriez-vous prier pour quelqu’un qui veut mettre sa confiance en Jésus aujourd’hui ? Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
(Cliquez ici) – ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los
Angeles, CA90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur. Vous pouvez les utiliser sans la
permission du Dr. Hymers. Cependant, toutes les vidéos du Dr. Hymers sont soumises à
des droits d'auteur et ne peuvent être utilisées que par permission.

Écriture lue avant le sermon par M. Abel Prudhomme : Ésaïe 21:11-12.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Jesus, Only Jesus » (Jésus, Jésus Seul) par le Dr. John R. Rice, 1895-1980).


GRANDES LIGNES DE

SENTINELLE, QU’EN EST-IL DE LA NUIT ?

Par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« La charge de Duma. Il m’appelle de Séïr : sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? Sentinelle, qu’en est-il de la nuit ? La sentinelle dit : le matin vient, et la nuit aussi ; si vous voulez interroger, interrogez ; retournez, venez » (Ésaïe 21:11, 12).

I.   Premièrement, ce texte s’applique aux nations, Psaume 9:17;
Daniel 5:26, 27; Romains 3:18, 11; I Thessaloniciens 5:3.

II.  Deuxièmement, ce texte s’applique à la mort et à l’enfer –
la nuit éternelle des âmes perdues Galates 6:7; Hébreux 10:31;
Hébreux 12:29; Matthieu 7:23; 8:12; 22:13; 25:30; Jean 3:16

.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).