Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




L'ÉTAU DE L'ÉVANGILE

THE GOSPEL VISE
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, dimanche soir 14 juillet 2013

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).


C'est ce que Jésus a dit aux Juifs incrédules de Son temps. Ils avaient la religion, mais ils n'avaient pas Jésus. Pourtant, Il leur a donné toutes les preuves qu'Il était leur Messie, L’envoyé de Dieu. Mais ils l'ont quand même rejeté.

Si vous lisez le cinquième chapitre de Jean chez vous, vous verrez que Christ leur a rappelé qu'Il avait reçu le témoignage de Jean Baptiste. Et tous les gens du commun croyaient, eux, que Jean était un prophète. Jean avait déjà donné témoignage de Christ quand il avait dit, « Voici l'agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1:29). Et pourtant ce groupe d'incroyants avait rejeté le témoignage de Jean.

Ensuite, Jésus leur a dit que Ses miracles et Ses autres œuvres prouvaient qu'Il était le Messie. Il a dit, « Car les œuvres que le Père m’a données à accomplir, ces œuvres même que je fais, rendent témoignage de moi, que le Père m’a envoyé » (Jean 5:36). Les miracles et les merveilles que Christ fit ont clairement montré qu'Il était le Messie.

De plus, Jésus a dit, « Et le Père lui-même, qui m’a envoyé, a rendu témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, ni vu sa forme » (Jean 5:37). Bien que les hommes à qui Il a parlé n'aient pas entendu la voix de Dieu, d'autres avaient entendu Cette voix leur dire : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi Je suis très satisfait » (Luc 3:22). Cela devait certainement avoir fait l’objet des dernières nouvelles discutées par tout le monde ce jour-là, et tous ceux à qui Il avait parlé ensuite savaient que la voix même de Dieu avait proclamé que Jésus était Son Fils.

Puis Jésus leur a rappelé qu'il y avait un quatrième témoin qui leur disait que Jésus était le Christ, leur Messie, envoyé pour les sauver. Le quatrième témoin était la Bible elle-même, les Écritures de l'Ancien Testament, qu'ils étudiaient à chaque heure du jour et de la nuit, et dont ils connaissaient de larges portions par cœur. Jésus leur avait dit, « [Vous] sondez les écritures, car en elles vous pensez avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:39-40).

Je vous en prie, veuillez comprendre que ce n'est pas une déclaration antisémite. Comme les dispensationalistes, nous croyons que Dieu a toujours une alliance terrestre avec Israël. Par conséquent, nous rejetons l'antisémitisme. Nous soutenons la nation d'Israël. Nous soutenons le peuple Juif. Ils ne sont pas plus « perdus » que les païens le sont, qui refusent de venir au Sauveur. Car nous n'avons, « point honte de l’Évangile de Christ, car c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, et aussi du Grec » (Romains 1:16). Jésus est venu pour sauver tous ceux qui lui font confiance, Juif ou païen. Mais même si Israël ne Lui fait pas confiance, nous sommes toujours avec Israël et les Juifs, contre le mal de l'antisémitisme.

Revenons maintenant loin de ces Juifs incrédules à qui Jésus avait parlé ce jour-là. À la place, nous nous tournerons maintenant vers ceux qui sont ici ce soir et qui sont encore non croyants. Vous qui êtes ici ce soir avez la même preuve que Jésus est le Christ, le Sauveur envoyé par Dieu. Vous avez le témoignage de Jean Baptiste. Vous avez le témoignage des miracles du Christ. Vous avez le témoignage de la voix de Dieu venant du Ciel. Et vous avez le témoignage de l'Écriture Sainte. Tous ces témoins disent que Jésus de Nazareth est le Rédempteur promis, le Seul Sauveur des pécheurs.

La pire des choses, pour les Juifs à qui Il a parlé ce jour-là, était que malgré tous ces témoins, ils refusaient encore de venir à Jésus pour la vie éternelle ! Et c'est là qu'Il leur a dit :

« Sondez les Écritures, car en elles vous pensez avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:39, 40).

Vous pourriez avoir une excuse si vous viviez dans un pays athée, comme l'ex-URSS. Mais j'ai lu l'histoire du Pasteur Richard Wurmbrand, qui était un Juif messianique (Juif qui croit en Jésus). Wurmbrand était un pasteur luthérien qui a passé quatorze ans dans une prison communiste en Roumanie parce qu'il prêchait l'Évangile. Il a raconté le récit d'un jeune peintre de Sibérie, qu'il avait rencontré avant son incarcération. Wurmbrand parlait parfaitement le russe ainsi que le roumain. Comme ils parlaient, le jeune Russe lui dit :

     « Je ne connaissais que ce qu'ils nous avaient enseigné à l'école, c'est que la religion est un outil de l'impérialisme, et ainsi de suite... Toutefois, j'avais l'habitude de marcher dans un vieux cimetière près de chez moi où je pouvais être seul. J'allais souvent vers une petite maison abandonnée parmi les tombes » (Wurmbrand dit : « Je pense que c'était la chapelle russe orthodoxe du cimetière. ») Le jeune homme continua.
     « Sur un des murs, il y avait une peinture représentant un homme cloué sur une croix. J'ai pensé : ‘Il doit avoir été un grand criminel pour recevoir un tel châtiment.’ Mais s'il était un criminel, pourquoi cette photo avait-elle la place d'honneur – comme s'il était Marx ou Lénine ? J'ai préféré penser qu'ils avaient d'abord cru qu'Il était un criminel et plus tard, qu’ils l'avaient trouvé innocent et avaient donc placé cette photo par remord [chagrin et regret]. »
     [Wurmbrand continue] J'ai dit au peintre, « Vous êtes à mi-chemin de la vérité. » Lorsque nous avons atteint notre destination, quelques heures plus tard, il savait tout ce que j’avais pu lui dire sur Jésus. Quand nous nous sommes quittés, il a dit, « J'avais prévu de voler quelque chose ce soir, comme nous le faisons tous. Maintenant comment le pourrais-je ? Je crois en Christ. » (Richard Wurmbrand, Th. D., In God’s Underground, Dans les souterrains de Dieu, Living Sacrifice Books, édition de 2004, pp. 25, 26).

Nous avons entendu ce genre de réponse encore et encore parmi les jeunes Russes, juste après la chute de l'Union Soviétique. Étrangement, nous voyons cette même réponse en Iran, chez un nombre croissant de jeunes. Le plus grand nombre de conversions à Christ en 600 ans est en train d'arriver actuellement en Iran et dans les pays arabes. Et bien sûr, nous n'ignorons pas ces foules de millions de jeunes en Chine, en Inde et en Afrique qui se tournent sans réserve à Jésus, maintenant, à notre époque. Et que dire de ces nouveaux convertis, comme ce jeune peintre Russe, « Maintenant comment puis-je commettre ces péchés ? Je crois en Christ. »

Voyons-nous ce genre de réponse en Amérique ? Non, certainement pas. Il fut un temps où nous l'avons connu, mais c'est maintenant terminé. Le « Mouvement pour Jésus » a commencé dans le milieu des années soixante. L'autre soir M. Griffith m'a dit quand il avait fini. Il a dit qu'il s'est terminé par la Majorité Morale, lorsque Jerry Falwell a cédé aux craintes des Américains blancs d'âge moyen et les a tourné contre ces jeunes gens qui auraient pu être gagnés par un message positif de l'Évangile. M. Griffith a dit que Jerry Falwell avait tué le Mouvement pour Jésus. C'est peut-être une légère surestimation, mais je pense qu'il y a quelque chose de vrai là-dedans. Jack Hyles n'a pas aidé non plus. Il a prêché contre les lunettes à monture métallique (parce que John Lennon, du groupe des Beatles en portait) alors que son propre fils faisait n'importe quoi avec les filles de son église. Hyles, Falwell et des prédicateurs de ce genre, ont chassé les jeunes de nos églises. Ces prédicateurs ont estimé qu'ils devaient protéger les enfants au sein de leurs églises en prêchant contre les enfants du monde. Mais c'est une approche non biblique. Ce n'est pas ce qu'a fait l'Église primitive, ou n'importe quel prédicateur de l'Évangile pendant les Réveils. Ainsi, ils ont perdu non seulement les enfants du monde, mais aussi 88 % de ceux de leurs églises, qui sont partis pour « ne jamais à revenir, » selon George Barna, un homme spécialiste des sondages.

Maintenant, ils voudraient que ces jeunes gens reviennent, mais il est trop tard. Aujourd'hui, Dieu « s'est éloigné d'eux » (Osée 5:6). On rencontre un mouvement de Dieu comme le « Mouvement pour Jésus » seulement une fois par génération, et encore. Les baptistes « progressistes » essaient d'attirer les jeunes avec des jeux de lumières, de la musique clinquante et des filles « Chrétiennes » à l'allure osée ! Trop tard ! Plus rien ne « marche » ! Aujourd'hui, Dieu dit :

« Je m’en irai et retournerai en mon lieu, jusqu’à ce qu’ils reconnaissent leur offense, et cherchent ma face... » (Osée 5:15).

Personnellement, je ne pense pas que nous ayons un autre mouvement de Dieu chez nos jeunes jusqu'après la chute de l'Amérique. Ô oui, l'Amérique va tomber, vous savez ! Je ne pense pas que Dieu enverra un autre Réveil parmi nos jeunes jusqu'à ce que l'Amérique soit tombée. Je peux me tromper, mais je ne le pense pas. Alors seulement réaliserons-nous ce que pas mal d'hommes comme Jack Hyles et Jerry Falwell ont fait pour les jeunes de ce pays dans les années 1970 et 1980. Comprenez-moi bien, que je ne suis pas entièrement contre le Dr. Falwell, mais à l'époque, il a eu des paroles qui manquaient de sagesse.

C'est ce qui s'est passé à l'époque de Christ. Beaucoup de jeunes Juifs venaient à Jésus et étaient sauvés. Mais les chefs religieux ont attaqué ce mouvement parce qu'ils avaient peur de perdre leur nation (Jean 11:48). Ayant rejeté Christ, ils l'ont perdue, de toute façon – tout comme les Américains perdent la leur aujourd'hui !

Donc, si vous êtes un jeune en Amérique du Nord, ou n'importe où en Occident, il est peu probable que vous serez sauvé. Il est peu probable que vous viendrez à Jésus, comme l'a fait ce jeune peintre Russe. Aujourd'hui, Dieu n'agit pas avec puissance en Amérique et en Occident, en général. Il « s'est retiré lui-même de leur part » (Osée 5:6). Et Jésus vous dit ce soir encore,

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40).

Savez-vous que vous ne pouvez venir à Jésus, à moins que Dieu ne vous attire ? Jésus Lui-même l'a dit très clairement en ces mots :

« Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé ne l’attire… » (Jean 6:44).

Et actuellement, en Amérique et en Occident, Dieu n'attire que très peu de jeunes à Jésus. Il faudra un miracle pour que vous veniez à Jésus. Oui, il faudra un miracle pour vous soyez sauvés en ces temps néfastes.

Il a fallu un miracle pour mettre les étoiles en place,
   Il a fallu un miracle pour accrocher le monde dans l'espace ;
Mais quand Il a sauvé mon âme, m'a purifié et m'a guéri,
   Il a fallu un miracle d'amour et de grâce !
« It Took a Miracle (Il a fallu un Miracle) par John W. Peterson, 1921-2006).

Je vois certains d'entre vous visiter la pièce de partage et de prière. Vous y rentrez et vous en sortez – comme des zombies – comme des morts qui marchent (Éphésiens 2:1, 5). Mais vous ne faites aucun progrès pour venir à Jésus – pas du tout ! Pas du tout du tout ! Pourquoi cela ? Jésus a dit :

« Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé ne l’attire... » (Jean 6:44).

Mais aujourd'hui, Dieu « s'est éloigné d'eux » (Osée 5:6).

Combien cela semble-t-il facile pour des jeunes de venir à Jésus Christ en Chine ! Des centaines d'entre eux viennent à Lui chaque jour ! Mais dès que les étudiants chinois viennent en Amérique, c'est terminé. Pourquoi ? Parce qu'ils ont quitté la zone de la bénédiction de Dieu en Chine et migrent ici, dans celle dont Dieu Lui-même « s'est retiré. » Nous voyons littéralement des dizaines de milliers venir à Jésus avec des larmes et trouver le salut en Lui avec joie – en Chine ! Mais seulement en Chine ! Nous ne connaissons aucun mouvement de Dieu chez les étudiants chinois dès qu'ils viennent en Amérique.

Le Dr. Kenneth Connolly a étudié les réveils historiques. Une chose qu'il a remarqué c'est que les réveils sont toujours « sélectifs. » Il voulait dire qu'ils touchent seulement un certain groupe de personnes. Et c'est exactement ce que nous pouvons voir chez les jeunes chinois. En République populaire de Chine, environ 700 jeunes chinois viennent à Jésus toutes les heures, la nuit comme le jour. Mais quand les étudiants chinois viennent ici, ils ne sont que très rarement sauvés ! Nous n'avons jamais vu un seul étudiant chinois venu de Chine être sauvé dans notre église – pas même un ! Ils sont partis hors de la zone de bénédiction pour aller dans la zone de la mort spirituelle en Europe et aux États-Unis. Et très peu de jeunes, de quelque groupe ethnique que se soit viennent au salut ici, en Amérique et en Occident, dans notre époque où la méchanceté abonde. Une de ces raisons est la fausse doctrine du « décisionisme ». Le Dr Charles Hodge a souligné la grande erreur du « décisionisme » quand il dit :

Il n'y a pas de doctrine plus abrutissante que la doctrine que les pécheurs peuvent se régénérer eux-mêmes, se repentir et croire simplement quand bon leur semble. Ceux qui embrassent vraiment une telle doctrine ne s'adresseraient jamais à la seule source d'où ces bénédictions peuvent effectivement être obtenues (Charles Hodge, Ph.D., Systematic Theology,> Théologie systématique, Hendrickson Publishers, édition de 1999, tome II, p. 277).

Maintenant, nous allons passer aux choses sérieuses. Ne voyez-vous pas un conflit entre ces deux versets ?

« Et vous ne voulez pas venir à moi, pour avoir la vie » (Jean 5:40),

et puis –

« Personne ne peut venir à moi, sauf si le Père qui m’a envoyé ne l’attire… » (Jean 6:44).

Je ne vais pas essayer de vous faciliter la chose. Il y a véritablement un conflit ! En réalité, vous devez venir à Jésus pour être sauvé – mais vous ne pouvez pas venir à Lui, à moins que le Père ne vous attire. Où cela vous conduit-il ? Dans la situation d’un perdu ! C'est ce que cela signifie « être perdu ! » Vous devez venir à Jésus pour être sauvé – mais vous ne pouvez venir à lui à moins que Dieu ne vous attire. Ceci présente un conflit réel ! Il vous montre ce que cela signifie d'être perdu ! Si vous pensez que vous pouvez vous sauver vous-même en apprenant quelque chose, ou faire quelque chose par vous-même, vous ne serez jamais sauvé. Comme le dit le Dr. Hodge, « Ceux qui embrassent vraiment une telle doctrine [que vous pouvez apprendre ou faire quelque chose pour être sauvé] ne s'adresseraient jamais à la seule source d'où ces bénédictions peuvent effectivement être obtenues. Vous devez venir à Christ - mais vous ne pouvez pas venir à Christ ! C’est ce qui a été surnommé l'« étau de l'Évangile. » J'espère que vous ne pensez pas que vous êtes la première personne qui a été serrée dans cet « étau de l'Évangile. » John Bunyan (1628-1688) s'est retrouvé dans cet étau pendant 18 mois. Le jeune Spurgeon y a été durant au moins sept ans. Vous êtes placé dans cet « étau » par Dieu. « Je ne peux pas, mais je le dois ! » Voilà votre position. Dieu vous a mis dans cet étau pour une raison.

Un étau est un dispositif attaché à une table de travail. Il se compose d'une paire de mâchoires en acier qui sont ouvertes ou serrées par un levier ou une vis. Il est employé pour serrer quelque chose entre les deux mâchoires métalliques. L'étau de l'Évangile signifie que Dieu vous serre entre ces deux positions à adopter, « Je ne peux, mais je le dois ! » Si la pression devient insupportable vous arriverez au point où vous ne pourrez plus rien faire d'autre que crier, « Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ? » (Romains 7:24). Lorsque vous vous sentez ainsi, vous êtes réveillé et habituellement ce ne sera pas trop long avant que vous ne vous criez à Jésus : « Seigneur, sauve-moi ! » C'est le moyen classique de la conversion. C'est la manière dont Saint Augustin, Luther, Wesley et Whitefield ont été convertis. Tout ce que vous faites avant n'est qu'un préalable ou, au pire, une perte de temps. Dieu est en train de visser le levier de l'étau. Il tourne la vis et resserre les mâchoires. Sentez-vous la pression ? Vous sentez-vous déjà comme pressé de toute part ?

Vous devez venir à Jésus pour avoir la vie. Mais vous ne pouvez pas venir à Lui par vos propres forces. Vous devez – mais vous ne le pouvez pas ! Vous êtes perdu ! Criez à Jésus ! Lui seul peut vous sauver ! Lui seul peut pardonner vos péchés ! Lui seul peut vous donner la vie éternelle. Lui seul peut vous sauver de cette sensation de vous sentir écrasé dans l'étau de l'Évangile ! Criez à Jésus ! Cherchez Sa miséricorde ! Il est mort sur la Croix pour payer pour votre péché. Il est ressuscité des morts pour vous donner la vie ! Je plaide avec vous ce soir – venez à Jésus et faites-le maintenant ! Abandonnez-vous au Fils de Dieu ! Écoutez le Dr. Isaac Watts,

Juste un vermisseau coupable, faible et sans défense,
   Dans les bras de compassion de Christ, je suis ;
Il est ma force et ma justice,
   Mon Jésus, et mon tout.
« How Sad Our State by Nature Is! » (Combien misérable est notre état naturel !)
par le Dr Isaac Watts, 1674-1748 ; sur la mélodie de "O Set Ye Open Unto Me".

Si vous désirez parler avec le Dr Cagan ou moi-même afin de devenir un véritable chrétien, et recevoir le pardon de vos péchés par Jésus, veuillez venir maintenant vers le fond de l'auditorium. Le Dr Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier avec vous. Dr. Chan, voudriez-vous venir et prier pour ceux qui ont répondu à l'appel de ce sermon, je vous prie. Amen !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
(Cliquez ici) – ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los
Angeles, CA90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).


 

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).