Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




DES MILLIONS D'ÉTUDIANTS D’UNIVERSITÉS, DE LYCÉES ET DE COLLÈGES SONT ENCORE PERDUS –
MAIS OÙ DONC SONT LES BAPTISTES ?

MILLIONS OF LOST COLLEGE STUDENTS –
BUT WHERE ARE THE BAPTISTS?
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le jour du Seigneur, le 30 juin 2013


Veuillez ouvrir votre Bible à Matthieu 9:37-38 et vous lever pour la lecture des Paroles de Christ.

« Puis il dit à ses disciples, la moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux ; priez donc le Seigneur de la moisson, afin qu’il envoie des ouvriers dans sa moisson » (Matthieu 9:37- 38).

Veuillez vous asseoir.

Certaines personnes m'ont dit qu'il leur semblait étrange qu'un pasteur de confession réformée, comme moi, cite aussi souvent le Dr John R. Rice (1895-1980). Personnellement, je ne vois rien d'étrange à cela. La semaine dernière, j'ai dit à un pasteur que j'aimais étudier les écrits du Puritain Richard Baxter (1615-1691) sur la conversion. Mais je pense que je dois aussi lire ceux du Dr Rice sur l'évangélisation. Pourquoi ? Parce que le Dr. Rice nous dit d'aller chercher les perdus – et Richard Baxter, lui, nous dit ce dont ces derniers ont besoin après les avoir éveillé à la foi ! À mon avis, c'est tout ce qu’il y a de plus complémentaire !

Écoutez attentivement ce que dit le Dr. Rice. Il dit quelque chose de très intéressant pour nous tous :

Il est remarquable que, dans le Nouveau Testament, et en différentes occasions, Jésus ait dit presque trois fois la même chose.
   D’abord aux Douze, quand Il était ému de compassion pour les multitudes assemblées autour de Lui, semblables à des brebis sans berger, « … puis il dit à ses disciples, la moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux ; priez donc le Seigneur de la moisson, afin qu’il envoie des ouvriers dans sa moisson » (Matthieu 9:37-38). La récolte était alors abondante.
   Plus tard, alors que les Douze ne pouvaient passer par toutes les portes [d’évangélisation] qui leur étaient ouvertes, qu’ils ne pouvaient atteindre tous ceux qui avaient besoin de l'Évangile, Jésus en a envoyé soixante-dix autres. Ils n’étaient pas de grands hommes. Nous ne savons rien d’eux, pas même leur nom. Évidemment ils étaient de nouveaux convertis, et non des « brebis » mûres, mais seulement des « agneaux » envoyés « parmi les loups » par Jésus. Alors Il leur dit, « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux ; priez donc le Seigneur de la moisson, afin qu’il envoie des ouvriers dans sa moisson » (Luc 10:2). Ô, Il ne disposait pas de chrétiens ayant fait des études, mûrs et bien formés. Il a seulement envoyé de nouveaux convertis, parce que la récolte était si grande.
   Encore, alors que Jésus parlait à Ses disciples dans la ville de Sychar en Samarie, après avoir gagné le cœur d'une femme Samaritaine et qu'elle ait couru à la ville raconter aux gens ce qui s'était passé, «Venez voir un homme qui m’a dit toutes les choses que j’ai faites ; ne serait-ce pas le Christ ? » (Jean 4 :29) - et tandis que les gens sortaient pour voir le Sauveur - Jésus dit à Ses disciples : « Ne dites-vous pas ‘Encore quatre mois, puis vient la moisson ?’ Voici, je vous le dis : Levez vos yeux, et regardez les champs ; car ils sont blancs, prêts à être moissonnés » (Jean 4:35).
   Nous n'avons pas de cas où Jésus n’ait jamais indiqué que la récolte fut terminée... et une multitude peut encore être gagnée à Christ. Il n'y a aucun âge, dans toute l'histoire de l'Église, où l'Évangile ait perdu sa puissance, ou des pécheurs n’aient été en situation de ne pouvoir mettre leur confiance dans le Sauveur… alors le « Grand Envoi » est donné dans Mathieu 28:19-20. C'est là que Jésus finit par cette déclaration admirable, « Et voici, je suis avec vous toujours jusqu’à la fin du monde. » Ceci doit certainement nous aider à comprendre que la présence de Christ nous donnera une certaine mesure de puissance et de succès... C'est l'enseignement unanime des Écritures : il y aura toujours des gens qui peuvent être gagnés à Christ, et la récolte est toujours prête à être moissonnée (John R. Rice, D.D., The Golden Path to Successful Personal Soul Winning, La voie royale pour gagner des âmes personnellement, Sword of the Lord Publishers, 1961, pp. 215-217).

Il y a bien des années, j'ai connu un pasteur chinois nommé Thomas Low. En fait, le frère Low était le premier pasteur de l'église Baptiste chinoise dont j'ai été membre pendant vingt-trois ans. Quand il était découragé, le pasteur Low aimait citer les derniers mots du « Grand Envoi » de Jésus dans Matthieu 28. Quand il avait du mal à gagner des âmes, il disait : « Il y a une promesse juste pour moi dans le Grand Envoi. Elle dit : « Et voici, je suis avec vous toujours » (Matthieu 28: 20). Le pasteur Low le disait avec un certain humour, mais c'est vraiment une promesse pour nous tous,

« Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur terre. Donc allez et enseignez toutes les nations... et, voici, je suis avec vous toujours, jusqu'à la fin du monde. Amen ! (Matthieu 28:18-19-20).

Je sais que nous vivons dans des moments sombres et périlleux. Je sais qu'il semble pratiquement impossible pour que des personnes âgées écoutent ou répondent à l'invitation de l'Évangile. Mais je sais aussi qu'il y a des milliers de jeunes. Ils arrivent en foule chaque semestre dans les universités et les lycées. Je suis constamment préoccupé par l'épouvantable apathie affichée envers ces jeunes par les églises baptistes les plus modernes. Où sont les baptistes ? Nous ne devons pas laisser cette léthargie nous influencer. Il y a toujours des nouveaux jeunes à atteindre, et Jésus dit encore aujourd’hui :

« Va dans les chemins et le long des haies, et contrains les d’entrer, afin que ma maison soit remplie » (Luc 14:23)

.

« Aujourd'hui, nous récoltons » – chantons-le !

Aujourd'hui moissonnons, ou adieu notre récolte dorée !
   Aujourd'hui, nous avons des âmes à gagner.
Ô, épargner les flammes éternelles à plusieurs êtres chers,
   Aujourd'hui, allons chercher et ramener des pécheurs.
« So Little Time » (Si peu de temps) par Dr. John R. Rice, 1895-1980.

Mon pasteur de longue date, le Dr. Timothy Lin, était un grand érudit de la Bible, un grand professeur et il était aussi président d’une Faculté de théologie. Il était également un pasteur très réfléchi et bon, probablement le pasteur le plus honnête que je n'ai jamais connu. Il nous avait dit, à plusieurs reprises, d'aller chercher les jeunes des universités, des lycées et des collèges. Il nous avait dit aussi que les personnes âgées sont si pleines de préjugés qu'elles seraient très difficiles à gagner à Christ, mais que beaucoup de jeunes écouteraient, viendraient dans l'église et seraient sauvés.

Nous ne disposions pas de beaucoup dans cette petite église chinoise. Il n'y avait seulement que quelques personnes quand j'ai rejoint cette assemblée, alors que j'étais un jeune homme de 19 ans, désireux de devenir missionnaire. Nous avions peu à offrir, aucune musique fantaisie ou encore les choses que les gens pensent aujourd'hui nécessaires pour gagner la jeunesse. Cependant, nous avions la promesse de Jésus, « Et voici, je suis avec vous toujours, jusqu'à la fin du monde » (Matthieu 28:20). Mais surtout, dans cette petite église, nous étions totalement voués à Dieu. Je veux dire, nous étions complètement dévoués - à la vie, à la mort ! Nous étions prêts à travailler avec nos tripes pour ramener chez nous les jeunes perdus !

Chez moi, dans mon bureau, j'ai une copie originale du Recueil Baptiste de cantiques (The Baptist Hymnal), daté de 1964. C'est toute la musique que nous avions – seulement ces chants. Mais le Dr. Lin avait fait des copies de certains refrains et nous les avait fait coller à l'intérieur de la couverture de ce livre de chants. Je les regardais l'autre soir – et cela m'a donné les larmes aux yeux. En voici quelques-uns que le Dr. Lin nous faisait chanter à presque tous les services.

Merci, Seigneur, d'avoir sauvé mon âme,
   Merci, Seigneur, d'avoir fait de moi une nouvelle créature,
Merci, Seigneur, de me donner,
   Ton grand Salut, si riche et libre.

En gagner une âme pour le Seigneur,
   En gagner une âme pour le Seigneur,
Seigneur, aide moi à le faire,
   Gagner une âme pour le Seigneur.

Suivre, suivre, je suivrai Jésus !
   N'importe où, et partout, je Le suivrai !
Suivre, suivre, je vais suivre Jésus !
   Partout, où Il m'amènera, je Le suivrai !

À l'église, y avait un garçon nommé On Lim. Parfois on le taquinait un peu en chantant la dernière ligne de ce refrain, rien que pour lui, « partout où Il m'amènera, je Le suivrai. » J'ai revu Om Lim il y a quelques mois au banquet de retraite donné en l'honneur du Dr. Murphy Lum. Il est maintenant docteur en médecine, et a une jolie famille. Il est un des jeunes étudiants que nous avions amené dans cette église il y a plus de cinquante ans. Et puis, on chantait bien souvent un autre chant, collé dans ce livre de cantiques,

Je vous ferai pêcheurs d'hommes,
   Pêcheurs d'hommes, pêcheurs d'hommes.
Je vous ferai pêcheurs d'hommes
   Si vous me suivez.
Si vous me suivez, si vous me suivez,
   Je vous ferai pêcheurs d'hommes,
Si vous me suivez.

C'est tout que nous avions – uniquement les refrains de ces bons vieux cantiques. Un de ceux que nous chantions était celui-ci, par le Dr B. B. McKinney,

Seigneur, place une âme sur mon cœur
   Et aime cette âme à travers moi ;
Et que je puisse faire ma part,
   Pour gagner cette âme pour Toi.
Une âme pour Toi, une âme pour Toi,
   C'est mon désir sincère.
Aide moi aujourd'hui sur ma route,
   À gagner une âme pour Toi.
« Lord, Lay Some Soul Upon My Heart » (Seigneur, place une âme
   sur mon cœur) par Dr. B. B. McKinney, 1886-1952; (modifié par le pasteur).

Chantez le refrain avec moi !

Une âme pour Toi, une âme pour Toi,
   C'est mon désir sincère
Aide moi aujourd'hui sur ma route,
   À gagner une âme pour Toi.

Maintenant, c'est au tour des dames de chanter le refrain (les dames chantent). Maintenant, tout le monde chante en chœur. Amen et Amen !

Comme je le disais, nous disposions de peu. Nous étions peut être seulement un tiers de ce que nous sommes dans notre église ce soir. Mais nous étions complètement dévoués pour Jésus Christ ! Et nous avons travaillé avec nos tripes pour gagner les jeunes ! Je sais que cela semble un peu vulgaire, mais je ne peux envisager une meilleure façon de le dire et de transmettre une fois encore combien nous avons travaillé. Je me rappelle qu’un jour, en rentrant à la maison après une journée de 15 heures (sans exagération !) où je m’étais occupé des camps de vacances de la Bible, j’étais tellement fatigué que j'avais dû ouvrir toutes les fenêtres de ma voiture, alors que je conduisais, pour ne pas m'endormir au volant ! Mais, vous savez quoi, c'étaient des journées merveilleuses et si joyeuses ! C’est certainement les jours les plus heureux que je n'ai jamais connu. Nous faisions un travail qui réchauffait notre âme ! Nous faisions un travail qui avait un sens, qui produisait des récompenses pour toute l'éternité !...Et puis un grand réveil est venu ! Alors des centaines ont afflué, chaque soir ! C'était bientôt la plus grande église baptiste chinoise de Californie ! Mais cela est arrivé après dix ans de prière et de travail acharné, comme aucune autre église que je n'ai jamais connue. Dieu fera-t-Il de même ici ? Peut-être. Oui, peut-être ! Avec les intercesseurs de prière comme M. Kyu Dong Lee, Dieu peut faire descendre un jour le feu du réveil sur notre Église. Mais qu'Il le fasse ou non, rappelons-nous toujours que les champs « sont blancs, prêts à être moissonnés » (Jean 4:35). Nous devons continuer à obéir à Jésus et,

Une âme pour Toi, une âme pour Toi,
   C'est mon désir sincère
Aide moi aujourd'hui sur ma route,
   À gagner une âme pour Toi.

Je vous ferai pêcheurs d'hommes,
   Pêcheurs d'hommes, pêcheurs d'hommes.
Je vous ferai pêcheurs d'hommes
   Si vous me suivez. Amen !

Bien sûr, notre but n'est pas juste de voir quelqu'un dire une soi-disant « prière du pécheur. » Cela n’amène personne dans l'église. J'ai vu très peu de gens venir de cette façon – très peu ! Presque aucun ! Je me souviens d'une telle réunion, il y a environ 25 ans ! Pas très productif ! Nous devons aimer les perdus d'une manière significative et prendre soin d'eux. Nous devons les amener à l'église - ne vous attendez pas à ce qu'ils viennent d'eux-mêmes. Nous devons tendre la main à ceux qui visitent notre église. Nous devons prendre soin de chacun/chacune que Dieu nous donne. C'est là où vous intervenez. C'est un ministère pour vous. Ce matin, j'étais tellement heureux de voir la vidéo du 50ème anniversaire de M. Lee. Nous allons la repasser dans quelques minutes quand nous irons dîner dans la salle communautaire à l'étage. Sur cette vidéo on voit Mr. Lee prendre de nouveaux jeunes en randonnée. Il le fait presque tous les samedis. Mr. Lee, un jour vous reverrez un de ces jeunes, comme j'ai revu le Dr. On Lim à ce banquet. Un de ces jeunes que vous avez pris en charge sera ici quand je m'en serai allé, et vous serez alors un vieil homme aux cheveux blancs. Et votre cœur sera ému, comme rien d'autre ne peut le faire dans ce monde !

J'ai été heureux de voir Mr. Jack Ngann prendre une brassée de ces nouveaux jeunes – environ 25 d'entre eux, en s'assurant qu'ils s'étaient bien amusés, vendredi soir dernier. Très bon, Jack ! Plus que bon ! Sa femme va accoucher d'un bébé dans les jours à venir. Que feront-ils – chez eux, sans rien faire ? Jack et Sheila ne viennent pas seulement ici à l'église, à toutes les réunions – ils font plus – ils prennent soin des nouveaux : « Vous devez faire de l'église leur deuxième maison. » Il y a une grande sagesse dans ce dicton, plus de sagesse que je n'ai jamais entendu de la bouche d'un pasteur américain ! « Vous devez faire de l'église leur deuxième maison. »

Suivez l'exemple de Mr. Lee, de Jack et Sheila Ngann ! Faites-le ! Oui, faites-le ! Obtenez les numéros de téléphone des nouveaux visiteurs. Appelez-les. Textez-les. Parlez-leur quand vous les rencontrez à l'église. Asseyez-vous avec eux. Aidez-les, comme quelqu'un vous a une fois aidé ! « Nous récoltons aujourd'hui ! » Chantez ce chant du Dr Rice à nouveau. Juste le refrain,

Aujourd'hui moissonnons, ou adieu notre récolte dorée !
   Aujourd'hui, nous avons des âmes à gagner.
Ô, épargner les flammes éternelles à plusieurs êtres chers,
   Aujourd'hui, allons chercher et ramener des pécheurs.

Je vous ai déjà raconté cette histoire avant, mais il convient de la rappeler. Au XIXème siècle, à Chicago, il y avait un jeune garçon qui, tous les dimanches, marchait plusieurs kilomètres vers la rue LaSalle, à l'église de Mr. Moody. Tous les dimanches matins, un ancien de la grande église voisine voyait le garçon passer avec une Bible à la main. Un matin, il demanda au garçon où il allait. Le jeune homme répondit qu'il allait vers l'église de Mr. Moody. L'ancien lui dit : « C'est une très longue marche. Pourquoi ne pas venir à l'église ici ? » Le garçon répondit : « Non, merci. Je vais à l'église de Mr. Moody. Là-bas, ils savent comment montrer de l’amour à quelqu'un. »

C'est ce que les perdus doivent sentir dans notre église. Ils doivent pouvoir penser, « Ils savent comment aimer quelqu’un. » Et nous, nous devons vraiment travailler aussi dur que possible pour que ces nouveaux sentent un tel amour ici, dans notre église ! Chantons ce refrain à nouveau !

Aujourd'hui moissonnons, ou adieu notre récolte dorée !
   Aujourd'hui, nous avons des âmes à gagner.
Ô, épargner les flammes éternelles à plusieurs êtres chers,
   Aujourd'hui, allons chercher et ramener des pécheurs.

Amen. Mais il y a quelque chose d'autre que je voudrais dire pour ceux d’entre vous qui êtes encore perdus. Oui, c'est formidable d'être dans une église enthousiaste comme la nôtre. Mais c'est encore plus important de connaître Jésus Christ. Jésus est mort sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Il a versé Son Sang précieux pour vous purifier de tout péché. Il est maintenant vivant, dans le Ciel, et Il prie pour vous. Je vous demande de vous détourner de votre vie de péché et d'accepter la miséricorde de Christ. Mettez en Lui votre confiance, Il pardonnera vos péchés, vous lavera de toute souillure par Son Sang précieux et vous donnera la vie éternelle. Si vous désirez parler avec le Dr. Cagan ou moi-même, afin de devenir chrétien, veuillez venir maintenant vers le fond de l'auditorium. Le Dr. Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons répondre à vos questions, parler et prier pour vous. Je vous invite à vous lever et aller maintenant, pendant que nous chantons le chant numéro 7.

Avec quelle clarté, sous ces tortures inhumaines,
   L'amour de Jésus se dévoile.
Ces blessures d'où coule le flot vermeil de son Sang expiatoire,
   De Son Sang expiatoire.

Comment Sa tête est ensanglantée et couronnée d’épines,
   Couronne du Christ !
Comment les clous ont transpercé Ses mains et Ses pieds,
   Féroces tortures !

Il incline Sa tête et Son Esprit d’amour s'envole ;
   Et quand Il s’assied sur Son trône,
Pour nous, ses prières Il déploie,
   Pour nous, ses prières Il déploie.

Ô, venez, vous tous qui portez la tache mortelle du péché ;
   Devenez purs en venant vous laver
Dans Son Sang rédempteur,
   Dans Son Sang rédempteur.
« Jesus Wounded » (Jésus blessé) par Edward Caswell, 1849 ;
   (Sur la mélodie de “Majestic Sweetness Sits Enthroned").

Dr. Chan, veuillez nous conduire dans la prière pour ceux qui ont répondu. Amen.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

Vous pouvez également envoyer un courriel au Dr. Hymers à rlhymersjr@sbcglobal.net
(Cliquez ici) – ou vous pouvez lui écrire à son adresse postale à : P.O. Box 15308, Los
Angeles, CA90015. Ou encore lui téléphoner au 818)352-0452 (en mettant devant
l'indicatif international pour les États Unis depuis votre pays).

Écriture avant le sermon lue par Mr. Abel Prudhomme : Luc 10:1-3.
Solo chanté avant le sermon par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
« So Little Time » (Si peu de temps) par Dr. John R. Rice, 1895-1980.


Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).