Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




CHERCHER CHRIST À NOËL

SEEKING CHRIST AT CHRISTMAS
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, le dimanche matin 23 décembre 2012


J'aime énormément Noël ! Et je suis tellement heureux de vous voir ici à l'église ce matin ! Je vous remercie d'être venus et j'espère que vous reviendrez tous ce soir à 17H:30 pour le Banquet de Noël. Quel bon moment nous allons passer ensemble ! Joyeux Noël à vous tous ! Et que Dieu bénisse tous nos amis qui regardent cette prédication sur Internet. Joyeux Noël à vous aussi !

Ce matin, je vous invite à ouvrir votre Bible à Jérémie 29:13. C'est à la page 803 de la Bible Scofield.

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Vous pouvez vous asseoir.

Il s'agit d'une promesse qui apparaît plusieurs fois dans la Bible. Dans Deutéronome 4:29 Moïse dit : « Tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme... » C'est vraiment une promesse formelle, « Vous me chercherez et vous me trouverez. » C'est très précis. Vous Le trouverez si vous Le cherchez. Jésus a également donné cette promesse formelle, « Celui qui cherche trouve » (Matthieu 7:8).

Cependant, ces promesses ont toutes des conditions qui leur sont attachées. Dans Matthieu 7:8, la condition est attachée au verbe grec traduit par « chercher. » C’est l'idée de quelqu'un qui cherche activement, sans s'arrêter, avec persévérance et non quelqu'un qui cherche sans entrain, avec mollesse. Dans Jérémie 29:13 on a la condition suivante, « Après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur. » Dans Deutéronome 4:29 la condition est, « Si tu Le cherches de tout ton cœur (âme). » Cette promesse de trouver Christ quand vous Le cherchez a toujours une condition à la clé. Vous devez chercher Christ sans réserve, avec une grande détermination, si vous vous attendez à Le trouver. Et puis, il y a une condition supplémentaire, dans Jérémie 29:13 et Deutéronome 4:29. C'est-à-dire, vous devez Le chercher de « tout votre cœur. » Les deux versets disent que vous devez Le chercher avec votre cœur, et pas seulement avec votre intelligence. Dans le Nouveau Testament, l'apôtre Paul nous en dit la raison – « car c'est avec le cœur que l'homme croit et parvient à la justice » (Romains 10:10). Si vous essayez de le comprendre avec votre esprit, vous ne trouverez jamais Jésus. Vous ne Le trouverez pas en raisonnant, ou en étudiant ce qui Le concerne. Lorsque Dr Cagan a obtenu son second doctorat à Claremont Graduate School (aujourd'hui Université), il m'a présenté au Dr. John Hick. Le Dr Hick était un professeur de théologie très connu. Il a commencé dans une église qui croyait en la Bible ; mais il a fini complètement agnostique, frisant presque l’athéisme. Comment est-ce arrivé ? Il a essayé de comprendre et de connaître Jésus uniquement avec son intellect. Et ce n'est vraiment pas possible de cette manière. John Hick avait un esprit brillant, et il a étudié le christianisme pendant plusieurs décennies. Mais malgré toutes ces années passées à étudier, il n'a pas trouvé Christ. Vous devez venir à Lui avec simplicité, avec un esprit humble et Le chercher de « tout votre cœur. » Alors, et seulement alors, vous Le trouverez et vous serez né de nouveau !

Lorsque j'étudiais pour ma maîtrise à Golden Gate Baptist Seminary, je connaissais deux hommes qui n'étaient pas sauvés ; ils étaient très fiers. L'un d'entre eux s'appelait Gil, un américain. L'autre s'appelait Chang, un coréen. Ils étaient tous deux très fiers et très intelligents, toujours les premiers de leurs classes. Mais aucun d'eux n'avait été sauvé. Après mon diplôme j'ai trouvé, pour mon plus grand plaisir, que tous les deux s'étaient convertis. Il avaient souvent discuté avec moi auparavant, en se moquant de moi et m'appelant un « intégriste à l'esprit étroit » parce que je croyais en la Bible. Mais après s'être convertis, ils sont venus vers moi les larmes aux yeux et se sont excusés. Ils avaient tous deux été humiliés, par l’action de la grâce de Dieu. Ils avaient tous les deux trouvé Jésus avec leur cœur, « car c'est avec le cœur que l'homme croit à la justice. » Tous les deux m'ont dit que je les avais aidés en leur disant qu'ils étaient perdus. Je n'oublierai jamais la joie que j'ai ressentie quand ils m'ont dit qu'ils étaient sauvés !

Il existe seulement deux types de personnes aux yeux de Dieu, ceux qui ont trouvé Jésus quand ils L'ont cherché de tout leur cœur et ceux qui ne Le trouvent pas parce qu'ils ne L'ont pas cherché de tout leur cœur. Oui, aux yeux de Dieu, il y a seulement deux types de personnes : ceux comme John Hick qui ne sont pas intéressés à chercher Jésus pour Le trouver, et ceux comme Gil et Chang, qui cherchent Jésus ardemment de tout leur cœur jusqu'à ce qu'ils Le trouvent.

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Combien cette grande vérité se trouve magnifiquement et merveilleusement illustrée par l'histoire de Noël. Comme je méditais sur l'histoire de Noël, ces vérités semblaient bondir hors de la page de l'Écriture. Le fait qu'il y ait deux sortes de gens aux yeux de Dieu est une facette tellement claire et simple du récit de Noël que même un petit enfant peut voir la différence et comprendre le pourquoi de cette différence.

I. Premièrement, ceux qui ne cherchent pas Jésus de tout leur cœur.

Tout d'abord, il y avait un homme dont le nom n'est pas même mentionné dans la Bible. La seule raison pour laquelle nous savons quelque chose sur ce dernier, c'est à cause de ce qu'il aurait pu faire pour Jésus et qu’il n'a pas fait.

Lors de ce premier Noël, Joseph et Marie sont venus de Galilée à Bethléem pour payer leurs impôts en faveur de Rome. La ville de Bethléem était bondée de gens qui venaient aussi pour être recensés et payer leur impôt. Bethléem est une ville très petite, encore aujourd'hui. Quand Joseph et Marie arrivèrent, cette dernière était sur le point d'accoucher. Joseph tentait vainement de trouver un lieu où elle puisse donner naissance à l'enfant. Mais la Bible dit : « II n'y avait aucun place pour eux dans l'auberge » (Luc 2:7). « L'auberge » – cela montre combien la ville de Bethléem était petite. Il n'y avait qu'une seule auberge, et elle était déjà pleine. L'aubergiste leur a refusé l'entrée. Il devait y avoir un tel homme dans la Bible, un homme dont le nom n'est pas même mentionné. Quel homme sans cœur était-il qui a pu se détourner d’une femme sur le point d'accoucher ! Elle a dû se traîner un peu plus loin, jusqu'à une étable pour accoucher et poser le bébé Jésus dans une crèche où les vaches et les ânes venaient manger le foin.

J'ai lu l'histoire d'un petit garçon en deuxième année d'école primaire, nommé Wally, qui jouait le rôle de l'aubergiste dans une saynète de Noël. Le garçon a donné sa première réplique. Il a dit à Joseph, « Disparaissez ! L'auberge est pleine. » Le garçon qui jouait Joseph a dit : « Ma femme est sur le point d'accoucher. Vous devez quand même avoir une petite place pour elle ? » Wally regardait la fille qui jouait Marie et une larme lui est venue aux yeux, et l'émotion lui a fait oublier son texte. Derrière le rideau le prompteur lui soufflait, « Continue avec ton texte. » Wally a dit : « Il n'y a pas de place ici. Passez votre chemin. » Marie et Joseph s'en allèrent, et les larmes coulaient sur le visage de Wally. Et là, il a complètement transformé l'histoire de Noël. Il s'est écrié tout à coup, « Attendez ! Ne partez pas ! Elle peut avoir MA chambre ! » Les spectateurs se sont mis à applaudir avec force. Bien sûr, personne ne s'est fâché contre Wally. Tout le monde était heureux du changement que le petit garçon avait apporté à l'histoire de Noël !

Quel homme horrible et égoïste que cet aubergiste ! Et pourtant, vous savez aussi bien que moi qu'il y a des gens égoïstes et méchants, qui ne veulent rien avoir à faire avec Jésus. Cette année, quelqu'un de méchant et sans cœur a fait retirer les scènes de Noël que l'on avait mis le long de la Pacific Coast Highway à Santa Monica. Et à Newhall (Californie), une autre personne, tout aussi méchante, a essayé d'enlever leur arbre de Noël à de pauvres personnes âgées dans une maison de retraite. Encore une autre, à Plano (Texas), a contraint des petits enfants de cesser d'envoyer des cartes de Noël aux soldats en Afghanistan. Oui, il y a vraiment des personnes méchantes, « sans cœur » et mesquines qui n'ont pas de place dans leur cœur pour Jésus. Elles sont tellement occupées par leurs fêtes et leurs amis qu'elles n'ont pas le temps de venir à l'église le soir de Noël. J'ai été violemment attaqué sur Internet par des personnes me critiquant pour avoir dit aux jeunes qu'ils ont besoin de venir à l'église le soir de Noël et du Nouvel An. Ils m'appellent un tyran parce que je leur dis de venir à l'église demain soir, la veille de Noël. Mais ils ne diraient pas un mot contre vous si vous alliez dans une discothèque ou si vous vous joigniez à une beuverie. Soyons réalistes – il y a des gens comme cet aubergiste, cruels et sans Christ. Il a renvoyé une pauvre femme sur le point d’accoucher et l'a obligé à donner naissance dans une étable pour le bétail ! Que Dieu ait pitié de leurs âmes mauvaises, entachées de péché ! N'écoutez pas les gens comme ça ! Venez à l'église demain soir, la veille de Noël ! Et aussi pour le réveillon du Nouvel An !

Puis il y avait le roi Hérode. Les rois mages lui ont dit que Jésus était né roi des Juifs. Hérode leur a demandé de trouver Jésus et de lui faire savoir où Il se trouvait de manière à ce qu'il puisse venir l'adorer. Mais il ne voulait pas vraiment Jésus. Il avait peur de perdre son rang à un rival. Ce qu'il voulait vraiment, c'était se débarrasser de Jésus, Le tuer.

Encore aujourd'hui, il y a beaucoup de gens comme le vieil Hérode. Ils disent qu'ils veulent adorer Jésus. Ils viennent même à l'église, chantent des cantiques et prétendent qu'ils aiment Jésus. Mais ils ont peur de perdre quelque chose s'ils mettent vraiment Jésus à la première place dans leur vie. Ils ont peur de perdre de l'argent, ou des amis ou une bonne occasion. Et donc ils font semblant d'aimer Jésus, mais ils n'en veulent pas vraiment. Ils ne cherchent pas Jésus. Ils ne cherchent pas Jésus de tout leur cœur.

Nous imprimons les sermons mot pour mot et nous les distribuons après chaque service. Quand M. Mencia parle avec des gens dans la salle de prière, qu'il leur demande s'ils lisent les sermons chaque jour. Ils ont coutume de dire, « Non ». Il leur faudrait seulement 15 minutes pour lire les sermons, mais ils ne le font pas. Voyez combien ils ressemblent à Hérode. Ils disent qu'ils veulent Jésus, mais ils ne prendront même pas 15 minutes par jour pour Le chercher ! Les gens comme ceux-là ne trouvent pas Jésus. Pourquoi ?

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Comme Hérode, ils ne cherchent pas Jésus de tout leur cœur. C'est pourquoi ils ne Le trouvent pas ! C'est aussi simple que cela !

Puis, il y avait les scribes. Hérode leur a demandé où naîtrait le Christ. Ils étaient des étudiants de la Bible. Ils étudiaient les Écritures tous les jours. Ils savaient bien où Christ naîtrait. Ils ont tout de suite cité Michée 5:2, dans l'Ancien Testament,

« Mais toi, Bethléem Ephrata, bien que tu sois petite parmi les milliers de Juda, toutefois de toi sortira Celui qui doit être dominateur en Israël... » (Michée 5:2).

Les scribes ont dit, « Il naîtra à Bethléem. » Il leur fallait environ 30 minutes à pied pour aller de là où ils se trouvaient jusqu'à Bethléem. Sont-ils allés à Bethléem pour trouver le Christ ? Non, ils ne l'ont pas fait. Ils se sont contentés d'être des étudiants de la Bible. Ils ne cherchaient pas Jésus pour Lui-même. Alors, bien sûr, ils ne L'ont jamais trouvé. Ils sont allés en enfer parce qu’il ne fallait pas plus d'une demi-heure pour chercher et trouver Christ pour eux-mêmes ! Y a-t-il des gens comme cela aujourd'hui ? Oui, bien sûr. Ils sont le genre de personnes qui se contentent de s'asseoir à l'église, tous les dimanches, sans rien y chercher d'autre. Certains d'entre eux ne vont même pas à la chambre de prière, même quand ils savent qu'ils ne sont pas vraiment nés de nouveau. Ils savent qu'ils n'ont pas ce qu'ont le Dr Chan, ou Mme Salazar. Ils savent, qu'ils n'ont pas ce qu'ont Anthony ou Jack ou encore John et Samuel. Ils savent qu'ils n'ont pas ce qu'ont Soriya et Lara. Ils savent très bien qu'ils n'ont pas vraiment Christ. Mais, comme les scribes, ils sont trop paresseux pour faire quelque chose ! Ils lisent la Bible. Ils écoutent les sermons. Mais ils n’en font pas plus.

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Cherchez-vous Jésus de tout votre cœur? Si vous ne l'êtes pas, c'est normal que vous ne L'ayez pas trouvé ! C'est aussi simple que cela ! Lorsque M. Mencia vous demande si vous lisez les sermons tous les jours, vous lui dites: « Eh bien, non, pas tous les jours. » Vous êtes trop indifférents pour vous en soucier ! Ce n'est pas comme cela que vous trouverez Christ. Jésus a dit: « Efforcez-vous d’entrer » (Luc 13:24). Mais vous ne vous efforcez pas. Vous venez juste à l'église, trop endormis dans votre péché qui est de ne pas rechercher Jésus de tout votre cœur. Les scribes ne se sont jamais réveillés. Puis ils sont morts et sont allés en enfer. C'est ce qui va vous arriver si vous continuez à venir à l'église sans chercher Christ sérieusement. Dieu puisse-t-Il vous réveiller !

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

II. Deuxièmement, ceux qui cherchent Jésus de tout leur cœur.

Je n'ai plus beaucoup de temps, mais j'en parlerai brièvement. Tout d'abord, il y avait les bergers. Cette nuit-là, ils surveillaient leurs troupeaux. L'ange est venu et leur a dit que le Christ, le Seigneur, était né à Bethléem. Les anges dirent qu'ils trouveraient le nouveau né emmailloté et couché dans une crèche.

J'ai visité le « Champ des bergers. » Il n’est pas éloigné de plus de cinq minutes à pied de l'endroit où Jésus est né. Les bergers n'ont pas attendu. Ils ne se sont pas inquiétés pour leurs moutons. Un chien pourrait peut être tuer un mouton ou deux. Un voleur pourrait aussi en voler un. Mais ils ne s'inquiétaient pas de tout cela. Ils savaient qu'il était plus important de trouver Jésus que de risquer de perdre un mouton ou deux ! La Bible dit : « Ils allèrent en hâte, et trouvèrent... le nouveau né couché dans la crèche... » (Luc 2:16). Ils se hâtèrent. Ils ne laissèrent rien qui ne les empêche d'accourir vers Jésus. Ils sont venus avec hâte. Combien nous sommes heureux de voir des jeunes venir à Jésus « avec hâte, » rapidement, comme les bergers ! Lara est venue rapidement. Karen aussi. Elles n'étaient ici que depuis quelques jours seulement, et elles ont cherché Jésus de tout leur cœur et elles L'ont trouvé, comme il est dit dans Jérémie 29:13 !

En outre, il y avait les rois mages. Ils ont quitté leurs maisons, dit au revoir à leurs épouses et leurs enfants, sont montés sur leurs chameaux et sont partis vers l'ouest. Ils ont voyagé presque mille kilomètres à travers le désert. Ils ont bravé la chaleur et le froid. Ils se sont mis en danger, à cause des voleurs. Ils ont voyagé pendant des semaines en passant au nord du désert, traversé le Jourdain, jusqu'à ce qu'ils arrivent à Jérusalem, en suivant l'étoile que Dieu avait envoyé pour leur montrer le chemin. Ils arrivèrent directement à l'enfant Jésus et Lui remirent leurs dons. Pouvez-vous imaginer les difficultés et les frais de ce voyage sans automobiles, sans train, sans route goudronnée, sans aucun hôtel pour y passer les nuits, aucune place pour se reposer et seulement des chameaux pour se déplacer ? Et ils ont voyagé sur une très longue distance, probablement pendant des mois. Et pourtant, ils sont venus. Sûrement ces sages illustrent parfaitement notre texte,

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Ils ont cherché Jésus de tout leur cœur et ils L'ont trouvé, comme il est promis sans notre texte.

Chaque mois, je reçois un magazine intitulé « la voix des Martyrs. » Je souhaite que vous alliez à www.persecution.com; vous pouvez aussi leur envoyer quelques dollars et leur demander de vous faire parvenir leur magazine. Je le lis toujours. Il parle de jeunes gens comme vous – dans des pays comme l'Inde, le Soudan, l'Éthiopie, le Pakistan, l'Iran, Cuba, la Chine, Myanmar et d'autres endroits dans le monde. Dès qu'ils deviennent chrétiens, ces jeunes y sont en grand danger. Oui, ils courent un réel danger lorsqu'ils deviennent chrétiens. Certains sont mis en prison. Certains sont torturés. Certains sont assassinés. Certains sont même empoisonnés, ou de l'acide leur est jeté au visage pour les brûler et les défigurer. Et cependant, ils viennent - par centaines de milliers – à Jésus Christ, le Fils de Dieu. Ils sont comme les rois mages. Plus de jeunes hindous, de musulmans et de communistes viennent à Jésus aujourd'hui qu'à tout autre moment de l'histoire. Ce matin, le christianisme est littéralement en train d'exploser dans le monde en voie de développement. En République populaire de Chine, environ 700 jeunes chinois viennent à Jésus toutes les heures, la nuit comme le jour. Il y a maintenant plus de 120 millions de chrétiens dans ce pays ! J'espère que vous allez venir demain soir entendre le Dr Chung nous parler d'eux ! Et ils risquent beaucoup quand ils deviennent chrétiens. Mais ils ont leurs péchés pardonnés par le Sauveur. Ils ont une raison de vivre lorsqu'ils mettent leur confiance dans le Sauveur. Ils reçoivent la vie éternelle quand ils viennent à Jésus et lui font confiance. Ici, en Amérique, il n'y a aucun danger réel pour vous. Vous n'avez aucune véritable raison de ne pas suivre leur exemple. Et le Sauveur vous dit ce matin,

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

Jésus est mort sur la Croix pour payer le prix de votre péché. Il a versé Son Sang pour vous purifier de tout péché. Il est ressuscité des morts pour vous donner la vie éternelle. Tout ce qu'il vous demande c'est de vous détourner de votre ancienne vie pécheresse et de Le chercher de tout ton cœur jusqu'à ce que vous l'ayez trouvé. Combien nous prions pour que vous Le trouviez aujourd'hui, ce dimanche de Noël !

Veuillez vous lever et chanter le numéro 5 sur votre feuille de chants de Noël.

Ô peuple fidèle, Jésus vous appelle,
   Venez, triomphants joyeux, venez en ces lieux.
Ô peuple fidèle, venez voir le Roi des cieux.
   Que votre amour l'implore, que votre foi l'adore,
Et qu'elle chante encore, ce don précieux.

Esprits de lumière, messagers du Père,
   Et vous peuples en tous lieux, entonnez, joyeux :
Paix sur cette terre, et gloire à Dieu dans les cieux.
   Que votre amour l'implore, que votre foi l'adore,
Et qu'elle chante encore, ce don précieux.
    « Ô peuple fidèle » (O Come, All Ye Faithfull) écrit en latin
     par John F. Wade, 1710-1786, traduit en français
     par Jean François Borderies, 1790-1833.

Si vous désirez vous entretenir avec le Dr Cagan ou moi-même afin de devenir un vrai chrétien, avoir vos péchés pardonnés par Jésus, veuillez vous avancer maintenant vers le fond de l'auditorium. Le Dr Cagan vous emmènera dans un endroit calme où nous pourrons parler et prier avec vous. Je vous invite à chanter la troisième strophe pendant ce temps.

Ô Christ, Roi des anges, captif dans les langes,
   Splendeur pure et sans déclin, du Père divin.
Ô Christ, Roi des anges, voilé sous un corps humain.
   Que votre amour t'implore, que votre foi t'adore,
Et qu'elle chante encore, ce don précieux.

Dr Chan, veuillez nous conduire dans la prière.

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture avant le sermon lue par M. Lee Kyu Dong : Matthieu 2:1-11.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Ô petite ville de Bethléem » (O little town of Bethlehem)
par Phillips Brooks, 1835-1893.


BREF APPERCU DE

CHERCHER CHRIST À NOËL

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

« Et vous me chercherez, et vous me trouverez, après que vous m’aurez recherché de tout votre cœur » (Jérémie 29:13).

(Deutéronome 4:29 ; Matthieu 7:8 ; Romains 10:10).

I.   Premièrement, ceux qui ne cherchent pas Jésus de tout leur cœur,
Michée 5:2 ; Luc 13:24.

II.  Deuxièmement, ceux qui cherchent Jésus de tout leur cœur, Luc 2:16.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).