Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE CONFLIT DE NOËL

(SERMON #66 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)
THE CHRISTMAS CONFLICT
(SERMON #66 ON THE BOOK OF GENESIS)
(French)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr..

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles
le Jour du Seigneur, le dimanche matin 9 décembre 2012

« Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit par dessus tout le bétail et par dessus toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie. Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence : elle te brisera la tête, et toi tu lui briseras son talon » (Genèse 3:14-15).


J'espère bien que vous ne penserez jamais au serpent de la Genèse comme s'il s’agissait d'un mythe ou d’une fable. Le livre de la Genèse est doit être lu comme une histoire vraie. Il y avait un véritable serpent et il y avait un véritable jardin d'Éden. Il y avait un véritable Adam et une véritable Ève, qui ont véritablement péché. Ainsi, la race humaine a véritablement chuté, et donc l'humanité est plus que totalement dépravée.

Le livre de l'Apocalypse appelle Lucifer « cet ancien serpent, appelé le diable et Satan, celui qui séduit le monde entier » (Apocalypse 12:9). Le diable a essayé de tenter Ève et de détruire la race humaine. Mais comme il ne pouvait pas apparaître à Ève comme un esprit, car un esprit est invisible, il devait pénétrer dans le corps d'un être vivant, de la même manière que lui et ses démons sont entrés dans un troupeau de porcs à l'époque du Christ. Et c’est ainsi que, déterminé comme il l'était à conduire l'humanité dans la voie du péché, Satan est entré dans le corps de ce reptile.

Quand Dieu en est venu à s'occuper du serpent, il n'a pas demandé s'il était coupable ou pas. Dieu connaissait déjà très bien la culpabilité du serpent et de quoi il était fait. Il a donc prononcé cette phrase contre lui,

« Parce que tu as fait cela, tu es maudit par dessus tout le bétail et par dessus toutes les bêtes des champ, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie » (Genèse 3:14).

Ceci a certainement encouragé nos premiers parents. Satan était leur ennemi. Il les a conduits dans le péché et à la ruine. Il était également l'ennemi de Dieu. Et Dieu a dit au diable qu'il enverrait la « semence de la femme, » par qu'Il infligerait à Satan une blessure mortelle (dont il ne se relèverait pas), et que l'humanité serait bénie.

« Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence : elle te brisera la tête, et toi tu lui briseras son talon » (Genèse 3:15).

Je voudrais signaler trois choses à partir de ce texte.

I. Premièrement, la semence (ou la postérité) de la femme vise Christ.

« La postérité de la femme » ne peut être qu'une référence à un homme descendant d'Ève qui n'aurait pas de père humain. Tout au long de la Bible le terme « semence » se réfère uniquement à ce qui a trait aux hommes, la « semence » qui fertilise l'ovule de la femme. « La semence de la femme, » devait donc être miraculeusement implantée dans la matrice de la femme. C'est pourquoi cette prophétie indique clairement la future conception virginale du Christ. Et Christ n'hériterait pas de la nature de péché, qui disqualifie tous les fils d'Adam d'être le Sauveur du péché, puisqu'Il a été implanté directement dans la Vierge Marie. Comme le lui a dit l'ange Gabriel,

« La Sainte Présence viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi aussi cette sainte chose qui naîtra de toi sera appelé le Fils de Dieu » (Luc 1:35).

« Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence : elle te brisera la tête, et toi tu lui briseras son talon » (Genèse 3:15).

II. Deuxièmement, la guerre entre la semence de la femme et la semence du serpent n’a pas de fin.

Dieu a dit :

« Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence... » (Genèse 3:15).

L'inimitié, l'hostilité, la haine – pour toujours, entre la semence de la femme et la semence du serpent. Le Dr John Gill (1697-1771) a dit: « …et c'est aussi vrai de Satan et de l'église de Dieu dans tous les âges, entre lesquels la haine est irréconciliable et la guerre perpétuelle : et entre ta semence et sa semence… anges mauvais et aussi hommes méchants [que le Christ] a appelé serpents. Une génération de vipères d'une part et le peuple de Dieu (la semence de l'église) de l’autre : ce dernier haï et persécuté par la première, et c'est ainsi que cela se passe depuis que cette affaire est arrivée » (John Gill, D.D., Exposition de l'ancien Testament, An Exposition of the Old Testament, The Baptist Standard Bearer, 1989 reprint, volume I, p. 27 ; commentaire sur Genèse 3:15).

C'est ici que nous voyons bien la guerre perpétuelle, sans fin, entre les forces de Satan et les forces de Christ. Le Seigneur Jésus Christ a parlé clairement au sujet de ceux qui ont Satan pour père et qui sont donc sa postérité. Il leur a dit,

« Vous êtes issus de votre père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père... » (Jean 8:44).

Et dans la première épître de Jean, nous lisons,

« C’est à cela que sont connus les enfants de Dieu, et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la droiture et n’aime pas son frère, n’est pas de Dieu » (I Jean 03:10).

La semence du serpent, ce sont « les enfants du diable. » La semence de la femme, ce sont « les enfants de Dieu. » Cette déclaration, que l'on trouve dans I Jean 3:10, s’est révélée très tôt dans l'histoire de l'humanité. Le jour où Caïn a tué son frère Abel. Caïn était de la semence du serpent. Abel été de la postérité (semence) de la femme, qui est Christ. La Bible dit :

« Caïn, qui était du malin, tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il ? Parce que ses propres œuvres étaient mauvaises, et celles de son frère étaient droites » (I Jean 3:12).

Les enfants de Satan, la semence du serpent, ont une inimitié, une hostilité, et une haine naturelles – pour les enfants de Christ, la postérité de la femme. « Jésus appelait ‘la semence du serpent’ le ‘monde’. » Sous la domination du diable, ce monde présent est un ennemi des vrais chrétiens. Jésus a dit :

« Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait les siens : mais parce que vous n’êtes pas du monde, mais que je vous ai choisis hors du monde, c’est pour cela que le monde vous hait » (Jean 15:19).

« Si vous étiez du monde, le monde vous aimerait comme étant l'un des siens : et parce que vous n’êtes pas de ce monde, mais parce que je vous ai choisis hors du monde, pour cette raison le monde vous hait » (Jean 15:19). Le « monde, » c’est la semence du serpent. Ils haïssent la semence de la femme, qui sont la semence de Christ. C'est pourquoi les chrétiens sont haïs et persécutés aujourd'hui.

Vous n'avez pas à expliquer cela aux enfants. Si l'un d'eux devient un véritable chrétien, les autres immédiatement se rangent contre lui pour le railler. Ils diront des choses comme : « Tu te prends pour un enfant de choeur ! » Dès un très jeune âge, les enfants du serpent ont de l'inimitié et la haine envers les enfants de Christ. « Et je mettrai l'inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence... » (Genèse 3:15). On le retrouve même avec les adultes d’une église d'adultes. Lorsque des adolescents de l'église, qui ne se sont pas encore convertis, voient un de leurs amis devenir un chrétien sérieux et suivre le Christ, alors ils se détournent de lui, parlent derrière son dos, le calomnient et lui cherchent délibérément des défauts pour pouvoir dire du mal de lui. Tous les enfants de pasteur passent par cette torture mentale. Il y a des années, des gens méchants ont été en charge de notre école du dimanche pendant un temps, et mes garçons étaient constamment contraints de s'asseoir dans un coin et disciplinés pour la moindre chose, et souvent pour rien du tout. Ces personnes le faisaient, bien sûr, en raison de leur hostilité envers le pasteur, mais en fin de compte, c'était contre Dieu. Tous les enfants qui viennent dans n'importe quelle église doivent passer par ce test, ou ils ne peuvent pas être de véritables chrétiens ! Une chanson enfantine le dit très clairement,

Qui est du côté du Seigneur ? Qui servira le Roi ?
   Qui seront ses aides, Qui lui en amèneront d'autres ?
Qui laissera de côté le monde ? Qui affrontera l'ennemi ?
   Qui est du côté du Seigneur ? Qui se lèvera pour Lui ?
« Qui est sur le côté du Seigneur? » (Who is on the Lord’s Side?)
     par Frances R. Havergal, 1836-1879).

La plupart des adultes dans l'église ne réalisent pas que l'école du dimanche, ou un groupe d'enfants, est toujours un terrain de bataille féroce entre la semence du serpent et la semence du Christ.

Bien sûr, c'est également vrai pour tous les adultes. Les prédicateurs ont souvent peur, ou sont intimidés par les personnes non converties de leur assemblée. Aujourd'hui, en général, les pasteurs ne réalisent pas pourquoi certaines personnes de leur église sont contre eux. Je crois que l'agitation dont nous sommes témoins de nos jours, est causée dans leur église par des membres appartenant à la semence du serpent, plutôt qu'à la semence du Christ, et c’est le plus grand problème auxquels les pasteurs pieux doivent faire face. Les membres non convertis causent de constants problèmes dans leur assemblée.

Cette friction se retrouve aussi bien dans le milieu du travail. Un chrétien sur son lieu de travail est souvent mal jugé et blâmé, ou alors critiqué pour des choses vraiment mineures. Si vous travaillez, vous savez de quoi je parle. Et je vous dis ceci pour que vous ne pensiez pas qu'il y a quelque chose qui de va pas avec vous. C'est une croix que tous les véritables chrétiens doivent porter.

Et qu'en est-il de Noël ? Après tout, ce sermon est intitulé, « Le conflit de Noël. » Et c'est un bon titre, parce qu'il y a beaucoup de conflits qui se passent aujourd'hui autour de Noël. Le commentateur de nouvelles Bill O'Reilly l'appelle « La guerre contre Noël. » Le gouverneur d'un des états de la côte Est des États Unis, refuse d'appeler l'arbre qui est l’emblème de l'État, un « arbre de Noël. » Il l'appelle un « arbre de fête. » Il y a eu beaucoup de discussions à son sujet.

Le magazine actuel de Billy Graham Decision (de décembre 2012) publie un article intitulé, « Comment riposter quand la société censure Christ. » L'article raconte l'histoire d'une mère qui a vu de nombreuses autres mères venir à l'école locale pour parler des différents jours de fête, des autres religions et cultures. Lorsqu'elle a demandé si elle pouvait faire la même chose pour Noël, on lui a dit « oui. » Comme les autres mères, elle a commencé par expliquer le fondement de la fête en lisant à partir d'un livre. Son livre, cependant, était la Bible. Lorsqu'elle l'a sorti de son sac, vous auriez pensé qu'elle avait allumé une bombe. Le professeur immédiatement a dit, « Oh, non ! Il va falloir ranger ça tout de suite. » C'était très gênant. Alors que les autres livres, religieux ou non, ont été autorisés, la Bible ne l'était pas. Et tout cela s'est passé devant les yeux des enfants » (Decision magazine, 12, 2012, p. 4).

Les seniors habitant Winter Park, en Floride, ont récemment reçu l'interdiction de chanter des chants de Noël dans leurs propres appartements. À New York, le New York Environmental Protection Agency permet à ses employés d'avoir des bannières de Hanoukka (fête juive) et de célébrer la fête indienne de Diwali (fête des lumières en Inde), mais interdit les bannières de Noël, les décorations traditionnelles rouges et vertes et les arbres de Noël. À Plano, au Texas, les autorités scolaires ont interdit aux enfants de donner des crayons avec l'inscription « Jésus est la raison de cette saison. » Un responsable de l'école est même allé jusqu'à interdire aux enfants d'écrire « Joyeux Noël » dans les lettres envoyées en Irak pour soutenir les troupes. À New York, un parent s'est opposé à affichage de l’époque des fêtes à l'école, contenant des illustrations de menoras (juives) et du croissant et de l'étoile musulmane – mais qui avait interdit une scène de la Nativité. Suite à ce problème, un tribunal fédéral de district et la Cour d'appel ont jugé tous les deux que les crèches devaient être interdites des panneaux d'affichage festifs des école publique, tandis que les menoras et le croissant musulman pouvaient rester parce que, selon les tribunaux, « les élèves ne percevraient pas ces illustrations comme un appel à aimer le judaïsme ou l'Islam. » L'article du magazine Decision dit encore : « Malheureusement, ce type de censure religieuse se retrouve trop souvent au moment de Noël. » Et vous savez que c'est le cas. Dans de nombreux endroits, vous ne pouvez même pas dire « Joyeux Noël » non plus. Maintenant, c'est toujours « Joyeuses fêtes, » et chaque fois que quelqu'un me le dit, je répond toujours par un retentissant « Joyeux Noël ! » Mais il est de plus en plus évident que la « semence du serpent » déteste les célébrations autour de la naissance du Christ, et attaque les chrétiens qui s’efforcent de garder Noël comme une fête chrétienne !

J'ai été violemment attaqué en disant aux jeunes gens qu'ils ont besoin d'être dans l'église la veille de Noël et du Nouvel An. Ils disent que je suis un tyran légaliste pour leur dirent de venir à l'église plutôt que d’aller dans une salle de danse tourner en rond ou ivres dans une beuverie. Et vous savez très bien d'où vient ce genre de langage, « et je mettrai l'inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence... » La « semence du serpent » sera toujours inimitié contre « la semence du Christ. » Il n'y a rien de nouveau à ce sujet ! Les gens appartenant à la semence du serpent ne vous veulent pas dans l'église la veille de Noël et du Nouvel An ! J'espère que vous ne les écouterez pas ! Soyez avec nous dans l'église à Noël et au Nouvel An !

Maintenant, comment allez-vous célébrer Noël ? Allez-vous être avec ceux qui appartiennent à la « semence du serpent » ? Ou serez-vous ici à l'église avec nous ? C'est bien ce qui s'appelle « Le conflit Noël. » Rien n'a changé depuis le Jardin d'Éden ! « Et je mettrai l'inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence... » (Genèse 3:15). Il y une guerre entre la semence de la femme et la semence du serpent. Mais je voudrais parler d’un dernier point.

III. Troisièmement, le Christ gagnera la guerre.

Le texte se termine en disant, «...elle te brisera la tête, et toi tu lui briseras son talon » (Genèse 3:15).

C'est la fin du grand conflit. Satan, qui dirige les puissances du mal dans ce monde, se battra contre Dieu jusqu'au bout. Mais en fin de compte Christ, la semence de la femme, meurtrira la tête de Satan. C'est un coup mortel ! Tout cela a été accompli lorsque le Seigneur Jésus est mort sur la Croix, car en mourant Il a honoré la loi, supprimé le péché, vaincu la mort et l'enfer ! Et Spurgeon a dit, « (Lorsque Christ est ressuscité des morts) Il a enlevé la porte du Sépulcre et la emportée comme Samson a soulevé les portes de Gaza – poutres de soutènement et tout le reste ; quand Il (Christ) a ouvert les portes du Ciel et a conduit la captivité en captivité, là véritablement, la tête du dragon a été brisée. » Et maintenant, que peut encore faire Satan ? Rien ...Christ l'a écrasé... la semence de la femme a brisé le pouvoir de l'ennemi ! Alléluia ! Alléluia! Il a jeté le prince des ténèbres sous Ses pieds. Jésus n'a-t-il pas dit Lui-même, « J'ai vu Satan comme un éclair, tomber du ciel ? » Il a brisé la tête du serpent !

Cette blessure à la tête du Malin est un coup mortel. S’il avait été meurtri sur la queue, ou sur le cou, il aurait pu survivre. Mais le Seigneur passera par le fil de l'épée le royaume du mal et écrasera sa puissance... Christ Lui-même, la semence de la femme, viendra une seconde fois et régnera sur terre... et Sa main droite doit exaltera Son peuple. Son pied marchera dessus et écrasera leur ennemi. Vous et moi, puissions-nous être parmi cette foule heureuse qui doit saluer la semence de la femme dans son second avènement (lorsqu'Il descendra du Ciel pour régner sur toute la terre) ! Le paradis nous est redonné grâce à la semence de la femme, et tous les méfaits de la Chute sont annulés... » (C. H. Spurgeon, La sentence du serpent, The Serpent’s Sentence, The Metropolitan Tabernacle Pulpit, Volume XXVI, Pilgrim Publications, 1972, p. 527, 528).

Maintenant, je vous demande, de quel côté êtes-vous ? Avec la semence du serpent – ou avec la semence de la femme, qui est le Christ ? C'est l'un ou l'autre. Lequel est-ce pour vous ? De quel côté vous rangez-vous vraiment dans votre cœur ? Êtes-vous à Christ, ou êtes-vous avec des gens qui appartiennent à la semence du serpent ? Tout le monde ici, ce matin, est soit d'un côté soit de l'autre ! Je prie pour que vous quittiez le côté du serpent et veniez avec Jésus et Son peuple. Jésus vous pardonnera vos péchés et vous donnera la vie éternelle. Jésus, c'est le camp des vainqueurs ! Venez à Lui. Faites-Lui confiance. Le salut sera vôtre par le biais de Son Sang qui nous lave du péché ! C'est le moment de quitter votre siège et de venir dans la salle derrière la salle de culte si vous souhaitez parler avec nous du salut de votre âme, M. Lee, veuillez nous conduire dans la prière.

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine sur internet à
www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Français. »

You may email Dr. Hymers at rlhymersjr@sbcglobal.net, (Click Here) – or you may
write to him at P.O. Box 15308, Los Angeles, CA 90015. Or phone him at (818)352-0452.

Écriture lue avant le Sermon par le Dr Kreighton L. Chan : I Jean 3:10-13.
Solo chanté avant le sermon par M. Benjamin Kincaid Griffith :
« Qui est du côté du Seigneur? » (Who is on the Lord’s Side?)
par Frances R. Havergal, 1836-1879.

BREF APPERÇU DE

LE CONFLIT DE NOËL

(SERMON #66 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)
THE CHRISTMAS CONFLICT
(SERMON #66 ON THE BOOK OF GENESIS)

LE CONFLIT DE NOËL

(SERMON #66 SUR LE LIVRE DE LA GENÈSE)

par le Dr. R. L. Hymers, Jr..

« Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : parce que tu as fait cela, tu es maudit par dessus tout le bétail et par dessus toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie. Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence: elle te brisera la tête, et toi tu lui briseras son talon » (Genèse 3:14-15).

(Apocalypse 12:9)

I.   Premièrement, la semence (ou la postérité) de la femme vise Christ,
Luc 1:35 ; Genèse 3:15.

II.  Deuxièmement, la guerre entre la semence de la femme et la semence
du serpent n’a pas de fin, Genèse 3:15a ; Jean 8:44 ; I Jean 3:10, 12 ;
Jean 15:18-19.

III. Troisièmement, le Christ gagnera la guerre, Genèse 3:15b.