Print Sermon

Environ 1.500.000 sermons et vidéos sont téléchargés chaque année sur 1.500.000 ordinateurs dans 215 pays à partir du site www.sermonsfortheworld.com. Des centaines d'autres personnes regardent les vidéos sur YouTube, mais laissent bientôt cette chaîne et viennent sur notre site web ; YouTube alimente ainsi notre site web. Ces sermons sont traduits en 36 langues et sont visionnés sur environ 120.000 ordinateurs chaque mois. Ces sermons ne sont pas soumis à des droits d'auteur, et les prédicateurs peuvent les employer sans demander notre autorisation. Veuillez cliquer ici pour connaître comment vous pouvez faire un don mensuel pour nous aider dans ce grand travail de répandre l'Évangile au monde entier, y compris les nations musulmanes et hindoues.

Quand vous écrivez au Dr. Hymers, veuillez toujours indiquer de quel pays vous lui écrivez ou il ne pourra pas vous répondre. L'adresse courriel du Dr. Hymers est la suivante : rlhymersjr@sbcglobal.net.




LE NOM DE JÉSUS – UN SERMON DE NOËL

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
Dimanche soir, Jour du Seigneur, le 20 décembre, 2009

« Tu appelleras son nom JÉSUS : car Il sauvera son peuple de leurs péchés » (Matthieu 1:21).


Avant sa naissance, un ange du Seigneur apparut à Joseph et lui dit,

« Tu appelleras son nom JÉSUS : car Il sauvera son peuple de leurs péchés » (Matthieu 1:21).

C'est la toute première fois que Joseph entendit le message de Noël. Mais de nos jours, Noël signifie des choses bien différentes. Pour certains, ce sont des vacances d'hiver – une coupure du rythme scolaire, ou du travail. Ils vont d'un cinéma à l'autre pour voir des films moralement dégradants. D'autres vont à Las Vegas dépenser leur argent au jeu. D'autres encore s'enivrent ou prennent de la drogue pour célébrer « les Fêtes ». Sans oublier ceux qui pensent que c'est une saison pour gagner un peu plus d'argent que d'habitude. Il se peut qu'ils ne croient pas en Christ. Ou peut être qu'ils le haïssent. Mais ils sont près à tout vendre pour faire autant d'argent que possible pendant les quelques semaine de décembre. Et il y en a d'autres encore qui restent assis devant leur poste de télévision, seuls et coupés de leur famille et amis.

Matérialisme, plaisirs frelatés, alcool, drogues et solitude sont tout ce qu'ils expérimentent. Ils sont tellement occupés avec d'autres choses qu'ils n'ont pas de temps pour l'église, pas de temps pour penser à Jésus – même si Noël est supposé être le jour où nous célébrons Sa naissance !

Il y a seulement quelques jours à Taunton, dans le Massachusetts, un petit garçon Africain-Américain de 8 ans, a été renvoyé chez lui de son école et on a demandé à ses parents de lui faire passer une évaluation psychologique après qu'il ait dessiné une image de Jésus sur la croix, alors qu'on lui demandait de faire un dessin de Noël, ainsi que le relate son père, Chester Johnson. L'instituteur de l'enfant avait demandé aux élèves de dessiner quelque chose qui leur rappelait les fêtes. L'enfant avait été à l'église quelques jours auparavant et avait vu un tableau représentant la crucifixion. Son père a dit, « Quand mon fils a vu la crucifixion de Jésus, il a voulu la reproduire, et c'est ce qu'il a fait. Il aimait ce tableau. » Les enfants apprennent très rapidement. Ils savent qu'ils peuvent être renvoyé à la maison et passer un « test psychologique » s'ils osent faire un dessin de Jésus à Noël aujourd'hui dans une école publique ! (Source : « Un enfant de CE2 est renvoyé chez lui après avoir fait un dessin de Jésus sur la croix. » The Associated Press, 16 décembre, 2009).

Le nom de Jésus a été complètement oblitéré de ce qu'on appelle maintenant « les Fêtes. » Nous avions l'habitude d'envoyer des cartes de Noël. Aujourd'hui ce sont des cartes qui célèbrent d'« Heureuses Fêtes. » Nous avions l'habitude d'entendre nos voisins nous souhaiter « Joyeux Noël » ou même de passants inconnus, que nous rencontrions dans la rue. Maintenant la caissière additionne les achats à la caisse et desserre à peine les lèvres pour sortir le « Joyeuses Fêtes » de rigueur. Mais personne ne semble plus très heureux.

Quand j'étais enfant, nous n'avions pas beaucoup d'argent. Nous avions même beaucoup moins d'argent que les gens n'en ont aujourd'hui. Mais nous donnions des cadeaux de Noël à nos amis et notre famille – des cadeaux très simples. Et nous chantions des chants de Noël dans les écoles. Je me rappelle avoir été l'un des trois rois mages dans une pièce de Noël dans une école publique ici, à Los Angeles. Aujourd'hui, le Syndicat des libertés civiques américaines [ACLU – American Civil Liberties Union] et la Cour suprême [Supreme Court] ont rendu ces représentations illégales. Et au même moment, ils ont légalisé le meurtre de 51 millions d'enfants par avortement. Un tiers de votre génération de jeunes gens a été assassiné de leurs mains, alors que ces hommes iniques ont fait un délit de Noël, ses chants et ses crèches, et même jusqu'à l'interjection « Joyeux Noël. »

Et on dirait que Dieu est en train de retirer aujourd'hui Ses bénédictions de notre pays, et des pays d'Europe. À cause de notre avidité, égoïsme et impiété, nous sommes actuellement accablés par la pire crise financière depuis la Grande Dépression de 1929. Ceux qui sont au gouvernement à Washington jouent avec les services sociaux pour solutionner le problème, alors que des multitudes sont sans travail. Et les politiciens ne semblent pas savoir que faire ! De plus, beaucoup d'entre eux ne semblent pas même s'en soucier ! Ils pensent seulement à se faire ré-élire ! Comme le disait le Président Reagan « Le gouvernement ne peut pas régler le problème. Le gouvernement est le problème. »

À l'autre bout du monde, les Talibans sont en train de refermer leur étreinte sur le Pakistan, prêts à prendre ses piles d'armes nucléaires. Les terroristes vont-ils les utiliser contre nous ? La Corée du Nord conduit des tests de missiles qui peuvent atteindre l'Amérique et l'Europe. L'Iran travaille d'arrache pied pour construire des armes nucléaires pouvant détruire Israël, et initier une guerre thermonucléaire au Moyen-Orient, véritable enfer sur terre. Et comme si ce n'était pas assez, beaucoup de scientifiques éminents nous disent que le réchauffement de la planète pourrait détruire notre manière de vivre d'ici quelques décades. Tout ceci me rappelle de ce que disait le philosophe français bien connu, Jean Paul Sartre dans « Huis clos » [Sans issue] – plus aucune porte de sortie pour la peur, le stress, les problèmes auxquels la race humaine doit faire face aujourd'hui !

Mais j'ai de bonnes nouvelles pour vous ! L'ange du Seigneur est apparu en disant,

« Tu appelleras son nom JÉSUS : car Il sauvera son peuple de leurs péchés » (Matthieu 1:21).

Un ancien chant de Noël le dit très bien !

Soyez en paix, heureux humains,
   Que rien ne vous trouble
Souvenez-vous que Christ votre Sauveur
   Est né ce jour de Noël;
Pour nous sauver des griffes de Satan,
   Alors que nous étions perdus.
Oh, bonnes nouvelles de joie et de paix,
   De joie et de paix,
Oh, bonne nouvelle de joie et de paix !
    («Soyez en paix, heureux humains. » [God Rest Ye Merry, Gentlemen]
        Auteur inconnu, publié par William Sandys, 1833).

Le nom « Jésus » est la forme grecque du nom hébreu « Yeshua, » qui a été anglicisé en « Joshua » et en français « Josué. » C'est la conjonction de deux termes hébreux, d'une part : « Jéhovah » et d'autre part « qui libère, délivre, protège, vient au secours de, sauve, donne la victoire (Strong #3467). « Jésus » veut dire « Dieu vient au secours, sauve et donne la victoire » à Son peuple !

Noël devrait nous rappeler l'espoir et le salut que Jésus apporte à un monde perdu dans le péché. C'est de Jésus dont le prophète Ésaïe avait déjà parlé quand il disait,

« Il a été blessé pour nos transgressions, Il a été meurtri pour nos iniquités; le châtiment de notre paix a été sur Lui, et par les coups qu’il a reçus nous sommes guéris. » (Esaïe 53:5).

Jésus est né pour mourir, cloué sur une croix sanglante. Il a dit à ses disciples,

« ...mais c’est pour cela que Je suis venu à cette heure »
       (Jean 12:27).

Le gouverneur romain, devant qui Il se tenait, portant la marque des coups, le sang coulant de Ses blessures, Lui demanda, « Tu es donc Roi ? » (Jean 18:37). Jésus répondit, « Je suis né pour cela, et c’est la raison pour laquelle je suis venu dans le monde » (Jean 18:37). « Alors il Le leur livra pour être crucifié. Ils prirent Jésus et Lemmenèrent. » (Jean 19:16).

Jésus porta Sa croix tout en haut d'une colline appelée « le Calvaire. » Ils clouèrent Ses mains et Ses pieds sur cette croix. Et « Jésus Christ est mort pour nos péchés, selon les écritures. » (I Corinthiens 15:3). Ils déposèrent Son corps inanimé dans une tombe vide, la scellèrent d'une énorme pierre, et y postèrent des soldats romains pour monter la garde. Mais le troisième jour, Jésus se leva physiquement, c'est à dire dans la chair, d'entre les mort !

Alléluia! Alléluia! Alléluia!
   Ces trois jours de deuil sont déjà passé;
Il se lève, glorieux, d'entre les morts;
   Que gloire soit rendue à notre Chef ressuscité! Alléluia!
(« La lutte est terminée. » [The Strife Is O’er],
     Traduit par Francis Pott, 1832-1909).

Voilà l'Évangile ! C'est ça, la Bonne Nouvelle ! Voilà la vraie signification de Noël ! L'apôtre Paul en a donné toute la signification quand il s'est écrié,

« Car je vous ai transmis avant toutes choses ce que j’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les écritures; et qu’Il a été enseveli, et qu’Il est ressuscité le troisième jour, selon les écritures. » (I Corinthiens 15:3-4).

Pendant la révolution française, un athée avait dit à Talleyrand, « La religion chrétienne – c'est quoi, en fin de compte ? Il serait facile de commencer une religion semblable. » Ce à quoi Talleyrand répliqua, « Oh, oui bien sûr, il vous faudrait simplement être crucifié et ressusciter le troisième jour...»

« Tu appelleras son nom JÉSUS : car Il sauvera son peuple de leurs péchés » (Matthieu 1:21).

Le nom de Jésus signifie que Dieu a libéré les véritables chrétiens – les délivrant de la rançon du péché par Sa mort sur la croix, et Sa résurrection des morts ! Jésus peut pardonner votre péché et vous laver par Son Sang. Jésus peut vous donner la vie éternelle par Sa résurrection ! Venez à Jésus ! Mettez votre confiance en Lui. Il vous libèrera du péché et sauvera votre âme de la damnation éternelle. C'est ça, le message de Noël !

« Tu appelleras son nom JÉSUS : car Il sauvera son peuple de leurs péchés » (Matthieu 1:21).

« Soyez en paix, heureux humains, » chantons-le ensemble !

Soyez en paix, heureux humains,
   Que rien ne vous trouble
Souvenez-vous que Christ votre Sauveur
   Est né ce jour de Noël;
Pour nous sauver des griffes de Satan,
   Quand nous étions perdus.
Oh, bonnes nouvelles de joie et de paix,
   De joie et de paix,
Oh, bonne nouvelle de joie et de paix !

(FIN DU SERMON)
Vous pouvez lire les sermons du Dr. Hymers chaque semaine en ligne sur
Internet à www.realconversion.com. Cliquez sur « Sermons en Franҫais. »

Les Écritures avant le sermon ont été lues par le Dr. Kreighton L. Chan : Matthieu 1:18-25.
Le Solo avant le Sermon a été chanté par Mr. Benjamin Kincaid Griffith :
(«Soyez en paix, heureux humains. » [God Rest Ye Merry, Gentlemen]
Auteur inconnu, publié par William Sandys, 1833).

Note du traducteur : Les citations bibliques proviennent de la version Louis Segond 1910 (libre de droits) et de la Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français) – (Traduction en Français, basée sur les textes originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l’Ancien Testament et le Texte Reçu Grec [Texte Majoritaire] pour le Nouveau Testament [2006]).